TMNT : The Armageddon Game #3 (IDW Publishing)

The Armageddon Game

The alliance #1

TMNT #134

Titre à venir

The Armageddon Game

The alliance #2

TMNT #135

Titre à venir

Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Sophie Campbell.
Scénaristes : Sophie Campbell et Tom Waltz.
Illustrateur : Vincenzo Federici.
Coloriste : Ronda Pattison.
Lettreur : Shawn Lee.
Éditeur : Bobby Curnow.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 32 pages.
Prix : 5,99$.

Couvertures
Vincenzo Federici
Ray-Anthony Height
Pasquale Qualano


Première édition
7 décembre 2022 (VO)
– (VF)


Réimpressions américaines


France

Tout en rangeant les dernières caisses arrivées sur l’île de North Brother, Old Hob échangeait étonnamment de manière très calme avec Raphael. La tortue écoutait ses grands projets, qui pour une fois, n’avaient rien de dangereux à première vue à l’encontre des humains. Le chat préparait cette île déserte pour recevoir les mutants de la ville. Il n’était plus question qu’ils restent cloîtrés derrière les murs de Mutant Town. Cette île entière serait pour eux ! Un nouveau rêve à bâtir qui motivait Old Hob et Lindsey Baker. Un havre de paix ?
Raphael ne perdrait pas de vue sa mission et abordait la question de l’Armageddon Game du Rat King. Il savait que le félin avait rendu une petite visite à Stockman, qui semblait réellement le craindre (The Armageddon Game – Opening moves, part. 2). Ne lui cachant pas l’alliance des frères ninja avec Shredder, il lui demandait de se joindre à leur croisade pour vaincre une bonne fois pour toutes le maire de New York. C’est alors que le chat fit une révélation des plus intéressantes sur le scientifique mégalomane. Ce n’était pour sa vie que Stockman craignait. C’était qu’Old Hob détruise tout son empire. Celui qu’il avait mis des décennies à bâtir. Pire encore, que cette destruction vienne directement d’un ennemi plus faible ou inférieur à lui. Un mutant. Et un chat de gouttière, qu’il avait lui-même tiré de la misère (Villains micro-series : Old Hob). Son point faible résidait là !
Voici un projet qui intriguait Raphael. Hob chargeait des caisses d’armement. Le félin voyait bien qu’une alliance avec les tortues permettrait à chaque camp d’y trouver son compte. Neutraliser Stockman d’un côté. Libérer les habitants de Mutant Town de l’autre. Il acceptait. L’équipe partirait en priorité libérer Man Ray pour cela. Ils avaient besoin de renfort. Mais la tortue avait surtout besoin de garanties. Qu’est-ce qui lui prouvait que le chat n’allait pas de nouveau tenter un attentat à la bombe mutagène ? Le chat prétextait ne plus vouloir forcer un être vivant à devenir un mutant. Cela allait contre ses principes. Soit. Mais ce ne serait pas la première fois qu’il mentirait pour manipuler ceux qui pourraient l’approcher de ses objectifs. Pour s’en assurer, Raphael utilisait une des clés que Saki lui avait enseignées (TMNT #132). Elle lui permettait de savoir s’il disait ou non la vérité. Le positionnement de ses doigts et ses gestes étranges étonnaient Hob et Lindsey. Mais au moins, il en avait le cœur net. Cette fois, le chat disait la vérité. Ils pouvaient repartir pour Mutant Town.

En pleine nuit, la tour du T.C.R.I. était envahie par les quatre clones des tortues. Après avoir tué les gardes, les mutants déposaient des bombes avant de sortir au plus vite. Plusieurs étages du bâtiment étaient touchés par la détonation. Les vitres de verre volaient en éclats.
De l’autre côté du mur, le sergent Winter observait les habitants de Mutant Town. Un quartier était en proie aux flammes. Les mutants se révoltaient et se battaient. L’homme repensait aux mots du détective Kara Lewis. Elle trouvait que quelque chose clochait dans les agissements de Stockman. Et Winter aussi. En contact avec le colonel Knight, il lui évoquait ses doutes. Peut-être devraient-ils enquêter un peu plus sur les agissements de celui qui les engageait. Soudain, il voyait les clones des tortues sauter d’un bâtiment…

Pendant leur voyage intergalactique à bord de Cudley, Saki entraînait Leonardo. Il voulait que la tortue parvienne à invoquer et révoquer à sa guise sa version obscure. Une fois l’invocation réalisée, les deux guerriers s’offraient un combat d’entraînement. L’invocation de Leonardo s’améliorait largement depuis Northampton (TMNT #132).
Soudain, les deux experts étaient interrompus par Cudley. La vachette avait la capacité d’apparaître à l’intérieur de lui-même pour s’entretenir avec ses voyageurs. Ils venaient d’entrer dans la Dimension Z. Prochaine destination, la planète Hirobyl à la recherche de Cherubae.

