TMNT : The Armageddon Game – The alliance #2 (IDW Publishing)

Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Sophie Campbell.
Scénariste : Erik Burnham.
Illustrateur : Roi Mercado.
Coloriste : Ronda Pattison.
Lettreur : Shawn Lee.
Éditeurs : Bobby Curnow et Tom Waltz.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : Information à venir.
Prix : $ 3,99.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Roi Mercado
Will Robson
Mateus Santolouco


Première édition
14 décembre 2022 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine


France

Un soir, Casey était assis sur le toit d’un château d’eau pour déguster une bonne pizza. Il voyait un petit chien chercher d’où provenait la bonne odeur et décida de partager avec lui le dernier morceau. C’était surtout l’occasion d’avoir enfin quelqu’un avec qui parler.
Le justicier se sentait terriblement seul depuis un certain temps. Surtout depuis que Raphael s’était mis en couple avec Alopex. Il comprenait les tortues dans un sens. Elles avaient perdu leur père et avaient besoin de rester entre elles et se concentrer sur des projets. Mais finalement, lui aussi avait perdu son père (TMNT #100). Certes, Arnold était loin d’être le père idéal. Un ivrogne qui passait ses nerfs sur son fils depuis que le cancer avait emporté sa femme (TMNT #1). Un ivrogne qui avait repris sa place à la tête des Purple Dragons (Villain micro-series : Hun) et qui s’était rangé aux côtés du Foot Clan pour servir Shredder. Mais il avait essayé de se racheter une conduite et de se rapprocher à nouveau de son fils (TMNT #78). Et malgré ses innombrables erreurs, un père qui s’était sacrifié pour le sauver (TMNT #100).
Raphael avait également pris ses distances avec Casey depuis qu’il l’avait retrouvé en train de boire, seul, dans son appartement (TMNT #119). Ce qui lui faisait le plus de mal était que son ami tortue s’imagine qu’il puisse devenir à son tour alcoolique. Ils n’avaient jamais plus réellement parlé de cela. À présent, Casey n’avait plus personne. Il venait de quitter les Purple Dragons après avoir vu leur dérive. Depuis les attaques des fausses tortues (The Armageddon Game #1), son groupe s’était transformé. Certains membres rejetaient déjà les mutants depuis la fondation de Mutant Town. Mais à présent, ils se livraient à la chasse aux mutants par simple haine, sans même chercher à comprendre le fond du problème.
Mais le jeune homme n’avait pas terminé de parler de ses problèmes au chien que le petit animal lui faussait compagnie pour se précipiter dans la chambre des enfants chez qui il vivait. Ils le cherchaient partout ! Lui au moins avait une maison. Il n’était pas un vagabond.

