Résumé (Téléfilm d’animation Netflix – 2022)

New York – 2044. L’apocalypse s’était abattue sur la Terre. Le ciel s’était assombri, prenant des teintes rougeoyantes. Les nuages se retrouvaient parfois éclairés par un rayon lumineux. Des explosions se faisaient entendre au loin.
Un  Leonardo approchant de la quarantaine courait, blessé au flanc, aidé par un jeune homme. Il s’appelait Casey Jones. Son visage était recouvert par un masque de hockey. La tortue retrouvait son frère Michelangelo, qui les débarrassait d’ennemis à l’aide des chaînes de ses armes. Il ne restait plus qu’eux. La Terre était tombée entre les tentacules des krangs, qui déversaient toutes leurs technologies et leurs alliés pour la conquérir. La résistance était un échec. Leonardo n’avait plus qu’un espoir, envoyer Casey dans le passé afin qu’il empêche l’arrivée des extraterrestre. Il dessinait sur une vieille photo de sa famille ce à quoi ressemblait la clé qui avait permis d’ouvrir un portail, libérant les créatures. Quelqu’un l’avait ouvert par le passé. Le jeune justicier devait s’assurer que cela n’arrive jamais.
Michelangelo avait pour mission d’ouvrir un portail temporel à l’aide de ses pouvoirs. Il savait que cela lui serait fatal. Mais c’était le seul espoir pour l’humanité. Il tendait les bras devant lui. Une lueur émanait de son corps. Bientôt, il voyait sa peau se craqueler autour de lui et disparaissait en poussières, laissant apparaitre le fameux portail. Leonardo poussait son apprenti avant de repartir au combat. Casey voyait la tortue disparaître dans un rayon laser tiré par un krang.

Ouvrant les yeux, le jeune homme se trouvait par terre, au beau milieu de Manhattan. La ville était en parfait état, les gens marchaient dans la rue. La seule chose qui les préoccupait était leur quotidien et leur téléphone. Il venait bien de remonter le temps ! Il devait retrouver à présent les tortues pour empêcher la catastrophe de se produire.

Plutôt que de s’entraîner avec ses frères, Leonardo, le nouveau chef de l’équipe, avait préféré essayer de battre le record de boîte de pizzas sur sa tête, montant au sommet d’un pont de la ville. Le détenteur du record était Donatello, persuadé que son frère ne l’emporterait pas. Michelangelo croyait en lui et l’encourageait, jusqu’à ce que son frère pose le pied sur la pile du pont. Il avait gagné ! Et Donatello était bien obligé de le reconnaître. Mais Raphael ne comprenait pas comment son frère pouvait préférer s’amuser, plutôt que de s’entraîner. Mais à quoi bon s’entraîner pour la tortue, puisqu’ils étaient super bons, avaient des armes mystiques et venaient de terrasser le terrible Shredder ? Tandis que les deux frères opposaient leurs points de vue, l’alarme de Donatello sonnait. Quelqu’un venait de commettre un vol. Les tortues partaient arrêter l’individu.
Non loin, un fourgon filait à vive allure à travers la ville. À bord, Hypno-Potamus et Warren Stone filaient au plus vite avec leur butin. Les tortues couraient à leurs trousses, mais Leonardo préférait faire cavalier seul, ouvrir un portail et gérer la situation à sa manière… Au grand regret de Raphael qui préférait un travail d’équipe. Les frères intervenaient à leur tour, Michelangelo en coupant le toit du véhicule de la chaîne de ses nunchakus magiques, Donatello invoquant des missiles à l’aide de son bâton hi-tech. Raphael terminait le travail utilisant ses pouvoirs. Il devenait le géant à la puissance rougeoyante qui écrasait le fourgon. Mais Leonardo voulait être le gagnant. Celui qui mettrait la main sur le butin pour s’attirer la gloire de la mission. Il générait un portail devant son grand frère, qu’il refermait une fois sa main mystique passée. Celle-ci réapparaissait devant lui avec l’objet. Mais celle-ci terminait aux pieds d’un autre ennemi. Ceux du lieutenant FootVoici des siècles qu’ils cherchaient cet artefact. Ils avaient engagés Hypno-Potamus et Warren Stone pour les aider dans cette quête. À présent, ils pouvaient disparaître, victorieux.

