TMNT Mirage comics series – Leonardo (NECA – Figurine 2023)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Kevin Eastman et Peter Laird.
Date de création :
1983.


Année : 2023.
Wave
:
Aucune / 4-pack.
Série : TMNT Mirage Comics.
Lieux de production : Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk et de Trevor Zammit.
Sculpteurs : Paul Harding.
Peinture : Geoff Trapp et Mike Puzzo.
Prototypes : Roger Fernandez.
Photographies : Stephen Mazurek.
Design du packaging : Travis Hastback.
Illustrations du packaging : Kevin Eastman.


Tailles : 16 cm.
Nombre d’articulations : 30.
Nombre d’accessoires : 4 + 13 communs.
Univers : Teenage Mutant Ninja Turtles (comic).


Date sortie américaine : Mi-juin 2023.
Date de sortie française : Mi-février 2024.

Prix originel américain : 149,99$.

Accessoires en commun :

Déco pagePrésentation du personnage

Leonardo dessiné par P. Laird en 1987

Leonardo était le plus vieux et le plus sage des quatre frères. Son rôle n’est pas clairement défini comme chef de son équipe dès les premiers numéros, mais il demeure la tortue qui prend les initiatives quand il le faut. Très courageux, il n’hésite pas à se mettre en danger pour vaincre un combat, comme celui contre Shredder, qui lui tenait beaucoup à cœur.

NECA a fait le choix de reprendre sa collection autour du comic de Mirage sans les tortues. C’est un parti pris. Le fabricant refusait en premier lieu de rééditer les tortues sorties en 2008, très fortement impactées par les bootlegs asiatiques. Les proposer de nouveau représentait un danger financier.
Mais NECA devait se résoudre un jour à offrir aux fans les quatre héros de l’aventure, quitte à exploiter un autre des très nombreux designs créés à travers les années. C’est vers les mutants de l’artiste Jim Lawson que NECA s’est tourné. Le dessinateur a joué un rôle majeur dans les comics à partir de l’arc Return to New York (TMNT (Vol. 1) #19), puis City at war (TMNT (Vol. 1) #50) et surtout l’ensemble du volume 2 de Mirage et des Tales of the TMNT volume 2.

Les quatre tortues ont été présentées à la Comic Con de San Diego, en juillet 2022. Malheureusement, les fans à cette occasion n’ont pas obtenus beaucoup d’informations sur la vente de ces nouveaux reptiles, qui verraient le jour sous forme d’un 4-pack. Sans crier gare, les quatre héros ont vus le jour à la mi-juin 2023 aux États-Unis. La communication autour des figurines s’est faite terriblement discrète. En effet, NECA ne les avait pas annoncés. Par ailleurs, d’autres figurines sont sorties au même moment. En décembre 2023, le pack a de nouveau été proposé, cette fois sur le necastore, parmi d’autres figurines comme le pack du professeur Jordon Perry ou encore le Shredder du deuxième film. En Europe, la sortie de ce pack a été plus tardive. Annoncé pour novembre 2023, les fans français ont dû attendre la mi-février pour finalement pouvoir mettre la main dessus.

Les quatre tortues sont sorties sous forme d’un 4-pack rectangulaire, similaire au format du villains 4-pack de 2016, le pack Channel 6 newsroom ou encore le Pre-mutation 4-pack. Entièrement en carton, un rabat fixé par des petits scratchs permet de cacher les tortues derrière leur vitre en plastique.

Les illustrations de ce pack sont assurées comme toujours par Kevin Eastman, qui reprend des éléments de l’arc Return to New York (TMNT (Vol. 1) #19), avec les clones mutants de Shredder (TMNT (Vol. 1) #21). Le rabat est illustré à l’intérieur par un décor de rue, rappelant celle de la page 9 du TMNT (Vol. 1) #1. À l’arrière, nous retrouvons des photos des figurines réalisées par Stephen Mazurek.

À l’intérieur, les figurines et leurs accessoires sont maintenus dans un support en plastique transparent à l’aide de tiges plastiques. Derrière les personnages, une feuille de carton est illustrée par la scène du bûcher de Shredder, de la fin du TMNT (Vol. 1) #21.