Au même moment, Donatello l’appelait pour prendre la température des rues. La situation ne pouvait qu’empirer. Il en profitait pour remercier le justicier d’être venu en aide à Jennika (TMNT #134). Mais si Casey voulait poursuivre la conversation, il avait à faire à une tortue terriblement pressée et qui n’avait même pas le temps de lui donner des nouvelles de Raphael et de sa mission (The Armageddon Game #3).
L’attention de Casey était bientôt accaparée par des voix dans une ruelle en contrebas. Il s’agissait des Punk frogs qui regrettaient de ne rien trouver de bon à manger. Le justicier se souvenait parfaitement de leur dernière rencontre, où il avait d’ailleurs été bien amoché (TMNT #125). Saisissant son sac d’armes, il sautait vers un autre toit pour se rapprocher et écouter leur discussion. Les batraciens se plaignaient de n’avoir que des vieux morceaux de pizzas à se mettre sous la dent. Ce que les tortues semblaient adorer. Rasputin rappelait alors qu’elles étaient des terroristes au vu des évènements récents (The Armageddon Game #1). Casey fit du bruit en se cachant derrière une cheminée, ce qui attirait l’attention de Clyde. Ne voyant rien, il se disait que c’était probablement le fruit de son imagination. Après tout ce qu’ils avaient vécus ces derniers temps, cela n’avait rien de très surprenant. Une belle hypocrisie renchérissait Attila à propos des tortues, étant donné qu’elles se prétendaient être des héroïnes. Mais Genghis n’était pas de son avis. Il avait parlé avec Michelangelo qui ne lui avait pas paru être un mauvais bougre, bien au contraire ! La tortue semblait avoir un grand cœur (TMNT #130). Mais Rasputin balayait les arguments de ses amis en soutenant que cette attitude « cool » permettant simplement aux tortues de manipuler plus facilement leurs « disciples ». Elles voulaient recruter toujours plus de soldats pour leur mission destructrice. Il pensait même qu’elles étaient responsables de la bombe de mutagène !
Soudain, les grenouilles étaient interrompues par la sonnerie d’un téléphone. Celui de Casey, qui n’arrivait pas à l’éteindre. C’était John O’Neil qui lui proposait de passer à leur maison, sa femme et lui voulaient lui proposer quelque chose. Trop tard il était repéré. Mettant son masque de hockey, il sautait parmi les mutants, crosse en main. Les grenouilles avaient beau prétexter ne pas vouloir se battre et n’avoir nulle part où aller, Casey était bien décidé à leur flanquer une raclée et les renvoyer à Mutant Town avant qu’ils ne causent des problèmes.
Si la plupart des batraciens essayait de calmer le justicier au masque de hockey, Rasputin n’était pas de cet avis et décochait une première flèche qui se fichait dans le mur derrière Casey, juste au-dessus de son épaule gauche. Il s’en était fallu de peu ! Bondissant sur la grenouille, le justicier la désarmait. Mais le jeune homme se faisait immédiatement jeter au sol par Bloody Mary qui lui assénait un grand coup de sa masse. Ils cherchaient uniquement un endroit pour se poser, loin de toute la folie qui s’emparait de Mutant Town depuis que « ses amis et lui » avaient semé le chaos ! Casey se relevait et abandonnait son manteau, en prétextant qu’ils n’y étaient pour rien. Sortant d’autres de ses armes, il ne permettait à personne de critiquer ses amis. Les grenouilles volaient à leur tour au sol. Ils n’avaient pas encore compris que les derniers évènements avaient eus lieu uniquement pour semer le trouble et accuser les tortues.

Le combat de rue était interrompu par des voix familières aux oreilles de Casey. Il s’agissait de Malo, Link, Chun et de tous les autres Purple Dragons. Comme c’était ironique à leurs yeux de voir leur ancien chef, qui les avait quitté justement pour s’être opposé à la lutte contre les mutants, en venir aux armes justement contre certains de leurs représentants. Et en dehors des murs de Mutant Town !
Les grenouilles et Casey se retrouvaient très vite encerclés par la bande d’extrémistes décérébrés qui sortaient tout leur attirail ; chaînes, pieds de biche, batte de baseball… Les trois nouveaux chefs du gang en voulaient horriblement au justicier de les avoir abandonnés. Leur avoir fait croire qu’ils étaient importants à ses yeux. Ils n’avaient pas l’air de comprendre où était le réel problème. Pourquoi Casey s’en était allé. Et face au danger que représentaient les idéaux des dragons, Casey proposait aux grenouilles de se serrer les coudes. Ils allaient se protéger les uns les autres en formant un cercle. Bloody Marry mettait à genou l’un des voyous les plus coriaces, mais n’avait pas vu l’attaque qui s’annonçait dans son dos. Le justicier au masque de hockey fondait sur l’assaillant pour protéger les arrières de la grenouille. Il en allait de même pour Rasputin, qui protégeait celui qui était devenu leur allié. Désarmant Chun, l’homme était neutralisé par Clyde et Attila.
Malo séparait Casey des autres grenouilles, toujours plus encerclées. Il essayait de raisonner son ancien chef. Il aimait vraiment ces « monstres » ? Il avait beaucoup changé depuis que Jennika était devenue l’une d’entre eux (TMNT #95). Ce que Malo et les siens ne parvenaient décidément pas à comprendre, c’était que le justicier n’avait jamais voulu être à leur tête. S’il l’avait fait, c’était pour Splinter et le Foot Clan afin de renforcer les défenses de la ville à un moment critique (TMNT #62). S’il respectait le grand homme que le rongeur était, il n’avait hélas guère d’espoirs pour les membres de ce gang. Il brisait le nez de Malo de sa tête avant de lui asséner plusieurs coups. L’homme était jeté au sol, retrouvant ses acolytes inconscients. Le combat était terminé, ils pouvaient s’en aller.