Michelangelo était des plus inquiets. Si le Foot Clan était à la recherche de cet objet, c’est qu’il devait être important. Raphael le regrettait aussi. Seul Leonardo ne semblait pas prendre conscience de l’ampleur de sa bêtise…

De retour aux égouts, Raphael passait un savon à son frère. Ce dernier partait se reposer dans son lit, lisant un comic de Jupiter Jim. Mais l’ancien chef de l’équipe n’en avait pas terminé et lui demandait ce qu’il fallait faire pour qu’il prenne enfin les choses au sérieux. Pour qu’il assume enfin son rôle de chef. Raphael était l’aîné. Il partait du principe qu’il devait veiller sur ses frères. Leonardo se moquait de ce qu’il lui disait. La guerre était déclarée. Raphael le sortait de sa chambre, prêt à en découdre. Soudain, Splinter s’interposait, leur rappelant qu’ils formaient une équipe et ils étaient frères. Et le rat voulait surtout suivre son feuilleton en paix comme à son habitude…

À la surface, Casey essayait de se frayer un chemin dans la foule newyorkaise. Il n’était pas habitué à autant de monde ! Il ne savait pas par où commencer pour retrouver la clé. Utilisant un grappin, il gagnait de la hauteur, atteignant le sommet d’un immeuble. Regardant la photo de famille de son maître Leonardo, il se demandait comment faire… Jusqu’à se rendre compte qu’il lui suffisait d’atteindre les tortues ! Et pour cela, il allait déjà retrouver April, qui saurait l’aider.
La jeune femme venait d’entrer à l’université d’Eastlaird pour y suivre une formation de journalisme. Elle travaillait notamment pour la gazette et menait justement une enquête sur une rumeur de financements étrangers pour produire une bombe toxique. L’adolescente comptait bien tirer cette affaire au clair et dérobait la carte d’un professeur de physique. Pénétrant dans un laboratoire, elle photographiait tout ce qu’elle trouvait à l’aide de son téléphone, qu’elle finissait par faire tomber au sol. Il se cassait. Mais April avait gardé avec elle des tubes contenant un étrange liquide. Ce serait suffisant, d’après elle, comme preuves. Mais elle se fit soudainement surprendre par Casey, qui l’appelait « commandante O’Neil ». Sursautant, elle envoyait le jeune homme au sol. Inconscient, elle le voyait au sol, la photo de famille des tortues à côté de lui. Très étrange, elle n’avait même jamais posé sur cette photo. Inquiète, elle l’amenait à ses amis mutants.

Le jeune homme était solidement ficelé à une chaise, dans le noir. Raphael braquait une lampe vers Casey pour lui poser des questions. Qui était-il ? D’où venait-il ? Pourquoi avait-il une photo d’eux ? Et Donatello se demandait même pourquoi il possédait du matériel avec sa marque de fabrique ?! Le justicier avait beau rétorquer qu’il venait du futur et que la Terre courait un risque avec l’invasion des krangs, personne ne le croyait. Pourtant, l’appellation de « Maître » pour Leonardo lui plaisait particulièrement.
Mais l’utilisation du nom de « krang » glaçait le sang de Splinter, qui en avait déjà entendu parler. Il s’agissait d’une espèce qui était adulée par le Foot Clan. Ils avaient déjà pratiquement détruits la planète par le passé. Mais quatre guerriers mystiques avaient forgés une clé capable de les emprisonner dans une dimension lointaine. Cette clé était cachée jusqu’alors pour que jamais plus les krangs ne reviennent sur Terre. À l’arrière de la photo se trouvait le dessin de la clé laissé par Leonardo avant de périr en 2044. Jetant un œil au dessin griffonné, les tortues reconnaissaient immédiatement l’objet dérobé plus tôt dans la soirée par le Foot Clan. Casey arrivait-il trop tard ? Raphael promettait qu’ils feraient tout pour que cela ne se produise pas. Cette fois, ils agiraient en équipe et veilleraient à ce que son frère ne manque pas de sérieux dans la mission.

