Peter Laird (Cocréateur des Tortues Ninja, dessinateur / scénariste)

Naissance : 27 janvier 1954 (North Adams, Massachusetts).

Réside : États-Unis.

Profession : Scénariste, illustrateur, dessinateur et encreur de comics - Retraité.


Lien avec les TMNT : Cocréateur des Tortues Ninja (novembre 1983).

Peter Laird est né à North Adams, dans le Massachusetts le 27 janvier 1954. Il est principalement connu pour avoir cocréé avec Kevin Eastman en 1983 le comic Teenage Mutant Ninja Turtles, les Tortues Ninja.


Son amour du dessin s’est révélé dès son plus jeune âge ainsi que sa fascination pour les dinosaures, les robots et autres sujets qui poussent à la démesure. Avant d’entrer dans l’univers du comic, Laird a travaillé à l’obtention d’une licence de Beaux-Arts, en gravure et en arts graphiques à l’université du Massachusetts, à Amherst. Par la suite, il réalisa une auto-publication en hommage au Conan de Barry Smith, intitulée Barbaric Fantasy, mais aussi des illustrations pour le journal estudiantin de l’université, le Dally Collegian et la cocréation d’un comic book mensuel et gratuit, Scat. Il vécut ainsi durant environ huit ans, avec très peu d’argent comme la plupart des artistes en freelance.

Il fit la rencontre du prometteur et encore jeune Kevin Eastman en 1982. À cette époque, Eastman travaillait dans un restaurant de fruits de mer. Il ne fallait pas s’y tromper, tous deux avaient beaucoup de points communs, et principalement leur passion pour les grands dessinateurs de comics.

La création des Tortues Ninja (pour en savoir plus)

P. Laird et K. Eastman en 1984

La collaboration entre Laird et Eastman sur le comic des Tortues Ninja est une grande réussite, autant sur le plan esthétique que sur le plan financier. C’est durant une soirée tourmentée par la météo de la mi-novembre 1983 que lui et son jeune ami Eastman, ont créés les tortues. Son cadet dessina la première tortue, puis Laird en créa trois autres. Adorant le concept, ils ne tardèrent pas à vouloir créer un numéro spécial d’une quarantaine de pages, rendant hommage par ces quatre reptiles mutants à leurs dessinateurs préférés, dont Jack Kirby.

À cette époque, Laird était fauché. Avec quelques dollars en poche, c’est avec l’aide de l’oncle de Kevin Eastman qu’ils parvinrent à imprimer 3 000 exemplaires d’un comic au nom étrange, « Teenage Mutant Ninja Turtles« . Le 5 mai 1984, au cours du Comic Con de Portsmouth (New Hampshire), une grande partie de leur bande-dessinée faite maison s’était écoulée. Le reste fut vendu les mois suivants. Cela poussa les deux amis dessinateurs à en faire une suite, sortie en octobre 1984.

Vers d’autres horizons (1985-1990)

L’équipe de Mirage Studio (198x)

Les mois suivants, Peter Laird et son ami Eastman connaissent un grand succès à travers leur nouveau titre et sont approchés par différentes entreprises, comme Palladium pour réaliser une série de livres de jeu de rôle, Dark Horse pour des petite figurines de plomb, également pour un jeu de rôle, mais aussi Solson pour la sortie de quelques comics sur les arts martiaux et le maniement des armes des tortues, par leurs tortues.

Dès la fin de 1985, Eastman et Laird décidèrent de louer un petit studio à Northampton, dans le Massachusetts, pour se professionnaliser et augmenter leur production. Ils firent appel à d’autres artistes durant les mois suivants comme Steve Lavigne (lettrage), Ryan Brown (dessin), Jim Lawson (encrage), Eric Talbot, Michael Dooney, Dan Berger. En quelques années, une équipe avait été formée et aidait les deux artistes à agrandir leurs horizons (pour en savoir plus).

