TMNT (Vol. 1) #1 (Mirage Studios)

TMNT (Vol. 1) #1

The turtles' origin is told

TMNT (Vol. 1) #2

TMNT vs. the Mousers

TMNT (Vol. 1) #3

The great chase

TMNT (Vol. 1) #4

Rescuing master Splinter

Histoire : Kevin Eastman et Peter Laird.
Illustrateurs : Kevin Eastman et Peter Laird.
Encreurs : Kevin Eastman et Peter Laird.
Lettreurs : Kevin Eastman et Peter Laird.


Éditions
Mirage Studios (US)
First Comics (US)
IDW Publishing (US)
Comics USA (France)
HiComics (France)

Pages : 40.
Prix : $ 1,50.

Tirage physique américain : Plus de 100 000 exemplaires.

1e impression : 3 3 275 exemplaires.
2e impression : 6 000 exemplaires.
3e impression : 35 000 exemplaires.
4e impression : 60 000 exemplaires.
5e impression : Chiffres inconnus.
6e impression : Chiffres inconnus.

Couverture
Kevin Eastman


Première édition
5 mai 1984 (VO)
Mars 1991 (VF)


 

2e édition
(Juin 1984)

3e édition
(Février 1985)

4e édition
(1985)

TMNT Book I – TPB
(First Comics, novembre 1986)

5e édition
(Novembre 1988)

TMNT Collected book, Vol. 1
(1988)

TMNT Collected book, Vol. 1 (hardcover edition)
(1988)

TMNT Collected book, Vol. 1 (2e édition)
(Mars 1990)

Deluexe edition
(Août 1992)

PBBZ Comic Con
(Avril 2005)

FCBD 2009
(2 mai 2009)

TMNT The collected book volume one – Omnibus
(Juillet 2009)

TMNT #1 (full color)
(Novembre 2009)

Note : Ce comic a été réédité un très grand nombre de fois, principalement sous IDW. La liste complète est à retrouver dans la section « Couvertures » ci-dessous.

Dans une ruelle sombre, quatre étranges individus faisaient face à quinze malfrats du Purple dragon, connu pour être le pire gang de l’East side. Mais ces derniers avaient commis deux grandes erreurs. La première, prendre ces êtres égarés pour de simples abrutis en costumes de tortues. La seconde, croire qu’ils ne savaient pas se défendre. Il s’agissait de vraies tortues, et des ninjas qui plus est !
Le chef du groupe, Leonardo, cramponné à son sabre, était sûr de lui. Michaelangelo et Donatello tenaient sa gauche. À sa droite, son frère Raphael allait faire de gros dégâts dans la mêlée. Les quatre reptiles mutants sautaient sur leurs agresseurs et les éliminaient, un à un. C’était un combat dantesque. Le plus gros jamais mené par les quatre tortues. À l’arrivée de la police, les reptiles filaient se cacher dans l’ombre des égouts. Les forces de l’ordre retrouvaient le lieu sens dessus dessous. Les malfrats gisaient au sol.

De retour dans leur repaire, Leonardo s’empressait de raconter la belle victoire menée contre les Purple dragons à leur maître, Splinter. Un rat, lui aussi mutant. Voilà déjà treize années qu’il formait ces quatre tortues aux arts martiaux. Déjà d’un certain âge, il sentait que l’heure était venue pour lui de leur révéler leur mission ultime. Celle pour laquelle il les avait formées durant toute leur vie.


