TMNT : The last ronin #1 – Wish for death (IDW Publishing)

The last ronin #1

Wish for death

The last ronin #2

First to fall

The last ronin #3

Fight or flight

The last ronin #4

Blood in snow

The last ronin #5

The last ronin

Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Peter Laird.
Scénaristes : Kevin Eastman et Tom Waltz.
Layouts : Kevin Eastman.
Illustrateurs
: Eseau et Isaac Escorza (tout le comic) et Ben Bishop (p. 39).
Coloriste : Luis Antonio Delgado.
Assistant coloriste : Samuel Plata.
Lettreur : Shawn Lee.
Coordinateur d’édition : R. G. Llarena.
Éditeur
: Bobby Curnow.


Édition
IDW Publishing (US)
HiComics (France)

Pages : 48.
Prix : $ 8,99.

Tirage physique américain : Chiffres complets à venir.

1e impression : 130 000 exemplaires.
2e impression : 50 000 exemplaires.

Couvertures
Kevin Eastman et Andy Kuhn
Kevin Eastman
Mateus Santolouco
Kenneth Rocafort
Khoi Pham
Inhyuk Lee
Autres…


Première édition
28 octobre 2020 (VO)
– (VF)


Réimpressions américaines
2e édition
(9 décembre 2020)

3e édition
(3 février 2021)

4e édition
(29 septembre 2021)

The lats ronin #1 – Director’s cut
(17 mars 2021)

TMNT : The last ronin – Hardocver
(22 juin 2022)


France
The last ronin, chapitre 1
(Automne 2021 – HiComics)

The last ronin
(2022 – HiComics)

Le dernier rônin revenait à la ville. Traversant les restes de l’East river, très polluée, il avançait dans la pénombre. Il n’était pas seul. Les voix de ses frères, défunts, l’accompagnaient et le conseillaient. Arrivé au mur d’enceinte de la ville, le ninja détruisait les quelques caméras de surveillance qui protégeaient le lieu avant d’escalader l’imposante construction. Il était décidé à venger la perte de sa famille et se dirigeait vers une tour. Arrivant vers le centre de la ville, il se rendait compte que la tâche serait moins aisée qu’il l’imaginait : malgré la déchéance de son monde, la rue était pleine de passants. Si sa vie s’était arrêtée, ce n’était pas le cas des new-yorkais. Difficile de rester discret. Non loin, des motos étaient stationnées. Le vengeur s’emparait de l’une d’elles pour aller plus vite.

La tortue arrivait bientôt au pied de la tour qu’il visait. Il devrait monter à son sommet, à plusieurs dizaines de mètres d’altitude. Cela ne serait pas de tout repos. Muni d’un bâton de dynamite, il sautait en direction d’un camion d’essence pour le faire exploser. Il profitait du souffle de la détonation pour être propulsé dans les airs ; se rattrapant sur une corniche et gagnait une bouche d’égout.
Regagnant la surface, le dernier rônin était enfin à l’intérieur du quartier qui l’intéressait. Malheureusement pour lui, le lieu était également plein de passants. Pire encore, un détecteur de mouvements avait été placé sur la bouche d’égout. Une alarme retentissait, des policiers arrivaient. Essayant de leur échapper, la tortue n’avait d’autres choix que d’en venir au combat. Il s’agissait de cyborgs, armés de katanas. L’un d’eux perdit la tête dans la mêlée. D’autres policiers arrivaient sur les lieux. Le ninja, armé de tonfas, se débarrassait d’eux furtivement. Gagnant de l’altitude sur les bâtiments, le vengeur sautait sur des voitures volantes, jusqu’à arriver au véhicule d’un cyborg policier, qu’il jetait dans le vide. Rien à faire, la machine n’obéissait qu’aux forces de l’ordre. Ne pouvant la piloter, il continuerait son périple à pied, direction le sommet de la tour. Sa vengeance était proche.

