TMNT BST AXN IDW Comics series – Michelangelo (The Loyal Subjects – Figurine 2023)

Fabricant : The Loyal Subjects.

Créateurs : Kevin Eastman, Peter Laird, Tom Waltz, Mateus Santolouco.
Date de création :
1983 puis 2011/2012.


Année : 2023.
Wave
:
1.
Série :
IDW Comics series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : The Loyal Subjects.
Sculpteur : Ronny Firman, James English et The Magic Wand Studio.
Peinture : ?.
Design du packaging : ?.
Illustrations : Mateus Santolouco.


Taille : 13 cm.
N
ombre d’articulations : 33.
Nombre d’accessoires : 11.
Univers : Teenage Mutant Ninja Turtles (IDW Publishing).


Date de sortie américaine : Octobre 2023.
Date de sortie Française : Novembre 2023.

Prix originel américain : 21,99$ (prix conseillé par TLS).
Prix originel français : Autour de 22€.


Rééditions : -.

Déco page

Présentation du personnage

Michelangelo était le benjamin de la fratrie. D’un esprit très jovial, il aime s’amuser. Mais il dispose également d’un grand cœur, lui faisant prendre des décisions importantes qui contrastent avec l’esprit tranché des autres frères.

La production de cette gamme était une vraie surprise pour les fans. En effet, avant l’annonce de The Loyal Subjects, personne n’avait proposé de figurines issues du comic à succès d’IDW Publishing. Les fans plébiscitaient régulièrement NECA depuis 2021. Mais le prolifique fabricant travaillait déjà sur les comics de Mirage, d’Archie et surtout de The last ronin. Jusqu’alors, les seuls produits dérivés sortis autour de l’univers d’IDW étaient les petites figurines de jeu chez HeroClix, en 2016. Et leur nombre se comptait sur les doigts d’une main.
The Loyal Subjects est revenu sur la licence des Tortues Ninja à partir de 2021 à travers la gamme de figurines articulées BST AXN, en commençant par le dessin animé de 1987. Mais ce champ était déjà exploré depuis de nombreuses années par un concurrent de taille, NECA. Un autre fabricant qui s’était fait son nid depuis quelques années était Super7. La piètre qualité des figurines de TLS, souvent critiquée, et les thématiques déjà abordées ont contraints le fabricant à repenser sa stratégie et proposer quelque chose d’inédit. Des figurines du comic d’IDW Publishing étaient très attendues par les fans.

Cette figurine, comme les autres frères, a été conçue informatiquement par Ronny Firman, en collaboration avec The Magic Wand Studio. Il est déjà à l’origine d’un grand nombre de figurines Tortues Ninja pour The Loyal Subjects. L’artiste présente brièvement un prototype sur son portfolio sur ArtStation. Il ajoute également que James English a travaillé sur quelques détails de la figurine. Ce dernier ayant participé aux détails des vêtements de la figurine de Super Shredder, également chez The Loyal Subjects, il n’est pas impossible que James ait travaillé sur les détails de la peau de la tortue ou des tissus comme les bandelettes et ceintures de Michelangelo.

Le 24 février 2023, le magazine The Toy Book a annoncé des figurines inspirées du comic d’IDW Publishing (voir l’article). Les premiers visuels ne montraient que Raphael sur une moto rouge. Deux jours plus tard, un nouvel article mentionnait également Leonardo. Très vite, de nouvelles informations laissaient entendre que le fabricant comptait étendre cette gamme avec de très nombreux personnages. Enfin, pour la San Diego Comic Con, The Loyal Subjects a inauguré sa gamme, prévue pour le mois d’août, avec quelques exclusivités. En France, les quatre frères sont sortis au mois de novembre 2023 chez les revendeurs spécialisés. En revanche, du côté des exclusivités, seules les versions en noir et blanc de la Comic Con ont vues le jour.

Le blister de ces figurines est relativement simpliste. Réalisé entièrement en carton, il s’ouvre sur le côté gauche grâce à deux encoches. Pas de fermeture avec du scotch, attention aux éventuels vols !

Les logos des Tortues Ninja et le nom de la tortue sont imprimés en relief brillant. Sur les côtés du blister, nous retrouvons des illustrations inédites, propres à cette gamme, réalisées par Mateus Santolouco lui-même. Le tout sur fond orange pour rappeler la couleur de la tortue. Le design de ces figurines est inspiré du dessinateur brésilien très apprécié des fans à travers le monde.
À l’arrière, nous voyons une illustration de Michelangelo en trois dimensions, certainement issue du modèle numérique réalisé par Firman. Certaines articulations ne sont pas visibles ou sont très discrètes, comme au niveau des genoux. Les reliefs sont fortement accentués. Derrière la figurine se trouve une présentation d’une partie des accessoires qui accompagnent la figurine et un descriptif de ses articulations.