La figurine

La sculpture des quatre tortues est identique. Seule la tête et quelques détails diffèrent d’un personnage à l’autre.

Le design de Leonardo reprend à merveille le style massif des tortues du début du travail de Jim Lawson sur la licence. L’artiste va énormément évoluer au cours de sa carrière, jusqu’à proposer au début des années 2000’ un style reconnaissable entre tous.

Notre tortue possède des membres très massifs. Épais, mais aussi remarquablement sculptés. La peau semble comme très légèrement texturée. Le rendu très délicat est largement embelli par la peinture. Une fois en main, la figurine a l’air bien plus solide que les tortues sorties en 2008 chez NECA. Nous retrouvons l’utilisation habituelle de deux plastiques différents, un rigide pour l’ensemble du corps et un plus souple dédié à certaines zones précises. Le bandeau, les protections des coudes et des genoux et la ceinture d’une part et une membrane destinée à cacher les articulations du bassin, sous le plastron. Cette dernière est très bien pensée, ne gêne en rien la mobilité du personnage et dissimule effectivement le vide laissé par la rotule.

La ceinture de notre ninja est différente de toutes les autres. En effet, il s’agit de la seule tortue à posséder deux lanières transversales pour tenir ses fourreaux. Ceux-ci sont réalisés dans un plastique rigide et un poil trop épais. Les sabres (sur mon exemplaire tout du moins) glissent difficilement à l’intérieur. Ça valait la peine de les faire si épais !
Les fourreaux sont fixés à la carapace à l’aide d’un large peg, à l’instar de Donatello. Sur les deux autres tortues, le trou est colmaté par une petite plaque, sous la ceinture. La ceinture et les lanières transversales sont réalisées dans un plastique souple. À l’avant, la ceinture présente les deux cordes qui permettent de la refermer. Le plastron comme la carapace sont perforés pour accueillir des tiges de fixation de la ceinture.
La carapace et le plastron ne sont pas réalisés dans le même plastique rigide que le reste de la tortue. Ils sont légèrement malléables. Je trouve la carapace un poil trop plate, comme celle de la figurine The last ronin (unarmored). Le sculpteur est le même, Paul Harding. Si les reliefs sont différents, je ne serais pas étonné qu’il ait repris le même modèle numérique, retravaillé pour correspondre au design des tortues de Mirage. On ne va pas se mentir, la carapace des tortues sous les crayons de Lawson, dans l’arc Return to New York, est loin d’être des plus bombées ! Mais un peu plus de relief n’aurait pas fait de mal.

Le visage des quatre tortues est différent. Celui de Leonardo montre les dents. Malheureusement, ces visages ne sont pas très différents les uns des autres. Je regrette notamment qu’au moins une des tortues ne possède pas une bouche ouverte. Enfin, les quatre frères disposent d’une mignonne petite queue.

Accessoires

Le pack propose un grand nombre de mains interchangeables, en plus des sabres de Leonardo, un bras alternatif et de trois shurikens.

Les mains alternatives sont très nombreuses et permettent de donner un grand nombre de postures à nos tortues.
Nous avons une paire de mains aux poings fermés, une ouverte pour tenir des armes, une ouverte, extrêmement similaire à la précédente, mais aux doigts plus écartés. Celle-ci est à attribuer à Michelangelo, permettant de tenir les nunchakus entre ses doigts. Nous retrouvons également une paire aux doigts décontractés, et une à la paume plate.
La tortue, comme les trois autres reptiles, possède deux bandeaux interchangeables. Ceux-ci sont tous identiques entre les frères. Ils s’insèrent à l’aide d’un petit peg à bout arrondi. Je suis assez sceptique quant à sa résistance dans le temps. Il faut tout de même tirer fort pour le retirer. Et la structure du bandeau est en plastique souple, pas en plastique rigide comme les poignets.

Les sabres de Leonardo sont tous les deux identiques. La lame est droite et fine. Hélas pas assez pour les ranger dans les fourreaux. Un frottement se fait ressentir sur mon exemplaire, ce qui laisse un transfert de peinture sur les lames. Ces épées sont différentes de celles du Leonardo sorti en 2008. Et contrairement à cette ancienne version, les pommeaux ne se retirent pas pour glisser les armes en main. Ce sabre a été repris par la suite sur la figurine du Wanderer.