À l’intérieur de la tour, la cible du dernier rônin observait ce qu’il se passait. Oroku Hiroto, maître du Foot Clan, recevait les informations en direct d’Ikusa, capitaine de ses armées. L’assaillant, décidé à gagner le sommet du bâtiment, était plein de haine. Pour éviter les dégâts, le maître des lieux donnait l’ordre de pourchasser et de tuer ce mystérieux ninja.
L’entrée dans la tour ne pouvait se faire qu’à l’aide d’un véhicule volant, entrant dans un hangar par le bas de la tour. La tortue était cachée contre un pilastre, encouragé par les voix de ses frères, il sautait sous une voiture volante pour pénétrer le lieu en toute discrétion.

La tour était remplie de cyborgs Foot. Ils étaient très différents des anciens ninjas. Vêtus de combinaisons hi-tech blanches, ils ne trompaient pas le rônin, qui s’attaquait à deux d’entre eux pour prendre une moto et filer à travers les longs corridors du bâtiment. Un autre groupe de soldats Foot lui barrait la route. Sautant du véhicule en marche, il le fit exploser sur l’équipe avant de terminer les derniers robots à la main. D’autres arrivaient, sous le regard inquiet d’Oroku Hiroto, comprenant enfin à qui il avait à faire. Se servant de la tête de l’une de ses victimes de métal, le ninja passait une porte biométrique.
De l’autre côté, deux soldats d’élite l’attendaient. Des robots, comme tous les autres fantassins affrontés jusqu’ici. Utilisant son sabre et son tonfa, le rônin esquivait les attaques et taillait en pièces les deux gardes. Hiroto devenait fou de rage. Personne n’était en mesure d’arrêter le mutant vengeur. Il envoyait bientôt la technologie défensive de Stockman. Des Mousers volants se lançaient contre la tortue qui les éliminait un à un. Un robot plus gros sautait sur la tortue, la faisant traverser une baie vitrée. Le rônin n’avait aucune chance de ne pas s’écraser dans la rue. Hors de question de mourir sans avoir détruit la carcasse de métal qui l’avait précipité dans le vide. Après des dizaines de mètres de chute, la tortue goutait au bitume…

Ce n’était pas terminé pour le mutant, qui non sans de grosses fractures, se relevait, le sang dégoulinant de sa bouche. La foule s’accumulait autour de son corps meurtri. La police, sous les ordres d’Oroku Hiroto, dispersait les curieux pour retrouver le vengeur, qui n’allait pas leur laisser la tâcher facile. Il ne déshonorerait pas sa famille.
Une jeune femme à la tenue peu courante, accompagnée de sa bande, était aussi à la recherche du mutant. Des traces de sangs menaient aux égouts.

Depuis sa tour, Hiroto se réjouissait que ses hommes soient parvenus à mettre la tortue en déroute. Il ne faisait aucun doute qu’il était venu se venger de ce qu’il avait fait à sa famille une dizaine d’années auparavant. Il allait à présent pouvoir terminer ce que sa mère, Karai, n’avait pu achever. La femme se trouvait dans un tube, inerte. Son fils se couchait sur la vitre du caisson, promettant d’y parvenir. Au même instant, le capitaine Ikusa faisait irruption dans la pièce pour annoncer à Hiroto qu’ils avaient perdus la trace de la tortue. Si elle s’était écrasée, elle s’était relevée. Leurs hommes ne le trouvaient pas.

Le rônin avançait péniblement à travers les couloirs humides des égouts. Il savait que c’était une mission suicide. Il tenait encore dans sa main le sabre qu’il avait brisé contre son dernier adversaire de métal. À bout de forces, il s’effondrait. Les voix de ses frères tombés raisonnaient dans sa tête. Se relevant, il retirait ses vêtements, pour laisser apparaître son bandeau noir. Déposant les armes des quatre ninjas au sol, il sortait d’un de ses petits sacs les bandeaux de couleurs des tortues pour les déposer sur les armes. Il sortait également un vieux livre ayant appartenu à leur maître et père. Puis saisissant la lame brisée du katana de Leonardo, il la dirigeait vers son ventre pour réaliser le seppuku. Mais à bout de forces, il ne parvenait pas à planter l’arme dans son abdomen. À la place, une crise de toux le fit tomber de nouveau. Au même moment, la jeune femme qui avait suivi les traces de sang le retrouvait. Elle était surprise de voir une tortue mutante…