La figurine

La figurine de Michelangelo est, comme le reste de ses frères, très détaillée. La peau du mutant est terriblement texturée, entre plis, écailles, veines… Le rendu est très intéressant. À cela, rajoutons également un très bon travail sur les détails du plastron, riches en éraflures, et au niveau de la carapace, avec les reliefs en spirale. Michelangelo est le seul à ne présenter aucun dégât sur la carapace !
Il en va de même pour les différents accessoires que porte la tortue. La ceinture est travaillée pour donner un effet de tissu tendu. Nous y retrouvons quelques détails comme des courroies pour la refermer. Les pochettes qui l’accompagnent ne sont pas en reste. En revanche, ces ceintures mettent en lumière un premier problème chez le fabricant. Celui de l’échelle sur l’ensemble de la figurine. Chez Santolouco, Michelangelo porte ses nucnhakus dans des holster à l’avant, légèrement flanqués sur les côtés. Ici, ils sont ramenés un petit peu plus sur l’avant. Mais il est impossible d’y ranger les nunchakus, trop épais ! Pour remédier à ce problème, le fabricant a pourvu sa figurine de rangements au niveau de la carapace, tout comme Raphael. Il est donc impossible de ranger les nunchakus à l’avant, malgré la présence des holsters.

Lorsque The Loyal Subjects est revenu avec la licence Tortues Ninja sur ses figurines BST AXN en 2021, beaucoup de fans se sont plaints de la piètre qualité du plastique utilisé, jugé souvent comme trop malléable. Ces tortues sont les premières que je possède pour cette marque. Le plastique utilisé est bien rigide, encore qu’il ne me paraît pas d’une qualité comparable à ce que proposent NECA ou Super7 par exemple. Les seuls éléments malléables sont le plastron, collé sur la poitrine, ainsi que la ceinture.

Accessoires

The Loyal Subjects propose un certain nombre d’accessoires avec son Michelangelo. Deux têtes interchangeables, trois paires de mains, deux nunchakus, deux bandeaux (identiques) et deux nunchakus convertis avec une lame de kama.

Les têtes interchangeables sont très intéressantes. Mateus Santolouco avait repris le côté féroce des tortues du dessin animé de 2012, démunies de pupilles au moment de se battre. Mais pour les scènes au calme, elles disposaient bien des pupilles. C’est le cas ici aussi ! Nous avons une tête pour les scènes calmes, avec des pupilles bleues ciel pour Michelangelo. L’autre visage est furieux et prêt au combat, yeux froncés et bouche ouverte. N’hésitez pas à passer votre figurine et ses têtes à l’eau chaude quelques secondes. Les têtes sont un enfer à changer !
Ces deux têtes sont pourvues d’un même bandeau, en double. Pour accentuer le côté jovial de Michelangelo, Santolouco l’avait designé avec un bandeau court. Le détail a bien été repris ici par TLS. Celui-ci peut être très facilement retiré grâce à un peg et un trou situé à l’arrière du crâne de la tortue. Je n’ai pas bien compris pourquoi permettre de le retirer, ou en fournir deux avec la figurine. Sans doute car il est plus simple à produire ainsi. Très fragile de fait, le changement de tête aurait eu raison de lui s’il était resté collé à la figurine.

Côté mains interchangeables, notre tortue est pourvue de trois paires distinctes et asymétriques entre elles. Une paire permettant de tenir les accessoires de manière régulière. Les autres paires sont totalement différentes. Nous avons une main droite au poing fermé et l’autre à l’index tendu. Côté gauche, deux mains aux doigts détendus à deux niveaux différents. C’est assez dommage de ne pas avoir conservé une symétrie dans les mains. Les deux mains gauches supplémentaires se ressemblent beaucoup, et forcent l’utilisation quasi-exclusive du nunchaku de la main droite.
Les mains sont fixées aux poignets par des pegs très fins et peu prononcés. Elles ne sont vraiment pas difficiles à changer, nous sommes loin des casses têtes qui arrivent parfois avec NECA. Cependant, elles se retirent parfois trop facilement. Le peg est si petit que l’articulation du poignet se retrouve plutôt limitée.

