Image Comics (1996-1999)

L'essentiel

Les personnages

Page à venir...

Série complète

(1996 - 1999)

Autres publications

Bodycount

(1996)

Crossovers

(1993 - 1997)

Chez d'autres éditeurs américains

TMNT : Urban legends

IDW Publishing

(2018 - 2020)

Historique

Les Tortues Ninja d’Image Comics constituent le volume 3 des comics TMNT. Parue entre 1996 et 1999, cette aventure a été conçue comme la suite du volume 2 de Mirage Publishing. Les libertés prises par les scénaristes déplurent à Peter Laird, qui seul en 2001, décida de réaliser un volume 4 ignorant les évènements décrits chez Image.

Au milieu des années 90′, la licence des Tortues Ninja commençait à perdre de l’envergure. La Turtlemania avait presque totalement disparue, il n’y avait plus de films au cinéma, la série touchait à sa fin et Playmates Toys ne vendait plus autant de jouets. Ce fut une décennie riche en hauts et bas et cette célébrité avait notamment ébréché le travail de Peter Laird et de Kevin Eastman, qui avaient dus troquer les planches des comics pour de la paperasse administrative.
Le duo créatif ne voulait pas que le comic tombe en désuétude et avait décidé de déléguer l’histoire à un nouvel éditeur, fraichement fondé et dont les motivations très louables allaient dans le sens des deux collègues.

Dates de publications :
Juin 1996 – octobre 1999 / achevé août 2020

Volume 3 : 23 numéros
Urban legends : 3 numéros (achève volume 3)
Bodycount : 4 numéros


Artistes principaux
Gary Carlson (scénariste)
Frank Fosco (dessinateur)
Chance Wolf (encreur)
Andrew Pepoy (encreur)
Mark Heike (encreur)
Chris Eliopoulos (lettreur)
Pat Brosseau (lettreur)
Adam Guzowski (coloriste / Urban legends)
Shawn Lee (lettreur / Urban legends)

Image Comics avait déjà vu un de ses personnages croiser les cases des comics des Tortues Ninja à deux reprises, en 1993 et 1995 ; le Savage Dragon. L’éditeur accepta le défi et lança en 1996 un nouveau comic TMNT faisant suite au volume 2 de Mirage. Ce « volume 3 » se voulait dans la lignée des aventures précédentes, et renouer avec le côté sombre et cru des premières heures. Le mot d’ordre était clairement de se dissocier de l’image péjorative gagnée ces dernières années à cause du dessin animé. Dès lors, les tortues n’étaient plus vues que comme un phénomène de marketing pour enfants.
Pour contraster avec cette réputation, violence et mutilations devenaient chose courante dans cette nouvelle aventure, qui voyait dès ses premiers numéros Raphael être défiguré dans une explosion et Donatello en grande partie transféré dans un robot, son corps ayant été détruit. Leonardo ne serait pas en reste par la suite…

Cette vision, peut-être extrême bien qu’originale, déplut beaucoup, tant aux fans qu’à Peter Laird. Le comic s’est arrêté brutalement en 1999 au 23e numéro et sans achever son arc narratif. Le cocréateur a lancé quelques années après un quatrième volume ignorant les évènements écrits par Image. Le volume 3 est donc à considérer comme un univers parallèle à celui de Mirage, prenant en considération les deux premiers volumes mais dont la timeline s’en écarte dès le premier numéro.

En 2018, l’éditeur IDW Publishing a décidé de rééditer ces aventures en couleur, sous le titre de TMNT : Urban legends. Au-delà de rééditer ces numéros, l’idée était également d’apporter une fin à travers trois numéros inédits, écrits et dessinés par Gary Carlson et Frank Fosco, présents dès le début.

En France

En France, aucun numéro publié chez Image n’est jamais sorti. L’éditeur W3tta et Dagon, qui avait publié Les chroniques des Tortues Ninja entre 2007 et 2010 semblait avoir l’intention d’apporter le très sanguinolant Bodycount à l’occasion des 25 ans de la licence. N’étant jamais parvenu à trouver son public, l’hommage ne passa pas d’un simple projet.

Laisser un commentaire