Ouvrant les yeux, la tortue blessée voyait une lueur chaleureuse. Il était entouré de ses trois frères, tantôt plaisantins, tantôt rassurants. Il ne comprenait pas ce qu’il faisait là. Tout semblait être rentré dans l’ordre. Ils étaient ensemble dans leur repaire, tous jeunes et en vie. Mais une autre voix vint le tirer de ce si beau rêve. Il s’agissait d’April ! La tortue se trouvait dans un lit, entouré d’appareils pour le maintenir en vie. Le lieu était sombre et crasseux, bien différent de son rêve. Sa vieille amie était contente de voir que Michelangelo était encore en vie…


Personnages

Foot Clan

Autres

Autour du numéro

  • The last ronin avait été annoncé comme mini-série surprise et évènement à la fin du TMNT #100, sorti en décembre 2019. Il présentait notamment le nom de Peter Laird, ce qui était extrêmement surprenant, n’étant plus présent sur la licence depuis 2014. Hélas pour les fans, le cocréateur des Tortues Ninja n’avait été cité que comme l’un des inventeurs de l’histoire, mais pas un des auteurs de la version finale du récit.
  • Cette histoire avait été écrite par Kevin Eastman et Peter Laird en 1987, avant de finir oubliée sous une tonne de travail des deux cocréateurs des Tortues Ninja. À cette époque, ils travaillaient avec Playmates Toys et Fred Wolf pour développer le dessin animé, qui sortirait en décembre de la même année. Ils voulaient une histoire futuriste, racontant la revanche d’une tortue en 2017, après avoir perdu ses trois frères.
    Cet univers et cette ambiance est digne des films de science-fiction qu’Eastman et Laird adoraient regarder. Mais il ne serait pas impossible que l’inspiration leur vienne également des livres de jeux de rôles publiés par Palladium en 1986 autour des Tortues Ninja, dont une partie se déroulait dans un futur post-apocalyptique (une centaine d’années dans le futur).
    C’est en feuilletant un carnet de notes d’une vingtaine de pages autour de 2010 que Kevin Eastman a redécouvert celles de cette histoire. En 2018, lorsque le centième numéro de l’ongoing d’IDW Publishing approchait, le cocréateur proposa l’aventure au scénariste du comic des Tortues Ninja avec qui il travaillait, Tom Waltz, pour essayer de la ramener sur le devant de la scène tout en y apportant des innovations (source).
  • Initialement, la série devait être dessinée par Andy Kuhn, connu dans l’univers des TMNT comme l’un des premiers dessinateurs pour IDW Publishing. L’artiste a pris congé du titre, officiellement pour des raisons personnelles et car la preview n’avait pas convaincu les fournisseurs.
    Prévu pour juin 2020, le titre avait déjà rencontré un important retard à la suite du Covid-19. Le départ du dessinateur a repoussé la sortie de l’aventure à octobre 2020. Les frères Escorza avaient été approchés pour le remplacer et redessiner la totalité du premier numéro. Ben Bishop, partenaire de Kevin Eastman sur d’autres projets, était celui qui se chargerait des numéros suivants.
  • Le comic devait être imprimée au format 7,5” x 11,5”. C’est même ainsi qu’avait été publié l’ashcan pour les fournisseurs. Finalement, l’éditeur a préféré la publier au format classique des comics actuels.
  • Bodycount – TPB IDW / Top Shelf (2018)

