Saison 6 épisode 8 – Chaud devant (Too hot to handle VO – Série TV 1987)

Titre original : Too hot to handle
Titre français : Chaud devant.


Numéro dans la saison : saison 6 épisode 8.
Numéro de l’épisode : 134.


Première diffusion américaine : 31 octobre 1992 (CBS).
Première diffusion française : 11 avril 1998 (France 2).

Auteur : Jack et Carole Mendelsohn.
Story editors : David Wise et Jack Mendelsohn.
Assitant story editor : Francis Moss.
Superviseur de la réalisation :
Fred Wolf.
Superviseur :
Bill Wolf.


Producteur : Walt Kubiak.
Réalisateur : Fred Wolf.


Société d’animation
M-W-S Inc.

Réalisations vidéos
États-Unis

Aucune VHS

Season 6
(12 mai 2009) / DVD

The complete classic series
(13 novembre 2012) / Coffret DVD


France

Aucune VHS

Aucun DVD

Leonardo enfournait une VHS dans le magnétoscope. Il avait hâte de découvrir ce nouveau film et envoyait le boîtier à Raphael qui en lisait le synopsis. Des petits reptiles qui mutent en super-héros ! Et Michaelangelo arrivait au même moment, les bras chargés de popcorn et de boissons. Il ne manquait que Donatello, terriblement occupé dans son laboratoire ces derniers temps. Les frères lui rendaient visite et lui proposaient de les rejoindre. Mais le génie de la bande n’avait clairement pas le temps. Il semblait même très préoccupé. Quelque chose se produisait dans l’atmosphère, il préférait garder un œil sur cet évènement inexpliqué. Alors que Raphael se moquait de lui, la tortue recevait les résultats des derniers scanners qu’il avait effectués. La Terre était en train de changer d’orbite et se rapprochait du soleil ! Ils étaient déjà à 2°C au-dessus de la norme. Donatello craignait qu’à terme, la planète termine dans le soleil. Mais les autres tortues ne prenaient pas ses inquiétudes au sérieux. Ils ne se rendaient pas compte de ce que cela signifiait et le saisissaient pour le jeter sur le canapé, dans le salon. Le génie ne s’y conformait pas, mais après tout, il pouvait bien se détendre une petite heure avant de repartir au travail. Hélas pour lui, le film s’intitulait « Le jour où la Terre percutait le Soleil ». C’en était de trop, Donatello se levait brusquement et filait sauver la planète. Les autres tortues tombaient à la renverse, avec le canapé.

Vernon ne pouvait s’empêcher de se vanter ! Il annonçait à tout Channel 6 que son brillant neveu Foster était de passage en ville pour l’exposition de science des adolescents du secondaire. C’était un génie ! Et le journaliste était persuadé qu’il obtiendrait la première place. Il faisait surtout fuir tout le monde ! Au même moment, l’adolescent arrivait depuis l’ascenseur, se plaignant du chauffeur de taxi. L’enfant était tout aussi insupportable que son oncle, à sa manière.
Le journaliste lui faisait visiter les locaux de Channel 6, non sans quelques vantardises habituelles. Il prétendait être l’un des meilleurs journalistes, avec une bonne réputation au sein de la chaîne. Au même moment, Burne Thompson passait dans le couloir et lui demandait de lui ramener une viennoiserie. Se moquant de Vernon, Foster lui demandait aussi de lui ramener un petit quelque chose à manger…

