TMNT Adventures #7 (Catch intergalactique VF – Archie Comics / Éditions Tournon / Glénat)

TMNT A. #5

Something fishy goes down

TMNT A. #6

Of turtles and stones and Mary Bones

TMNT A. #7

Intergalactic wrestling

Mirage Mini Comics Collection

A forgotten TMNT adventure

TMNT A. #8

Wild things

Scénaristes : Dean Clarrain et Ryan Brown.
Écriture
: Dean Clarrain.
Illustrateur : Jim Lawson.
Encreur : Gary Fields.
Coloriste : Barry Grossman.
Lettreur : Gary Fields.
Éditeur : Scott Fulop.
Chef d’édition : Victor Gorelick.


Éditions
Archie Comics (US)
Tundra Publishing (US)
IDW Publishing (US)
Editions Tournon S.A. (France)
Glénat US Comics (France)

Pages : 28 pages.
Prix initial : $ 1,00.

Tirage physique américain : Chiffres inconnus.

Couverture
Ryan Brown


Première impression
Décembre 1989 (VO)
Juin 1991 (VF)


Réimpressions américaines
TMNT Adventures, Volume 1
(Tundra Publishing, janvier 1991)

TMNT Adventures, Collected series, Volume 1
(Tundra Publishing, 1991)

TMNT Adventures Classics Digest #1
(Août 1993)

TPB Teenage Mutant Ninja Turtles, Vol. 2
(IDW Publishing, 17 octobre 2012)


France
Les Tortues Ninja #2 – Les sauvages
(Glénat USA Comics, juin 1991)

Les Tortues Ninja #10
(Édition Tournon, juillet 1991)

Les tortues avaient été capturées dans un lieu sombre, chaud et humide. Soudain, elles étaient expulsées vers quelque chose de très éclairé. Deux étranges individus s’avançaient vers elles, des hommes arbres. L’un se nommait Stump et semblait être le supérieur du second, Sling, un petit arbuste rempli de billets dans ce qui lui servait de cheveux. Raphael était très énervé et voulait savoir où ils se trouvaient.
Les tortues avaient été sélectionnées parmi les guerriers de leur voie lactée, pour participer à un tournoi de catch intergalactique sur l’Astéroïde Stump. En d’autres termes, elles ne se trouvaient plus sur Terre. Les ninjas avaient été amenés ici par Cudley, une vachette interdimensionnelle qui faisait voyager les lutteurs entre les planètes, les dimensions et le temps. Cela ne leur plaisait pas du tout, et étaient prêts à en découdre, jusqu’à ce que Stump leur signale qu’ils n’avaient pas d’armes et que seul Cudley pouvait les ramener sur Terre. C’est pourquoi il leur proposait un petit arrangement…
Pendant ce temps, Shredder avertissait Krang de son nouvel échec (TMNT A. #6). Cette fois, l’information passait d’autant plus mal que Krang espérait réellement pouvoir mettre le tentacule sur la pierre magique et pouvoir recouvrir son corps et dominer la Terre. La disparition de Leatherhead le mettait dans tous ses états.

Les tortues se trouvaient au pied du mur. Elles n’avaient guère d’autres choix que de se battre. Stump était très satisfait d’être arrivé à un accord et s’empressait de leur présenter les opposants du soir. Le combat se déroulerait en doubles simultanés. Elles affronteraient Cryin’ Houn’, une sorte de chien humanoïde muni de deux paires de bras. En parallèle, se déroulerait un match entre Ace Duck, star incontestée et champion intergalactique, face à un alligator familier des tortues : Leatherhead ! Contrairement à ce que tout le monde pensait, il n’était pas mort. Dans sa chute vertigineuse, il s’était fait rattraper par Cudley et amené directement sur l’astéroïde. Belle surprise ! Stump invitait les quatre tortues à revêtir leurs tenues de combat. Le match commençait dans cinq minutes.

Tout était prêt sur les rings, observés par le stade au complet. Sling et Stump se réjouissaient des billets amassés à cette occasion. Les tortues étaient quelque peu déconcertées par leur adversaire aux nombreux bras.
La cloche retentit, les combats pouvaient commencer. Ace Duck refusait de toucher Leatherhead, refusant de se salir les plumes pour cet abjecte créature à écailles. L’alligator fonçait sur lui, en vain, le canard l’esquivait sans le moindre mal. Quelle humiliation !
Sur l’autre terrain, les tortues n’en menaient pas large. Leonardo cherchait un plan contre un ennemi plus grand et à même de les maîtriser tous les quatre d’un coup. Le leader était bientôt le dernier encore debout. Jouant sur la stupidité de son adversaire, d’un coup de pied sauté, il le fit jaillir du ring. De l’autre côté, Leatherhead avait également joué sur le point faible de son adversaire, extrêmement arrogant, pour le massacrer. Il le jetait aussi hors du ring, rencontrant Cryin’ Houn’ dans les airs, sous le regard stupéfait des organisateurs. Les mutants terriens n’étaient pas censés s’en sortir. Grosse surprise sur les deux rings !

Le combat était terminé. Cudley ne se sentait pas bien depuis quelques minutes. Soudain, il recracha toutes les armes des tortues. Voilà qui tombait à pic ! Et qui changeait la donne. Alors que Cudley s’apprêtait à transporter les cinq terriens, Leatherhead demandait à Stump de rester. Sur Terre il était considéré un monstre et connaissait une vie misérable. Dans le catch intergalactique, il était un héros et ne devrait plus jamais être pauvre. Voilà qui arrangeait grandement les deux hommes d’affaires, qui voyait un très bel avenir à celui qui avait vaincu le grand champion Ace Duck.