Peter Laird (1989)

En 1986, le comic des Tortues Ninja commençait à réellement prendre de l’ampleur et c’est ainsi que l’homme d’affaires Mark Freedman les approcha pour espérer tirer un contrat juteux pour réaliser une gamme de jouets. Freedman trouva finalement une entreprise qui accepta de financer le projet à l’aide d’un dessin animé pour faciliter les ventes, Playmates Toys (pour en savoir plus). L’année 1987 obligea Eastman et Laird à se concentrer presque exclusivement sur le dessin animé en préparation. Peter Laird créa un grand nombre de dessins préparatoires pour des personnages originaux, certains conservés (Bebop, Rocksteady…) d’autres passés aux oubliettes ou modifiés. Leur travail ne se limitait pas qu’à la conception de personnages, ils étaient également consultants. Peter Laird le regrettera amèrement, la production n’aura pas la même attention à leur égard pour les saisons suivantes, lorsque la série prit de l’importance (pour en savoir plus). En 1990, Laird et Eastman servirent aussi de consultants sur le film de Steve Barron.

Vers la fin des Tortues Ninja ? (1995-2000)

Le succès de la série animée a propulsé les ventes des comics. Hélas, tout n’était pas si rose. Vers 1995, un quatrième film était en préparation, portant le nom de Next mutation. Celui-ci ne vit pas le jour à la suite de l’arrêt brutal du dessin animé en 1996. Toutefois, le projet fut retenu pour être partiellement adapté à travers une nouvelle série dès l’année suivante. Peter Laird n’apprécia pas ce qui fut décidé pour cette série, du nom de Ninja Turtles, The next mutation.
Une fois encore, Peter Laird et Kevin Eastman serviraient de consultants. Ils n’étaient pas enchantés, tous deux, de devoir faire des concessions, entre dire à Dieu au film qu’ils avaient préparés, et devoir se rabattre sur cette série sous prétexte de continuer à faire fructifier la licence. Eastman était favorable à l’idée d’introduire une cinquième tortue, du nom de Venus. Cela faisait partie de la vision de Saban, qui allait produire la série. Elle était elle-même inspirée d’une cinquième tortue qui devait être un hommage à Jack Kirby pour le film récemment avorté. Laird vit cela comme une sorte de trahison. Le « couple » d’artistes avait toujours partagé un regard relativement identique sur les tortues depuis leurs débuts, treize ans auparavant. En réalité, ils ne partageaient plus la même vision. Laird était relativement conservateur, là où Eastman, huit ans plus jeune, était avait envie d’innover et d’essayer de nouvelles choses. Cela se voyait déjà à travers ses projets, comme Tundra. L’autre réalité était que le duo ressentait une forme de frustration, à ne pas pouvoir faire ce qu’ils voulaient de la licence. Ils avaient commencés avec le dessin et le scénario de leurs aventures. À présent, ils étaient les agents de leur propre licence, signant les accords avec des entreprises, se battant au tribunal contre certaines marques qui voulaient faire du profit, et avaient totalement délassés le côté créatif qui les animait tant. Cette série et Venus étaient la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase…

Après l’échec de cette nouvelle série, non renouvelée pour une seconde saison, il ne restait plus que les comics des Tortues Ninja. Et encore… Ils étaient édités depuis 1996, et ce jusque 1999, chez Image, et non plus Mirage Publishing. En 2000, lorsque la licence ne rapportait plus grand chose, beaucoup pouvaient penser que l’aventure était terminée. Kevin Eastman, désireux de voler de ses propres ailes et de s’émanciper de son bébé de presque 17 ans, vendit ses droits à Laird, avec qui il n’était plus en de bons termes depuis de nombreuses années.