Warren Stone et Hypnopotamus étaient amenés dans un entrepôt par le Foot Clan. Eux qui pensaient n’avoir à faire que des cambriolages pour leur nouveau groupe étaient surpris de l’atmosphère solennelle qui régnait dans ce lieu. Entourés de soldats, ils voyaient leur lieutenant s’avancer sur une estrade, brandissant l’objet qu’ils venaient de dérober. Mais au cours de son discours sur la domination de la Terre, il fut interrompu par Leonardo et les siens, venus empêcher la fin du monde. Casey savait à quoi s’attendre et grâce à un portail généré par son futur sensei, s’empressait d’atteindre la clé. Le lieutenant entamait la cérémonie pour ouvrir le portail, plaçant l’artefact sur une console. Un rayon lumineux jaillit dans les airs, repoussant toute personne à proximité.
Le portail s’ouvrait, laissant apparaître une créature rose avec des tentacules. Se rendant compte qu’elle était de retour sur Terre, elle se réjouissait d’avance de la vengeance qu’elle s’apprêtait à faire aux habitants de la planète. Raphael arrivait au même moment, chargeant le nouvel arrivant à l’aide de ses pouvoirs mystiques. Il était saisit au cou. Ses frères se joignaient bientôt au combat, mais tous étaient repoussés par la créature, aussi rapide qu’agile. Seul Leonardo parvenait à tirer son épingle du jeu, à l’aide de ses portails. Il se faufilait rapidement à l’arrière de son ennemi pour chercher à l’atteindre. Ne pouvant pas le vaincre, le krang se mit à hurler, libérant une étrange énergie autour de lui. Raphael s’interposait pour protéger Michelangelo et Donatello, mais ses pouvoirs disparaissaient. Une fois l’onde sonore dissipée, Leonardo s’apprêtait à repartir à la bataille. Mais il ne parvenait plus à générer de portail. Ses pouvoirs, comme ceux de ses frères, étaient neutralisés. Krang se jetait sur la tortue pour lui faire mordre la poussière.
Bientôt, il était rejoint par deux autres créatures de son espèce, une femelle diabolique et un mâle, plus petit et qui ne parlait pas. Ce dernier était chargé de préparer l’arrivée de leur forteresse de combat, le Technodrome. Quant à la krang, elle avait très envie de s’amuser un peu et sautait sur les mutants, les jetant au sol les uns après les autres. Raphael fut renversé par Splinter, projeté sur lui. Recouvrant ses esprits, il voyait le rat mal en point. S’arrêtant un instant, il regardait ce qu’il se passait autour de lui. Ses frères démunis ne parvenaient pas à prendre le dessus contre la krang déchaînée. L’autre envahisseur trônait à côté du portail, observant le combat. Dépassé par les évènements, le ninja ordonnait aux siens de battre en retraite. Ils n’avaient aucune chance de s’en sortir pour le moment. Malgré les contestations de Casey, Donatello libérait des capsules de secours dissimulées dans son pack dorsal. Il y en avait une pour chaque tortue, Splinter, April et Casey. Elles ramenaient les guerriers au repaire. Leonardo commençait enfin à cerner l’étendue de son erreur. Voulant jouer aux héros, il s’extirpait au dernier moment de sa capsule pour poursuivre le combat. Mais surtout pour s’emparer de la clé et fermer le portail. Mettant la main dessus, ce dernier se désactivait. Mais sa jambe était happée par la femelle krang. L’autre créature bondissait sur lui pour le transpercer de son tentacule. Fermant les yeux, Leonardo sentait que quelque chose avait arrêté le coup. Rouvrant les paupières, il voyait Raphael, qui s’était interposé. Sa carapace avait été perforée. Il plaçait une capsule sur la poitrine de son frère avant de le laisser s’en aller. Leonardo hurlait de désespoir, voyant la tortue rester seule sur le champ de bataille. Qu’allait-il lui arriver ?

Épuisés physiquement et émotionnellement, les autres amis arrivaient dans les égouts. April s’occupait de Splinter, qui était au plus mal. Casey était au bord du désespoir, annonçant l’arrivée imminente du Technodrome. La capsule de Raphael arrivait au même moment. En sortait Leonardo, à la grande surprise des siens. Mais ce n’était plus le même Leonardo, arrogant et peureux. C’était un Leonardo furieux qui en sortait à présent. Se dirigeant d’un pas décidé vers Casey, poing fermé, il était retenu par ses frères. Il accusait le visiteur du futur d’avoir su ce qui allait se passer. Le garçon avait beau rétorquer que les évènements présents étaient différents de ceux de sa chronologie, Leonardo ne l’écoutait pas. En revanche, il était parvenu à conserver avec lui la clé du portail des krangs. Tout cela redonnait de l’espoir au jeune homme, qui espérait encore pouvoir neutraliser les envahisseurs et changer l’avenir de la planète.
Leonardo en faisait une affaire personnelle. Si Casey voulait sauver le monde, la tortue voulait surtout sauver Raphael. Mais ils ne pouvaient pas emporter avec eux la clé, ce serait trop risqué. Ils partaient à bord du Turtle tank, malgré la disparition de leurs pouvoirs mystiques. April et Splinter resteraient là pour veiller sur la clé et chercher un moyen de la détruire.

