TMNT : The last ronin II – Re Evolution #1 (IDW Publishing)

Scénaristes : Tom Waltz et Kevin Eastman.
Illustrateur : Isau et Isaak Escorza (p. 1 à 11, 18 à 80), Ben Bishop (p. 12 à 17).
Coloriste : Luis Antonio Delgado.
Lettreur : Shawn Lee.
Assistant d’édition : Nicolas Niño.
Éditeurs : Thea Chuck et Jamie S. Rich.


Édition
IDW Publishing (US)
HiComics (France)

Pages : 37.
Prix : $ 8,99.

Tirage physique américain :
1e impression :
Plus de 140 000 exemplaires.
2e impression : chiffres à venir.

Couvertures
Kevin Eastman et Frères Escorza
Kevin Eastman
Ben Bishop
Luis Antonio Delgado
J. Gonzo
Freddie Williams II
Sanford Greene
Autres…


Première édition
6 mars 2024 (VO)
– (VF)


Réimpressions américaines
The last ronin II – Re-Evolution #1 – Hardcover exclusive edition
(6 mars 2024)

2nd print
(1er mai 2024)

The last ronin II – Re-Evolution
(2024 ou 2025)


France

Preview

More than a decade after the Last Ronin defeated the Foot Clan, New York City finds itself in a state of steady decline. Now, the disparate gangs vie for economic and political control and that the chaos is taking its toll. It’s clear to Casey Marie that if something isn’t done soon, the city she knows and loves will be lost forever. So, whether they’re ready or not, she and her young pupils must raise a new coalition and lead the charge to keep the peace. Witness the rise of the next generation of Teenage Mutant Ninja Turtles as they fight to restore peace to the streets they live below! Legendary TMNT co-creator Kevin Eastman proudly presents the next epic chapter of The Last Ronin, reassembling the acclaimed creative team from the original monster bestseller for a second oversized, prestige format miniseries event!

Résumé

C’était la troisième attaque des Yorkville Warriors sur la base de la Résistance. Mais cette fois, Casey Marie Jones sentait une nette différence. Ils étaient des dizaines à s’amasser dans les couloirs, se briser comme les vagues sur les digues formées par les hommes du commandant Zaragoza. Ils étaient mieux armés. Mieux entraînés. Toujours plus nombreux. Dans la mêlée, la femme ordonnait aux soldats autour d’elle de laisser au moins un assaillant encore conscient. Elle saisissait un homme qui s’apprêtait à la frapper à la nuque et l’envoyait voler contre un mur. Il crachait du sang, mais pourrait parler, le moment venu. Hors de question de faire des morts, malgré les réticences de ses équipiers en armure. Son équipe était certainement ce qui se rapprochait le plus de personnes qui cherchaient à améliorer les choses dans cette ville en décadence. 15 années après la mort de Hiroto (The last ronin #5), le monde sombrait dans la folie. Les politiciens n’étaient plus que des criminels. Plus personne n’avait confiance dans la police. Les quelques bons policiers croulaient sous un travail ingrat. Dans ce tumulte, la Résistance, bâtie pour veiller à la paix, ne pouvait plus que se défendre face à la déferlante de violence. Ils n’étaient plus assez nombreux. Ou l’ennemi l’était de trop ?
Une fois le combat terminé, Casey Marie inspectait les soldats et regardait qui ils pourraient bien interroger. Un homme semblait encore conscient. La femme le soulevait par la tête pour lui soutirer des informations. Elle tenait principalement à connaître l’origine de leur armement. Leur assaut précédent n’était pas aussi bien organisé. Ils étaient bien moins armés. L’homme refusait de parler. De rage, elle resserrait ses mains d’une incroyable puissance sur son crâne jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Ses hommes ramassaient l’individu, qui subirait un nouvel interrogatoire. Cette fois, par le commandant de la base en personne. Le calme retombé dans les locaux devenus remarquablement silencieux, les plus hauts gradés de la Résistance, qui avaient combattus aux côtés de Jones, lui faisaient part de leurs doutes quant à leurs techniques. Les interrogatoires ne donnaient plus le moindre résultat. Ils devaient changer de stratégie. Casey Marie refusait que le sang soit versé. Elle espérait encore du changement. Mais dans le fond, ne savait-elle pas déjà qu’il était trop tard ? Pour l’heure, elle repartait au repaire veiller sur ses quatre adolescents.