Les nunchakus de Michelangelo sont réalisés dans un plastique moins rigide que les sabres de Leonardo ou les saïs de Raphael. La cordelette oblige ! Ils sont plutôt mous. Les cordes, peintes de couleur métallique, sont simples à plier et ne cassent pas. Bon point !
En revanche, le fabricant a également ajouté une arme qui n’a jamais été vue entre les mains de la tortue. The Loyal Subjects aime bien rajouter des accessoires qui sont inédits à l’œuvre abordée ou qui existaient déjà. Histoire de donner l’impression d’un pack bien fourni. Ce sera d’ailleurs le cas avec presque toutes les figurines de cette gamme (sauf Donatello). Michelangelo possède deux nunchakus noirs munis d’une lame comme un kama. Une tentative de faire un sansetsukon comme le Michelangelo du dessin animé de 2012 ? La base de ces armes n’est pas la même que les nunchakus principaux. Est-ce un réemploi d’une arme déjà utilisée dans une autre licence du fabricant ?

Enfin, nous retrouvons dans ce blister deux cartes. Une avec les initiales du fabricant, et que nous retrouvons dans tous les blisters. Et une carte dite « collector » avec une image du personnage illustrée par Mateus Santolouco et une brève description à l’arrière, accompagnée d’une image du modèle 3D sculpté par Ronny Firman et que nous retrouvions déjà au dos du blister.

Peinture

C’est l’un des gros problèmes de cette figurine. Dans sa version standard, Michelangelo ne dispose que de très peu de peinture et aucun effet de texture ou d’ombrage.

Le vert de la tortue est simplement le vert du plastique utilisé. Ce qui le rend très brillant lorsqu’il est exposé à la lumière. L’effet plastique est franchement visible, c’est pas fou. Nous retrouvons le bandeau peint en orange, avec du blanc pour les yeux et les dents et du rouge pour la langue. Les bandelettes sont peintes de blanc, comme pour Donatello. Et les protections de cuir au niveau des bras et des genoux en brun. Les ceintures sont directement réalisées dans un plastique brun. Et c’est tout… C’est terriblement dommage lorsque l’on voit le niveau de détail proposé par la sculpture. Un vrai gâchis.

Pour la Comic Con de San Diego, The Loyal Subjects a également proposé une version plus recherchée de la peinture de Michelangelo. Rien de bien grandiose pour autant, ce n’est qu’un lavis de peinture sombre pour faire ressortir les reliefs de la figurine. C’est très beau comme ça. Mais nous sommes loin d’un rendu « comic book » comme ce que nous pouvons voir à travers les pages d’IDW Publishing. Ça me fait beaucoup penser à ce que faisaient les fans en 2012 lorsque les figurines de base de Playmates étaient sorties. Une sculpture remarquable gâchée par un traitement basique pour proposer une figurine à bas prix en magasins. Nombreux étaient ceux qui avaient retravaillés la peinture, notamment en apposant un lavis sur les reliefs pour les mettre en évidence.
Un traitement artistique aurait été très sympathique, à la manière de ce que propose NECA avec ses gammes TMNT Adventures ou Mirage Comics. Car sur cette figurine, on ne va pas se mentir, ça fait très cheap !

Articulations

    • Nuque, articulation en rotule 360° ;
    • Bandeau, rotule 360° ;
    • Épaules, articulation en papillon, vis 360° et demi-disque 90° ;
    • Bras, articulation en vis 360° ;
    • Coudes, double demi-disques 90° ;
    • Poignets, articulation en vis 360° (détachable) et demi-disque 70° ;
    • Ventre, articulation en vis 360° (entravée) ;
    • Bassin, articulation en rotule 360° ;
    • Cuisse, articulation en vis 360° ;
    • Genoux, doubles demi-disques 90° ;
    • Chevilles, articulation en vis 360° demi-disque 60°.

    C’est l’autre problème de cette figurine. Elle propose 33 points d’articulations (31 d’après le fabricant). Ce qui n’est vraiment pas mal sur le papier. Mais dans le détail, beaucoup de choses ne vont pas.

