Hamato Yoshi / Lou Jitsu / Splinter (Série TV 2018)

Fiche d’identité

Réside : Égouts de New York.

Espèce : Humain changé en rat nain bleu russe mutant.

Autres noms : Lou Jitsu, Randall, Lou Rat-Jitsu, Splinter.

Arme : Sa canne et ses techniques de combat.

Taille : 76 cm (3″).

Première apparition
Mystérieuse Pagaille (S1 E1)
Mystic Mayhem (VO)

Dernière apparition
Finale, part. 4 : Rise (S2 E24)

Doublages
Eric Bauza (VO)
Antoine Tomé (Splinter – VF)
Olivier Jankovic (Lou Jitsu – VF)

Créateurs
Kevin Eastman (1983)
Peter Laird (1983)
Andy Suriano (2017)
Ant Ward (2017)

Hamato Yoshi

Hamato Yoshi était un descendant du clan Hamato, qui avait vaincu le terrible Shredder et vouait son existence à lutter contre le Foot Clan pour empêcher que ce démon ne revienne.

Lorsqu’il n’était encore qu’un enfant en bas-âge, il vit sa mère lui dire adieu, pour des raisons qui le dépassaient encore. La femme, héritière du clan Hamato, devait partir pour parfaire ses connaissances contre le démon Shredder et poursuivre la mission qui lui était confiée. Il ne la revit plus jamais.
Grandissant, Yoshi ne croyait pas aux légendes autour de sa famille, principalement racontées par son grand-père qui l’élevait seul. Voyant là une perte de temps et d’opportunités, il préféra user de son talent dans les arts martiaux pour devenir une star du cinéma de combat. Il devint Lou Jitsu (Finale, part. 1 : E-turtle sunshine of the spotless mind, S2 E21).

Lou Jitsu

La célébrité était montée à la tête de Lou Jitsu, qui était une star des films de combat, mais aussi à la tête d’une chaine de dojos à New York (Fists of furry, S2 E18).
Alors qu’il tournait dans le film Hot soup, certainement le plus important de sa carrière, Jitsu reçut la visite de son grand-père, Sho, qui essayait une dernière fois de le convaincre de retrouver la voie qui lui était destinée. Il reffusa de lui parler. C’était la dernière fois qu’il le voyait (Finale, part. 1 : E-turtle sunshine of the spotless mind, S2 E21).

Au cours de ce tournage, en 1984, Lou Jitsu avait fait la rencontre de Big Mama. Ils tombèrent tous deux amoureux. Malgré certains signes flagrants, l’homme ne vit pas que sa bien-aimée était en réalité une yokai. Après de nombreuses années passées ensemble, Jitsu la demanda en mariage. Elle lui révéla alors sa vraie forme et le captura pour le contraindre à participer à son Battle nexus, dont il sortit victorieux (Many unhappy returns, S2 E1). Par la suite, il préféra vouer son existence à quelque chose de plus paisible, tout en gardant un souvenir nostalgique des bons moments passés avec sa bien-aimée.

Sa victoire au Battle Nexus le rendit célèbre, ce qui fit parler de lui. Mais las de cette violence, il refusait de se battre de nouveau. Sa décision lui avait valut son emprisonnement dans les cachots de l’arène de Big Mama.
Le baron Draxum voulait utiliser son ADN pour des expériences de mutation, dans le but de se créer une armée de mutants doués au combat. Il avait demandé à ses deux gargouilles, Huginn et Muninn, de lui apporter le maître en arts martiaux. Lou, qui croupissait au fond d’une geôle en compagnie d’un rat, accepta.

Arrivant dans le laboratoire de Draxum, Lou Jitsu comprit que les expériences du yokai n’avaient rien de louable. Lorsque son ADN fut mêlé à celui de quatre bébés tortues, il décida de recourir au combat. Il libéra les tortues et combattit l’alchimiste. Au même moment, le laboratoire de Draxum explosa, par la faute des deux gargouilles qui firent porter le chapeau à Lou Jitsu. Les tortues devinrent des mutantes. Sur le point de partir avec ses quatre protégés, l’homme s’était fait mordre par son rat de compagnie. Au même moment, il était entré en contact avec une cuve de mutagène et commençait à se transformer à son tour. Il avait profité de la cohue pour libérer de nombreuses autres créatures. Le baron Draxum croyait quant à lui que les tortues avaient été tuées dans l’accident (Goyles, goyles, goyles, S2 E3). 

