Krang (Figurine 1989)

Fabricant : Playmates Toys.

Créateurs : Peter Laird, Kevin Eastman, David Wise, Errol McCarthy.
Dates de création :
1987 ou 1988.
Concept art :
Errol McCarthy.
Studio de modélisme : Varner Studios Inc. (?).
Sculpteur : ?
Dessin du packaging : ?


Taille : 3,2 cm / 10,6 cm (avec walker).
N
ombre d’articulations : 2 / 8 (avec walker).
Nombre d’accessoires : 6.
Univers : Les Tortues Ninja (1987) et TMNT Adventures.


Année : 1989.
Wave
:
2.
Série : Figurines de base de 1989.
Numéro de série : 5000 – 5056.
Lieux de production : Chine et Macao.


Date de sortie américaine : 2e ou 3e trimestre 1989.
Date de sortie Française : Courant 1990 ou 1991.

Prix originel américain : 3,99 $ (prix conseillé par Playmates Toys).
Prix originel français : 44 Fr. (prix conseillé par Bandai).


Rééditions : 1990, 1993, 1994, 1995, 1998 et 2014.

Déco page

Présentation du personnage

Krang était un extraterrestre originaire de la Dimension X, banni à la suite de nombreux crimes de guerre. Privé de son « corps », il fut envoyé sur Terre, où il s’abrita à bord de son Technodrome dans les souterrains. Il fit la rencontre d’Oroku Saki, plus connu à présent sous le nom de Shredder, et tous deux s’allièrent. L’un lui promit de lui fabriquer un corps robotique pour continuer sa guerre en Dimension X, l’autre la puissance nécessaire pour dominer la Terre.

Dans le dessin animé de 1987, Shredder se résout à créer un corps robotique à l’extraterrestre, qui s’avèrera être un utrom (Le tortues transdimensionnelle, Série TV 2012, E10 S4), pour l’aider dans la lutte contre le tortues, qui parvenaient toujours à contrecarrer leurs plans tout au long des dix saisons.
Pour TMNT Adventures, l’extraterrestre mit toute son énergie dans la quête de la Turnstone, joyau capable de l’aider à reprendre la guerre en Dimension X. Il se fit arrêter par la sorcière Cherubae, elle aussi, grande guerrière de sa dimension.

Figure 1 – Modèle 1

La conception du personnage de Krang semble avoir été faite lors de l’écriture de la première saison du dessin animé. Les concepts arts ci-dessous ont été réalisés par Errol McCarthy, revus et corrigés à travers de nombreux échanges avec la production. Ils montrent bien qu’à l’époque de sa conception, l’équipe n’avait pas encore défini l’allure définitive de Krang. Nous pouvons donc nous demander si Krang n’était pas destiné à la première wave, et recallé, pour une éventuelle sortie si le projet TMNT fonctionnait.

McCarthy, après des recherches sur des livres d’anatomies sur le cerveau humain, a produit au moins deux modèles pour Krang, et son fameux appareil de locomotion, le walker (fig. 1 et 2). Dès ce premier modèle, il était question de donner une certaine mobilité aux articulations des jambes de la machine de Krang. Le second modèle a été immédiatement refusé par un retour du dessin accompagné d’un simple « No », on ne peut plus clair (fig. 2). Il a été spécifié dans le premier modèle d’y incorporer une vitrine transparente, non sans rappeler la boîte crânienne humaine renfermant un cerveau. Dans les échanges suivants, il fut question de permettre à cette vitre de s’ouvrir vers l’arrière. De même, il a été demandé à replier les tentacules de Krang, lui permettant ainsi de saisir des objets (fig. 3).
L’apparence générale de Krang et de son walker trouvée, il ne restait plus qu’à en peaufiner les détails. Dans un premier temps, il a été demandé de raccourcir les jambes de son walker, mais aussi d’agrandir la taille du cerveau. Cette demande figure dans de nombreuses planches présentées ci-dessous. Enfin, rajouter des dents à l’extraterrestre, pour le rendre plus menaçant ainsi que des veines plus expressives. Sur la figure 6, nous avons le rendu presque définitif de Krang. L’ajout des couleurs va encore varier, comme les yeux de Krang, qui seront jaunes dans la version finale, et non blancs, ou de ses veines, devant être grises à l’origine et non bleutées.