Raphael avait été amené dans la cale d’un bateau de pêche où les trois krangs s’étaient réfugiés. La tortue est retenue aux bras et aux jambes par une sorte de matière visqueuse sécrétée par les envahisseurs. L’un des krangs approchait, voulant torturer Raphael pour voir un peu ce qu’il valait. Mais son chef le voulait vivant. Il en avait bien trop besoin pour savoir où se cachait la clé du portail. En le rouvrant, il serait en mesure de faire venir son terrible Technodrome sur Terre et ainsi achever ce qu’il avait commencé des siècles auparavant. Il voyait bien que le mutant était plus fort que les humains. Il refusait même de répondre à sa question ! Mais ce n’était pas bien grave, il n’avait pas besoin de le torturer, ni de patienter. Il lui suffisait de glisser ses tentacules dans les orbites de la tortue pour atteindre son cerveau et lire dans ses pensées. Raphael poussait un cri avant de s’évanouir… Krang retirait ses tentacules avec la réponse qu’il attendait. Il savait où se cachaient les tortues.
Revenant sur le pont du bateau, Krang demandait à sa sœur de partir chercher la clé dans le repaire des tortues. Il resterait avec son frère pour s’occuper de l’ouverture du portail. Ce dernier s’avançait vers le lieutenant Foot et plongeait ses tentacules dans le sol, générant une matière visqueuse qui s’emparait du ninja séculaire. Il se changeait en une créature hideuse, tout comme son acolyte. Bientôt, tous les ninjas Foot du bateau subissaient le même sort, devenant des sortes de créatures krangs sous les ordres des extraterrestres.

Pour espérer retrouver Raphael, les tortues sortaient leur tank, sous les yeux émerveillés de Casey. Donatello avait implanté un traceur dans chacun de ses frères (contre leur consentement bien entendu…). Il savait que leur frère était justement en mouvement au moment où ils sortaient leur véhicule. Ils se dirigeaient vers la Metro Tower, la tour la plus haute de la ville. C’était depuis ce point culminant qu’ils comptaient faire venir le Technodrome sur Terre. Pour ne pas se faire voir, Leonardo ordonnait qu’ils fassent l’assaut depuis les égouts. Ses deux frères étaient dubitatifs, ils n’auraient pas d’échappatoires par là. Mais leur frère était catégorique. Ils feraient les choses à sa façon.
Les deux frères krangs s’attaquaient à la Metro Tower et changeaient tous les employés en créatures kranguifiées. Le bâtiment entier commençait à être en proie aux tentacules rosâtres qui grimpaient sur les baies vitrées et le béton…
Le Turtle tank traversait les égouts à vive allure depuis les rails du métro désaffectés. Leonardo était plutôt content de son plan jusqu’ici. Ils se rendraient très rapidement à la tour. Casey était le seul à ne pas se faire du souci pour son plan. Il connaissait surtout le Leonardo du futur, pas celui qui avait encore tout à apprendre. Donatello était curieux de savoir ce qu’il réaliserait à l’avenir. Combien de prix Nobel allait-il empoché ? Casey n’osait pas lui révéler la terrible réalité et préférait encenser son esprit de génie. Michelangelo n’était pas en reste et apprenait qu’il deviendrait un jour un très puissant guerrier mystique capable de grandes choses avec ses mains, comme faire voyager dans le temps. Ce n’était pas sans regretter leur mort. Sur le point de leur raconter leur funeste destin, le véhicule s’arrêtait. Le tunnel était bloqué par les tentacules visqueux sécrétés par les krangs. Ils arrivaient bientôt à l’entrée de la Metro Tower. Mais Leonardo n’avait pas prévu que celle-ci soit gardée. Une créature munie de centaines d’yeux et de tentacules les attaquait.

