TMNT #147 (IDW Publishing)

Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Sophie Campbell.
Scénariste : Sophie Campbell.
Illustrateur : Vincenzo Federici.
Coloriste : Ronda Pattison.
Lettreur : Shawn Lee.
Assistants d’édition : Nicolas Niño.
Éditeurs : Charles Beacham et Jamie S. Rich.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 32 pages.
Prix : 3,99$.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Vincenzo Federici
Kevin Eastman et Sophie Campbell
Jorge Corona
Autres…


Première édition
24 janvier 2024 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine
TPB TMNT Reborn, Vol. 9 – First, last, always
(2 octobre 2024)


France

Preview

Armaggon‘s intentions are revealed, and it’s worse than Donatello could have ever imagined… The very fabric of reality is at stake-and back in the present, Leonardo‘s new protégé is on a path toward destruction!!! Can Donnie find a way to stave off Armaggon’s attack or is it time for the TMNT? The road to #150 continues here!

Résumé

Les créatures qui s’étaient échappées du portail attaquaient de plus belle. Leonardo, Carmen et Bob les combattaient de nouveau dans la clairière, laissant April face aux ordinateurs pour comprendre ce qu’il se passait. Soudain, la tortue vit sa disciple ne plus bouger. Sur le point de se faire massacrer par un des visiteurs, Leonardo asséna un coup de sabre à ce dernier. Carmen, qui reprenait ses esprits, ne comprenait pas ce qu’il s’était passé. Elle avait eu une curieuse absence.
Le danger écarté, c’était au tour d’April de rester figée quelques secondes, devant ses ordinateurs. La jeune femme ne l’expliquait pas et supposait que cela pouvait provenir de particules qui s’échappaient du portail. Dans tous les cas, il était hors de question de désactiver quoi que ce soit. April craignait qu’ils ne perdent Donatello et Venus pour de bon en refermant le portail. C’était peut-être là leur seule chance de revenir. Et dans le fond, la jeune femme était totalement perdue sans ses amis. Elle se sentait moins intelligente et avait besoin de l’aide et des conseils de Mona Lisa, de Harold Lillja et de Honeycutt.

Après ces évènements, Leonardo appelait Michelangelo. La tortue avait quelques nouvelles plus ou moins fraiches des autres membres du groupe. Jennika suivait Sheena et son groupe pour des concerts dans tout le pays. Raphael n’avait plus donné de signes de vie depuis qu’il était dans l’Ohio. Au vu des évènements, la tortue au bandeau orange allait revenir au plus vite. Si elle accompagnait Seri dans ses voyages, il valait mieux qu’elle rentre auprès de son frère.
Si jamais une des créatures venait à réapparaître aux abords de la maison, Leonardo voulait que ses disciples soient prêts et leur proposait de reprendre leur entraînement dans le jardin. Mais contre toute attente, Bob renversait son sensei lors de la première démonstration. Jamais la tortue ne lui avait enseigné pareil mouvement ! Pas encore. Le singe cachait toujours son visage derrière cette étrange capuche, à l’image de son mutisme…
Pendant ce temps, April s’entretenait avec ses amis. Personne ne comprenait réellement ce qu’il se passait. En revanche, les nouvelles n’étaient pas des meilleures selon Honeycutt. Le Fugitoid avait étudié les données informatiques que la femme lui avait communiquées. Il semblait que le portail commençait à se refermer. Ils devaient trouver une solution très rapidement. Le temps jouait contre eux plus que jamais !

Donatello, Bob et Venus avaient été amenés dans le palais que Renet tenait. À ses côtés, une Lita devenue maîtresse du temps la secondait. Elle avait encore énormément à apprendre. Et un Raphael âgé qui semblait avoir perdu totalement la raison. Il se baladait avec le masque de hockey de Casey et ne cessait de parler d’une certaine Umeko. Donatello demandait ce qui était arrivé à ce Raphael. Depuis son arrivée dans la 79e dimension du temps nul, la tortue recevait un sérieux savon de la part de Renet, qui à chaque fois qu’elle voyait ces mutants, ne cessait de leur rappeler d’arrêter de jouer avec le temps. Concernant Raphael, il était justement le résultat de ce qui arrivait lorsque l’on jouait trop avec les temporalités sans la moindre protection. Le mutant vieillard restait dorénavant dans ce lieu pour couler ses vieux jours, sans trop se rendre compte de ce qui lui arrivait. Triste fin…
Cette situation angoissante pouvait être arrêtée par Renet, mais elle n’en avait pas le droit. Et ne pouvait pas non plus effacer les évènements récents, car Donatello referait exactement la même erreur en créant Armaggon. Ce serait une boucle sans fin. Et pour éviter ce type de désagrément, le palais était équipé d’une sorte de prison pour arrêter ceux qui avaient cherchés à jouer avec les temporalités. Quatre y étaient enfermés. Jouer avec le temps pouvait couter très cher, pour tout le monde. Pour l’heure, Renet devait protéger ses amis et trouver une solution. Armaggon allait très certainement s’attaquer au palais sous peu. Il était après Donatello. Le requin le prenait pour principal responsable de sa transformation, qui le faisait tant souffrir. Lita était immédiatement appelée à la chambre rituelle. Mais avant de partir, elle était retenue par Bob. Le singe lui demandait s’il n’y avait pas moyen de recouvrer son apparence humaine. La tortue repoussait tendrement sa main en lui répondant par la négative. Ce serait bien trop dangereux de chercher à extraire sa mutation de sa temporalité. Ils chercheraient, plus tard et ensemble, une autre solution. Pour l’heure elle devait retrouver sa maîtresse.