    Arrivant au pied de la tour, le dernier rônin voit un camion de fuel avec le nom « Bizley ». Il s’agit certainement d’un clin d’œil à un ami de Kevin Eastman, Simon Bisley, avec qui il avait travaillé dans les années 90’ sur le comic Bodycount, qui a été réédité fin 2018 par IDW Publishing.
  • Une des tortues fait référence à Snake Splissken (orthographié Plisskin), le héros du film New York 1997, de John Carpenter où Kurt Russel devait accomplir une mission dans un New York post-apocalyptique avant de s’enfuir. Il s’était posé dans la ville-prison futuriste  avec un planeur.
  • La première leçon de Splinter, « strike hard, fade away » est une référence au premier combat des tortues dans le TMNT (Vol. 1) #1.
  • Le 15 octobre 2020, IDW a révélé que les précommandes pour ce numéro avaient tout simplement explosées, forçant à un second print pour que toutes les librairies puissent en bénéficier. Cela ne serait pas sans un gros retard, puisque la deuxième édition n’arriverait que le 9 décembre (source). Si un fan n’avait pas fait de réservations auprès d’un comicshop, il lui serait difficile d’obtenir une première édition de The last ronin.
    Cela s’explique pour deux raisons. D’une part grâce à l’engouement autour du titre, mais aussi d’autre part du fait du nombre impressionnant de variants covers. Au total, ce sont 71 couvertures qui ont été commandées ! (voir ci-dessous).
  • Ce premier numéro, réédité à 50 000 exemplaires pour éviter une rupture trop rapide, est le plus gros succès de l’éditeur en réimpression.
  • Cover RE Mammoth Comics – Jon Mastajwood. Couverture annulée

    Le site bleedingcool a informé les fans qu’une couverture avait été rejetée. Cela aurait été la 72e ! Elle avait été commandée par le très petit fournisseur Mammoth Comics, librairie située à Tulsa, dans l’Oklahoma, auprès de l’artiste Jon Mastajwood.
    Deux semaines avant la clôture des commandes, la boutique avait contacté Rosalind Morehead, chargée de la communication entre IDW et les librairies. Hélas, ils apprirent qu’elle ne travaillait plus avec l’éditeur. Son successeur, Blake Kobashigawa, leur apprenait également que le droit de distribution d’IDW n’avait pas été renouvelé pur cette librairie depuis le départ de Rosalind Morehead. L’éditeur ne pouvait rien faire.
  • La couverture réalisée par Kenneth Rocaford (Comics & Ponies) pour ce numéro rend hommage au Daredevil (Vol. 1) #189, voyant son héros Matt Murdock se jeter sur les lames des ninjas visibles en bas de l’illustration. Kevin Eastman en avait d’ailleurs fait lui aussi un hommage à travers un dessin présentant sa tortue préférée, Raphael, en 1985 et Brahm Revel en février 2020 l’avait reprise pour son Jennika #1.
  • La couverture de Justin Mason pour The One Stop Shop rend hommage à la toute première apparition du lapin rōnin Miyamoto Usagi, en novembre 1984, dans le comic Albedo #2.
  • Le fournisseur Linebreakers Comics proposait, pour l’achat de ses 300 exemplaires exclusifs, une pièce de collection spécialement créée pour cette occasion.