Les jeunes tortues avaient bien grandies. Et avaient soif d’aventure. Au cours de leur pérégrinations, elles avaient découvert une cachette souterraine, devenue leur repaire secret. Uno s’empressait d’allumer une bougie tandis qu’Odyn lisait un comic book. Les quatre frères et sœurs allaient une fois encore se raconter l’histoire légendaire de leur famille. Celle du grand ninja Hamato Yoshi et de son vieil ami, devenu rival, Oroku Nagi. Cette fois, c’était Yi qui allait raconter l’histoire. Et pour rendre le récit plus impressionnant, la tortue le raconterait par télépathie. Une faculté que les quatre reptiles avaient remarquablement développée en grandissant.


Tout avait commencé plusieurs décennies dans le passé, au Japon. C’était l’histoire des deux plus grands ninjas du Foot Clan, devenus rivaux car Nagi aimait le pouvoir. Il ne pensait qu’à contrôler, à commencer par le clan qu’il voulait à ses pieds. De nombreuses disputes avaient mises à l’épreuve leur ancienne amitié. L’amour des deux hommes pour Tang Shen avait terminé d’en avoir raison. Un jour, Nagi força Shen à lui avouer des sentiments inexistants. Furieux, il la blessa grièvement. Retrouvant sa bien-aimée sauvagement agressée, Yoshi perdit son sang-froid et tua Nagi de ses poings. Oroku Saki, fils de Nagi, jura vengeance pour la mort de son père.
Dès lors, le Foot Clan se retrouvait divisé. Nombreux étaient ceux qui préféraient abandonner Oroku Saki et ses désirs de sanguinaires. Ils partirent se réfugier dans les montagnes, créant le Clan Hamato. L’unique clan qui osait s’opposer à la folie meurtrière du Foot Clan, tout en prônant la paix. Mais bientôt, le refuge dans les montagnes n’était plus une échappatoire pour Yoshi et Chen, qui partirent pour New York avec l’aide du maître Yip. Le couple emmena son rat de compagnie Splinter dans ses bagages. Hélas pour eux, des espions du Foot Clan les avaient retrouvés. Oroku Saki, devenu au fil des années le terrible Shredder, s’était rendu en personne aux États-Unis pour tuer l’assassin de son père. Sa haine envers le couple n’avait fait que décupler ses actions moribondes au sein de son clan. Il tua Hamato Yoshi et Tang Shen.
Après le massacre, le rat de compagnie, Splinter, s’enfuit de sa cage et partit pour les égouts, où il découvrit quatre petites tortues qui pataugeaient dans une boue verdâtre. Devenus des mutants, Splinter leur donna des noms, Leonardo, Raphael, Michelangelo et Donatello. Et leur enseigna les arts martiaux pour venger la mort de ses maîtres. Un soir, les tortues finirent par avoir raison du sanglant Shredder. Ce n’était que le début de leurs combats. Les mutants avaient été formés pour la vengeance. Ils avaient les capacités de faire la justice dans les rues de la ville.

En parallèle, ce n’était que le début de la guerre des tortues contre le Foot Clan, où Oroku Karai avait succédé à son père Saki. La femme jurait vengeance à son tour et était parvenue à tuer Raphael, entraînant sa propre défaite (The last ronin #2). Suivirent des années de chaos où Leonardo (The last ronin #3) et Donatello et son père (The last ronin #4) périrent à leur tour. Le dernier des quatre frères, Michelangelo, revint des morts pour venger à son tour la destruction de sa famille et tua Hiroto, le fils de Karai, qui avait pris la tête du Foot Clan et faisait régner la terreur à New York. Cette bataille avait été sa dernière (The last ronin #5). Quelques mois plus tard, quatre nouvelles petites tortues mutantes venaient au monde. Odyn, Yi, Uno et Moja. Elles aussi étaient entraînées par leur maître, Casey Marie Jones, sous la tutelle d’April O’Neil. À présent adolescents, les quatre reptiles voulaient honorer la mémoire de leur famille en marchant sur leurs pas.


Il se faisait tard. Les tortues repartaient pour leur repaire officiel. Yi éteignait la bougie.