Figure 12

Le matériel de la machine de Krang a fait également l’objet de nombreuses modifications, et d’une simplification sur la version finale. Après le refus du deuxième modèle (fig. 2), le module utilisé pour son walker a toujours été pourvu de deux jambes, deux bras et d’un pistolet aspire-cerveau (brain-drain gun). Ce dernier a malgré tout connu une modification majeure entre la figure 7 et la version définitive, visiblement proposée dès la figure 10. Il est intéressant de voir également l’évolution de la machinerie à l’arrière de l’appareil, passant de trois bombonnes à un système beaucoup plus sophistiqué (fig. 9 à 12). À travers ces dessins, nous nous rendons compte que la vision initiale de McCarthy était beaucoup plus complexe et impressionnante que la figurine produite. La machinerie se devait d’ailleurs, d’après la figure 12, d’être chromée !
Lorsque nous voyons la complexité de certains designs de personnages, principalement à partir de 1990, nous pouvons donc nous demander s’il n’aurait pas été plus détaillé s’il avait été produit plus tard, lorsque Playmates était assuré de son succès. Au final, le matériel a été très largement simplifié, mais n’est pas si différent de la fig. 12. S’il ne s’agit pas d’un back pack à part entière, et bien d’une partie propre à l’arrière du walker, nous retrouvons une bombonne rattachée au cockpit, une grosse turbine accompagnée de deux petites parties circulaires. Les reliefs ont juste été très largement supprimés.
Le brain-drain gun a subi lui aussi d’importantes simplifications, dont il garde les stigmates. Lorsque l’on y regarde de plus près, on se rend compte que derrière la ventouse se trouve une petite vis. Sur la fig. 12, nous voyons que les câbles rattachant cette arme au cockpit de Krang devaient être au nombre de deux. La version finale est pourvue d’un simple tuyau, extrêmement basique. Avec ce détail, témoin d’un projet plus ambitieux, nous pouvons donc nous demander si ce changement n’est pas intervenu dans les derniers moments, lorsque les sculpteurs se rendirent compte que la production serait trop complexe ou trop onéreuse. Aucune note sur ce problème ne figure sur les documents présentés ci-dessous.
Un dernier élément nous renseigne sur les détails de l’évolution de la machinerie à l’arrière du walker, au dos du blister de la figurine (voir ci-dessous). Nous voyons que celle-ci possédait bien plus de reliefs dans le prototype d’exposition que dans la version commercialisée, que ce soit au niveau des bombonnes de respiration, ou les turbines. Ces modifications se sont donc opérées juste avant le lancement de la production du jouet.

Le blister

Le premier blister de Krang nous apporte l’une des illustrations classiques de cette période. Le personnage, présent sur trois angles de la partie avant de la carte, illustre les différentes possibilités offertes par la figurine. L’une d’entre elles est avec son arme, le brain-drain gun (pistolet aspire-cerveau), fixé sur la tête de Raphael. D’après les concepts arts visibles ci-dessus, ce brain-drain gun était prévu dès le début de la conception du personnage, malgré quelques modifications apportées (fig. 9 à 12 ci-dessus).

L’arrière de la carte nous présente les 14 figurines (14-back card) sorties à ce moment. Krang fait partie de la deuxième série de figurines. Il a été produits à la fois en Chine et à Macao pour une sortie au cours du 2e ou du 3e trimestre 1989. Nous retrouvons également le résumé de ses armes et sa fiche bio. En partie inférieure droite, se trouve un point pizza, à découper, collectionner et envoyer pour recevoir des cadeaux.

Fiche bio

Fiche d’identité

  • Lieu de naissance : Dimension X.
  • Age : Inconnu.
  • Taille : 1′6 sans corps (45,7 centimètres)
  • Poids : 17 lbs tout mouillé (7,7 kg)
  • Phrase favorite : « La Terre est là où tu accroches ton chapeau »
  • Hobby : Phrénolgie.

Accessoires

  • Drain-brain gun
  • Mobile life-support system
  • Mechanized arms

The bodiless bubling brain

Krang is all the brains a body could want. Unfortunately, Krang ain’t got no body. He is, however, the mastermind behind Shredder and the Foot Clan.
Krang’s ranting, burbling, chortling, raving antics are a few of the reasons he was banished from his home-sweet-home of Dimension X. Now, Krang brings his smarty-pants attitude to the decent planet Earth, where law-abiding citizens are threatened by his supreme intelligence.
Krang also supplies Shredder with his controversial Retromutagen, the transformation substance which is instrumental in their conquests. Krang’s tentacles allow him to wrestle with his biggest headache, the Turtles – who pose a threat to his global dominance.