De retour dans son laboratoire, Donatello s’inquiétait de plus en plus. La température était montée à 4°C au-dessus des normales ! Ses frères ne le comprenaient toujours pas. Pour Michaelangelo ce n’était d’ailleurs pas plus mal. Plus il y avait de soleil et plus ils pourraient aller à la plage ! Inquiètes pour leur frère, les tortues allaient s’entretenir avec Splinter et lui expliquaient la situation. En réponse, le rongeur proposait un entraînement pour se changer les esprits. Donatello n’y réchapperait pas. La tortue posait son calepin et faisait les premiers mouvements avant de sauter sur ses frères et de les maîtriser. Après cela, elle reprenait son calepin et retournait à ses observations.
Burne Thompson entrait dans le bureau d’April pour lui demander de couvrir un nouvel évènement, quand elle aurait terminé son reportage sur l’invasion de rats à la mairie. Ce n’était pas une invasion extraterrestre ou d’autres sujets palpitants. Simplement le concours de science. Vernon ne pouvait-il pas y aller à sa place ? En réalité, le journaliste était bien trop occupé à… Nettoyer la voiture de son rédacteur en chef. Vernon entrait justement en annonçant qu’il avait terminé sa tâche. Une fois le chef parti, il suppliait April de proposer aux tortues de rencontrer son neveu. Il s’était mis dans de beaux draps en lui disant qu’il les connaissait un peu trop bien… Trop gentille, April acceptait. Il fallait surtout qu’elle ramène Donatello pour le concours de sciences.
Les tortues avertissaient Donatello que Foster voulait le rencontrer à son concours de sciences. Toujours débordé, la tortue acceptait malgré tout. Au même moment, April présentait l’installation du concours de sciences et quelques nouvelles inventions comme un fertilisant qui fonctionnait remarquablement. Dans les sous-sols, Foster peaufinait son invention sous le regard émerveillé de Vernon. Les tortues arrivaient au même moment. Le journaliste se précipitait sur elles pour faire les présentations. Il prétendait que Michaelangelo était son meilleur ami au monde ! Manque de chance, il s’agissait de Raphael… Pas besoin de faire les présentations, l’adolescent était très bien renseigné et savait tout de ses idoles. Un premier contact froid et vantard. Sans perdre de temps, Foster leur montrait l’invention qui lui ferait gagner le concours. Un aimant à Soleil. Voilà qui interloquait Donatello. L’invention du jeune était responsable de ce qu’il observait ces derniers jours ! Mais Foster ne voulait pas entendre les avertissements de son aîné. Au mieux, il arrêtait tout après avoir remporté le prix. Furieuse, la tortue saisissait une clé anglaise pour anéantir son invention. Ses frères s’interposaient pour le retirer de là, mais le « mal » était déjà fait. La machine était en pièces. Leonardo s’excusait auprès de l’adolescent. Vernon arrivait au même moment choqué et promettait de ne pas connaître les tortues… Mais Foster ne s’en faisait pas plus que ça. Il réparerait son invention en un clin d’œil.
Les tortues repartaient au repaire à bord du Turtle van et passaient un savon à leur frère. La température était de 11°C au-dessus de la norme. Personne ne comprenait l’urgence de ce qui se produisait. Dans la rue, tout commençait à se dérégler, au point que les poussins sortaient des œufs dans une échoppe !

L’invention de Foster commençait à faire du bruit et intéressait certains scientifiques, comme le Dr. Filo Sopho. C’était exactement ce qu’il cherchait pour dominer le monde. Il s’était entouré de nouveaux gros bras qui s’en emparaient pour lui…

April réalisait son reportage en direct du salon. Elle se dirigeait vers Foster Fenwick, qu’elle présentait comme ayant un QI de 271. La journaliste commençait par lui demander qui était le scientifique qu’il préférait. L’enfant répondait immédiatement qu’il admirait le travail du professeur Filo Sopho. Une réponse qui faisait bondir les tortues et April, qui se souvenaient très bien de ce qu’il avait tenté de faire quelques mois auparavant (Un diplôme mérité, S4 E31). Au moment de présenter son aimant solaire, il soulevait le drap qui le recouvrait, pour dévoiler une armature de bois… Où était passée son invention ? Foster commençait à hurler dans tous les sens et à accuser Donatello. Les frères de la tortue lui posaient des questions. Mais le ninja n’y était pour rien et ne comprenait pas ce qu’il se passait. Au même moment, Filo Sopho apparaissait à l’écran, accompagné de l’aimant solaire. Lui se trouvait dans des souterrains. Mais le reste du monde allait griller dans les 12 prochaines heures. Le savant fou les invitait à quitter la Terre s’ils ne voulaient pas être réduits en cendres.
Face à ce nouveau plan, les trois tortues présentaient leurs excuses à leur frère. Ils filaient sans plus tarder à la recherche de Filo Sopho. April appelait Donatello pour lui annoncer que Foster voulait les aider à démanteler l’aimant solaire. Il voulait partir avec les tortues. Les reptiles refusaient, rétorquant que ce serait trop risqué. Mais le petit génie leur annonçait qu’il avait fait en sorte d’être le seul à pouvoir détruire son invention. Ils auraient donc inévitablement  besoin de lui…