Pendant ce temps, April demandait à ses hommes de repartir chez eux se reposer. La journée était terminée. La femme se trouvait à la tête d’une équipe de forage, sous New York. Elle veillait à la création de tunnels pour faciliter le déplacement des troupes de la Résistance.
Une fois tous les ouvriers repartis, elle faisait le point avec Ahmed, son ingénieur en chef et Marly, sa seconde. L’homme n’avait pas de bonnes nouvelles. Autant ils parvenaient à canaliser l’eau dans les souterrains, autant ils n’auraient pas les pièces nécessaires pour achever leur ouvrage. Il leur manquait notamment les forêts de la machine principale, qui s’usaient à vue d’œil. Face à ce problème, April pensait se tourner vers Tinker Smith II. Son marché noir pourrait peut-être remédier à leurs carences. Cependant, un autre défi allait se poser. La main d’œuvre manquait cruellement ! La vieille dame espérait pouvoir demander des hommes au commandant Zaragoza. Beaucoup étaient déjà occupés ailleurs, comme au combat. Mais achever ces tunnels était primordial dans leur lutte.

Sautant d’immeubles en immeubles, les quatre tortues se dépêchaient de retourner dans leur repaire. Elles espéraient seulement que leur sensei et sa mère ne soient pas encore là… Une fois dans les égouts, Moja eut un mauvais pressentiment. Elle ne s’était pas trompée. Casey Marie et April les attendaient dans le salon, prêtes à entendre leurs explications. L’excuse de l’entraînement pour parfaire leurs compétences ne tenait naturellement pas. Les deux femmes étaient bien trop épuisées par leur journée pour décider d’une punition immédiate. Elles préféraient allumer le projecteur pour suivre les informations.
La chaîne de Channel 6 commentait l’intervention du maire de New York, Palmiotti, lors d’une conférence de presse qui avait eu lieu dans l’après-midi. Et qui faisait déjà couler beaucoup d’encre. En réponse à la hausse de criminalité, l’élu proposait une augmentation significative de l’emploi. Mais à la question de quels emplois, le chef de la police Farley prenait la parole, tout en restant terriblement vague. D’un ton polémiste, il rappelait que les journalistes ne faisaient pas leur travail, qu’ils créaient des tensions où il n’y en avait pas, et que tout n’allait pas si mal en ville. Quant à une éventuelle guerre civile, tout n’était que rumeurs. Le maire, face à l’emportement du chef de la police, reprenait le micro pour apaiser les esprits. Il passait le micro au lieutenant Jiro Watanabe, qui rappelait que la police se tenait à disposition pour toutes nouvelles questions. La journaliste qui couvrait l’évènement, Amanda Rose Konnor, concluait en rappelant que cette conférence de presse n’apportait strictement aucun nouvel élément. Au contraire, beaucoup de questions demeuraient sans réponses. La hausse de la pauvreté et en conséquence, des sans-abris, n’était toujours pas résolue.
April éteignait la télévision. Elle était navrée pour le lieutenant Watanabe. Un homme bon, mais qui risquait de sombrer face à l’atmosphère qui régnait à New York. Casey Marie ne lui avait pas encore parlé de la Résistance. Il serait une excellente recrue. Mais pour l’heure, la femme préférait ne pas se précipiter. Tandis qu’April proposait aux adolescents de manger quelque chose, le téléphone de Casey Marie vibrait. Le commandant Zaragoza l’appelait en renfort. Deux endroits stratégiques étaient attaqués en même temps. La banque alimentaire et surtout un stock d’armes. La situation était critique. Les hommes de Zaragoza se déployaient déjà à ses côtés. Mais il lui demandait d’appeler ses troupes. Casey Marie savait très bien que ses hommes étaient éreintés ; voilà deux semaines qu’ils étaient mobilisés sans la moindre pause. Hors de question pour elle de faire appel à eux. Elle regardait le petit autel dressé en mémoire de Splinter et de ses fils puis serrait le poing. Elle se rendait à l’armurerie attaquée. Et elle demandait à ses quatre élèves de se préparer. Ils partaient avec elle. April ne les pensait pas prêts et préférait contacter Zaragoza pour lui demander d’affecter d’autres personnes. Mais le temps leur faisait défaut.

