TMNT original cartoon series – Ultimate Leonardo (NECA – Figurine 2024)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Peter Laird, Kevin Eastman, Fred Wolf, David Wise.
Date de création :
Janvier 1987.


Année : 2024.
Wave
:
TMNT Ultimate.
Série :
Original cartoon series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk.
Sculpteurs : Jason Frailey, Thomasz Rozejowksi et Trevor Zammit.
Peinture : Geoff Trapp et Mike Puzzo.
Prototypes :
Roger Fernandez.
Photographies : Matthew Kloberdanz.
Design du packaging : Travis Hastback.
Illustrations : Aaron Hazouri.


Taille : 13,5 cm.
N
ombre d’articulations : 30.
Nombre d’accessoires : 16 + 1 petit socle.
Univers : Les Tortues Ninja (1987).


Date de sortie américaine : Début mars 2024.
Date de sortie Française : Fin octobre 2024 (estimation).

Prix originel américain : 36,99$.


Réédition : –.

Déco page

Présentation du personnage

Quels sont les signes d’un bon chef ? Empathie. Bravoure. Un bandeau bleu. Leonardo s’est efforcé de maîtrisé les enseignements de Splinter. Toujours en plaçant les besoins de son équipe avant les siens, Leonardo n’a jamais peur de défendre l’innocent de l’injustice. Portant deux sabres katanas, Leonardo dirige ses frères dans leurs batailles ininterrompues contre Shredder et son Foot Clan. Malgré sa nature sérieuse, Leonardo adore les films de monstres, lire son livre favori Les Quatre Mousquetaires et manger des pizzas – chargées de peppéronis et de marshmallows.

La figurine de Leonardo a été sculptée en grande partie par Trevor Zammit. Une nuit, alors que l’artiste avait travaillé plus de neuf heures sur la figurine du Gremlin Georges, il voulut réaliser une tortue du dessin animé de 1987. Après neuf heures de travail supplémentaires et au lever du soleil, la tortue était prête et il la montra à Randy Falk, à la tête des productions du fabricant. Il adora et voulut lancer une production de ces figurines, dont la licence venait d’être acquise. Zammit commença le travail de sculpture de cette gamme en février 2015. Le premier modèle sortit à l’occasion du pack exclusif Arcade game de NECA pour le San Diego Comic Con 2016.
En 2017, NECA joua un grand coup, confirmant sa place de leader de l’époque en tant que fabricant de figurines pour la licence Tortues Ninja pour collectionneurs, en annonçant un pack de huit figurines spécialement consacré au dessin animé de 1987. Il s’agissait d’un pack de huit personnages, exclusif au San Diego Comic Con. La sculpture de Leonardo est identique à la figurine sortie l’année précédente, seule la peinture diffère.

Lors de l’annonce du pack, NECA n’hésita pas à se vanter, à très juste titre, qu’ils étaient les premiers à adapter en figurines les tortues du dessin animé. En effet, jusqu’alors les fabricants qui s’étaient lancés dans cette aventure avaient repris (par erreur ?) le style guide de la licence, c’est à dire les images promotionnelles, dessinées par Steve Lavigne et de Ryan Brown dans les années 80′-90′ et depuis réadaptées pour Nickelodeon. Nous pouvons citer notamment la gamme controversée des Classic collection en 2012 et 2013, ou plus récemment, les S. H. Figuarts de Bandai.
En 2019, NECA réussit enfin à vendre ses premières figurines dans des boutiques spécialisées et dans les enseignes américaines Walmart et Target. Cette accessibilité a permis de très largement développer la gamme au cours des années suivantes.

Les fans devenant de plus en plus nombreux n’ont pas tous eu l’occasion de mettre de la main sur les premières figurines. En particulier les tortues, pourtant si plébiscitées. NECA les a rééditées notamment à travers les Turtles in disguise en 2021.
Mais c’est bien en 2024, à travers le Haulathon, que le fabricant a décidé de rendre de nouveau accessibles les quatre frères pour tous et dans un écrin très particulier. Le format Ultimates permet (généralement) de faire une belle mise à jour d’un personnage en lui fournissant de nouveaux et de nombreux accessoires et de proposer ainsi la figurine la plus complète et parfaite possible. Pari réussi ? On va le voir dans cette review !
Leonardo a été présenté lors de la Comic Con de San Diego, en juillet 2023. À première vue, il n’y avait pas beaucoup de nouveautés. Ce serait surtout sur les accessoires que le pari serait lancé ! Finalement, les premiers packs sont apparus au début du mois de mars 2024 dans les rayons des magasins Target. Il s’agissait d’une exclusivité au Haulathon 2024, arrivées prématurément dans les rayons des magasins.
Officiellement, ces figurines sont sorties à partir du dimanche 7 avril 2024 aux États-Unis. Le 12 avril, le site du Haulathon a mis à disposition ce pack afin que les fans du monde entier puissent le commander sans passer par des revendeurs comme chez Aliexpress ou eBay.

