Saison 4 épisode 32 – Les boutons de manchette (The big cufflink caper ! VO – Série TV 1987)

Titre original : The big cufflink caper !
Titre français : Les boutons de manchette.


Numéro dans la saison : saison 4 épisode 32.
Numéro de l’épisode : 97.


Première diffusion américaine : 14 septembre 1990 (CBS).
Première diffusion française : 21 août 1995 (? – France 2).

Auteur : David Wise.
Réalisateur : Walt Kubiak.

Directeurs de l’animation : Bill Wolf, John Kafka et Ron Myrick.
Directeur artistique :
Frank Rocco.
Executive story editor : Jack Mendelsohn et David Wise.
Assitant story editor : Francis Moss.

Superviseur de la réalisation : Fred Wolf.
Directeur superviseur : 
Bill Wolf.

Producteur exécutif : Mark Freedman.


Société d’animation
M-W-S Inc.

Réalisations vidéos
États-Unis

The big cuff link caper
(10 février 1993) / VHS

TMNT, Season 4
(13 mars 2007) / DVD

The complete classic series
(13 novembre 2012) / Coffret DVD


France

Aucune VHS

Aucun DVD

Les tortues étaient en plein essayage de déguisements ! Il faut dire, il était grand temps que les ninjas sortent à la surface. Et sans se faire repérer. Ils n’avaient plus de films à regarder. Plus d’ingrédients pour les pizzas. Shredder était toujours coincé en Dimension X. Les quatre adolescents avaient peur de s’ennuyer.

Au même moment, un cambriolage avait lieu. Un gangster sortait de sa limousine, arme à la main avec ses larbins. Les employés de la banque et les clients levaient tous les mains en l’air. Mais la requête du mafieux les décontenançait. Il exigeait uniquement leurs boutons de manchette ! Pas d’argent. Pas de bijoux. Ils s’exécutaient tout en rigolant. Les criminels poursuivaient en visitant des réceptions données autour de riches propriétaires. April couvrait l’évènement pour Channel 6.
Ces vols ne surprenaient pas que les victimes. Les tortues étaient également étonnées par la motivation des cambrioleurs. Donatello particulièrement. Voilà enfin une affaire pour les frères qui s’ennuyaient de plus en plus.
Ils réalisaient une petite enquête pour savoir où se déroulerait le prochain vol. Leonardo trouvait un article sur le départ d’un directeur de société de jouets. On lui offrirait certainement des boutons de manchette. Sans perdre de temps, les tortues enfilaient des costumes et partaient à la réception, sous les félicitations d’un Splinter agréablement surpris de voir ses élèves si bien habillés. Ils avaient même mis de rares boutons de manchette à leur effigie !
Les quatre frères entraient dans la réception et s’asseyaient sur une table. Ils écoutaient le discours des employés qui félicitaient les créations réalisées dans l’entreprise. Mais au même moment, les gangsters entraient pour dérober les boutons. Les tortues se cachaient et attendaient que les voleurs s’en aillent pour les appréhender. Se jetant sur eux, les reptiles se faisaient repousser sans mal. La voiture des mafieux s’en allait en faisait crisser ses pneus. Une fois loin, les tortues se relevaient péniblement. Elles connaissaient ces hommes de main. Il s’agissait de ceux de Big Louie. Leonardo proposait d’intégrer la pègre de New York pour en savoir plus.

Dans son repère, Big Louie s’entretenait avec son supérieur, Shredder. L’homme au masque de fer était hors de lui en apprenant que ses larbins n’avaient toujours pas trouvés les boutons de manchette qu’il recherchait tant. Au même moment, les tortues entraient, déguisées en gentlemen. Ou plutôt en mafieux. Elles demandaient à s’associer. Mais Big Louie voulait déjà les tester en les envoyant tuer Babyface « The beaver » Cleaver (Johnny BiberonVF). Un comble pour des héros !
Les tortues se rendaient dans l’entrepôt de leur cible à reculons. Elles entraient dans le bâtiment et découvraient un petit bonhomme indécis et dépendant de son papa. Mais soudain, les trois bandits sortaient des mitraillettes. Les mutants esquivaient les coups et neutralisaient les armes de leurs adversaires, les poussant à fuir. Ils partaient en direction d’une patinoire à côté de leur cachette. Les tortues lancées à leurs trousses glissaient sur le sol gelé et manquaient leur cible. The beaver et ses sbires étaient montés à bord de la machine d’entretien la glace. Elle fonçait vers les tortues. Heureusement pour elles, une fissure était visible au sol. À l’aide de leurs armes, les ninjas perforaient la glace, faisant tomber la machine dans l’eau. Le mafieux et ses hommes étaient vaincus.
Une fois la tâche accomplie, les tortues repartaient voir leur commanditaire pour lui faire savoir que The beaver avait été « refroidi ». Big Louie était impressionné. Il en disait plus sur l’affaire des boutons de manchette. « Quelqu’un » paierait très cher pour mettre la main sur une paire qui renfermait un très puissant explosif mis au point par un chinois il y a de nombreux siècles de cela. Il avait caché sa poudre dans deux petits rubis, par la suite transformés en bouton de manchette. Pour faire la paire, un second rubis avait été conçu, celui-ci sans explosif. Le mafieux envoyait les tortues à la recherche de ces boutons. Hors de question pour les frères d’arrêter Big Louie trop vite. Ils devaient savoir qui était le commanditaire de cette affaire.