Splinter

Croyant que le danger était écarté, Lou Jitsu commença à vivre de manière extrêmement légère. Devenu un rat mutant, reclus dans les égouts, il se fit appeler Splinter par ses tortues.
Il adorait regarder des programmes télévisés stupides, les feuilletons ou les jeux. Ses quatre tortues adoraient les films de Lou Jitsu et commencèrent à apprendre quelques rudiments des arts martiaux à travers ces films. Splinter se moquait clairement de ses fils, les appelant par leur couleur de bandeau (Mystérieuse Pagaille, S1 E1) ou encore en dérobant le Turtle tank que Donatello avait conçu pour rouler à vive allure dans New York (Fast and fourrure, S1 E9).

Lorsque Splinter se rendit compte que Draxum et le Foot Clan étaient bien de retour dans leur vie, il se sentit plus concerné, comprenant que les légendes qu’il avait reniées étaient réelles. Il se mit à espionner le clan, qui essayait de rassembler le Kuroi Yoroi, l’armure permettant d’invoquer Shredder. Il se fit passer pour un membre du Foot Clan pour en subtiliser une pièce. Son plan échoua, contrecarré par Draxum et ses propres fils, involontairement. Face au mur, il décida de tout leur avouer, ne leur cachant pas qu’ils étaient encore loin du niveau nécessaire pour affronter cet individu. Un nouvelle vie commençait (Un rat infiltré, S1 E28).

Inquiet depuis qu’il avait découvert que les légendes autour de Shredder étaient vraies, Splinter gardait un œil sur le Foot Clan. Le constat était alarmant, l’armure était pratiquement reconstituée, mais ses fils ne semblaient pas se rendre compte de la gravité de la situation. Déçu, il avait le sentiment d’avoir échoué dans sa mission et s’en remit aux écrits de ses ancêtres du clan Hamato. Il était peut-être déjà trop tard. Les tortues s’étant rendues compte de leurs erreurs, avaient accepté de suivre un entraînement rigoureux. Fier d’elles, il leur offrit des tenues dignes de son clan. Les ninjas partirent dans le Big Mama Express pour retrouver l’armure qui était transportée dans un lieu secret pour que Draxum puisse la revêtir à l’issue d’une cérémonie (À bord du Big Mama Express, S1 E45).
Après avoir capturé les tortues, le baron yokai proposa un échange à Splinter. Ses fils contre le dernier fragment de l’armure. Le rat ignorait qu’il s’agissait de sa théière. Il s’en remit une fois encore aux esprits du clan Hamato, qui lui demandaient de préserver le dernier fragment pour éviter le pire. Décidé à sauver ses enfants, il ne les écouta pas et partit avec April les délivrer dans la forteresse souterraine. Dans un combat contre Draxum, Splinter prit l’avantage mais se rendit comprenant qu’il n’avait d’autres choix que de livrer au baron ce qu’il voulait. Au même moment, ses fils arrivèrent. Il était trop tard, l’armure était reconstituée et Draxum gagna des pouvoirs remarquables. Il partit pour la surface de la Terre mettre New York à sac. Finalement les tortue réussirent à contrecarrer ses plans et extraire Draxum de l’armure grâce à une faille (Le grand final, S1 E46).

L’armure avait repris suffisamment d’énergie pour permettre à Shredder de revenir. Mais la créature bestiale qui apparut n’avait rien à voir avec le samurai dont Splinter avait entendu parler durant sa jeunesse. Ne sachant pas quoi faire, il décida de s’en remettre à Big Mama, qui après un combat avec Leonardo dans le Battle Nexus, lui remit un collier pour neutraliser le démon. La yokai s’en alla avec Shredder emprisonné (Many unhappy returns, S2 E1).