Renet se trouvait dans la chambre. Lita lui rappelait de ne pas se montrer si dure avec les tortues. Elle avait été à leur place par le passé. Le seigneur Simultaneous, qu’elle avait rendu fou, à la sienne (TMNT (Vol. 1) #8). Pour l’heure, les deux femmes devaient protéger le palais. Mais ce qui pesait le plus sur le cœur de la jeune tortue était le silence. Elle ne pouvait rien dire à ses amis à propos de Bob. Et Renet l’en défendait. Le travail de maître du temps était également de savoir garder le silence, même sur les choses graves, pour ne pas altérer le cours du temps, aussi difficile que cela puisse paraître.

Venus et Donatello étaient partis se reposer dans les dortoirs. Raphael venait rendre une petite visite à la tortue hybride et lui tendait son talisman. Le ninja ne savait plus trop à quoi cela pouvait bien servir. Mais il savait que c’était pour faire le bien.
Bob se trouvait lui aussi dans les dortoirs, mais ne parvenait pas à fermer les yeux. Il restait adossé à la porte. Une fois les deux autres mutants endormis, il quittait la pièce pour se rendre dans la prison. Le lieu avait attiré son attention. Le singe inspectait les caissons de stase qui renfermaient les prisonniers. Le dernier lui était familier, en quelques sortes. Il s’agissait du sien ! Le simien regardait le traceur qui se trouvait encré dans son bras (TMNT #145) et soupirait. Armaggon était dans les parages à n’en pas douter. Le requin le suivait à la trace à travers les temporalités grâce à sa balise.
Au même moment, Venus réveillait Donatello et lui donnait le talisman de Raphael. Les alarmes retentissaient. Armaggon était arrivé à proximité du palais et ouvrait grand sa gueule pour croquer le bâtiment entier. Le poisson était devenu gigantesque. Les pierres tombaient du plafond. Les deux amis partaient à la recherche de Lita et de Bob. Ce dernier les retrouvait en premier. Le singe avait l’air abattu et leur présentait ses plus sincères excuses. Leur montrant la balise que le Bob du futur lui avait donnée, il leur confiait que c’était certainement de cette manière que Armaggon les retrouvait systématiquement.

Lita et Renet cherchaient à protéger le palais de leurs pouvoirs. C’était peine perdue. La magicienne du temps voulait contacter Simultaneous pour les aider. Mais au même moment, la jeune tortue voyait ses amis arriver. Hors de question de les laisser tomber. Elle ouvrait un portail pour les envoyer ailleurs. Le portail se refermait derrière Donatello, qui lui tendait le bras. Trop tard, il s’était refermé. Le génie ne pouvait qu’imaginer ce qui allait suivre… Au même moment, Armaggon détruisait le palais qui s’effritait entre ses centaines dents. avant d’ouvrir un nouveau portail. Le poisson poursuivait sa chasse…

Donatello, Bob et Venus arrivaient dans une ruelle déserte en pleine nuit. Ils ne savaient pas où ils se trouvaient, ni quand. La tortue se relevait et essuyait les larmes qui coulaient de ses yeux. Elle ordonnait des comptes au singe. Mais Venus s’interposait. Ils devaient en apprendre plus sur ce nouvel endroit avant quoi que ce soit.
Une voix venait les interrompre. Une voix bien familière. Devant eux se tenait Jennika. La tortue semblait plus âgée. Son visage était à demi-caché derrière une plaque de métal. Elle leur souhaitait la bienvenue à Mutant City !


Personnages

Futur

  • Raphael
  • Jennika

Autres

Autour du numéro

  • Dans les tubes de stase qui forment la prison du palais des maîtres du temps, deux des quatre prisonniers sont Manx, plus connu sous le nom de Verminator X et Crainiac, créés pour les TMNT Adventures.

Couvertures

  • Cover A – Vincenzo Frederici.
  • Cover BKevin Eastman et Sophie Campbell.
  • Cover RI A – Jorge Corona. 10 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RI B – Jorge Corona. 25 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RI C Kevin Eastman. 50 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RE Comicbook News – Jim Lawson. Pour le revendeur Comicbook News. Limitée à 777 exemplaires.
  • Cover RE Rooth – Mike Rooth. Pour les revendeurs mikerooth.bigcartel.com et dannyharrell.bigcartel.com.
  • Cover RE Rockwood – Hugh Rockwood. Pour les revendeurs Big Country Comics et Comic-Kazi.
  • Cover RE Lightning Comix (Trade dress) – Joe Doyle et Greg Horn. Pour le revendeur Lightning Comix.
  • Cover RE Lightning Comix (Virgin) – Joe Doyle et Greg Horn. Pour le revendeur Lightning Comix.
  • Cover RE Lightning Comix (secret cover) – Joe Doyle. Pour le revendeur Lightning Comics. Cette version a été révélée au début du mois d’avril, comme les secret covers des numéros précédents. Le revendeur a alors distribué toutes ses couvertures à ses souscripteurs au moment de la sortie du TMNT #150.

Évolution de la couverture de Vincenzo Frederici (source)

Galerie