Dans le Technodrome, Krang s’impatientait. Bebop et Rocksteady n’avait toujours pas compris ce qu’ils cherchaient. Shredder espérait que l’explosif puisse sortir la sphère de combat de sa gangue de lave.

Les tortues arpentaient les rues de la ville à bord du Turtle van à la recherche d’indices leur permettant d’en savoir plus sur le commanditaire de ces vols. Donatello pensait immédiatement à Pietro Calzone (FabrizziVF), le patron de la plus grande chaîne de pizzeria de la ville. Mais surtout un immense collectionneur. Il avait même la plus grande collection de boutons de manchette. Peut-être avait-il en sa possession ceux qui étaient tant recherchés.
Arrivées aux grilles de sa demeure, les tortues s’apprêtaient à entrer par effraction. Ce qui ne plaisait clairement pas à Michaelangelo. April arrivait, accompagnée d’Irma. La journaliste se doutait que les voleurs se rendraient chez lui tôt ou tard. Les frères demandaient à leurs amies de partir. L’endroit risquait de devenir dangereux. Mais April insistait pour tenir son rôle et en savoir plus.
Une fois à l’intérieur, les tortues esquivaient de nombreux pièges, notamment sur la thématique des pizzas. Armure cachant un jet de sauce tomate. Hachoirs géants. Catapultes à pizzas… Elles arrivaient finalement dans la pièce dédiée à la collection de l’homme. En scrutant chaque pièce qui la composait, Donatello finissait par trouver les boutons tant recherchés. Mais au même moment, Big Louie arrivait avec ses hommes et tenaient les mutants en joue. Un portail interdimensionnel s’ouvrait devant les intrus, laissant Shredder apparaître avec ses deux sbires. Surprises, les tortues refusaient de leur remettre les boutons. Face au mur, les frères n’avaient guère le choix. Une autre personne entrait dans la pièce. Il s’agissait du propriétaire de la demeure. Tout le monde se renvoyait la faute du vol. Loin d’être une bille, Pietro Calzone activait un levier, qui envoyait des pizzas sur leurs figures. Les tortues avaient profité de la cohue pour s’enfuir. April et Irma, restées à l’extérieur, étaient ravies de voir enfin un petit peu d’action. Mais elles se faisaient prendre par Shredder et ses mafieux.

De retour dans le Turtle van, Donatello essayait d’analyser les bijoux pour espérer trouver le vrai explosif. Son microscope mettait en évidence le faux. Et donc le vrai. Mais l’explosif s’était altéré avec le temps et était bien moins puissant qu’il ne l’eut été par le passé. Réunies autour d’une pizza, les tortues essayaient d’échafauder un plan. Au même moment, un objet traversait la vitrine de la pizzeria où elles s’étaient installées. Une lettre de rançon annonçait la capture d’April et d’Irma. Pas d’autres choix que de se rendre au lieu du rendez-vous. Une fabrique de bonbons.
Entrées dans l’entrepôt, les tortues voyaient leurs amies attachées au-dessus d’une immense cuve remplie d’une préparation sucrée. Shredder faisait son apparition à son tour. Donatello, en réponse, brandissait les deux boutons, lui rappelant que l’un d’eux était l’explosif et menaçait de tout faire sauter. Il lançait l’un des bijoux dans le chaudron pour faire pression tandis que ses frères passaient à l’attaque. Michaelangelo sauvait les deux journalistes. La fabrique fonctionnait toujours. Les bonbons étaient produits depuis la cuve où avait été jeté le bouton. Bebop et Rocksteady dévoraient les sucreries prêtes, à la recherche du bijou jeté. Mais très vite, ils commençaient à se sentir barbouillés. Heureusement pour eux, ils mettaient la main sur le bouton. Une aubaine ! Shredder les emmenait avec lui en Dimension X.

Donatello ne savait pas quel bijou avait jeté dans la cuve. Il espérait simplement que Shredder n’ait pas le bon. En Dimension X, Krang ne croyait pas avoir le bon. Il se moquait allègrement de son acolyte. Comme si les tortues allaient lui remettre l’explosif… Pensant avoir été roulé, Shredder jetait le bouton sur un mur de rage. Celui-ci explosait. Il appelait les tortues, furieux. Les tortues n’avaient plus qu’à rendre le deuxième bouton à son propriétaire. Mais avant cela, Donatello voulait le nettoyer un petit peu. Soudain, son laboratoire explosait. Ce n’était pas le bouton ! Juste sa machine qui avait surchauffée.


Personnages

Foot Clan

Mafieux

Autres

Autour de l’épisode

  • Cet épisode marque l’introduction d’un nouveau mafieux dans cet univers : Big Louie !
    • Son homme de main principal, s’il n’est pas cité, reprend le design de Tony Vivaldi, découvert dans l’épisode Le hamster maltais. Dans la version originale, Vivaldi est doublé dans cet épisode par Rob Paulsen plutôt que par Peter Renaday, qui s’occupe quant à lui de Big Louie. Ce changement a certainement été opéré pour éviter une confusion entre leurs voix, Renaday prêtant la sienne à Vivaldi dans l’épisode Le hamster maltais (S3 E4).
  • Lorsque Donatello parle de Pietro Fabrizzi dans le Turtle van, le véhicule est présenté avec des sièges individuels, comme dans une voiture classique. Lorsque la tortue analyse les deux boutons, les sièges sont devenus des banquettes, comme dans un vrai combi.
  • Cet épisode a été diffusé pour la première fois aux États-Unis un vendredi soir en prime time, juste avant les aventures des Tiny Toons (source).

Galerie

Laisser un commentaire