Il y avait une vingtaine d’années de cela, Splinter n’était qu’un rat normal, comme tous les autres rongeurs de son espèce. Il était surtout le rat de compagnie de Hamato Yoshi, l’un des plus grands guerriers du Foot Clan, redoutable clan japonais de ninjas. Depuis sa cage, le rat imitait les mouvements de son maître au cours de ses entraînements dans son dojo. Yoshi avait un grand rival, Oroku Nagi. Les deux hommes se disputaient l’amour de la belle Tang Shen. Mais la femme n’avait d’yeux que pour Yoshi et refusait les avances du second. Un soir, Nagi voulut la forcer à se rapprocher de lui, ce qu’elle refusa. N’appréciait guère qu’on lui résiste, l’homme la passa à tabac. Yoshi la retrouva en sang, entre les mains de son rival. De rage, il le tua de ses propres mains. Hamato Yoshi s’était déshonoré en tuant un homme, qui plus est de son clan. Il avait le choix entre le seppuku, pour expier son pêcher, ou partir en exil avec sa bien-aimée. Se faire oublier de tous et changer radicalement de vie. Ce fut la seconde option qu’il choisit, et ils partirent tous deux, avec Splinter, pour New York.
Le décès d’Oroku Nagi fut pleuré par sa famille. Tout particulièrement par son petit frère, Oroku Saki, alors âgé de sept ans. L’enfant ne supportait pas d’avoir été privé de son frère et grandit en nourrissant une colère noire à l’encontre de son assassin. À l’instar de l’aîné, Saki était très doué et devint très rapidement meilleur que les autres élèves. À ses dix-huit ans, fort de son expérience, il se vit offrir la direction de la branche newyorkaise du Foot Clan. Une aubaine, pour celui qui fomentait la vengeance de l’homme qui l’avait privé de son frère. Il ne tarda pas à retrouver Hamato Yoshi et Tang Shen. Il se rendit dans leur maison et tua la femme. Au retour de son époux, il retrouva sa bien-aimée, gisant inanimée au sol. Puis il vit Saki, revêtant une armure. C’en était fini de lui. Dans la lutte, la cage de Splinter fut brisée. Le rat se retrouva seul, à errer dans les rues de New York.
Un jour, Splinter vit un accident se produire. Un homme malvoyant manqua de se faire écraser en traversant la rue. Un jeune homme le sauva de justesse d’une fourgonnette qui passait par là. Évitant les deux individus, le véhicule perdit un bocal de son chargement, qui rebondit sur le visage du sauveur, puis brisa un aquarium tenu par un enfant. Celui-ci renfermait quatre petites tortues qui furent précipitées dans les égouts avec le bocal. Leur chute fut amortie par des feuilles. Mais le bocal se brisa et libéra une sorte de fluide verdâtre. Splinter, curieux du sort des quatre petits reptiles, descendit dans les égouts les retrouver et les sorti de ce fluide. Les jours suivants, il fut surpris de constater que les tortues avaient grandies. Lui aussi. Les mois passèrent, puis une année s’était écoulée. Les cinq animaux avaient atteints leur taille adulte. Ils étaient devenus plus intelligents et pouvaient même parler ! L’une des tortues prononça le nom du rat. Puis d’autres mots suivirent.
Voyant tout le potentiel qu’avaient ces quatre petites tortues, Splinter décida de leur apprendre les rudiments des arts martiaux qu’il avait assimilés en copiant les gestes de son maître de son vivant. Petit à petit, les tortues devinrent de vraies expertes. Le rongeur leur trouva des noms dans un livre sur la Renaissance trouvé dans les égouts. Il les baptisa Leonardo, Michaelangelo, Donatello et Raphael. Ses quatre élèves connaissaient à présent leur nom et leur destin. Il était temps qu’ils vengent la mort du maître de leur maître, Yoshi.