Couvertures

  1. Cover AKevin Eastman, Esau Escorza et Isaac Escorza. Nouvelle version de la Cover A pour The last ronin, à la suite du départ d’Andy Kuhn.
  2. Ancienne Cover AKevin Eastman et Andy Kuhn. Couverture réalisée pour la première version de The last ronin, avec le dessinateur Andy Kuhn. Avec son départ, la Cover A s’est vue modifiée. Il n’y avait que l’achat de l’ashcan fourni aux distributeurs de comics qui permettait donc d’obtenir cette couverture.
  3. 2nd print Kevin Eastman, Esau Escorza et Isaac Escorza. Sortie le 9 décembre 2020.
  4. 3rd print Kevin Eastman. Sortie le 3 février 2021.
  5. 4th print Kevin Eastman, Esau Escorza et Isaac Escorza. Sortie le 29 septembre 2021.
  6. Cover RI-AKevin Eastman (dessin), Brittany Pezzillo (couleur). 10 copy Retailer Incentive cover.
  7. Cover RI-BMateus Santolouco. 25 copy Retailer Incentive cover.
  8. Cover RE Comics & Ponies A – Kenneth Rocafort. Pour le fournisseur Comics & Ponies. Informations supplémentaires à venir.
  9. Cover RE Comics & Ponies / Kevin Eastman Fan Club B – Justin Roiland (dessin) et Kevin Eastman (encrage). Pour le fournisseur Comics & Ponies et le fan club de Kevin Eastman.
  10. Cover RE Comics & Ponies / Kevin Eastman Fan Club C – Justin Roiland (dessin) et Kevin Eastman (encrage). Pour le fournisseur Comics & Ponies et le fan club de Kevin Eastman.
  11. Cover RE Comics & Ponies / Kevin Eastman Fan Club D – Justin Roiland. Pour le fournisseur Comics & Ponies et le fan club de Kevin Eastman. Cette couverture était incluse chez Comics & Ponies dans un lot compenant les 4 RE covers.
  12. Cover RE The Comic Vault (Trade dress) Khoi Pham. Pour le fournisseur The Comic Vault.
  13. Cover RE The Comic Vault (Virgin) Khoi Pham. Pour le fournisseur The Comic Vault.
  14. Cover RE Mutant Beaver Comics – Inhyuk Lee. Pour le fournisseur Mutant Beaver Comics. Limitée à 400 exemplaires.
  15. Cover RE Frankie’s Comics (color / trade dress) Peach Momoko. Pour le fournisseur Frankie’s Comics. 
  16. Cover RE Frankie’s Comics (color / virgin) Peach Momoko. Pour le fournisseur Frankie’s Comics. Limitée à 1 000 exemplaires.
  17. Cover RE Frankie’s Comics (sketch) Peach Momoko. Pour le fournisseur Frankie’s Comics. Limitée à 250 exemplaires.
  18. Cover RE Hive Comics / Nerd Store Utah (color) Kael Ngu. Pour les fournisseurs Hive Comics et Nerd Store Utah. Limitée à 500 exemplaires.
  19. Cover RE Hive Comics (BW color splash) Kael Ngu. Pour les fournisseurs Hive Comics et Nerd Store Utah. Limitée à 250 exemplaires.
  20. Cover RE The Hive Comics – Stan Yak. Pour le fournisseur The Hive Comics. Limitée à 250 exemplaires.
  21. Cover RE The One Stop Shop (Jump around) Joseph Schmalke. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  22. Cover RE The One Stop Shop (Burning rubber) Ben Bishop. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  23. Cover RE The One Stop Shop (After Miller Ronin) Scott McFarland. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  24. Cover RE The One Stop Shop (Albedo #2) Justin Mason. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  25. Cover RE The One Stop Shop (Albedo #2 – Apocalypse) Justin Mason. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 300 exemplaires.
  26. Cover RE The One Stop Shop (Warrior) Francesco Mattina. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  27. Cover RE The One Stop Shop (Warrior shell shock) Francesco Mattina. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 200 exemplaires. 