April et Splinter étaient face au mur. Ils ne parvenaient pas à trouver quelque chose pour se débarrasser de la clé. Rien ne fonctionnait l’artefact résistait à tout… C’est alors que les alarmes retentissaient, signalant un intrus. Krang était aux portes du repaire, accompagnée d’une dizaine de soldats. Grimpant sur un Shellhog, les deux amis prenaient la fuite sans demander leurs restes. Mais Krang était derrière eux. Bientôt, elle arrivait à leur niveau et faisait sortir la moto de la route. Se précipitant sur April, la jeune femme lui lançait tout ce qu’elle avait dans son sac au visage, sauf la clé tant recherchée. Lampe de poche, livre de chimie et… l’une des capsules du produit ultra toxique dérobé dans le laboratoire de science de son université. Krang poussa un cri. La moitié de son visage avait fondu. La journaliste en herbe avait vu juste, ces produits étaient réellement très dangereux ! Splinter venait la chercher, redressant la moto, pour poursuivre leur fuite.
Dans les souterrains, le combat était clairement en défaveur des tortues, qui ne parvenaient pas à prendre le dessus. Tous suppliaient Leonardo de se replier, mais la tortue était bien décidée à repartir uniquement avec Raphael. Se souvenant des mots de Casey, Michelangelo tendait les mains vers l’avant pour essayer d’arrêter la créature gardienne, en vain. Il ne possédait pas encore les redoutables pouvoirs qu’il aurait dans le futur. Donatello s’interposa lorsque celle-ci essaya de l’écraser avec un wagon de métro. La coquille protectrice de la tortue tombait en miettes, révélant sa carapace molle. Ils couraient se mettre à l’abri au plus vite dans le Turtle tank. Leonardo et Casey étaient les derniers à livrer encore bataille. Prenant la fuite à leur tour, poursuivis par la créature gardienne, ils tombèrent dans un effondrement du sol.
À l’abri dans le Turtle tank, Michelangelo appelait April à la rescousse. Splinter et elle semblaient hors de portée de Krang, roulant à toutes vitesses à travers les rues. Maintenant qu’ils avaient quelque chose pour combattre ces envahisseurs, April s’empressait de retrouver ses amis à la Metro Tower. Pendant ce temps, Donatello revêtait sa nouvelle protection de carapace pour la suite du combat.
Leonardo recouvrait ses esprits, écrasé sous les décombres. Il était blessé au flanc gauche. Casey n’était pas loin. Se rapprochant de la tortue, il ne pouvait plus s’empêcher de se taire et cherchait à secouer celui qui deviendrait un jour son sensei. Que faisait-il ? Pourquoi n’écoutait-il pas ses frères ? Pourquoi tant d’arrogance ? La tortue ne comprenait pas pourquoi son plan avait échoué. Le justicier masqué était dégouté de voir ce qu’était la tortue. Un pseudo chef impulsif et arrogant incapable de prendre une décision en concertation avec sa famille. Il avait encore beaucoup de chemin à faire… Casey lui lançait la photo au visage avant de lui tourner le dos et de chercher un moyen de sortir de l’éboulement. Se rendant compte de ses erreurs, Leonardo prêtait main forte à Casey. Réfléchissant bien, la tortue se rendait compte qu’elle avait plus besoin de sa famille que sa famille d’elle… Il commençait à prendre la mesure du poids de son rôle. Ensemble, ils découvraient un accès par l’ascenseur. Ils n’avaient plus qu’à grimper le long des cordages pour atteindre la tour.
La situation devenait désespérée pour Michelangelo et Donatello. Toujours à bord du Trutle tank, le véhicule était sur le point d’être écrasé sous les tentacules de la créature. Les tortues paniquaient lorsque soudain, April et Splinter arrivèrent. Utilisant les petites fioles du laboratoire de chimie, la jeune femme parvenait à neutraliser le monstre. Mais le danger n’était pas écarté. Krang les avait suivis et s’approchait d’eux en ricanant. Ils entraient dans le bâtiment. Après quelques étages, ils finissaient par retrouver Leonardo et Casey.

Le temps pressait. Donatello essayait de localiser Raphael, qui se trouvait étrangement au-dessus d’eux. Un filet visqueux s’écrasait sur son ordinateur. Levant la tête, les tortues voyaient leur frère dans une sorte de cocon rougeoyant. Casey et les tortues s’empressaient de faire tomber la structure krang pour délivrer leur frère. Le cocon percé, le mutant semblait indemne, mais ne répondait pas. C’est alors que Leonardo vola dans les airs, encaissant un coup qu’il n’avait pas vu venir. Ouvrant les yeux, il voyait ses frères se battre contre Raphael. La victime était prise de spasmes et quelque chose bougeait au niveau de son œil droit. Bientôt, des tentacules en sortaient et s’emparaient de son corps, recouvrant ses bras et sa carapace. Raphael avait lui aussi été kranguifié. Se jetant sur les tortues, il récupérait la clé du portail.
Ils entendaient un rire sournois s’emparer du hall. Il s’agissait de Krang, ravi de voir que son plan se déroulait comme prévu. Il était rejoint par sa sœur et la créature gardienne des souterrains. Puis par des dizaines d’humains transformés. La situation était plus désespérée que jamais. Raphael donnait la clé à son supérieur, qui l’invitait à se replier. La Terre vivait ses derniers instants. Dans un ultime acte de bravoure, April envoyait tout son sac à la tête du gardien des souterrains. Créant une diversion, tous ses amis en profitaient pour prendre la fuite sauf Leonardo qui restait tétanisé, voyant ce que Raphael était devenu. C’était Casey qui le prenait par le bras pour l’inciter à partir. Dans un nuage de fumée, Splinter les faisait disparaître.