Les tortues montèrent dans la gueule de Cudley et repartirent sur Terre, à travers le temps et l’espace. Elles furent crachées au sommet d’un immeuble. Regardant en contrebas, la rue ne ressemblait pas à la ville de New York qu’elles connaissaient. De l’eau avait remplacé le bitume, les bâtiments étaient en ruines.
Cudley s’était trompé et avait amené les mutants cent ans dans un futur alternatif. Cela pouvait être celui des tortues comme un autre. Le réchauffement climatique avait eu raison de la Terre, et les océans s’étaient déversés dans les villes les plus proches. Nulle envie de rester là, les tortues repartirent en voyage avec Cudley.

Aventure intermédiaire ! Aller vers : TMNT Mirage Mini-Comics : A forgotten TMNT Adventure

Enfin ! Enfin les tortues arrivaient dans leur ville, à leur époque. Alors que Cudley s’en allait, un orage se préparait. Il était temps de rentrer au repaire…


Personnages

Véhicules

Autour du numéro

  • Ce numéro introduit le dessinateur Jim Lawson, qui a dessiné quelques épisodes de TMNT Adventures, mais qui s’est fait principalement connaître pour son travail sur les titres de Mirage Publishing, notamment les volumes 2 et volume 4. Il s’agit du dessinateur le plus prolifique ayant travaillé sur la licence des Tortues Ninja, 30 ans encore après la sortie de ce numéro.
  • Les tenues de catch des tortues sont inspirés d’idées préliminaires d’Eastman et de Laird, remontant pour certaines à 1984.
    Le duo désirait apporter de nouvelles combinaisons aux tortues afin de varier leur esthétique à l’avenir. Il avait été par exemple imaginé une combinaison entièrement noire que les tortues porteraient soit au cours, soit à leur retour de l’espace (TMNT (Vol. 1) #7). On possède également d’autres dessins préparatoires, autour de 1984-1985, comme le Leonardo en armure, ou Donatello revêtant sa tenue de toile. Sur le blog de Brown et de Murphy (dont est issue cette image en couleur), Laird explique que ces designs n’avaient pas été retenus, certainement car les deux artistes ne voulaient pas perdre de temps sur tous les détails à dessiner. Ils préféraient rester sur le design originel et sobre des tortues. Il en ressort que finalement, seules les ceintures ont connu une évolution, à partir du TMNT (Vol. 1) #4, précisément au début de l’arc spatial, pour se rapprocher de ce que l’on voit sur le dessin de Donatello par Eastman.
    • Ryan Brown et Stephen Murtphy ont retrouvés ces travaux préparatoires et ont voulus les revaloriser spécialement pour cette aventure, les trouvant très intéressants. Ils ne voulaient pas que ces idées tombent dans l’oubli.
  • Lorsque les tortues montent sur le ring, il est possible de voir un grand nombre de personnages bien connus de la pop culture, comme un R2-D2 (Star Wars), ce qui se rapproche d’un xénomorphe (saga Alien), mais aussi quelques clins d’œil à des œuvres propres à Mirage. Centré au deuxième rang, se trouve Fluffy Brockleton, un chien au poil blanc de la série Gizmo de Michael Dooney, ainsi qu’un triceraton, deux rangs au-dessus. C’est d’ailleurs l’unique apparition de cette espèce extraterrestre dans cet univers
  • Ce numéro introduit un autre personnage bien connu des fans, Ace Duck. Le canard a été rendu célèbre à travers sa figurine, sortie en 1989. Cependant, il n’a jamais reçu de développement réel, que ce soit chez Archie Comics, ou ailleurs, comme le dessin animé de 1987. L’aspect d’Ace Duck est ici très différent de celui que l’on connait chez sa figurine. Cela vient peut-être du fait qu’il a été créé en 1988 par Peter Laird, et non une équipe créatrice de ce comic.
  • Les personnages de Stump et de Sling sont des parodies de Donald Trump et de Donald « Don » King, deux très riches entrepreneurs, le premier dans les affaires et l’immobilier, l’autre dans le monde de la boxe et qui brillaient dans les années 70′-80′ aux États-Unis.
  • En page 8, un homme avec des crânes sur son costume se tient derrière Stump et Sling. Il s’agit de la toute première apparition de Trapp, qui deviendra un personnage plus important dans les numéros suivants.
  • Ce numéro introduit les tortues dans un futur chaotique, et qu’elles retrouveront par la suite de l’aventure.
    • Dans la licence des Tortues Ninja, il est courant qu’elles aient un aperçu d’un potentiel futur, généralement présenté comme peu reluisant. C’est la première fois qu’un futur est entrevu dans la licence.
  • Ce numéro est entrecoupé par un petit épisode de 9 pages se trouvant dans les Mirage mini-comics : A forgotten TMNT adventure.

Couvertures

Couvertures américaines

Couvertures européennes

  • Couverture magazine « Teenage Mutant Hero Turtles #10 » , Fleetway (Grande-Bretagne, 1990) Ryan Brown. Édition britannique sortie entre le 2 et le 15 juin 1990.
  • Couverture album Les Tortues Ninja, tome 2 – Les sauvages. Glénat USA Comics. Ken Mitchroney. Édition française sortie en juin 1991.
  • Couverture magazine « Tortues Ninja #10 », Éditions Tournon (France, 1991) Ryan Brown et dessinateur inconnu. Édition française sortie en juillet 1991.
  • Couverture magazine « Cowabunga #6 », Éditions Tournon (France, 1993) Dessinateur inconnu. Édition française sortie en juin 1993.

Galerie

Laisser un commentaire