Finalement, la jeune femme arrivait à l’entrepôt d’armes, accompagnées des quatre jeunes tortues. Elles n’avaient encore jamais participé à un vrai combat. Au sol, gisaient les corps de nombreux soldats de la Résistance. Les malfrats avaient déjà conquis une partie du local. Les ordres de Casey Marie étaient simples. Prendre une cible et ne plus la lâcher. Se déchaîner dessus et mettre à profit tout leur apprentissage. La jeune femme fonçait tête baissée dans la mêlée et laissait éclater toute sa force sur les Yorkville Warriors. Les adolescents étaient surpris de la voir ainsi. Jamais elle ne s’était lâchée de la sorte avec eux. Saisissant leurs armes, les tortues fondaient à leur tour sur les assaillants. Casey Marie ne tarissait pas de conseils. Dans le fond, elle était terriblement inquiète. Les mots de sa mère raisonnaient dans sa tête. April s’opposait à l’intervention des jeunes ninjas dans cette guerre. Elles n’avaient jamais pris part au moindre combat. Qui plus est armé. Mais contre toute attente, les frères et sœurs étaient extrêmement à l’aise. Ils sautaient, esquivaient, frappaient à toute vitesse. Comme le rappelait Yi, personne ne parviendrait à lui faire de mal si on ne la touchait pas ! C’était un franc succès. Les hommes étaient repoussés et neutralisés sans le moindre mal. Seul Odyn semblait perdu sur le champ de bataille et ne bougeait pas beaucoup. Il arrêta tout de même un homme qui n’avait pas vu la masse de muscle inerte devant lui et le percuta de plein fouet. C’est alors qu’un autre malfrat le frappa à la tête avec une masse. L’arme vola en éclat. Son agresseur gisait au sol. Mais la tortue ne bougeait plus, comme tétanisée. Sa peau était devenue grisâtre. Tous se précipitaient à son chevet. Que s’était-il passé ?


Personnages

Passé

Autour du numéro

  • Initialement, ce numéro devait sortir le 13 décembre 2023. Il a finalement été repoussé à février puis au 6 mars 2024.
  • La couverture de Jason Flower pour Epikos CCG rend hommage à celle du tome 1 de First Comics, sorti en 1986.
  • La couverture exclusive de Ben Bishop pour Bishart Kids Club est une fresque à composer avec les cinq numéros de la mini-série. De plus, l’illustration de la première et de la quatrième de couverture présente des colorations différentes.

  • La couverture exclusive de Jonboy Meyers pour Things from another world est une fresque à composer avec les cinq numéros de la mini-série.

  • La légende de Splinter et des Tortues rappelle énormément les origines du comic de Mirage.
    • Cet univers introduit Oroku Nagi, un personnage très souvent écarté. Il fut introduit dans le flashback du TMNT (Vol. 1) #1 de Mirage. Il s’agissait alors du grand frère d’Oroku Saki, tué par Yoshi. C’était pour venger sa mort que Saki s’était rendu aux États-Unis. Pour simplifier les choses, Nagi a toujours été oublié des différents univers des Tortues Ninja. Cette fois, il est le père d’Oroku Saki et donc le grand-père d’Oroku Karai.
    • Il est expliqué que les tortues ont été formées par Splinter pour venger la mort de Yoshi, et non pour leur propre défense.
    • La phrase de Leonardo « The Shredder has been shredded » est la même phrase que prononce Leonardo après la mort de Shredder dans le TMNT (Vol. 1) #1.
  • Ahmed, l’ingénieur qui travaille avec April, ressemble beaucoup au personnage de Jordon Perry, campé par David Warner dans le deuxième film des Tortues Ninja, sorti en 1991.
  • Les tortues, approchant de la plaque d’égout qui leur permet d’accéder à leur repaire, passent au croisement des rues Sullivan et Bleecker Street. Il s’agissait de l’emplacement de la boutique 2nd Time Around, où Leonardo et Casey sont décédés à la suite de l’attaque de Stockman et du Foot Clan (The last ronin #3).
  • L’autel du Clan Hamato est composé des armes que portait Michelangelo lors de sa croisade vengeresse (The last ronin). Nous voyons un seul nunchaku, un seul saï, mais aussi le sabre brisé de Leonardo, et un intact. Le bandeau noir de la tortue surplombe l’autel.
    • Les quatre tortues sont équipées de ces armes, ainsi que de celles de Casey Jones. Moja porte la tenue de Michelangelo en ronin.