Raphael avait été envoyé pour défier Oroku Saki. Sautant d’immeuble en immeuble, il se rendait au quartier général du Foot Clan. La tortue n’avait aucun mal à se défaire des quelques hommes qui gardaient l’entrée. Arrivé à la fenêtre du bureau, le ninja envoya un de ses saïs avec un message accroché dessus en direction d’Oroku Saki. L’homme était en réunion avec McAdam, qui espérait pouvoir bénéficier de ses services de protection. L’arme brisait la fenêtre du bureau et se fichait dans le mur. Peu convaincant pour celui qui venait demandait de la sécurité. Il préférait s’en aller trouver une entreprise plus sérieuse. Saki était convié par Splinter pour affronter ses élèves dans un combat sur les toits, pour venger la mort de Hamato Yoshi.
Le soir venu, les tortues atteignaient les toits des immeubles désignés. Arrivées au sommet, elles appelaient leur ennemi. Saki avait revêtu son armure de Shredder. Sautant de toits en toits, il se demandait qui pouvait bien le défier au nom de Yoshi. Une affaire vieille de quinze ans !
Voyant les quatre ninjas qui l’attendaient, il ordonnait à ses ninjas de les affronter. Les hommes étaient très bien armés et entraînés. Les tortues étaient plus fortes. Toutefois, les reptiles n’avaient pas l’habitude d’affronter des adversaires aussi coriaces et bien formés. Les blessures se faisaient nombreuses sur leur corps. Elles se défaisaient des ninjas, laissant apparaître les stigmates de leur combat. Apparaissait alors Shredder, surpris par leur talent au combat. Elles avaient défait ses meilleurs hommes. Mais elles n’étaient pas encore venues à bout du meilleur d’entre eux. Il les défiait. Raphael était le premier à lui sauter dessus et se faisait repousser aussitôt. Puis venait Donatello, qui versait également de son sang. Michaelangelo sautait sur son ennemi avant de se faire retourner. Il ne restait plus que Leonardo et ses sabres. Les deux adversaires sautaient et se frappaient dans les airs. Shredder laissait apparaître deux belles éraflures sur la poitrine. La tortue était blessée et à bout de souffle.
Ses frères lançaient des shurikens, de quoi déstabiliser leur ennemi. Raphael répliquait en lançant ses saïs, une autre tortue enchaînait un coup de pied dans le ventre de l’homme en armure. Donatello revenait à la charge et de son bâton, ôtait le masque de Shredder de son visage. Une figure en sang apparaissait, son regard trahissait son énervement à ne pas parvenir à venir à bout de ces quatre créatures ninjas. Il bondissait sur Leonardo, qui de ses sabres, l’empalait. C’en était terminé de Shredder. L’homme le savait. Il n’avait pas poussé son dernier souffle que Leonardo lui tendait un de ses sabres pour qu’il fasse seppuku et se lave de ses pêchés. Hors de question. Shredder ne partirait pas sans emporter ses quatre adversaires avec lui. Il dégoupillait une grenade de thermite et s’apprêtait à la lancer sur les reptiles. Donatello était plus rapide et frappait son ennemi de son bâton, le faisant basculer par-dessus le toit. La grenade achevait Shredder dans sa chute. C’en était terminé d’Oroku Saki. Les tortues étaient éreintées, leurs blessures les faisaient terriblement souffrir. Mais elles avaient vengé Hamato Yoshi.

En descendant de l’immeuble, les tortues trouvaient un morceau du gantelet en charpie de Shredder. Elles le lançaient dans les ordures avant de regagner les égouts.


Personnages

Foot Clan

Autres

Autour du numéro

Important : cette section sera complétée régulièrement.

  • Il s’agit de la toute première histoire des Tortues Ninja. Celle qui a tout initié ! Voici un article qui revient sur la conception de ce premier numéro et de l’Histoire la licence.
    • Ce numéro n’avait pas pour vocation, initialement, à être le premier d’une longue aventure. Loin de là. Les dessinateurs Kevin Eastman et Peter Laird s’étaient rencontrés en 1982 de manière plus ou moins hasardeuse. Désirant tous deux vivre de leurs dessins, ils étaient à la recherche d’une histoire pour être publiés. Lorsqu’ils ont imaginés les Tortues Ninja, ils désiraient surtout rendre hommage à leurs artistes favoris, Frank Miller et Jack Kirby. Ils ont même introduits quelques clins d’œil, comme la police d’écriture du titre Teenage Mutant Ninja Turtles, reprenant celle de Ronin de Miller. Le Foot Clan et Splinter sont des références au Hand Clan et au maître Stick, de l’univers de Daredevil. Le bocal qui frappe le visage d’un enfant dans la rue renvoie également à ce comic et au moment où Matt Murdock se fait aveugler par un produit chimique.
    • Face à l’engouement surprenant des lecteurs, Eastman et Laird ont décidés de faire une suite dès l’été 1984. Le deuxième numéro est sorti en octobre 1984.
  • Il s’agit de la toute première aventure des Tortues Ninja, sortie le 5 mai 1984 à l’occasion d’un petit salon de Portsmouth (New Hampshire) (pour en savoir plus).
    • Cover 1e, 2e et 3e édition – Kevin Eastman