Foster était amené dans le Turtle van avec Vernon. L’adolescent était convaincu que c’était une erreur et que Sopho ne voulait pas détruire la Terre. Il tenait à élucider ce mystère lui-même. Mais n’en voulait pas au professeur.
Il faisait de plus en plus chaud. Le Turtle van roulait à toute vitesse dans la campagne mais avait de plus en plus de difficultés à avancer. Le bitume fondait à vue d’œil, empêchant les roues d’avancer. Leonardo pensait à un gadget du véhicule. Des asperseurs de froid placés à l’avant refroidissaient la route. Voilà qui permettait au camion de poursuivre sa route. Les héros traversaient un champ de maïs. Des détonations se faisaient entendre. Du pop-corn en sortait !
Finalement, les tortues, Vernon et Foster arrivaient dans le château de Sopho. Mais évidemment, personne ne s’y trouvait. Raphael voyait au sol des traces de pas. Cela les conduisait à une pelle encore couverte de terre. Donatello l’analysait avec un de ses gadgets. Le sédiment provenait d’une zone bien spécifique, se trouvant entre la 109e rue et l’ouest de Central Park. Sans doute le lieu de la cachette de Sopho.

La température battait des records, partout dans le monde. Le musée de cire de Paris voyait ses œuvres fondre. Les tulipes d’Amsterdam baissaient la tête dans les champs. Les pistes de ski en Suisse étaient dépourvues de neige. Les skieurs étaient obligés de terminer à pied.
Donatello menait ses amis vers le lieu de provenance du sédiment retrouvé dans le château de Sopho. Arrivant à Central Park, un arbre s’embrasait. Leonardo coupait une bouche d’incendie pour l’arroser. Finalement, l’entrée du laboratoire était trouvée. Il s’agissait d’une simple bouche d’égout. Foster se réjouissait de rencontrer son idole.
Les alarmes du laboratoire de Sopho résonnaient. Des intrus étaient en approche ! Les tortues défonçaient la porte d’entrée. Mais le scientifique s’était protégé derrière un champ de force. Seul Foster parvenait à le franchir et se présentait au génie du mal. Filo Sopho se moquait de lui et ordonnait à ses gros bras de s’en emparer. Foster ne comprenait pas et rétorquait qu’il s’agissait d’une erreur. Que Sopho ne comprenait pas l’étendue de la puissance de son invention. L’adolescent parvenait finalement à se libérer et ouvrir le champ de force, laissant les tortues passer. Michaelangelo neutralisait les deux gorilles tandis que Leonardo faisait tomber Sopho au sol. Donatello se précipitait sur la machine pour l’arrêter. Foster ne pouvait la détruire aussi rapidement. La tortue avait alors un plan. Rediriger la puissance du champ de force sur la machine pour tout faire exploser. Leur plan était un succès.

Le soir venu, April annonçait à la télévision que la température était revenue à la normale partout dans le monde. Elle remerciait les tortues et un jeune scientifique brillant. Tous les cinq célébraient leur victoire autour d’une bonne pizza !


Personnages

Autres

Autour de l’épisode

  • À l’arrière du Turtle van, les tortues ont dans cet épisode des fauteuils sur roulettes. Mais tout va bien, il y a bien la ceinture dessus !

Galerie