Couvertures

  1. Cover AKevin Eastman (layouts) et frères Escorza (dessin).
  2. Cover BKevin Eastman.
  3. Cover C – Ben Bishop.
  4. Cover D – Luis Antonio Delgado.
  5. Cover E – J. Gonzo. 25 copy incentive cover.
  6. Cover RI AFreddie Williams II. 25 copy incentive cover.
  7. Cover RI B – Sanford Greene. 50 copy incentive cover.
  8. Cover RI C – Frères Escorza. 75 copy incentive cover.
  9. Cover RI DKevin Eastman. 100 copy incentive cover.
  10. 2nd print – Frères Escorza. Sorti le 1er mai 2024.
  11. Cover RE Things From Another World – Jonboy Meyers. Pour le revendeur Things From Another World. Limitée à 1 200 exemplaires.
  12. Cover RE Epikos Comics Card Games A Raymond Gay et Jeremy Clark. Pour le revendeur Epikos CCG.
  13. Cover RE Epikos Comics Card Games B Jason Flower. Pour le revendeur Epikos CCG.
  14. Cover RE Epikos Comics Card Games C Deegan Puchkors et James Offredi. Pour le revendeur Epikos CCG.
  15. Cover RE Final Order Comics Sajad Shah. Pour le revendeurs Final Order Comics et Telcomics.
  16. Cover RE Lightning Comix (Life) Joe Doyle et Nathan Szerdy. Pour le revendeur Lightning Comix. Cette couverture était vendue en lot de deux, avec la version Death ci-dessous.
  17. Cover RE Lightning Comix (Death) Joe Doyle et Nathan Szerdy. Pour le revendeur Lightning Comix. Cette couverture était vendue en lot de deux, avec la version Life ci-dessus.
  18. Cover RE Bottleneck Gallery (Trade dress) Matt Ferguson. Pour le revendeur Bottleneck Gallery. Limitée à 2 000 exemplaires.
  19. Cover RE Bottleneck Gallery (Virgin) Matt Ferguson. Pour le revendeur Bottleneck Gallery. Limitée à 1 000 exemplaires.
  20. Cover RE Jetpack Comics A Josh Belanger. Pour le revendeur Jetpack Comics. Limitée à 1 200 exemplaires.
  21. Cover RE Jetpack Comics B Matt Smith. Pour le revendeur Jetpack Comics. Limitée à 1 200 exemplaires.
  22. Cover RE Comic Black Saber Comics Alan Quah. Pour le revendeur Black Saber Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  23. Cover RE Surprise Comics Eric Henson. Pour le revendeur Surprise Comics.
  24. Cover RE Papa Cebo’s Comics & Collectibles Frères Escorza. Pour le revendeur Papa Cebo’s Comics & Collectibles.
  25. Cover RE Alternativerse Ryan G. Browne. Pour les revendeurs Alternativerse.net, Very Gary Comics et Beach Side Hobbies.
  26. Cover RE Big Time Collectibles Mico Suayan. Pour le revendeur Big Time Collectibles. Limitée à 500 exemplaires.
  27. Cover RE Stronghold Collectibles (Virgin) Freddie Williams II. Pour les revendeurs Stronghold Collectibles, Gotham City Limit et Comic Book News & Speculation. Limitée à 1 200 exemplaires.
  28. Cover RE Stronghold Collectibles (NES Homage) Freddie Williams II. Pour les revendeurs Stronghold Collectibles et Comic Book News & Speculation. Limitée à 1 200 exemplaires.
  29. Cover RE Artist Cove Comics Edward Kraatz II. Pour le revendeur Artist Cove Comics & Collectibles. Limitée à 1 200 exemplaires.
  30. Cover RE Unknown Comics Marco Mastrazzo. Pour le revendeur Unknown Comics.
  31. Cover RE Rainbow Comics Clayton Crain. Pour le revendeur Rainbow Comics Card & Collectibles.
  32. Cover RE Bulletproof Comics A Gabriele Dell’Otto. Pour le revendeur Bulletproof Comics.
  33. Cover RE Bulletproof Comics B Johnny Desjardins. Pour le revendeur Bulletproof Comics.