Leonardo est vendu à l’unité dans un blister au format Ultimates. La boîte est entièrement en carton, avec un rabat à l’avant qui cache une large fenêtre en plastique qui laisse apparaître la figurine et ses accessoires en son centre.

Les illustrations du blister sont assurées par Aaron Hazouri, qui a partagé les travaux préparatoires sur ses réseaux sociaux. L’artiste est parti de plusieurs postures du ninja. Comme pour les autres frères, il a également travaillé sur une posture rappelant le moment où Leonardo donne l’ordre d’attaquer dans le premier générique de la série (source).

Les boîtes des quatre tortues Ultimates, sorties en même temps, qui rendent hommage aux quatre boîtes de VHS de Burger King, « Kids Club », vendues en 1990 dans la célèbre enseigne de fast food. Le logo en partie supérieure de la boîte renvoie à cette référence, tout en se faisant à présent nommer « Pizza club » et qui remplace le nom de l’enseigne par une pizza et des dominos, rappelant quant à eux une célèbre pizzeria.
Le nom de la figurine est accompagné du slogan présent dans le premier générique du dessin animé, « Leonardo leads », que nous retrouvons également sur les parties latérales. Les côtés de la boîte arborent le nom de Vol. 13, rappelant qu’il s’agit de la 13e figurine dans la catégorie Ultimate du dessin animé de 1987. L’arrière du blister annonce la sortie des trois autres figurines simultanément. Nous retrouvons également un descriptif de Leonardo et quelques photos officielles, réalisées par Matthew Kloberdanz.

La figurine

Cette figurine de Leonardo est très majoritairement reprise de la toute première figurine de NECA, sculptée par Trevor Zammit et sortie dans un premier temps en exclusivité pour la Comic Con de 2017 puis en magasins en 2019. À cela, rajoutons le visage, qui lui est une sculpture plus récente, qui date du 4-pack Turtles in disguise de 2021. Le visage est assuré par Jason Frailey.

Trevor Zammit a su reprendre de manière très juste le design de la tortue, en s’inspirant des épisodes de la première saison du dessin animé. Exit le style guide que l’on retrouve absolument partout, nous avons là enfin une figurine fidèle à ce qu’étaient les tortues dans cette série. Ce qui change ? Le plastron de la tortue est lisse, et ne possède pas de bordure sur le pourtour. La tortue est petite, et non élancée. Ses coudières et genouillères ne sont pas en trois parties, comme les tortues du comic originel ou du film de 1990, il s’agit bien d’une imitation de tissus plissé.

La figurine est presque entièrement réalisée dans du plastique rigide. Seuls le plastron et les parties en tissu sont légèrement plus souples, ainsi que la ceinture, faite, elle, dans un plastique fin et bien plus mou que le reste du personnage. Dans le dos, la ceinture renferme des fourreaux imitant le tissus, identiques aux Leonardo sortis précédemment. Ils permettent de ranger les sabres de la tortue.

Accessoires

L’intérêt principal de ce pack repose sur la richesse de ses accessoires. Leonardo est accompagné de deux têtes et de deux paires de mains interchangeables, de ses deux sabres, d’un livre, d’une paire de jumelles, d’une statuette, d’une pizza, d’une VHS et d’un zipp maintenu par son socle.

Contrairement aux autres tortues Ultimates, sorties en même temps, Leonardo possède deux têtes interchangeables. Ces deux têtes sont composées d’une partie haute et d’une partie basse interchangeables pour varier les expressions du visage.
La tête principale de la tortue peut reprendre les expressions de bouche des autres frères. La partie haute et basse se séparent au niveau du bandeau afin d’alterner les expressions du personnage. Ces expressions sont à intervertir avec les autres tortues. Toutefois, pour un problème idiot de peinture (que nous allons détailler dans la section suivante), il n’est pas vraiment possible d’échanger les expressions avec les Turtles in disguise. La peinture de cette nouvelle version est trop sombre ! Ces visages ne peuvent donc se partager qu’entre les quatre tortues ultimates. Techniquement vous pouvez. Mais c’est moche ! Et cela soulève un premier problème.