Clé en main, Krang, son frère et sa sœur atteignaient le sommet de la Metro Tower. Insérant l’artefact dans la console, un puissant rayon lumineux fendait le ciel, générant un portail gigantesque. Les nuages s’accumulaient autour de la ville dans une atmosphère sombre et rougeoyante. Raphael se trouvait derrière ses nouveaux maîtres, contemplant le spectacle tel un vassal. L’onde créée avait détruit nombre de bâtiments aux alentours. Le portail aspirait les débris et les voitures des newyorkais. Des tentacules sortaient alors. Elles étaient rattachées à une sphère gigantesque. Le fameux Technodrome. Une fois entièrement sortie, celle-ci libéra un grand nombre de « petites » capsules qui s’écrasaient à travers la ville. Il s’agissait de créatures krang qui s’emparaient des humains et de leur technologie pour les annihiler. Le chaos était répandu. Les trois krangs se dirigeaient vers la salle des armures pour revêtir, leur corps androïde de combat.
Le plus petit des envahisseurs se mettait aux manettes du Technodrome.
Les forces fédérales et militaires ripostaient avec des frappes au sol et dans les airs. Les missiles ne parvenaient pas à atteindre la sphère, qui se protégeait à travers un rayon laser qui les détruisait simultanément.

Depuis le toit d’un immeuble, les tortues et leurs amis contemplaient la catastrophe. Leonardo était le plus abattu, sentant tout le poids de ses responsabilités retomber sur ses épaules. Donatello ne voyait pas comment ils pouvaient changer le futur à présent. C’est alors que leur chef comprit quelque chose. Tout ce qui s’était produit depuis l’arrivée des krangs était nouveau. Cela ne s’était jamais produit dans la chronologie de Casey. Ils avaient tout à faire pour espérer pouvoir se débarrasser des envahisseurs. Leonardo prenait surtout enfin acte de son rôle. Il était prêt à écouter sa famille et ses amis pour élaborer un bon plan. April suggérait de renvoyer les krangs dans leur prison dimensionnelle, sans pour autant les battre ou les tuer. Donatello renchérissait avec un plan pour prendre le Technodrome et le renvoyer dans le portail. Il ne leur restait plus qu’à mettre la main sur la clé pour s’assurer du succès de cette mission. En quelques secondes, Leonardo était parvenu à redonner de l’espoir aux siens.

Casey partait avec Splinter et April à travers la ville, frappant des créatures au passage comme notamment l’une d’elle qui s’était emparée d’un hélicoptère. Le justicier au masque de hockey lui renvoyait son missile à l’aide de son grappin. Mais soudain, les trois amis étaient frappés par une explosion. Une créature robotique s’avançait vers eux. Au niveau de son abdomen se trouvait l’un des trois krangs, celle qui avait été défigurée par April. La jeune femme n’allait pas se laissait abattre par la venue de monstre. Batte en main, elle fondait sur la machine.
Au même moment, les trois tortues sautaient de gravats en gravats pour atteindre le Technodrome. Leonardo créait une entrée à l’aide de son sabre, perçant une sorte de membrane organique. Une fois à l’intérieur, la tortue demandait à ses deux frères qu’ils trouvent un moyen de prendre le contrôle de la sphère de combat. Lui se chargeait de retrouver Raphael. Le génie de l’équipe voulait trouver la console principale pour se faire. Hélas pour eux, il y avait déjà le plus petit krang aux manettes. Ils n’avaient pas vu un tentacule se dresser derrière eux et les frapper. Le bruit avait attiré son attention. Son regard se portait sur les deux intrus…
Arpentant les couloirs visqueux du Technodrome, Leonardo ne tardait pas à arriver devant une immense salle munie d’un hublot. Il contemplait la ville détruite en contrebas. Derrière lui se trouvait un trône disposé sur un crâne, surmonté d’un immense œil. S’y trouvait Krang, accompagné de Raphael.