La figurine

La figurine de Krang en elle-même est extrêmement simple. L’apparence de cerveau, en deux cortex frontaux et un plus petit à l’arrière n’a pas été retenue durant la conception du personnage. La version finale possède toujours cet aspect, avec ses innombrables méandres, mais se retrouve plus arrondi, avec une sorte de bosse, ou collerette, sur le sommet du crâne. Son corps est parsemé de veines, à l’avant comme à l’arrière de la figurine, ainsi que sur ses tentacules.

Comme nous pouvions le voir sur les dessins préparatoires d’Errol McCarthy, son visage est relativement peu expressif en comparaison avec un grand nombre d’autres figurines de cette époque. Seule son apparence hideuse peut donc nous rappeler qu’il s’agit d’un méchant (et pas des moindres !). Ses petits yeux ne disposent pas de pupilles, mais d’un creux en leur centre. Son sourire, quelque peu sadique, laisse apparaître des dents acérées en partie basse de sa bouche.
Ses tentacules ont globalement la même forme, mais leur sculpture diverge, notamment au niveau des veines. Le long de ses tentacules principaux, il possède un tentacule secondaire.
La forme globale de cette figurine change assez nettement de ce à quoi ressemble Krang dans le dessin animé de 1987, notamment au niveau de son expression faciale. Ses tentacules sont également sensiblement différents.

La figurine dispose d’un trou, assez profond, sous sa tête. Si ce détail permettait à n’en pas douter de diminuer les frais de production de la figurine, en terme de plastique, il a également une autre utilité. L’année suivant la sortie de Krang, en 1990, Playmates Toys lança un playset pour les bad guys, le Technodrome. Ce trou permet de fixer l’extraterrestre sur son petit siège, dans la salle principale de la sphère de combat, face au portail interdimensionnel.
Vous pouvez aussi le mettre au bout d’un stylo ou d’un crayon, mais ça ne tiendra pas aussi bien…

Accessoires

Une fois n’est pas coutume, l’ensemble des accessoires de Krang complètent totalement sa figurine. Il ne s’agit pas ici d’accessoires permettant d’armer le personnage, mais bien de le rendre plus impressionnant lors d’un combat contre les tortues. Le walker de Krang est très intéressant et serait presque même impressionnant, si l’on ne regardait pas le projet initial dessiné par McCarthy (ci-dessus). Il s’agit d’un cockpit, pourvu d’un hublot rétractable, fixé sur la partie supérieure de la nacelle. De part et d’autre, des jambes sont fixées sur la partie basse. Nous y reviendrons dans la section sur les articulations de la figurine, mais ces jambes permettent une mobilité notable pour cette figurine.
Afin de limiter les coûts de production de la figurine, l’intérieur du walker est creux. La machinerie à l’arrière a été fortement simplifiée par rapport à ce qui avait été dessiné par Errol McCarthy, rendant le matériel presque plat.

Une paire de bras peut être fixée de part et d’autre de la nacelle, grâce à deux vis de plastique. Le système d’articulation des mains, en fonction des pistons dans les bras avaient fait l’objet d’intéressantes recherches de la part de McCarthy, voulant restituer un système réaliste, à l’image des mécanismes dans le bras du Terminator, dans le film de 1984. On reconnait d’ailleurs bien là l’amateur de mécanique qu’était McCarthy. Malheureusement, ces détails remarquables ont été une fois encore très largement simplifiés. C’est également le cas des pieds du robot. Les mains, sur les dessins de conception, semblaient être comme greffées sur la machine, ou recouvertes d’une peau presque humaine. Ici, les mains sont comme recouvertes de gants.