    Les articulations en papillon au niveau des épaules sont excellentes. Cela fait très longtemps que je critique leur absence chez d’autres fabricants, comme NECA. Elles rajoutent un vrai plus dans les postures dynamiques des figurines. Principalement celles qui tiennent des armes à deux mains, comme Donatello et son bâton. Sur Michelangelo, cet ajout est primordial pour lui faire passer son arme dans le dos. C’est quasiment impossible en l’absence de cette articulation. Très bon point.
    En revanche, la qualité assez médiocre du plastique utilisé sur ces figurines fragilise terriblement leur manipulation. Certaines articulations sont bloquées, comme chez d’autres fabricants. Ici, faites très attention à l’articulation de l’épaule, bloquée sur plusieurs de mes tortues. Vous risquez de casser la vis au-dessus des biceps en forçant. Utilisez de l’eau chaude pour débloquer tout cela !

    Autre problème avec ces articulations, la gestion de la sculpture. Certains fabricants veillent à dissimuler le mieux possible les articulations dans la sculpture de la figurine. Ici, le rendu est vraiment médiocre. Les genoux et les coudes sont terriblement visibles. Malgré la présence de coudières et de genouillères, ces articulations demeurent flagrantes. Généralement utilisés pour camoufler les articulations, ces équipements ici ne font qu’empirer la chose.

    Enfin, j’ai un vrai problème avec la limitation des mains et des pieds. Les toutes petites vis utilisées empêchent de vraiment proposer une articulation de qualité sur l’extrémité de ces membres. Les mains peinent à bouger. Les pieds sont terriblement statiques et ne reposent pas au sol lorsque la tortue écarte les jambes pour des postures dynamiques.

separateurConclusion

Enfin nous avons des figurines inspirées du comic d’IDW Publishing ! Et qui plus est, inspirées du style de Mateus Santolouco. C’est vraiment génial !

Malheureusement, je trouve ces figurines très en-dessous de leurs promesses. La sculpture est excellente, l’artiste Ronny Firman a largement prouvé sa valeur sur ces personnages. C’est plutôt du côté de la réalisation que ça pêche. Le plastique est loin d’être de qualité. Plutôt fragile, il est également brillant, ce qui rend mal tant le niveau de peinture est pauvre. La peinture, parlons-en ! Le travail de sculpture est plutôt gâché par une coloration presque inexistante. Que quelques couleurs, sans la moindre nuance. « La meilleure sculpture et peinture sur le marché ! » dit le slogan à l’arrière de la boîte ? On en est hélas loin ! Très loin. Je pense en revanche qu’un bon peintre pourrait faire de vraies merveilles avec ces figurines. Une fois encore, la sculpture est très bonne. C’est la réalisation bas coût qui va avec qui pose problème.

Les articulations sont également très loin d’être à la hauteur. Certaines sont excellentes, comme les épaules en papillon. Mais d’autres sont trop visibles (coudes et genoux) ou trop fragiles (épaules et bras).

Dans l’ensemble, que vaut cette figurine ? Il ne faut pas s’attendre à une merveille entre les mains. Et pour cause, vous ne l’avez pas payée cher ! Cela se ressent à travers toutes les critiques émises au long de la review et de cette conclusion. Cependant, pour ce prix, la figurine reste correcte. Elle propose vraiment de bons accessoires et un nombre intéressant d’articulations. 31 dit le fabricant, j’en compte personnellement 33. Seule la peinture demeure inexistante.

Juillet 2023 – Battle ready edition

Avant d’être proposé auprès des revendeurs, Michelangelo a eu droit à une édition limitée à pour la Comic Con de San Diego. La figurine est strictement identique à la version régulière. Seul le traitement de peinture est différent.

Octobre 2023 – Version régulière

La figurine régulière de Michelangelo est sortie en octobre 2023 aux États-Unis. Sculpture identique à l’exclusivité de la SDCC 2023. La peinture en revanche est minime.

Déco page

Figurines de Michelangelo du comic d’IDW Publishing

Chez Playmates Toys

  • Aucune figurine

Chez d’autres fabricants

  • TMNT BST AXN IDW Comics series Michelangelo (The Loyal Subjects – Figurine 2023)
  • TMNT BST AXN IDW Comics series Battle ready edition Michelangelo (The Loyal Subjects – Figurine 2023)
  • TMNT BST AXN IDW Comics series 4-pack SDCC exclusive Michelangelo (The Loyal Subjects – Figurine 2023)

Galeries

Prototype

Packaging

Collection de Leomir

Galerie officielle

Battle ready edition

Crédits photos

  • Collection de Leomir (figurine et accessoires)
  • Ronny Firman (ArtStation)
  • The Loyal Subjects (Galerie officielle)