Enfin, les tortues de ce pack possèdent trois shurikens circulaire et bourrés de dents. Je n’ai pas trouvé de référence à ceux-ci dans l’arc Return to New York. Les Foot soldiers en utilisent sur les mutants, mais pas les tortues. Serait-ce une référence aux shurikens du TMNT (Vol. 1) #1 ? Ils n’y ressemblent pas beaucoup !
Autre référence qui m’échappe, la présence d’un bras alternatif, avec des bandelettes. Il a été lui aussi repris par la suite pour la figurine du Wanderer.

Et c’est hélas tout pour notre tortue. Leonardo n’a réellement aucun accessoire propre en dehors de son bâton. Je regrette notamment l’absence de têtes alternatives. Comme évoqué précédemment, ce pack manque cruellement de visages avec la bouche ouverte.

Peinture

La peinture est l’un des points forts de cette figurine. Le code couleur est très simpliste. Les détails se trouvent surtout au niveau des traits noirs donnant un style comic book à la figurine. Cette peinture permet de distinguer les tortues les unes des autres. Les bras et les jambes sont peints de la même manière, à l’instar de la carapace. C’est surtout au niveau du plastron et de la ceinture que nous retrouvons des différences !

Mais la figurine propose surtout des détails extrêmement subtils. La peinture verte apposée sur l’ensemble du personnage possède quelques nuances superbes, notamment entre les doigts des mains, et des cuisses. Un vert plus foncé est légèrement brossé, permettant de mettre en avant les reliefs du ninja. Le résultat sur les cuisses est sublime ! De même pour le plastron. Celui-ci est globalement jaune-orangé, mais une nuance très légère de peinture claire est présente au centre de chaque écaille, conférant à l’ensemble un effet de relief très naturel.

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Bandeau, articulation en vis 360° ;
  • Épaules, articulation en vis 360° et demi-disque 70° ;
  • Bras, articulation en vis 360° ;
  • Coudes, doubles demi-disques 90° ;
  • Poignets, articulation en vis 360° (détachable) et demi-disque 140° ;
  • Bas-ventre, articulation en rotule 360° ;
  • Queue, articulation en vis 360° ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° et vis 360° ;
  • Genoux, doubles demi-disques 45° ;
  • Chevilles, articulation en rotule 360° et demi-disque 45°.

Les articulations sont d’un nombre tout à fait correct. Double articulations aux coudes et aux genoux. La tête, les mains, les chevilles, tout bouge ! Même le bandeau et la queue ! Malheureusement, malgré la présence d’une articulation sous le plastron le personnage reste très rigide. Effet renforcé par son aspect massif. La présence d’articulations en papillon au niveau des épaules aurait permis de corriger un petit peu ces lacunes.

Autre problème, la rigidité de l’articulation en vis du bras, juste sous l’épaule. Sur les bras de certaines de mes tortues, cette articulation est littéralement bloquée, et ce, malgré un passage sous l’eau chaude. J’ai trop peur de la casser et préfère ne pas insister plus.

separateurConclusion

Une figurine magnifique ! La sculpture de Leonardo ne diffère pas (beaucoup) des autres frères. Mais le rendu est superbe. On reconnait immédiatement le style de Jim Lawson pour l’arc Return to New York. Quelques petites choses à redire au niveau des articulations. L’absence de plus d’accessoires, notamment propres au personnage comme une tête alternative, bouche ouverte ou avec un autre bandeau. Mais le travail sur cette tortue est excellent. La peinture apposée dessus participe largement à l’embellir. Des nuances très légères au plastron ou des reliefs subtils au niveau des cuisses complètent un travail remarquable une fois en mains.

Juin 2023

La figurine de Donatello est sortie dans un 4-pack avec les trois autres tortues à partir de juin 2023 aux États-Unis.

Déco pageFigurines de Leonardo pour le comic de 1984

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

Galerie

Salons

Image des Comic Con de San Diego de 2022 et de 2023.

Packaging

Photos de la collection de Leomir

Photos officielles

Crédits photos

  • Collection de Leomir (Figurine et blister)
  • NECA (Photos press par Stephen Mazurek)
  • Turtle Lair (Photos de la SDCC)