L’arme de Krang, le brain-drain gun, peut être fixée à travers un tuyau, sous le cockpit de Krang. Le tuyau a été, une fois encore, extrêmement simplifié. L’arme ne l’a cependant pas été énormément. Cependant on note la présence de deux vis en plastique pour y attacher le tuyau. Mais celui-ci ne peut être fixé qu’à celui le plus proche de la figurine, étant trop court. Le concept art proposait deux câbles rattachés à l’arme. Nous pouvons imaginer que ce détail a été revu très tard dans la production de la figurine, et il a été décidé de ne pas le corriger.
Lorsque l’arme est tenue par l’une des mains du walker, celle-ci tend à déséquilibrer la figurine. Il est préférable de changer le sens de ses jambes vers l’avant pour ne pas qu’il tombe. La forme de ventouse permet de placer le brain-drain gun contre le visage d’une tortue.

Peinture

La figurine de Krang est moulée dans du plastique de couleur rose. Ses yeux sont peints en jaune et ses dents en blanc. Pour cette figurine, les veines sont peintes de bleu. Ce détail est très important, car la figurine a été réutilisée en 1991, pour la figurine de l’Android body. La seule manière de la différencier, est au niveau de la peinture. Cette dernière a les veines non peintes, laissées entièrement roses.

Les couleurs du walker sont relativement simples. La partie principale de la machine est moulée dans un gris bleuté. Ses bras et son arme sont peints dans un gris plus foncé. La partie supérieure de ses jambes sont en bleu, comme le métal de Shredder, et le bas des jambes en violet.
Des rehauts de rouge embellissent la sculpture, à l’articulation rattachant les jambes à la nacelle, et au niveau des tubes respiratoires du cockpit. Ces détails étaient d’ailleurs précisés dans les concepts arts d’Errol McCarthy.

Articulations

Krang

  • Tentacule : vis avec rotation à 360°.

Walker

  • Partie supérieure : vis métallique avec rotation à 180° ;
  • Genou : vis métallique avec rotation à 180° ;
  • Bras : vis avec rotation à 180°.

La figurine de Krang en elle-même ne possède que deux articulations, une à chaque tentacule.

C’est au niveau du walker que nous retrouvons les détails les plus intéressants pour cette figurine. Seule une poignée de figurines disposent d’articulations avec vis en métal pour cette époque. Krang en possède deux paires ! L’autre détail intéressant est la présence de nombreuses articulations sur cette machine, là où les figurines de Playmates Toys en possédaient moins. Ainsi, ces vis permettent de placer ces jambes soit vers l’avant, soit vers l’arrière, en fonction de la stabilité recherchée. Pour éviter d’user ces articulations et garantir sa stabilité, ces quatre articulations dans les pattes du robot sont maintenues par des crans.
Les dessins préliminaires, montraient que les jambes permettaient au walker de se replier totalement et ainsi former une boule au sol. Cela est rendu impossible sur la figurine finale. En effet, sur l’avant, les jambes sont gênées par les vis de fixation des bras. À l’arrière, elles sont gênées par les tuyaux du back pack.

Ses deux bras peuvent être fixés à l’aide de vis à la nacelle. Ainsi, il est possible de les monter et de les descendre pour un total de 180°, formant une nouvelle paire d’articulations. Ils se retrouvent gênés par les rotules des jambes du robot.

separateurConclusion

Lorsque l’on regarde dans le très large panel des figurines faites par Playmates Toys, que ce soit dans la première gamme de figurines, ou même dans l’ensemble de la production durant la première trentaine d’années, ce Krang est un OVNI. La conception de la figurine a permis de faire exactement ce que voulait l’extraterrestre au moment où il demanda à Shredder de lui confectionner un corps. Nous passons d’un jouet dénué d’intérêt, sans défense, à une figurine qui sort totalement de l’ordinaire, et qui la place parmi les pièces les plus intéressantes de la gamme. Ses accessoires font de Krang une menace, un personnage imposant et réellement bien armé face à ses adversaires.
Les figurines jusque 1990 (voir un peu plus tard) sortent réellement du lot pour leur originalité, et Errol McCarthy a su justement tirer à profit son maximum du personnage, malgré les limitations de la production.

Malheureusement, si cette figurine peut être vue comme géniale, lorsque l’on regarde de plus près les dessins proposés par l’artiste, et que l’on regarde le résultat final, on ne peut qu’avoir un gout amer dans la bouche. Le back pack devient une pièce moulée à l’arrière du walker et presque dénuée de reliefs. Les bijoux d’ingénierie qu’étaient les articulations des jambes et des bras, ainsi que de ce back pack, magnifique témoin du génie d’Errol McCarthy et de sa passion pour la mécanique, ont été totalement simplifiés, pour servir la diminution des coûts de production du jouet. Oui cette figurine est superbe. Mais l’idée qu’en avait McCarthy sur les derniers visuels de production en auraient fait un jouet plus que jamais à part.

