TMNT original cartoon series – Triceraton infantryman (NECA – 2020)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Kevin Eastman, Peter Laird et David Wise.
Date de création :
1983 puis 1992.


Année : 2020.
Wave
:
4.
Série :
Original cartoon series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk.
Sculpteur : Trevor Zammit.
Fabrication : Anthony Minichino et Tony Cipriano.
Prototype : True Cast Studios.
Peinture : Jon Wadell et Geoffrey Trapp.
Photographies : Stephen Mazurek.
Design du packaging : Chris Raimo.


Taille : 19 cm.
N
ombre d’articulations : 28.
Nombre d’accessoires : 8.
Univers : Les Tortues Ninja (1987).


Date de sortie américaine : 15 octobre 2020.
Date de sortie Française : Mars 2021.

Prix originel américain : 54,99$ (prix conseillé par NECA).
Prix originel français : Autour de 65€.


Rééditions : -.

Déco page

Présentation du personnage

Les triceratons étaient de redoutables guerriers possédant la moitié de l’univers.

Toujours désireux d’étendre leurs puissances, ils capturaient des planètes à l’aide de la Porte des étoiles, un dispositif permettant de transporter une planète dans leur monde à l’aide d’un portail interdimensionnel. Le capitaine Zarax s’attaqua à la Terre, pensant qu’elle serait simple à prendre… (La nuit de la Tortue Noire, S7 E14).

Réaliser un triceraton était un vieux rêve pour le sculpteur Trevor Zammit. Il s’était même amusé à mélanger plusieurs figurines de différentes licences et sculpter de nouveaux visages pour se constituer une armée de triceratons pour accompagner ses figurines de Playmates Toys.

La créature à cornes de l’espace avait été révélée lors de la New York Comic d’octobre 2019. Les photos officielles du triceratons ont été publiées le 22 septembre 2020 pour une sortie le mois suivant aux États-Unis. En 2020, NECA annonçait étendre l’armée des bêtes à cornes avec Zarax et Zork, le général et l’un de ses lieutenants. Ces figurines étaient en très grande partie issues du même moule que le soldat triceraton.

La figurine du soldat triceraton, en double pack avec deux Roadkill roadneys, fait partie de la quatrième série de figurines du dessin animé de 1987 de NECA, sortie fin 2020.

La figurine est présentée dans un blister double-pack aux côtés de deux Roadkill roadneys, visibles à travers la fenêtre en plastique. De nombreuses illustrations des personnages, aussi bien dessinées que des photographies  Stephen Mazurek décorent l’ensemble.

La figurine

La figurine du Triceraton infantryman est très massive ! Ce n’est pas sans rappeler d’ailleurs certains personnages déjà sortis dans les waves précédentes en double packs : Bebop, Rocksteady et Leatherhead. Et pour cause ! Malheureusement, ces quatre figurines ont un point commun gênant : il s’agit toutes des mêmes bases.

Je m’explique. Retirez la tête. Le reste des figurines est globalement identique. Bras, jambes, torse… À cela, NECA a rajouté quelques détails permettant de différencier les figurines entre elles bien entendu.
Ce ne serait pas trop gênant si certains détails étaient effacés s’ils n’avaient pas lieu d’être. Notre soldat triceraton possède par exemple des plis le long des cuisses. Pourquoi ? Car il s’agit des plis des pantalons de Bebop et de Rocksteady. C’est ça précisément qui me dérange. Reprendre des éléments déjà existants sans se demander s’ils sont réellement adaptés. Ou plutôt, les réadapter. Alors bien sûr, nous pouvons dire que ce sont des blessures de guerre. Mais comme on dit, c’est l’intention qui compte. Et une fois encore, NECA fait preuve de paresse en recyclant de la figurine…
Le détail qui me dérange le plus est la queue. Il s’agit de la même que Leatherhead. Sauf que les triceratons ne possèdent pas d’écailles sur la partie supérieure de la queue. Un recyclage paresseux que je trouve bien trop fréquent chez les figurines notamment proposées par Trevor Zammit. Le fait qu’il soit responsable de la production des figurines Tortues Ninja chez NECA l’obligerait-il à se montrer (un peu trop) avare sur les figurines proposées ? C’est vraiment dommage… Pour un fabricant qui se glorifiait il y a quelques années d’être le seul à proposer des personnages vraiment fidèles au dessin animé ils sont tombés bien bas pour cette figurine. Et c’est d’autant plus frustrant qu’on ne retrouve pas toujours cette paresse. Des fois NECA peut surprendre en proposant quelque chose de vraiment original.