Leonardo cherchait à raisonner son frère, bien que totalement sous l’emprise des krangs. Le zombie fondait sur son frère, poussant des cris. Pas le choix pour la tortue, il sortait ses sabres pour riposter. Mais il ne baissait pas les bras pour autant. En plein combat, il cherchait malgré tout à parler à son frère. Inutile lui disait Krang qui assistait à la lutte depuis son trône. La tortue n’avait clairement pas l’avantage face au colosse aux forces augmentées par ses nouvelles capacités.
Tentant inlassablement de raisonner son frère, Leonardo dut stopper net ses sabres lorsqu’il vit que Raphael ne se relevait plus. Un instant, la tortue semblait revenir à elle. Ou tout du moins elle ne tenait plus à se battre. L’instant suivant, elle se ressaisissait et poursuivait le combat, jetant Leonardo au sol. Voyant qu’il y avait encore de l’espoir, le ninja rangeait ses sabres. Il cessait le combat.
Dans la salle des machines, le troisième krang cherchait à se débarrasser des intrus lançant de nombreux tentacules à leur encontre. Michelangelo les évitait tous. Le dernier, le plus gros, le forçait à se cacher dans sa carapace pour esquiver le coup quoi terminait dans la tête du krang. Assommé, tout le dispositif se mettait à l’arrêt. Ravi de voir qu’il n’aurait pas à se fouler la carapace pour combattre, Donatello s’empressait d’essayer de comprendre comment fonctionnait la console de commande. Composée de « trucs gluants », il se doutait bien qu’il devrait mettre les mains dans le cambouis. Son pire cauchemar. Prenant son courage à deux mains, il mettait ses mains à l’intérieur de cette chose. Une substance gluante commençait à monter le long de ses bras. La console de commande s’illuminait, mais l’énergie ne parvenait pas à contrôler tout le Technodrome. Il fallait plus ! Donatello devait se résoudre au pire. Demandant à son frère de lui retirer sa carapace de combat, il plongeait entièrement dans les tentacules, qui pénétraient son corps non sans un terrible frisson.
Bientôt, Michelangelo était laissé seul dans la pièce. Il voyait au loin leur ennemi revenir à lui. Soulevant quelques blocs qui lui étaient tombés dessus, le krang se ruait sur la tortue. Il fut soudainement balancé à l’autre bout de la pièce face à un Michelangelo qui mettait ses mains devant les yeux. Regardant autour d’elle, la tortue se rendait compte que son ennemi avait été emprisonné par des tentacules contre la paroi de la pièce. Donatello était parvenu à prendre le contrôle de l’appareil. Son visage se matérialisait au-dessus du panneau de commande. Il était heureux d’être devenu le vaisseau !

Alors que Krang savourait le combat d’une tortue qui ne voulait plus se battre, il sentit d’anormales secousses. Le Technodrome repartait en direction du portail. Regardant du côté de la salle de commande, il vit que les tortues en avaient pris le contrôle. Il saisit Michelangelo et veilla à extraire Donatello pour les ramener dans sa salle principale. Leonardo voyait bientôt Raphael lui faire face et ses deux frères solidement attachés à des piliers.
La situation devenant à nouveau critique, Leonardo ouvrit son cœur à Raphael. Rien n’y faisait. Le zombie saisit son frère à la gorge, au-dessus d’un pont. La tortue poursuivait ses excuses, notamment pour avoir si souvent remis en question les plans de Raphael. Il savait à présent ce qu’était le rôle de chef et tout le poids que cela incombait. Il avait su trouver les mots. Le reptile revenait à lui petit à petit. Relâchant son frère, il poussait des cris. Une lueur rouge s’échappait de son corps, inquiétant Krang au plus haut point.
Ne supportant pas ce retournement de situation, Krang envoyait des tentacules se saisir de Leonardo. Ceux-ci entraient dans ses veines. Luttant de toutes ses forces, tout comme ses frères qui subissaient le même sort, il parvenait à débloquer ses pouvoirs mystiques. Saisissant son sabre, il l’envoyait se ficher dans le bras de l’armure de Krang. Se téléportant alors, il ouvrait un second portail laissant passer Raphael qui envoyait l’envahisseur valser. Michelangelo le saisit au vol avec ses chaînes pour le faire racler les parois de la pièce. Enfin, Donatello invoqua tout une artillerie pour lui tirer dessus.

Difficile de venir à bout de la demoiselle krang dans son armure de combat. April eut soudain une idée, voyant un boulet de démolition sur un chantier. Elle demandait à ses amis de la couvrir le temps de piloter la machine. Elle envoyait la krang dans le bâtiment en construction. Casey et Splinter occupaient l’envahisseur tandis qu’April frappait la structure pour la faire s’effondrer. Bientôt une poutrelle traversait le crane de la krang. Il n’en était rien, elle avait eu beaucoup de chance. L’élément métallique n’avait fait que racler les bords de sa blessure. Mais elle se fit écraser par le boulet à la suite.
Débarrassés du nuisible, les compagnons reprenaient la suite du combat. Casey partait au plus vite pour le Technodrome afin de désactiver la clé. Il contactait les tortues, qui avaient encore fort à faire face à Krang. Son vaisseau était en piteux état. Les tirs de Donatello avaient désintégrés une partie du vaisseau. Les quatre tortues et leur ennemi étaient en chute libre. Se rattrapant aux parois des immeubles qui avaient quitté le sol, les tortues parvenaient malgré tout à reprendre le dessus grâce à leurs pouvoirs mystiques. D’un coup de poing, Raphael s’apprêtait à éjecter Krang dans son portail. Mais l’extraterrestre déjoua leur plan, les voyant tous au tapis. Leonardo ouvrit un passage pour permettre à Raphael de sauver leurs frères, qui chutaient directement dans la rue. À l’aide de ses pouvoirs, il amortissait leur impact au sol.