Publicité télévisée

1989 – Made in China

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister étroite.

1989 – Made in Macao

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister étroite.

1989 – Made in China

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister large.

Cette fente large nous indique que nous sommes plutôt à un moment tardif de la production en 1989, lors d’un nouveau réassort., voire même au début de l’année 1990.

1989 – Made in Macao

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister large.

Cette fente large nous indique que nous sommes plutôt à un moment tardif de la production en 1989, lors d’un nouveau réassort., voire même au début de l’année 1990.

1990 – Product of Macao

Pour l’année 1990, il semblerait que Krang n’ait été réédité qu’à travers les usines de Macao. Les figurines présentes à l’arrière de la carte semblent indiquer que Krang a été réédité en fin d’année.

1993- Product of Macao

Les blisters du début de 1993 abandonnent leurs illustrations individuelles, pour une présentation plus uniformisée, avec les quatre tortues en fond.

Première version, sans catalogue de la collection de figurines TMNT de Playmates Toys. Aucune information s’il est sorti avant pendant ou après celui avec catalogue.

1993 – Product of Macao


Les blisters du début de 1993 abandonnent leurs illustrations individuelles, pour une présentation plus uniformisée, avec les quatre tortues en fond.

Deuxième version, avec catalogue de la collection de figurines TMNT de Playmates Toys. Aucune information s’il est sorti avant pendant ou après celui sans catalogue.

1993 – Product of Macao

Premier type de blisters avec le troisième et dernier style graphique de Playmates Toys pour sa gamme de figurines entre 1988 et 1997. La fente triangulaire indique qu’il s’agit d’une production de 1993.

À l’arrière, malgré l’indication de « 1992 », nous retrouvons déjà un certain nombre de figurines sorties en 1993. Il s’agit peut-être de l’une des premières figurines à être rééditées en 1993, en témoigne cet « oubli », qui sera très rapidement corrigé.

1994 – Product of Macao

Une fois encore, Krang a été parmi les premières figurines à être rééditées en 1994. En témoigne le nouveau style d’accroche du blister en rayon (qui apparaît en 1994) et la présence de la première version de la carte d’identité (qui apparaît dans les dernières productions de 1993).
Très rapidement, au cours de l’année 1994, la carte va être remplacée par une seconde version, plus proche de l’illustration de la carte.

À l’arrière, nous retrouvons l’annonce de la carte d’identité du personnage à côté de ses accessoires, ainsi qu’un très grand nombre de personnages sortis en 1994.

1995 – Product of China

C’est a cours du premier semestre 1995 que l’avertissement dans un cadre blanc, à l’avant de la carte, passe à gauche de l’accroche, indiquant l’année de production de cette réédition. Nous observons par ailleurs la disparition de la carte bio de Krang (qui n’a jamais eu de seconde version, ni de pièce).

À l’arrière, il est bien indiqué que la figurine a été produite en 1995. Nous retrouvons les mêmes personnages présentés sur la carte de 1994. Seule différence, la disparition de l’annonce de la carte bio du personnage, à la droite de ses accessoires.

1998 – Product of China


Pour la production de 1998, un avertissement vert, à l’angle supérieur gauche est inscrit, permettant de les reconnaître à coup sûr. Plus de pastille rappelant le côté du personnage, plus de carte ou de pièce. Nous sommes sur la fin de production de ces figurines, rendue au strict minimum.

À l’arrière, nous retrouvons le 10 back card avec la série originelle, de 1988. Seule la fiche bio de Krang, à l’angle inférieur droit diffère.

2014 – Classic collection retro figures


Playmates Toys a réédité un certain nombre de fois ses figurines les plus emblématiques, dans une gamme du nom de Classic collection retro figures, dès 2009.

Krang ne connut une réédition de sa figurine, à très faible quantité, à partir de 2014, à l’occasion des 30 ans de la licence.

Déco page

Figurines de Krang

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

Galerie

Crédits photos

  • Collection Yoyoalchemist (figurine, accessoires et décor)
  • Ebay (blisters)

Laisser un commentaire