Saison 4 épisode 20 – Les rats-garous de Canal 6 (Were-rats from Channel 6 VO – Série TV 1987)

Leonardo se détend

(S4 E19)

Petits petits petits…

(S4 E21)

Le Zipp attaque

(S4 E22)

Titre original : Were-rats from Channel 6.
Titre français : Les rats-garous de Canal 6.


Numéro dans la saison : saison 4 épisode 20.
Numéro de l’épisode : 85.


Première diffusion américaine : 13 octobre 1990 (CBS).
Première diffusion française : 9 mars 1994 (? – France 2).

Auteur : David Wise.
Executive story editor : Jack Mendelsohn et David Wise.
Assitant story editor : Francis Moss.
Superviseur de la réalisation :
Fred Wolf.
Superviseur :
Bill Wolf.


Producteur : Walt Kubiak.
Réalisateur : Fred Wolf.


Société d’animation
A-1 Production

Société de production
M-W-S Inc.

Réalisations vidéos
États-Unis

Aucune VHS

TMNT, Season 4
(13 mars 2007) / DVD

The complete classic series
(13 novembre 2012) / Coffret DVD


France

Aucune VHS

Aucun DVD

Les tortues rentraient bredouilles. Elles avaient essayé d’appréhender des voleurs, mais leur butin n’était que du camembert bien puant. S’étaient-elles trompées ? Ce n’étaient clairement pas les explosifs recherchés. Donatello espérait avoir plus de précisions en mettant les informations à la télévision. Mais April relatait surtout la guerre de la municipalité face aux rats. Rien de bien réjouissant pour Splinter !

Ailleurs, dans les égouts, une autre créature pestait car elle ne parvenait pas à mettre la main sur ce qu’elle cherchait. Il s’agissait du Rat King. Comment allait-il diriger un jour le monde, s’il ne parvenait pas à trouver un petit quelque chose à se mettre sous la dent ? En fouillant une pièce remplie de déchets, il trouvait une sorte de tube métallique avec un liquide verdâtre à l’intérieur. Le jetant il continuait de se lamenter sur sa quête vaine. Il eut alors l’idée d’obtenir un rat grand comme Splinter pour parvenir à ses fins.

Vernon avait demandé à Irma de l’aider. Tous deux arpentaient les couloirs sombres et sinueux des égouts car l’homme désirait réaliser un reportage sur les rats, et court-circuiter ainsi April. Irma n’avait quant à elle pas eu le choix, c’était leur chef qui l’avait envoyée.
Suivant son instinct, le Rat King partait à la recherche du repaire des tortues pour s’emparer de Splinter à l’aide de sa flûte. Mais au même moment, un portail interdimensionnel s’ouvrait devant lui. Le roi avait à peine le temps de se cacher derrière un baril abandonné. Il voyait Bebop et Rocksteady en sortir. Shredder s’était trompé, il voulait les envoyer dans la rue pour récupérer des explosifs auprès de deux voleurs. C’était tout compte fait une aubaine, car du mutagène était resté dans les égouts à l’époque où le Technodrome se trouvait encore sur Terre (saison 1). Les deux mutants avaient pour mission de le retrouver. Ils commençaient à soulever, littéralement, chaque pierre du tunnel. La discussion qu’ils avaient eue avec leur supérieur rappelait quelque chose au Rat King. Un liquide verdâtre ? Il s’agissait peut-être de ce qu’il avait vu dans la pièce remplie de déchets. Il avait, sans le savoir, un immense pouvoir à sa portée !

Les tortues n’expliquaient toujours pas pourquoi ils avaient surpris deux voleurs en pleine nuit avec une caisse remplie de fromage. Michaelangelo trouvait ça rationnel, lui qui adorait se lever en pleine nuit pour manger un morceau. C’était peut-être pas si incohérent ? Donatello proposait de retourner enquêter sur ces explosifs. Au même moment, April entrait, demandant à ses amis s’ils avaient vus Vernon et Irma. Personne n’avait de nouvelles depuis un moment.
Les deux journalistes continuaient d’avancer dans les égouts, jusqu’à voir une nuée de rats courir à leur encontre. Bientôt, c’était le Rat King qui faisait son entrée en personne. Vernon tombait dans les pommes et Irma se faisait capturer par un lasso. L’homme se réjouissait de sa capture. Bientôt, ils deviendraient ses nouveaux sujets.
Après avoir été amenés dans le repaire du roi des rats, Vernon et Irma étaient ligotés sur une chaise en-dessous d’une machine. Le Rat King déversait le liquide, qui avait changé de couleur, sur ses prisonniers. Des poils leurs poussaient sur tout le corps. Ils gagnaient bientôt de longues oreilles et un museau fin. Ils étaient devenus des rats géants. Ils gardaient leur volonté propre. Mais cela, jusqu’au moment où le Rat King se mit à jouer de la flûte. Il leur ordonnait de lui rapporter toute la nourriture qu’ils pouvaient trouver. Vernon et Irma s’exécutaient…