Les pompiers s’étaient dépêchés d’intervenir pour éteindre l’incendie de la tour du T.C.R.I. Le maire Stockman se complaisait dans une nouvelle interview où il évoquait la présence des quatre mutants qui avaient déjà saccagés son allocution quelques jours plus tôt (The Armageddon Game #1). Il poursuivait sa déclaration, regrettant le décès des gardiens et sa clémence envers ces tortues, à qui il avait donné une chance de survie lorsqu’elles étaient tenues en joue par Dark Water. Il se montrerait à présent bien moins clément à leur égard. Sans vouloir perdre trop de temps, il quittait l’objectif de la caméra pour se rendre au centre de l’Earth Protection Force sous le regard très dubitatif de Kara Lewis.
Regagnant sa limousine, il était félicité par madame Null. Une félicitation en demi-teinte cela dit. Le scientifique lui rappelait de manière abrupte qu’il ne pourrait pas toujours masquer les maladresses de ses tortues pour appuyer leur programme. Les gens finiraient par se rendre compte qu’il ne s’agissait pas des vraies. Elles étaient maladroites, peu discrètes et leur pratique des arts martiaux laissait clairement à désirer. Cela était égal pour la femme d’affaires, qui était habituée à se passer de ses pions une fois leur mission remplie. Il en serait de même pour les soldats de Dark Water finalement.

En plein voyage spatial, Michelangelo s’émerveillait de la beauté d’un champ d’astéroïdes. Nul ne savait réellement quelle était son origine, trop ancienne pour posséder des archives fiables. Une chose était certaine, il s’agissait des restes de la planète Astraea. Certains disaient qu’il s’agissait d’une guerre. D’autre parlaient d’une collision planétaire. Seuls certains des blocs rocheux qui en résultaient étaient encore habités. C’était par exemple le cas de l’astéroïde volcanique des utroms ou encore de l’astéroïde de Stump. La Nova Posse avait d’ailleurs été engagée par le fanatique des combats intergalactiques pour retrouver les grybyx au plus vite, dérobés par Torbin Zixx (Armageddon Game #2).
Les deux équipes se posaient sur l’un des astéroïdes de la ceinture. Ils avaient repérés Zixx, qui s’était posé avec sa cargaison de grybyx. Le tenant en joue, la Nova Posse se réjouissait de sa capture. Il était désarmé et n’avait nulle part où aller. Mais avant de se laisser capturer, le contrebandier voulait se défendre. Dans son vaisseau se trouvaient les cages avec les petits grybyx. Ces créatures étaient loin d’être aussi adorables qu’elles le laissaient paraître. Inoffensives au premier regard. Mais de terribles monstres lorsqu’ils étaient nourris. Pour couronner le tout, ils avaient des pouvoirs télékinétiques. En d’autres termes, ils avaient tout d’excellents adversaires pour le combat. Pour qui ? Pour Stump et Sling, qui avaient de grands projets de combats en cages pour eux, après bien entendu les avoir gavés de nourriture… Torbin Zixx avait quant à lui été engagé par une organisation de protection pour les délivrer et les laisser vivre en paix sur un météore transformé en havre de paix. Il les avait dérobés pour les sauver. Non sans monnayer bien entendu un certain profit. Mais dans le fond, faisait-il mal ? Chacun y trouvait son compte après tout !
Même si son travail n’était guère différent, Luna Azul ordonnait à ses équipiers de capturer le contrebandier, sous les critiques de la princesse Trib. Mais Grotto et Exeen ne parvenait pas à lui passer les menottes. Il s’agissait une fois encore d’un hologramme. Pire encore, Trip prévenait ses compagnons qu’il détectait plusieurs présences sur l’astéroïde. Des dizaines d’hologrammes de Torbin Zixx apparaissaient autour d’eux ! Sans perdre de temps, la commandante demandait à son équipe de s’occuper de chacun d’eux. Trip et Zebulon, restés dans le vaisseau, avait pour ordre de tirer sur son vaisseau s’il cherchait à quitter le rocher.
Les neutrinos se mettaient aussi à la chasse de Zixx, sans succès. Personne ne trouvait le contrebandier. Luna Azul mettait quant à elle le pied sur une mine à fumée qui lui faisait perdre sa concentration pour un moment. Les nouvelles continuaient d’être mauvaises. Trip prévenait ses amis qu’à chaque fois qu’ils tiraient sur un hologramme, trois autres apparaissaient. Ils devraient trouver une autre solution pour l’appréhender. Soudain, Michelangelo eut une idée brillante en repensant à sa formation avec Oroku Saki. Il regagnait le vaisseau où se trouvait le grybyx et lui donnait quelque chose à manger. La petite créature se transformait en monstre touffu. Avec son apprentissage, le ninja parvenait à la contrôler par les pensées et se servait de son redoutable flair pour retrouver Zixx. Sans perdre de temps, l’animal partait à la recherche du contrebandier, tel un limier. Il ne tardait pas à le retrouver. De ses antennes, il faisait léviter l’homme au-dessus du sol. S’apprêtant à la réduire en charpies, Michelangelo s’empressait de reprendre le contrôle de l’animal et de lui faire regagner sa taille inoffensive. Torbin Zixx était capturé.