Leonardo, à l’instar des autres tortues Ultimates, ne possède qu’un seul haut de visage, avec les yeux froncés. Cela limite beaucoup les possibilités pourtant folles de cette idée d’intervertir les expressions.
Deuxième problème avec ce visage, les expressions du haut et du bas existaient déjà avec les Turtles in disguise. Rien de bien novateur donc, et avec des possibilités très limitées. Pour un pack ultimate, c’est moyen…
La seconde tête de Leonardo est légèrement différente. L’expression des yeux est identique à la précédente, seuls les yeux sont peints de rouge. Ce visage reprend celui du clone de Leonardo, créé à Combatland pour anéantir les quatre reptiles (Le pays de la bagarre, S7 E13). Le travail de détail est moindre, sans peinture noire au niveau du bandeau, autour des yeux. Le bas du visage est quant à lui repris du visage stoïque de Donatello. Si vous avez les quatre tortues dans ce format, vous avez donc deux fois cette bouche !

Les paires de mains interchangeables ne sont qu’au nombre de deux. Une fois encore, il s’agit des mêmes mains que les tortues sorties en 2017, 2019 puis 2021. Toutes les tortues possèdent des mains recyclées. Pour Leonardo, nous retrouvons une paire de mains classiques permettant de tenir ses armes, comme les autres tortues et une paire avec l’index pointé vers l’avant. Elle avait été sculptée à l’origine pour Raphael afin de lui faire tenir ses saïs de manière conventionnelle.
Contrairement aux figurines de Raphael et de Michelangelo, les sabres de Leonardo n’apportent aucune innovation. Ils sont strictement identiques aux sabres sortis précédemment. Assez dommage, puisque NECA avait proposé des saïs assez caricaturaux pour la tortue au bandeau rouge. Tout comme son frère, le design des sabres de Leonardo changeait beaucoup d’un épisode à l’autre dans la série. Cela aurait pu être fait ici aussi !

Chaque tortue est accompagnée de deux accessoires similaires. Une VHS, à insérer dans le magnétoscope du pack d’accessoires. Et une pizza. La VHS est à la couleur de la tortue, avec une étiquette bleue. Il s’agit d’une énième reprise des nombreuses VHS que NECA nous a déjà offertes, comme avec la figurine de REX-1. La pizza est personnalisée pour chaque adolescent et de sculpture inédite. Trevor Zammit voulait s’inspirer des recettes loufoques que nous retrouvions au cours des épisodes. Leonardo va déguster une pizza aux peppréonis et aux marshmallows.

Les autres accessoires sont propres à la tortue et inédits. En premier lieu nous avons un zipp, créature d’apparence inoffensive et pourtant ô combien envahissante et redoutable. Elle provient de l’épisode Le zipp attaque (S4 E22). La créature est articulée au niveau du cou par une rotule. Le reste du corps ne peut pas bouger. Il est accompagné d’un petit socle transparent, que vous pouvez fixer par un trou au niveau des fesses.
Le livre qui se trouve dans ce pack est Les quatre mousquetaires, de Dumas. Leonardo était obsédé par ce livre dans l’épisode Les quatre mousquetaires (S3 E16). L’ouvrage est identique à celui qui accompagne la figurine de Raphael. Seules les peintures changent. L’illustration avec les sabres réunis en couverture est très fidèle à celle que nous voyons dans l’épisode.
La statuette est une réplique des soldats de marbres d’une exposition thématique. Après que les tortues aient affrontés ces soldats, contrôlés par Shredder, April leur a offert cette statuette en souvenir de leur aventure (Les soldats de marbre, S4 E4).
Enfin, Leonardo possède également une paire de jumelles. Celles-ci étaient utilisées par Raphael dans l’épisode Sous les rues (S3 E1), lorsqu’il survolait la ville à bord du Turtle blimp. En revanche, l’accessoire a été reproduit à l’identique et aucune main ne permet de réellement le tenir de manière efficace.

Peinture

Il s’agit du plus gros problème de cette figurine, comme des trois autres tortues. Un non-sens complet. Une aberration. Une connerie monumentale !

La peinture de la tortue a entièrement été revue. La peau devient bien plus sombre (Leonardo à droite ci-contre). Le plastron est d’un jaune terriblement artificiel, et sans la moindre nuance contrairement à sa version des Turtles in disguise. La carapace est terne. Nous retrouvons toujours un style bicolore propre à la gamme du dessin animé, avec un arrière (encore) plus sombre. Ce qui est étrange, puisque les dernières figurines sorties par NECA n’avaient plus ce style (Punk turtles, les rééditions de Bebop et de Rocksteady, Donatello Space adventurer, Michelangelo Samurai adventurer…).

Ce choix a certainement été fait pour que les fans n’aient pas l’impression de racheter exactement les mêmes figurines. Mais le rendu est loin d’être convaincant. Jamais les tortues n’ont eu cette couleur dans le dessin animé. Le style guide pouvait encore se comprendre. Là c’est un non-sens. Pire encore, vous vous retrouvez donc bloqué au moment de vouloir intervertir les têtes des tortues avec des versions précédentes, puisqu’il ne s’agit pas du même vert. Comment faire, si l’on veut l’autre expression des yeux de la tortue, puisque nous n’en avons qu’une seule dans ce pack ? Débile !