      Les trois premiers tirages de ce numéro sont dans un format plus grand que les comics habituels (7 3/8″ X 10 7/8″). Lorsque Kevin Eastman s’est rendu chez l’imprimeur pour réaliser le tirage des 3 000 exemplaires, le commerçant ignorait la taille exacte d’un comic. Eastman lui a expliqué qu’il attendait un livre approximativement similaire à un magazine. L’imprimeur a alors repris la taille d’un magazine standard, raison pour laquelle la première édition est plus grande, tout comme les premiers numéros et les deux rééditions suivantes du premier.
    • Si généralement les interviews et les livres mentionnent un tirage à 3 000 exemplaires pour la première impression, un courrier du frère de Peter Laird, retrouvé en 2013, mentionne 3 275 exemplaires. En effet, l’imprimeur avait tiré un nombre supplémentaire de numéros qu’il avait offert aux artistes (source).
  • Ce numéro a été entièrement dessiné, encré et lettré par Kevin Eastman et Peter Laird. Le travail préparatoire jusqu’à la conception finale des planches se retrouve dans le TMNT : Artisan edition, publié par IDW Publishing en 2017.
  • En 1992, Mirage a ressorti cette histoire à travers une sixième édition connue sous le nom de Deluxe edition. Eastman et Laird ont voulu pour cette version proposer leur aventure dans un ton sépia, à l’image du rendu initial du comic lorsqu’ils l’avaient dessiné sur le duoshade et que l’on peut retrouver dans le TMNT : Artisan edition d’IDW Publishing. Le single comporte également des matériaux préparatoires et une introduction à l’univers des Tortues Ninja.
  • En interview pour Cartoonist Kayfabee, Peter Laird révèle qu’Eastman et lui ont travaillés sur des copies grandeur nature des pages en noir et blanc pour appliquer leur technique du duoshade. Cela permettait de ne pas toucher à l’encrage originel et éviter tout problème, correctif ou accident. Et leur prévention a été saluée par First Comics lorsque l’éditeur s’est lancé dans la réédition en couleur de leurs aventures à partir de 1986. Cette version en noir et blanc peut se retrouver dans le TMNT : Artisan edition.
  • La réimpression de ce numéro par IDW Publishing a permis de rajouter le titre « The turtles’ origin is told » à cette aventure, qui à l’origine n’en possédait pas.
  • En octobre 2023, préparant la célébration pour les 40 ans de la licence, Bottleneck a proposé une réédition de ce numéro limitée à 2 000 exemplaires avec une couverture lenticulaire.

First print, rééditions et contrefaçons…

Bien souvent, le tout premier numéro d’un comic prend de la valeur avec le temps. Il s’agit des débuts d’une licence, la première histoire devient souvent « collector » et le tirage est généralement faible. À cela, rajoutons qu’une grande partie de ce premier tirage a certainement fini à la poubelle ou dans la cheminée, perdu dans un grenier, déchiré dans la gueule d’un chien ou dévoré par les mites et les rats. Des 3 275 numéros distribués en mai 1984, il n’en reste plus beaucoup aujourd’hui. Toutefois, le premier tirage des Tortues Ninja a très vite pris de la valeur et dès les premières années, se vendait déjà à plusieurs centaines de dollars !

Les trois premiers tirages de Mirage Studios, entre 1984 et début 1985, sont identiques aux premiers abords. Même couverture, mêmes dimensions. Comment les différencier ? Le site miragelicensing.com compare ces éditions en photos (par ici).
En premier lieu, les deux rééditions possèdent la mention « second print » et « third print » au niveau de l’angle supérieur gauche de la deuxième de couverture, sous les remerciements à Quentin Eastman. Le premier tirage ne possède aucune mention. Ils ne pensaient même pas en vendre une dizaine ! De plus, le troisième tirage indique une adresse postale non plus à Dover (New Hampshire) mais à Sharon (Connecticut).
Il serait arrivé que des fans aient effacés la mention d’impression sur des second prints pour les faire passer pour des premières éditions. Un deuxième indice permettant de les distinguer de manière certaine figure dans la troisième de couverture. Le first print fait de la publicité pour les deux comics Gobbledygook (d’Eastman et de Laird), là où les deux numéros suivants font de la publicité pour les transferts de t-shirt Iron ons (pour en savoir plus).