Le danger écarté et le contrebandier arrêté, la princesse Trib s’interposait. Michelangelo avait démontré à quel point un grybyx pouvait s’avérer dangereux. Ils ne pouvaient pas être exploités pour du catch intergalactique. Luna Azul était bien obligée de lui donner raison et acceptait de libérer Trobin Zixx. La princesse paierait à la Nova Posse le butin promis par Stump afin que les petits animaux retrouvent le centre paisible proposé par l’organisme de protection. Le contrebandier pouvait repartir. Kala lui remettait son grybyx, qu’il refusait. Un de plus ou un moins, il serait payé la même somme. Autant qu’elle le garde, il serait entre de bonnes mains se disait-il.
La princesse Trib repartait pour Smada City avant que sa présence en ces lieux ne se fasse savoir. La Nova Posse, sa mission remplie, partait pour la Terre avec Michelangelo et les neutrinos. Ils avaient un problème d’utroms à régler !

Dans les quartiers de l’EPF, le Rat King retrouvait le docteur Barlow, qui avait de bonnes nouvelles. Il était parvenu à dissocier Krang de Leatherhead. Si l’utrom s’en était sorti, l’alligator était loin d’être sorti d’affaire. Il le voulait vivant, mais l’état du reptile restait préoccupant. Une grande partie de ses organes avaient été touchés par l’invasion parasitaire de l’extraterrestre. Il espérait que le ooze circulant dans ses veines parvienne à le guérir rapidement. En revanche, il s’était bien aperçu des problèmes de Leatherhead.
Soudain, une voix robotique coupait le docteur. Qu’il ne s’en fasse pas pour l’état de santé mentale du reptile. Cela faisait des siècles qu’il n’allait pas bien (TMNT #58). En revanche Krang allait au mieux. Son corps avait été transféré dans les restes d’une carcasse métallique retrouvée après la mort de Bishop. Il s’agissait de Metalhead. Il voulait à présent se faire appeler Metalkrang !


Personnages

Neutrinos

Dark Water

Armageddon Game

Autres

Autour du numéro

  • Michelangelo dit avoir de l’expérience avec les grosses bêtes en colère qui aiment les friandises. Il s’agit d’une référence à sa première rencontre avec Slash (TMNT #24) qui s’était soldée par une très grande amitié entre les deux tortues.

Couvertures

  • Cover A – Vincenzo Federici (dessin) et Matt Herms (couleur).
  • Cover B – Ray-Anthony Height.
  • Cover CKevin Eastman et Vincenzo Federici.
  • Cover RI – Pasquale Qualano.
  • Cover RE LCSD 2022 – Philip Tan. Pour les fournisseurs participant au Local Comic Shop Day 2022.
  • Cover RE Jolzar Collectibles – Mico Suyan. Pour le fournisseur Jolzar Collectibles.

Évolution des couvertures de Vincenzo Federici sans et avec trade dress (source)

Galerie