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Cou, articulation en rotule 360° ;
  • Épaules, articulation en vis 360° et demi-disque 90° ;
  • Coudes, demi-disque 90° et vis 360° ;
  • Poignets, articulation en vis 360° (détachable) et demi-disque 45° ;
  • Poitrine, rotule à articulation très légère ;
  • Bassin, articulation en vis 360° jointes et demi-disque 150° ;
  • Genoux, doubles demi-disque 60° ;
  • Chevilles, articulation en vis 360° et demi-disque 90°.

La figurine étant identique aux productions précédentes, nous retrouvons les mêmes articulations. Pas d’innovations de ce côté. NECA avait fait évoluer dernièrement les coudes de ses tortues vers une double articulation en demi-disque. Ici il n’en est rien. La seule innovation est l’articulation en rotule du bassin, qui est bien plus solide que celle proposée sur les figurines de 2017/2019. Elle était déjà présente chez les Turtles in disguise. De même pour les chevilles, qui possèdent une articulation en vis et un demi-disque. Exit la rotule qui tenait très mal la figurine debout. Il y a innovation, mais il ne faut pas croire que votre figurine tiendra plus facilement au sol. Ça reste encore assez difficile de la stabiliser tout en lui offrant une posture dynamique.

separateurConclusion

Quelle déception !! Ces figurines ultimates sont un vrai gâchis d’opportunités. Le principe des packs ultimates est bien de proposer une figurine avec une tonne d’accessoires. C’est plutôt le cas ici avec pas mal de petits trucs inédits, le zipp, les jumelles, le livre… Mais pourquoi ne pas proposer plus de visages alternatifs ? C’est le principe même de la création de ces têtes et des packs Ultimates. Alors bien sûr les tortues se complètent entre elles. Mais Leonardo, comme les autres frères, ne possèdent qu’un seul haut du visage, avec des yeux froncés. Rien que ça, c’est une terrible erreur. Qu’est-ce que cela aurait coûté à NECA de proposer juste une demi-tête (aux yeux non froncés) en plus par tortue ? Le moule existe déjà !!
Que NECA ait réutilisé les moules des tortues que nous connaissons depuis 2017 n’est en soit pas bien grave. La sculpture globale est très bonne. Les points qui étaient à revoir, la tête et les articulations de bassin ont été revus depuis longtemps. Rien que sur ça, le fabricant se fait déjà une très belle marge.

Si cette erreur de têtes alternatives est déjà colossale, la seconde à mes yeux est impardonnable. Ce changement de couleur de peau. Pourquoi les avoir rendues aussi foncées ? Pour que le collectionneur n’ait pas l’impression d’acheter deux ou trois fois la même tortue ? Jamais dans la série elles ne sont apparues ainsi ! Jamais elles n’ont eu une peau aussi verte foncée et un ventre aussi jaune. Et de ce fait, il est impossible de réutiliser les têtes alternatives des Turtles in disguise pour compléter les lacunes flagrantes de ce pack.

C’est une excellente chose que NECA réédite ses tortues de base. Il faut dire qu’elles n’étaient plus très aisément accessibles pour les fans qui sont arrivés après le lancement de la gamme en magasins, en 2019. Ou ceux qui n’avaient pas pris le pack Turtles in disguise. Ça avait déjà pas mal jasé à l’époque avec les couleurs fidèles à la série, tant les fans sont conditionnés aux styles guides, ces supports publicitaires qui envahissent les produits dérivés au point d’en oublier le matériau d’origine. Là ils vont être servis !

Bref une figurine qui n’est intéressante que pour ses accessoires. Mais cela en vaut-il le prix ? Pas certain… Pour ma part, cette tortue va se cacher derrière un trench-coat et je garderai sa version Turtle in disguise nue. Les couleurs sont bien plus fidèles à ce que nous voyions à la télévision !

Déco page

Figurines de Leonardo du dessin animé de 1987

Chez Playmates Toys

Chez NECA

Déco page

Galeries

Prototype et salon

Ces images proviennent de la Comic Con de San Diego de juillet 2023 et de la Comic Con de New York d’octobre 2023.

Packaging

Les illustrations originales ont été réalisées par Aaron Hazouri et publiées sur son Instagram.

Photos de la collection de Leomir

Photos officielles

Crédits photos

  • Collection de Leomir (figurines et accessoires).
  • Matthew Kloberdanz (photos officielles de NECA).
  • The ToyArk (Photos de la Comic Con avec copyrights)
  • Preternia (Photos des Comic Con sans copyrights)
  • Aaron Hazouri (Illustrations du blister sur Instagram)