Outre ces détails qui me dérangent terriblement, et que nous retrouvons forcément chez Zarax et Zork, la figurine est très bonne. Sa tête est truffée de détails comme les différentes écailles, la collerette, les cornes, les plis de son visage…
Au niveau du corps, notre soldat dispose d’un plastron en plastique souple et plutôt épais. Lui aussi est très détaillé, proposant des rivets soudant les plaques d’armure ou encore le triangle, blason de leur empire. Les flancs sont laissés nus, comme dans le dessin animé. Pour permettre au bas du ventre de la figurine de tourner pour lui donner du mouvement, le plastron et la ceinture ne sont pas faits en une même pièce. Cela laisse entrevoir une partie de son ventre.

Accessoires

Taille oblige, notre bête à cornes ne dispose pas de beaucoup d’accessoires. Deux paires de mains, une troisième main droite et trois armes lasers. Ces accessoires se retrouvent d’ailleurs chez les figurines de Zarax et de Zork. La queue de notre triceraton est à fixer soi-même lors du déballage de la figurine, à l’instar de Leatherhead.

Les mains du triceraton sont assez curieuses lors de la première manipulation. On a l’impression de voir les mains des tortues, avec trois doigts, mais en beaucoup plus épaisses. En revanche, un très bon point pour la matière utilisée. Elles ne sont pas totalement rigides, ce qui facilite grandement l’insertion des armes sans avoir à trop forcer. C’est dommage que la recette ne soit pas toujours conservée, comme avec la figurine d’Antrax, qui est un enfer pour changer les armes.
Nous retrouvons deux paires de mains, l’une aux doigts resserrés pour tenir une arme, l’autre à la paume ouverte pour des postures dynamiques. Une troisième main droite vient s’ajouter au lot, avec un index levé, soit pour pointer une direction, soit pour mettre le doigt sur une gâchette.

Les armes du triceratons sont au nombre de trois. Et leur choix est assez intéressant. Nous retrouvons l’arme principale des bêtes à cornes dans le dessin animé, à savoir une sorte de fusil laser. Il est très épais. En revanche dans la série, il ne semblait pas y avoir de vraie échelle à cette arme (comme bien souvent…), tantôt utilisée comme bazooka, tantôt utilisée comme fusil. On a un bon compromis entre les deux tailles ici. J’aime particulièrement l’attention portée à la bouche du canon, avec ces trois cornes et surtout la peinture à l’intérieur donnant un effet de prochaine déflagration.
Les deux autres armes n’apparaissent pas dans cet épisode. Elles ne sont pas des triceratons mais… De Bebop et de Rocksteady ! Ils les utilisent contre les tortues lors de leur deuxième combat, dans l’épisode À la recherche du Technodrome (S1 E2). Et j’aime particulièrement le clin d’œil que NECA a fait. La première est une sorte de mitraillette avec bouclier sur l’avant, présente avec la figurine du triceraton de Playmates Toys. Et vous savez quoi ? Cette même arme était initialement prévue pour Bebop. On pouvait la voir dans les premières publicités annonçant l’arrivée des figurines au début de 1988 au détour des pages des comics et des magazines ! NECA le savait certainement et voilà pourquoi j’aime autant l’idée de l’ajouter ici.
L’autre est un fusil à lunette, utilisé par Rocksteady au même moment de l’épisode. Nous pouvons le retrouver d’ailleurs avec sa figurine sortie en 1988. Son design est d’ailleurs bien plus recherché que la plupart des autres armes et accessoires de la série !