Arpentant les égouts, les tortues et April ne tardaient pas à trouver des traces de pas. Les deux journalistes seraient-ils tombés sur le Rat King ? Bientôt, un mur des égouts cédait sous le poids d’une multitude de rats qui s’avançaient vers eux. Tournant autour des cinq compagnons, les rongeurs creusaient un trou. C’est grâce à un lasso qu’ils évitaient une chute mortelle. Une fois saines et sauves, les tortues poursuivaient leurs recherches. April, pour plus de sécurité, devait aller voir s’ils étaient revenus à Channel 6. Elle était persuadée qu’ils n’étaient pas revenus, mais au moins elle éviterait de ralentir ses amis.

Les deux rats géants sortaient des égouts, à la vue de tous dans les rues. Les passants les prenaient pour des rats-garous, au vu de la pleine lune qui éclairait la ville. C’était la panique à New York. Bientôt, les mutants trouvaient une boutique qui vendait du fromage. Entrant à l’intérieur, ils mettaient la boutique sens dessus dessous et s’attaquaient au mur mitoyen. Faisant une brèche, ils tombaient sur un chenil. Les chats, à la vue de ces rongeurs gigantesques, devenaient fous. Irma et Vernon commençaient à perdre leurs moyens lorsque soudain, une lueur émanait de leur corps. Ils redevenaient humains ! Recouvrant leurs esprits, ils ne comprenaient pas ce qu’ils faisaient là. Sans le moindre souvenir de ces derniers instants, ils décidaient de retourner à Channel 6.
Les tortues ne tardaient pas à retrouver le Rat King, qui leur livrait bataille. En duel singulier, Leonardo en profitait pour lui demander où se trouvaient Irma et Vernon. Le roi leur révélait être responsable de leur disparition. Pire encore, ils étaient devenus des rats ! Se débarrassant des reptiles à l’aide de ses explosifs, il créait une brèche au plafond de la galerie, lui permettant de s’enfuir. Les tortues, sortant des décombres partaient demander de l’aide à leur maître.

De retour à Channel 6, April essuyait les hurlements de Burne Thompson. Elle prétextait chercher Irma et Vernon, mais ils se trouvaient bien là ! Pire encore, en l’absence de la journaliste fétiche de la chaîne, c’était ce dernier qui présentait le journal du soir ! Ironie du sort, il ouvrait l’antenne en annonçant que deux rats géants terrorisaient la ville…
Rat King devait retrouver au plus vite ses deux pantins. Sortant des égouts, il partait pour l’immeuble de Channel 6. Pendant ce temps, April posait des questions à Irma, qui ne comprenait pas ce qui lui était arrivé. Donatello appelait leur amie pour savoir si elle avait de nouvelles informations et en profitait pour lui annoncer que les deux disparus étaient les rats-garous dont les médias parlaient. Comment cela pouvait être possible ? Ils étaient là, sous forme humaine ! C’était à ne rien comprendre. Splinter pensait qu’il les avait hypnotisés, comme il l’avait fait avec lui par le passé (Le Roi des rats, S3 E9).
Pendant qu’il présentait le journal, Vernon redevenait le rat mutant à l’écoute du son envoûtant de la flûte de son maître. Tout comme Irma. Le Rat King jouait de sa flûte dans les conduites d’aération de l’immeuble. Pire encore, Irma avait capturé April et l’amenait à son roi. Il se réjouissait de sa capture. Entendant ce qu’il se passait depuis son tortuecom’, les ninjas craignaient le pire. Cette fois, Splinter venait avec ses fils pour combattre son rival.