Il faut surtout rester vigilent face aux copies ! Le site de Mirage rappelle que la toute première édition a été imprimée sur un papier de recyclage, plutôt jaune sombre. Vous pouvez donc exclure tous les numéros présentant un papier trop clair !

Couvertures

Singles issues – Période Mirage (1984-2009)

  1. Cover 1e éditionKevin Eastman. Couverture de la toute première édition du comic. 3 275 exemplaires. format magazine. 5 mai 1984.
  2. Cover 2e éditionKevin Eastman. Première réédition du numéro. 6 000 exemplaires. Format magazine. Juin 1984.
  3. Cover 3e éditionKevin Eastman. 35 000 exemplaires. Format magazine. Février 1985.
  4. Cover 4e éditionKevin Eastman. 60 000 exemplaires. Premier format de comics classique. 1985.
  5. Cover 5e éditionKevin Eastman et Peter Laird. Novembre 1988.
  6. Cover Deluxe edition Kevin Eastman. Août 1992. Version spéciale avec une introduction à la création des Tortues Ninja et une coloration sépia.
  7. Cover PBBZ Comic Con Peter Laird. Couverture exclusive pour le PBBZ Comics. Avril 2005.
  8. Cover FCBD 2009Kevin Eastman. Couverture exclusive au Free Comic Book Day du 2 mai 2009.
  9. Cover TMNT full color #1Peter Laird et Steve Lavigne. Cette édition a été publiée par Mirage Studios à l’occasion des 25 anniversaires de la licence. C’est la première fois que Mirage publie cette aventure en couleur (précédemment par First Comics en 1986), et ce, un mois après la vente de la licence à Nickelodeon / Viacom. Novembre 2009.

Singles issues – Période IDW (2012 – aujourd’hui)

  1. Cover TMNT Color Classics #1 Kevin Eastman. Première réédition du numéro chez IDW Publishing, en version recolorisée pour les TMNT Color classics. 9 mai 2012.
  2. Cover The Ultimate history of the TMNTKevin Eastman. Le comic était présent dans l’ouvrage The ultimate visual history of the TMNT, édité également en France chez Huginn et Muninn. 24 juin 2014.
  3. Cover RE IDW Convention exclusive A Kevin Eastman, Peter Laird et Ronda Pattison. Couverture destinée aux conventions d’IDW Publishing, comme la San Diego Comic Con. Limitée à 900 exemplaires. 2014.
  4. Cover RE IDW Convention exclusive B Kevin Eastman. Couverture destinée aux conventions d’IDW Publishing, comme la San Diego Comic Con. Limitée à 200 exemplaires signés par Eastman. 2014.
  5. Cover RE Lego SDCC 2014 A – Lego. Couverture destinée à l’ouvrture de la San Diego Comic Con. 24-27 juillet 2014.
  6. Cover RE Lego SDCC 2014 B – Lego. Couverture destinée à l’ouvrture de la San Diego Comic Con. 24-27 juillet 2014.
  7. Cover The Ultimate history of the TMNT (2nd print)Kevin Eastman. Le comic était présent dans l’ouvrage The ultimate visual history of the TMNT. Le livre a été réédité en 2018, présentant une différence dans la qualité de la couverture, plus terne et moins brillante que dans la première édition (source).
  8. Cover RE Frankies Comics A – Clayton Crain. Pour le fournisseur Frankies Comics, à l’occasion de la Comic Con de Baltimore. Il est imprimé dans le format magazine originel. Limitée à 1 000 exemplaires. 28 – 30 septembre 2018.
  9. Cover RE Frankies Comics BKevin Eastman. Pour le fournisseur Frankies Comics, à l’occasion de la Comic Con de Baltimore. Il est imprimé dans le format magazine originel. Limitée à 500 exemplaires. 28 – 30 septembre 2018.
  10. Cover RE Frankies Comics C – Mike Vasquez. Pour le fournisseur Frankies Comics, à l’occasion de la Comic Con de Baltimore. Il est imprimé dans le format magazine originel. Limitée à 1 000 exemplaires. 28 – 30 septembre 2018.
  11. Cover RE Frankies Comics D – Clayton Crain et Mike Vasquez. Pour le fournisseur Frankies Comics, à l’occasion de la Comic Con de Baltimore. Il est imprimé dans le format magazine originel. Limitée à 1 000 exemplaires. 28 – 30 septembre 2018.
  12. Cover TMNT Munchkin Kickstarter ExclusiveKevin Eastman. Le comic était disponible pour une souscription à la campagne Kickstarter du Munckin TMNT, à partir du palier « Cowabunga Bundle » (60$ ou plus). Disponible sous un petit format et avec une couverture brillante. 2018.
  13. Cover TMNT 35th anniversary box set Kevin Eastman. À l’occasion des 35 ans de la licence, IDW Publishing a réédité les TMNT (Vol. 1) #1, #2, #3, #4 et la Micro-série Raphael dans un box set collector. Les couvertures reprenaient les illustrations originales. Mai 2019.
  14. Cover RE Playmates Toys 35 anniversary Kevin Eastman. À l’occasion des 35 ans de la licence, Playmates Toys a réédité ses figurines du comic de 1984 dans un pack avec une nouvelle couverture pour le TMNT (Vol. 1) #1. 18 août 2019.
  15. Cover TMNT LootCrateKevin Eastman. Commande sur le site LootCrate. À partir de mai 2020.
  16. Cover Shattered Comics (Regular) – Matthew DiMasi. Pour le fournisseur Shattered Comics. Limitée à 3 000 exemplaires. Juillet 2020.
  17. Cover Shattered Comics (Green) – Matthew DiMasi. Pour le fournisseur Shattered Comics. Limitée à 600 exemplaires. Juillet 2020.
  18. Bottleneck Gallery x ISH 3D Lenticular Comic Book Kevin Eastman. Couverture exclusive au site de Bottleneckgallery.com. Édition avec une couverture lenticulaire (en savoir plus). Limitée à 2 000 exemplaires. Octobre 2023.