Il ne restait plus que Leonardo dans le combat. Son adversaire s’approchait de lui lentement, prêt à déguster chaque instant de sa vengeance. Casey poursuivait son ascension, approchant du sommet de la Metro Tower. Prévenant son futur sensei, il attendait qu’il l’avertisse de la fin du combat pour retirer la clé. Et clore le passage. Mais Leonardo était au pied du mur. Sans autre choix que le sacrifice, il lui demandait de fermer le portail derrière lui. Krang était trop fort pour rester dans la dimension prison si personne ne l’y maintenait le temps de désactiver la clé. Les autres tortues, Splinter et April entendaient leur conversation. Tous étaient tétanisés par la décision qu’il prenait.
Sans pouvoir revenir en arrière, Leonardo s’apprêtait à livrer le combat de sa vie. Saisissant ses sabres, il se téléportait d’un endroit à l’autre pour frapper Krang. Lançant son sabre, il manquait sa cible. La lame partait loin dans le ciel et traversait le portail. L’extraterrestre le terrassait de son pied. Lorsqu’il avait lancé son arme, Leonardo ne tenait pas à le toucher avec son sabre. Empoignant son autre arme, il plantait le pied de Krang et ouvrait un portail pour les téléporter tous les là où se trouvait le premier sabre. Ils avaient quittés la Terre et se trouvaient dans la dimension prison. Le moment était venu. Il ordonnait à Casey Jones de fermer le portail.

Comprenant la supercherie, Krang s’empressait de revenir sur Terre. Leonardo le saisit pour l’empêcher de partir. Non sans faire couler quelques larmes, Casey fermait le portail sur le Technodrome, qui explosait. Les morceaux s’éparpillaient sur Terre comme dans la dimension prison. Les tortues, Splinter, April et Casey étaient atterrés par ce qu’ils voyaient.
De l’autre côté du portail, Krang n’en menait pas large. Le portail était refermé, il ne pouvait plus repartir. Son regard se portait sur Leonardo, qui allait passer le pire moment de sa vie. S’acharnant sur la tortue, lui portant des coups tous plus forts les uns que les autres, il ne parvenait pas à effacer le sourire sur son visage. Reprenant la photo de sa famille, Leonardo la serrait contre lui. Il savait que tout était terminé. Mais sa mort n’avait pas été veine. Il avait empêché l’annihilation de la Terre.

Le ciel était encore rougeoyant à New York. Les débris du Technodrome tombaient toujours. Michelangelo refusait d’abandonner et tendait ses mains vers le ciel pour essayer de ramener son frère. Il en avait la capacité dans le futur. Pourquoi pas maintenant ? Une lueur orangée émanait de la tortue puis un portail s’ouvrait. Voyant que quelque chose se produisait, Raphael et Donatello se joignaient à lui pour l’aider. La sombre et lugubre dimension prison était éclairée par l’ouverture de ce portail. La douce lueur caressait le visage de Leonardo, qui ouvrait les yeux. Il voyait le poing mystique de Raphael traverser le portail pour venir le chercher. Le saisissant, il vit Krang derrière lui. Sans perdre de temps, Donatello envoya une foreuse mystique sur l’extraterrestre pour l’empêcher de passer. Leonardo de retour sur Terre, Michelangelo n’avait plus qu’à fermer le portail. Krang arrivait trop tard. Il se retrouvait de nouveau prisonnier, pour de bon, dans ce lugubre endroit.

Leonardo était dans un piteux état. Mais en vie ! Victoire totale.

La ville reprenait petit à petit son cours. Les bâtiments étaient reconstruits. La femelle Krang était amenée dans les laboratoires fédéraux de l’Earth Protection Force. Les tortues et Casey pouvaient enfin souffler. Assis au sommet de la pile d’un pont,  le jeune homme s’apprêtait à déguster sa première pizza. C’était carrément meilleur que du rat ! Il en avait les larmes aux yeux.
Au même moment, April recevait un SMS de Cassidy. La femme envoyait à son amie des photos qu’elle avait prise pendant l’invasion des krangs. Regardant de plus près, Casey se rendit compte qu’il s’agissait de sa mère !

Tout était rentré dans l’ordre. Les compagnons regardaient le coucher de soleil. Raphael eut la brillante idée d’essayer de vaincre le record de Leonardo au nombre de pizza empilées sur la tête pour une traversée du pont !