Shredder avait demandé à Bebop et Rocksteady d’abandonner leurs recherches infructueuses pour se concentrer sur l’échange des explosifs avec les deux voleurs. Ils entraient dans un restaurant, point de rendez-vous. Mourant de faim, les deux mutants ne pouvaient s’empêcher d’y semer la pagaille pour vider les cuisines. Ils se préparaient un vrai festin. Entrant dans la salle principale, ils retrouvaient les deux voleurs, qui parlaient d’inverser les cargaisons de fromage et d’explosifs. Ils espéraient bien plus que ce que Shredder leur promettait. Le phacochère et le rhinocéros voulaient les suivre discrètement pour voir ce qu’ils préparaient. Ils n’étaient pas les seuls à avoir entendu parler de cette livraison. Un énorme rat à la chemise rose se trouvait dans le restaurant au même moment.
Alors qu’il ficelait April, prête à se faire transformer, le Rat King était interrompu par Vernon, qui lui annonçait l’arrivée imminente d’une grosse caisse de fromage à l’aéroport. Il laissait la jeune femme attachée, se réjouissant à l’idée de la retrouvée transformée à son retour. Quittant la pièce, les tortues y entraient quelques minutes plus tard. Une entrée fracassante dont seule April était témoin à leur grand regret. Ils s’empressaient de la libérer. Donatello examinait la composition du mutagène, qu’il pensait être devenu très instable. Cela expliquait pourquoi leur mutation n’était pas permanente. Ils partaient pour l’aéroport. Le génie allait chercher le Turtle blimp au cas où.

Les caisses étaient arrivées sur le tarmac. Les fromages se trouvaient dans les caisses des explosifs, et inversement. Les voleurs espéraient ainsi pouvoir duper Shredder. Alors qu’ils les refermaient et les montaient dans un avion, les deux voleurs étaient surpris par les deux rats géants, assistés de leur seigneur. Les tortues arrivaient au même moment. S’en suivait un combat à l’intérieur de l’appareil, qui démarrait. Bebop et Rocksteady prenaient part à la bataille, montant dans le véhicule en marche.
Seuls le Rat King et Splinter n’avaient pas rejoint l’avion. Le rongeur sautait sur son vieux rival, qui parvenait à s’en défaire. Montant au sommet d’un fenwick, il sortait sa flute pour essayer d’hypnotiser le mutant. Heureusement, April n’était pas loin et aspergeait le rat d’un seau d’eau. Reprenant ses esprits, Splinter lançait son bâton sur la flûte, qui tombait au sol. Pas le choix pour le roi, il devrait se battre. Mais face à un maître des arts martiaux avisé, il n’avait plus la moindre chance. Splinter s’emparait de la flûte.
L’avion avait gagné les airs. Le combat se poursuivait jusqu’à ce que Rocksteady tirs sur ses adversaires, ouvrant une brèche dans l’appareil. Les quatre tortues et les deux rats mutants chutaient dans les airs. Les effets du mutagène s’étaient estompés, Irma et Vernon avaient recouvrés leur apparence humaine. Heureusement, Donatello avançait le Turtle blimp pour amortir la chute de ses amis.
Les deux mutants étaient ravis d’avoir la cargaison et demandaient à Shredder d’ouvrir le portail. Ils faisaient entrer l’appareil dans le Technodrome. Impossible de le contrôler, ils le fracassaient contre un mur du couloir de la base. Les explosifs avaient péris dans l’explosion.

De retour au repaire, Splinter brisait la flûte, empêchant dorénavant Irma et Vernon de se changer en rats et de tomber lui-même sous la mélodie envoûtante du roi. Tout rentrait dans l’ordre.


Personnages

Foot Clan

Autour de l’épisode

  • Le fromage découvert dans la cachette des deux malfrats que les tortues ont suivis au début de l’épisode était bien du camembert. Il ne s’agit pas d’une adaptation de la version française !
  • L’auteur David Wise était célèbre pour ses centaines de scénarios réalisés pour divers dessins animés. Il est notamment responsable de la plupart des histoires des Tortues Ninja pour ce dessin animé. Malheureusement, il est également célèbre pour un important recyclage de ses propres histoires, que ce soit d’une série à l’autre, mais aussi au sein d’une même série.
    L’aventure de cet épisode rappelle énormément celle de l’épisode Rencontre avec le Roi des rats (S3 E36), où le Rat King capture Irma et Vernon dans les égouts et les expose à un produit chimique pour les contrôler. Cette fois il ne s’agit pas de mort-aux-rats modifiée, mais il parvient bien à les contrôler et même les faire devenir des rats !

Galerie

Laisser un commentaire