Je trouve assez dommage de ne pas avoir poussé plus sur les armes triceratons. Surtout que nous les retrouvons également chez Zarax et Zork. Les deux généraux utilisent brièvement d’autres armes. Un fusil laser et un petit pistolet laser. Pourquoi ne pas les faire ?

Peinture

La peinture est comme bien souvent très bonne. Pour ce soldat, le travail n’est pas bien compliqué. Sa peau entièrement orange avec le style bicolore de la gamme. Les reliefs sont embellis par l’ajout de traits noirs, mettant en valeur sa musculature et autres plis.

Le plastron est en blanc cassé avec des effets d’ombrages sur les côtés. La ceinture possède des triangles, rappelant l’emblème de leur empire dans cet univers.

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Épaules, articulation en rotule 360° et demi-disque 90° ;
  • Coudes, doubles demi-disque 60° ;
  • Poignets, articulation en rotule 360° (détachable) et demi-disque 45° ;
  • Poitrine, articulation en rotule 360° ;
  • Bas-ventre, articulation en rotule 360° ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° et demi-disque 150° ;
  • Genoux, doubles demi-disque 60° ;
  • Chevilles, articulation en rotule 360°.

Les articulations de notre soldat triceraton sont plutôt bonnes. Malgré le côté imposant de notre créature, elles sont plutôt efficaces. Petit regret tout de même au niveau des bras, ne permettant pas de tenir facilement les armes à deux mains.

Si les trois triceratons sont quasiment identiques physiquement, une première différence se retrouve au niveau de l’articulation de la mâchoire. Contrairement à Zarax et Zork, notre soldat ne peut pas ouvrir sa gueule.

En revanche, les pieds sont un tout petit peu trop petits pour maintenir efficacement la figurine debout. Leur taille n’aide pas à stabiliser correctement la figurine au sol. Ce qui empêche certaines postures dynamiques. C’est dommage. Ce n’est pas la faute de la sculpture mais bien du design du dessin animé.

separateurConclusion

Je suis assez mitigé sur cette figurine. Elle est superbe. Elle est très sympa en main. Mais elle transpire la paresse. Physiquement, c’est une reprise de nombreuses figurines déjà sorties. On les liste entièrement ? Bebop, Rocksteady, Leatherhead, Bunny Bebop, Bunny Rocksteady, et pour cette même wave, Zarax et Zork. Ça commence à en faire ! C’est bien pour cette raison que cette figurine si grande n’est pas une ultimate. Alors certes NECA nous la propose pour cette même raison à un prix correcte.
Outre la sculpture qui est un énième recyclage, je suis aussi plutôt partagé sur les armes. Elles ne sont pas très variées dans le dessin animé, finalement les triceratons n’apparaissent que quelques minutes dans un seul épisode. Mais les armes vues dans la série ne sont pas toutes reprises. Et NECA a inséré une arme qui est une d’illustre inconnue.

Un point que j’ai particulièrement apprécié dans ce pack, c’est la possibilité de faire de l’army building. Ceux qui veulent plus de soldats triceratons peuvent acheter plusieurs packs pour se constituer une armée. Ils auront également des Roadkill rodneys pour se faire une autre armée pour défendre le Technodrome.

Octobre 2020 – Double pack Triceraton infantryman & Roadkill rodney

Première édition de ce double pack.

Déco page

Figurines de triceraton du dessin animé de 1987

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

  • TMNT original cartoon seriesTriceraton infantryman (NECA – Figurine 2020)

Galerie

Galerie des Comic Con

Packaging

Collection de Leomir

Galerie officielle

Crédits photos

  • Collection de Leomir (Figurine et accessoires)
  • The Toy Ark (Comic Con)
  • NECA (Galerie officielle)

Remerciements

Un grand merci à l’ami Gwuillaume pour sa correction dans le texte et l’origine des armes de Bebop et de Rocksteady, venant toutes les deux de l’épisode À la recherche du Technodrome (S1 E2).