Le baron Draxum était extrêmement diminué depuis sa défaite face aux tortues. Mais Michelangelo, très sensible, voyait le yokai avant tout comme l’un des grand responsables de sa mutation. Il le voyait tel un second père. Il l’avait caché dans un appartement afin qu’il ne soit pas trouvé par le Conseil yokai, qui demandait son retour à la Ville Cachée pour le juger (Repairin’ the baron, S2 E7).
Splinter voyait cela d’un mauvais œil, considérant Draxum comme le responsable de tous ses malheurs. Le rat chercha à s’en débarrasser lors d’une promenade dans la Ville Cachée, lorsque Michelangelo avait le dos tourné. Comprenant qu’il avait commis une terrible erreur, le rat essaya de se racheter en sauvant le baron. Mieux encore, il se rendit compte que sa nouvelle vie, depuis sa mutation, était bien meilleure que ce qu’il était devenu jusqu’alors. Draxum se livra à la police pour laisser une chance à Splinter et Michelangelo de prendre la fuite. Le yokai se fit libérer par la suite (Hidden City’s most wanted, S2 E16).

Big Mama   avait caché Shredder afin d’en faire le grand champion de son Battle Nexus. Voulant toujours plus de sensationnel, elle fit de New York son nouveau terrain de jeu. La recrue Foot comprenant que leur adversaire était le démon du Foot Clan, le prit sous son emprise (Battle Nexus : New York, S2 E20).
Le temps jouant en leur défaveur, les tortues devaient trouver une solution pour terrasser Shredder. Splinter ayant détruit le rouleau qui le liait au clan Hamato et ayant refusé toute formation par son grand-père, n’eut d’autres choix que d’écouter les conseils de Draxum. L’alchimiste voulait permettre aux tortues, à l’aide de son alchimie, de voyager dans les souvenirs de leur père pour trouver le secret de leur victoire. La clé se trouvait dans une dimension parallèle, où elles libérèrent Hamato Karai, fondatrice du clan (Finale, part. 1 : E-turtle sunshine of the spotless mind, S2 E21). La jeune femme n’eut pas le temps de leur enseigner son savoir, Shredder l’avait retrouvée et essayait de la tuer. Les tortues furent forcée de prendre la fuite, face à leur repaire en flammes. Splinter et Draxum décidèrent de s’attaquer ensemble à Shredder, mais se firent capturer (Finale, part. 2 : Shreddy or not, S2 E22).
Le baron déchu essaya de marchander avec Shredder, essayant de ruser. Le démon avait besoin d’une ressource rare pour drainer l’énergie vitale du rat et se débarrasser une bonne fois pour toute du dernier représentant du clan Hamato. Cela lui garantirait son invincibilité (Finale, part. 3 : Anatawa hitorijanai, S2 E23).
Splinter avait été placé au centre d’un cercle magique. Après avoir mis la main sur la substance recherchée, l’essence du rat se faisait consumer. L’arrivée des tortues et la révolte de la recrue Foot face à la cruauté de Shredder permirent au rat de survivre. Concentrant leurs forces, ils réussirent à terrasser le démon (Finale, part. 4 : Rise, S2 E24).

Autour du personnage

  • Dans la version originale, c’est Eric Bauza qui prétait sa voix à Splinter. Le doubleur s’est fait connaître dans l’univers des Tortues Ninja en doublant déjà par le passé le personnnage de Tiger Claw et de Hun entre autres personnages du dessin animé de 2012.
  • Splinter, au début de cette série, est présenté comme une petite créature obèse et peu sérieuse. Cet ambon poing vient du fait qu’aucune menace ne pesait sur sa famille et qu’il n’avait donc pas à faire attention à ces détails.
  • Le nom de « Lou Jitsu » a été créé par l’auteur Ron Corcillo. Si Russ Carney avait adoré ce nom, jusqu’à cracher l’eau qu’il avait dans la bouche en l’entendant, tous deux n’étaient pas certain qu’un nom aussi ridicule soit accepté (source).
  • Dans la version française, ce sont deux comédiens de doublage qui prêtent leur voix au personnage de Splinter. Pour le rat, il s’agit du comédien Antoine Tomé. En revanche, pour Lou Jitsu, c’est Olivier Jankovic qui se prête au jeu. À partir de cette anomalie, nous pouvons nous demander si la production de doublage francophone était au fait que Lou Jitsu était bien Splinter.

Figurine

Galerie

Apparitions importantes du personnage

Une réflexion au sujet de « Hamato Yoshi / Lou Jitsu / Splinter (Série TV 2018) »

Laisser un commentaire