  28. Cover RE The One Stop Shop (Warrior – Virgin) Francesco Mattina. Pour le fournisseur The One Stop Shop. Limitée à 500 exemplaires.
  29. Cover RE Comic Kingdom of Canada (First exclusive) Sajad Shah. Pour le fournisseur Comic Kingdom. Limitée à 500 exemplaires.
  30. Cover RE Comic Kingdom of Canada (Second exclusive) Sajad Shah. Pour le fournisseur Comic Kingdom. Limitée à 500 exemplaires.
  31. Cover RE Jolzar Collectibles A – Alan Quah. Pour le fournisseur Jolzar Collectibles. Limitée à 450 exemplaires.
  32. Cover RE Jolzar Collectibles B – Lucio Parrilo. Pour le fournisseur Jolzar Collectibles. Limitée à 450 exemplaires.
  33. Cover RE Jolzar Collectibles C – Johnny Desjardin. Pour le fournisseur Jolzar Collectibles. Limitée à 450 exemplaires.
  34. Cover RE Sanctum Sanctorum Comics – Skan Srisuwan. Pour le fournisseur Sanctum Sanctorum Comics.
  35. Cover RE Bishart Kids Club – Noah Sult. Pour le fournisseur Bishart Kids Club. Limitée à 450 exemplaires.
  36. Cover RE Split Decision Comics – Ben Bishop (dessin) et Jean-François Beaulieu (couleurs). Pour le fournisseur Split Decision Comics. Limitée à 450 exemplaires.
  37. Cover RE Big Time Collectibles – John Giang. Pour le fournisseur Big Time Collectibles. Limitée à 450 exemplaires.
  38. Cover RE Artgerm Collectibles (no hood) – Kendrick Lim « Kunkka ». Pour le fournisseur Artgerm Collectibles.
  39. Cover RE Artgerm Collectibles (hood) – Kendrick Lim « Kunkka ». Pour le fournisseur Artgerm Collectibles.
  40. Cover RE Big Country Comics – Mike Rooth. Pour le fournisseur Big Country Comics. Limitée à 450 exemplaires.
  41. Cover RE A – Mico Suayan. Pour les fournisseurs Unknown Comics Books, Street Level Hero Los Angeles, Mutant Beaver Comics, Comic Traders, 7 Ate 9 Comics et Comic Grail Vault. Hommage à la couverture de Gamora #2 de Francesco Mattina.
  42. Cover RE B – Mico Suayan. Pour les fournisseurs Unknown Comics Books, Street Level Hero Los Angeles, Mutant Beaver Comics, Comic Traders, 7 Ate 9 Comics et Comic Grail Vault. Hommage à la couverture de Gamora #2 de Francesco Mattina.
  43. Cover RE C – Mico Suayan. Pour les fournisseurs Unknown Comics Books, Street Level Hero Los Angeles, Mutant Beaver Comics, Comic Traders, 7 Ate 9 Comics et Comic Grail Vault. Hommage à la couverture de Gamora #2 de Francesco Mattina.
  44. Cover RE Trinity Comics – Crees Lee (dessin) et Ari Lee (couleur). Pour le fournisseur Trinity Comics.
  45. Cover RE Jetpack Comics (trade) – Rich Woodall. Pour le fournisseur Jetpack Comics. Limitée à 600 exemplaires.
  46. Cover RE Jetpack Comics (virgin) – Rich Woodall. Pour le fournisseur Jetpack Comics. Limitée à 200 exemplaires.
  47. Cover RE Forbidden Planet / Jetpack Comics – Steve Lavigne. Pour les fournisseurs Forbidden Planet et Jetpack Comics. Limitée à 450 exemplaires.
  48. Cover RE Black Flag Comics / KRS Comics – Raymund Bermudez. Pour les fournisseurs Black Flag Comics et KRS Comics.
  49. Cover RE Slab City Comics A – Emil Cabaltierra. Pour le fournisseur Slab City Comics. Limitée à 450 exemplaires.
  50. Cover RE Slab City Comics B – Camillo Di Pietrantonio (dessin) et Daniel Chavez (couleur). Pour le fournisseur Slab City Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  51. Cover RE Evolve Comics (color)Freddie Williams (dessin) et Jeremy Colwell (couleur). Pour le fournisseur Evolve Comics. Limitée à 450 exemplaires. 
  52. Cover RE Evolve Comics (ink wash)Freddie Williams. Pour le fournisseur Evolve Comics. Limitée à 250 exemplaires.
  53. Cover RE ToyWiz A – Ben Harvey. Pour le fournisseur ToyWiz.