Rebondissements et âge d’argent (2001-2007)

En 2000, les Tortues Ninja étaient officiellement à l’arrêt. Plus de série depuis plus de deux ans, plus de comics non plus. Les gammes de jouets étaient aussi au point mort. Un nouveau projet de série animée, cette fois en images de synthèse, fut proposé par Mirage à Warner Bros, qui refusa. Finalement, c’est auprès de 4Kids que Mirage trouva une oreille amicale. En collaboration avec Lloyd Goldfine, Peter Laird lança un deuxième dessin animé. Une chose était très claire pour lui, hors de question de commettre les mêmes erreurs qu’avec sa double expérience passée. Il serait consultant mais imposerait sa vision, sans mal. La série eut un visage plus sombre, l’origine des personnages plus fouillée, quitte à rebuter les fans du dessin animé précédent. Cette initiative fut cependant applaudie par les fans de la première heure, qui retrouvaient un scénario proche du comic original, qu’ils avaient découverts au cours des années 80.

Parallèlement, à partir de 2004, Laird lança simultanément Tales of the TMNT Vol. 2 et le quatrième volume de l’ongoing, principalement avec l’aide de son vieil ami Jim Lawson. Les tortues revenaient en force sur tous les plans, pour connaître un nouvel âge de succès. Un nouveau film fut même lancé en 2007, proposant lui aussi des changements radicaux dans ses personnages.

Départ d’une légende (2009)

En 2009, Peter Laird se sentait fatigué et s’ennuyait des Tortues Ninja, qui partageaient sa vie depuis plus de 25 ans à présent. Le dessin animé de 2003 était pour lui un succès, il était parvenu à adapter une version respectueuse du comic et sentait qu’il était temps pour lui de se retirer. Les tortues avaient partagées une trop grande partie de sa vie.

En cette année de commémorations, il fut annoncé en octobre la vente des droits à Viacom et Nickelodeon. La nouvelle eut un impact important sur les fans, qui se sentirent dans un sens trahis et craignaient pour l’avenir de la licence. L’un des termes du contrat autorisait Laird toutefois à continuer la publication de son comic, limité à 17 exemplaires par an. Après deux publications en ligne en 2010, le dessinateur se retira définitivement.
Toujours reconnaissant auprès de ses fans, il ne veut hélas plus entendre parler des Tortues Ninja, que ce soit pour ses projets personnels, ou ce qui se fait de nos jours. Les années suivantes, il vendit une grande partie de sa collection de figurines sur internet avec certificats d’authenticité.

Il a toutefois retrouvé Kevin Eastman à l’occasion des trente ans des TMNT en 2014. Quelques mois plus tard, il a donné son opinion sur le film de 2014, qui était bien évidemment très négative.

L’amitié ne s’arrête jamais

Cover RI C – Kevin Eastman et Peter Laird

Dans le cadre de l’émission américaine The toys that made us, les équipes décidèrent d’organiser des retrouvailles entre Eastman et Laird, permettant ainsi de conclure l’épisode portant sur les Tortues Ninja de manière sentimentale et forte. Eastman était récalcitrant à cette idée initialement, mais accepta finalement de retrouver son vieil ami, à Northampton. Il semblerait que Laird n’ait pas été mis au courant de cette intention, et attendait quelqu’un chez lui, sans pour autant savoir de qui il s’agissait. Les joies de la mise en scène américaine ne nous permettent pas encore d’avoir le dernier mot sur cet évènement.

Ces retrouvailles se déroulèrent entre la fin de 2017 et le début de 2018. Dès lors, le duo se remit au travail sur quelques projets. Le premier fut une RI cover (1/100) pour le TMNT #100. Lors de son annonce, les fans ignoraient que le duo avait réellement repris contact. Dans ce même TMNT #100 une page publicitaire fut intégrée entre la conclusion de l’arc et la scène de prologue. Celle-ci annonçait le retour d’un partenariat entre Eastman et Laird, avec le scénariste Tom Waltz et l’artiste Andy Kuhn, sur un comic du nom de The last ronin chez IDW Publishing.

Bibliographie

Galerie

Dessins de Peter Laird

 

 

Laisser un commentaire