Trade paperbacks et Hardcovers

  1. Cover TMNT Book IKevin Eastman et Peter Laird. Première édition en couleur de l’aventure, par Ken Feduniewicz et Janice Cohen. Lettrage de Steve Lavigne. Premier recueil au format trade paperback comprenant cinq histoires, pour la première fois chez un autre éditeur, First Comics. Novembre 1986.
  2. Cover TMNT Collected book, Vol. 1Peter Laird. Édition au format TPB des TMNT Collected books contenant 15 numéros. 540 pages. 1988.
  3. Cover TMNT Collected book, Vol. 1 (hardcover edition)Kevin Eastman. Édition limitée à 1 000 exemplaires, au format hardcover des TMNT Collected books contenant 15 numéros. 540 pages. 1988.
  4. Cover TMNT Collected book, Vol. 1 – A.C. Farley. Réédition au format TPB des TMNT Collected books contenant 15 numéros. 540 pages. Mars 1990.
  5. Cover TMNT The collected book volume oneKevin Eastman et Peter Laird. Omnibus comprenant . Juillet 2009.
  6. Cover TMNT Ultimate collection, vol. 1 (1e édition)Kevin Eastman. Première édition hardcover des TMNT Ultimate collection. 23 novembre 2011.
  7. Cover TMNT Ultimate collection, vol. 1 (Limited edition)Kevin Eastman. Première édition hardcover des TMNT Ultimate collection. 23 novembre 2011.
  8. Cover TMNT The works, vol. 1Kevin Eastman et Peter Laird. Hardcover de la version recolorisée TMNT The works. 22 mai 2013.
  9. Cover TMNT : Artisan edition Kevin Eastman. Hardcover revenant sur le travail préparatoire qui a mené à la conception du premier numéro, présentant les premières esquisses jusqu’à la version finale. 8 août 2017.
  10. Cover TMNT Ultimate collection, vol. 1 (2e édition)Kevin Eastman. Réédition des TMNT Ultimate collection. 25 octobre 2017.
  11. Cover TMNT Color classics TPBKevin Eastman. Version trade paperbacks des TMNT Color classics. 2 mai 2018.
  12. Cover TMNT Compendium #1 Kevin Eastman et Peter Laird. Hardcover de plus de 800 pages regroupant les premières aventures des Tortues Ninja. 12 octobre 2022.

Couvertures françaises

Évolution des couvertures d’Eastman et de Laird

Galerie

Laisser un commentaire