  54. Cover RE ToyWiz B – Sean Anderson. Pour le fournisseur ToyWiz.
  55. Cover RE Independance day – Inhyuk Lee. Pour divers fournisseurs dont 7 ate 9 Comics. Limitée à 700 exemplaires.
  56. Cover RE Linebreakers Comics – Aaron Bartling. Pour le fournisseur Linebreakers Comics. Fourni avec une pièce exclusive (voir section « autour du numéro » ci-dessus). Limitée à 300 exemplaires.
  57. Cover RE Jak’s A – Tessa Rose. Pour le fournisseur Jak’s. Limitée à 450 exemplaires.
  58. Cover RE Jak’s B – Tessa Rose. Pour le fournisseur Jak’s. Limitée à 225 exemplaires.
  59. Cover RE AOD Collectables – Dennis Calero. Pour le fournisseur AOD Collectables. Limitée à 450 exemplaires.
  60. Cover RE The Comic Heap – Jason Metcalf. Pour le Gotham City Limit (Jacksonville), via le fournisseur The Comic Heap . Limitée à 600 exemplaires, dont 100 hors de Jacksonville.
  61. Cover RE Surprise Comics – Eric Henson. Pour le fournisseur Surprise Comics. Limitée à 450 exemplaires.
  62. Cover RE Epikos A – Raymond Gay (dessin), Jeremy Clark (encrage). Pour le fournisseur Epikos CCG. Limitée à 400 exemplaires.
  63. Cover RE Epikos B – Jason Flowers. Pour le fournisseur Epikos CCG. Limitée à 200 exemplaires.
  64. Cover RE Simpleman’s Comics / The 616 Comics A – Hal Laren. Pour les fournisseurs Simpleman’s Comics et The 616 Comics. Limiteé à 450 exemplaires.
  65. Cover RE Simpleman’s Comics / The 616 Comics B – Hal Laren. Pour les fournisseurs Simpleman’s Comics et The 616 Comics. Limiteé à 250 exemplaires.
  66. Cover RE Very Gary Comics – Ryan G. Browne. Pour le fournisseur Very Gary Comics. Limitée à 600 exemplaires, dont 100 réservés à la signature de l’artiste.
  67. Cover RE Hanahan Comics – Bob Tkacik. Pour le fournisseur Hanahan Comics. 
  68. Cover RE Collector’s cave – Raymond Gay (dessin), Jeremy Clark (encrage), Daniel M. Chavez (couleur). Pour le fournisseur Collector’s Cave, en exclusivité pour la New York Comic Con, par le fournisseur Collector Cave. Limitée à 450 exemplaires.
  69. Cover RE New York Comic Con – Kevin Eastman (dessin), Fahriza Kamaputra (couleur). Couverture exclusive à la New York Comic Con. Limitée à 1 400 exemplaires.
  70. Cover RE El Rei Comics – Chris Callahan. Pour le fournisseur El Rei comics. Limitée à 400 exemplaires.
  71. Cover RE Kevin Eastman Fan Club – Blank cover. Pour le fan club de Kevin Eastman, sur son site.
  72. Cover RE Cyn City Comics – Ben Bishop. Pour le fournisseur Cyn City Comics. Limitation inconnue.
  73. Cover RE Cyn City Comics (Metal Red) – Ben Bishop. Pour le fournisseur Cyn City Comics. Limitée à 25 exemplaires.
  74. Cover RE Cyn City Comics (Metal Blue) – Ben Bishop. Pour le fournisseur Cyn City Comics. Limitée à 25 exemplaires.
  75. Cover RE Cyn City Comics (Metal Purple) – Ben Bishop. Pour le fournisseur Cyn City Comics. Limitée à 25 exemplaires.
  76. Cover RE Cyn City Comics (Metal Orange) – Ben Bishop. Pour le fournisseur Cyn City Comics. Limitée à 25 exemplaires.
  77. Cover « Thank you »Kevin Eastman, Esau Escorza et Isaac Escorza. Pour remercier les boutiques qui ont passé commande auprès de Diamond Comic Distributors.
  78. Cover RE Mammoth Comics – Jon Mastajwood. Pour le fournisseur Mammoth Comics. Couverture annulée (source).
  79. Director’s cutKevin Eastman. Version director’s cut, comprenant un grand nombre de bonus et travaux préparatoires. Sortie le 17 mars 2021.

Évolution de la couverture de Kevin Eastman :

Évolution de la couverture de Khoi Pham :

Autres

En s’appuyant sur :
tmnt-ninjaturtles.com

Galerie