Les grenouilles étaient ravies de cette victoire et de compter Casey parmi leurs alliés et le remerciaient. Le jeune homme les laissait là, il devait encore voir quelqu’un.
Retirant son masque et n’ayant pas l’air d’avoir combattu une horde entière de marginaux, Casey entrait chez les O’Neil. John s’excusait de ne pas pouvoir l’aider à bouger un carton, il s’était bloqué le dos et demandait au jeune homme de le monter dans une pièce à l’étage. L’ouvrant, Casey y voyait tout un arsenal de vieux objets pour du hockey. Ayant appris le décès d’Arnold, les parents d’April lui proposaient un toit. Qu’il se sente enfin chez lui. Le frigo était plein de vieux restes. John O’Neil les proposait à Casey, mais le justicier avait une meilleure idée. Lui n’avait plus très faim, sa pizza l’avait rassasié. Mais il connaissait des personnes dans le besoin !

Les grenouilles continuaient de remuer les poubelles dans l’espoir de trouver quelque chose à manger. Quelque chose qui ne soit pas de la nourriture italienne si possible ! Et pourquoi pas mexicaine ? Casey leur apportait des tacos qu’il venait de faire chez les O’Neil. Les batraciens étaient aux anges. Il leur demandait seulement de ne pas écouter ce que l’on disait sur les tortues. Les prochaines semaines seraient consacrées à laver leur nom. Avec son geste, les Punk frogs étaient plus que convaincue de sa bonne foi ! Laissant ses nouveaux alliés, Casey était sûr de deux choses. La désinformation, les fake news étaient partout dans ce monde. Les seuls qui en tiraient un quelconque bénéfice étaient ceux qui faisaient du mal autour d’eux. Mais il était aussi certain à présent qu’il n’était pas aussi seul qu’il l’aurait pensé.

Le soir suivant, le justicier était suivi depuis les toits. L’observant, Karai était persuadée de ne pas se tromper. S’il était un guerrier atypique, il avait démontré au cours de toutes ces années sa loyauté et sa force auprès des siens. Elle avait besoin d’un esprit comme le sien pour son nouveau Foot Clan.
S’avançant vers lui, la jeune femme lui faisait son offre. Casey avait beaucoup de mal à croire ce qu’il entendait. Celle qui avait presque mortellement blessé Jennika (TMNT #93) et qui avait retourné le Foot Clan contre Splinter (TMNT #98) lui demandait à présent de l’aide ? Il la renvoyait plutôt vers Leonardo et les siens. Mais Karai savait très bien que les tortues avaient déjà fort à faire et rejetteraient sa proposition. Elle voulait surtout de nouvelles idées. Sortir des carcans éternels. Son père, Oroku Yori, avait défiguré le clan en le dirigeant vers une entreprise de finance millionnaire (Villain micro-series : Karai). Son descendant Oroku Saki l’avait mené sur les pas de la peur, de la violence et de la mort. Enfin, Hamato Yoshi avait tout fait pour allier honneur et force. Elle recherchait des caractéristiques comme les siennes. Un justicier solitaire qui avait su s’élever comme leader des Purple Dragons à la demande de Splinter. Karai lui demandait de devenir une sorte de conseiller. Il connaissait l’univers des ninjas mais en était suffisamment détaché pour voir ce que Karai ne serait pas en mesure de voir.
Ces compliments et ce point de vue surprenait Casey. Il était même touché. Le discours était parfait. Karai allait même jusqu’à lui demander poliment de la rejoindre. Enfin en deux soirs, le justicier voyait qu’il comptait pour beaucoup. Que ses qualités étaient loin de passer aussi inaperçues qu’il ne l’aurait cru. Serrant la main de la jeune femme, il acceptait. Il n’était pas question de devenir membre du Foot Clan. Uniquement de lui donner son point de vue. Pourvu que cela puisse épargner des vies à l’avenir…


Personnages

Punk frogs

Purple Dragons

  • Chun
  • Link
  • Malo

Autour du numéro

  • Le masque de hockey « vintage » présent dans les affaires des O’Neil est le modèle utilisé par Casey Jones pour la figurine de 1989.
  • Face à Karai, Casey présente Jennika comme sa petite amie. Pourtant, ils n’étaient pas ensemble lorsqu’elle fut blessée par la ninja. Ils s’étaient tous deux terriblement rapprochés et étaient sur le point de former un couple, mais ce n’était pas encore le cas (TMNT #91).

Couverture

  • Cover A – Roi Mercado.
  • Cover B – Will Robson.
  • Cover RI – Mateus Santolouco. 10 copy Retailer Incentive cover

Couverture de Mateus Santolouco sans et avec trade dress

Galerie