  34. Cover RE Carnivore Comics Björn Barends. Pour les revendeurs Carnivore Comics et ComicTom101. Limitée à 1 200 exemplaires.
  35. Cover RE Carnivore Comics Björn Barends. Pour les revendeurs Carnivore Comics et ComicTom101. Limitée à 1 200 exemplaires.
  36. Cover RE ComicTom101 Johnny Desjardins. Pour le revendeur ComicTom101.
  37. Cover RE Clan McDonald A Steve Messenger. Pour le revendeur Clan McDonald Comics.
  38. Cover RE Clan McDonald B Blank cover. Pour le revendeur Clan McDonald Comics. Possibilité de signature et/ou de headsketch par Steve Messenger lors de la souscription.
  39. Cover RE Split Decision Comics Ben Bishop (dessin) et Luis Antonio Delgado (couleur). Pour le revendeur Split Decision Comics (site de Ben Bishop). Limitée à 500 exemplaires.
  40. Cover RE bishart.net Ben Bishop (dessin) et Luis Antonio Delgado (couleur). Pour le revendeur bishart.net (site de Ben Bishop). Version métallisée. Limitée à 500 exemplaires.
  41. Cover RE bishart.net (Metal) Ben Bishop (dessin) et Luis Antonio Delgado (couleur). Pour le revendeur bishart.net (site de Ben Bishop). Version métallisée. Limitée à 50 exemplaires.
  42. Cover RE Bishart kids club Ben Bishop (dessin) et Luis Antonio Delgado (couleur). Pour le revendeur Bishart Kids Club (site de Ben Bishop). Limitée à 500 exemplaires.
  43. Cover RE Arsenal Comics Bill Galvan. Pour le revendeur Arsenal Comics & Games. Limitée à 1 200 exemplaires.
  44. Cover RE Shop Fanexpo Ben Oliver. Pour le revendeur Shop Fanexpo.
  45. Cover RE The Vault Comics (Trade dress) Khoi Pham. Pour le revendeur The Vault Comics. Version trade dress vendue seule. Limitée à 1 200 exemplaires.
  46. Cover RE The Vault Comics (Virgin) Khoi Pham. Pour le revendeur The Vault Comics. Il n’était possible de prendre cette couverture qu’avec la version trade dress ci-dessus.
  47. Cover RE Things from another world Jonboy Meyers. Pour le revendeur Things from another world. Limitée à 1 200 exemplaires.
  48. Cover RE Collector Cave (Trade dress) Raymond Gay. Pour le revendeur Collector Cave.
  49. Cover RE Collector Cave (Virgin) Raymond Gay. Pour le revendeur Collector Cave.
  50. Cover RE Kevin Eastman Fanclub (Color) Kevin Eastman. Pour le fanclub de Kevin Eastman.
  51. Cover RE Kevin Eastman Fanclub (B&W) Kevin Eastman. Pour le fanclub de Kevin Eastman.
  52. Cover RE Nomass Comics A John Giang. Pour le revendeur Nomass Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  53. Cover RE Nomass Comics B John Giang. Pour le revendeur Nomass Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  54. Cover RE Stan Sakai (Trade dress) Stan Sakai. Pour la boutique officielle de Stan Sakai.
  55. Cover RE Stan Sakai (Virgin) Stan Sakai. Pour la boutique officielle de Stan Sakai.
  56. Cover RE Emerald City Comic Con A Ben Bishop. Couverture exclusive, lenticulaire, proposée par IDW Publishing à l’occasion de la Emerald City Comic Con (6-9 mars 2024).
  57. Cover RE Emerald City Comic Con B Ben Bishop. Couverture exclusive, lenticulaire, proposée par IDW Publishing à l’occasion de la Emerald City Comic Con (6-9 mars 2024).

Couvertures complètes

Hardcovers

  • The last ronin – Re-Evolution #1 Hardcover exclusive edition Kevin Eastman (layouts) et frères Escorza (dessin). Hardcover exclusif, ne comprenant que le premier numéro, en exclusivité pour le site d’IDW Publishing. 29,99$. 6 mars 2024.

Galerie