TMNT original cartoon series – Deluxe Chrome Dome (NECA – Figurine 2021)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Michael Dooney et David Wise..
Date de création :
1990.


Année : 2021.
Wave
:
Deluxe figure.
Série :
Original cartoon series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk.
Sculpteur : Brodie Perkins.
Peinture : Geoffrey Trapp et Mike Puzzo.
Prototype :
Roger Fernandez.
Design du packaging : Jason Langston.
Photographies : Stephen Mazurek.
Illustrations : Dan Elson.


Taille : 26 cm.
N
ombre d’articulations : 35.
Nombre d’accessoires : 14.
Univers : Les Tortues Ninja (1987).


Date de précommande :
Date de sortie américaine :
Mi-août 2021.
Date de sortie Française : Septembre 2021.

Prix originel américain : 39,99$.
Prix originel français : 42€ (en moyenne).


Rééditions : -.

Déco page

Présentation du personnage

Chrome Dome était un robot fabriqué par Shredder à l’aide des machines du Technodrome pour diriger les soldats Foot dans la construction du Technodrome Mark II, plus petit mais assez redoutable. Construit en adamantium, le métal le plus solide de l’univers, le seul point faible du robot reposait dans une petite plaque d’acier se trouvant dans son dos. Chrome Dome était une arme de guerre à lui seul, possédant un grand nombre de lasers et de missiles (La planète des Tortues droïdes, part. 1, S5 E21). 

Détruit par Donatello, Shredder le reconstruisit pour se constituer une armée d’ennemis dans l’espoir d’en venir définitivement à bout des tortues (La nuit des durs, S7 E19).

La figurine de Chrome Dome a été révélée par NECA le 24 décembre 2020, avec plusieurs autres figurines. Son annonce était une surprise, mais le fabricant avait déjà sous-entendu par le passé son désir de réaliser le robot de Shredder.

Le 29 juin, le fabricant a dévoilé les informations autour de sa figurine et ses premières photographies officielles. Il s’agit de la figurine la plus grande pour cette gamme au moment de sa sortie.

L’artiste Brodie Perkins a partagé des images de son prtotype, sculpté sur Zbrush, sur son ArtStation. Il s’est principalement inspiré du design du robot dans l’épisode La nuit des durs (S7 E19), lui conférant un aspect plus élancé, moins trapu et avec quelques légères modifications dans son armure.

Le blister

Comme les autres figurines Deluxe et Ultimate, Chrome Dome est présenté seul, dans un blister à clapet et fenêtre en plastique.

L’illustration, réalisée par l’artiste Dan Elson, reprend à la perfection celles des VHS de l’époque, assurées par Greg Martin. Le sous-titre du personnage est « The colossal Chrome Dome » le montrant en train d’enlever April, faisant une référence à King Kong enlevant Ann Darrow. L’illustration arrière montre Casey et Zach en train d’affronter le monstre de fer, référence cette fois à l’épisode La nuit des durs (S7 E19), lorsque les deux justiciers parviennent à vaincre définitivement Chrome Dome dans une usine.

La figurine

La figurine de Chrome Dome est tout simplement un géant ! Au moment de sa sortie, il s’agissait de la figurine la plus grande jamais réalisée par NECA pour les Tortues Ninja à l’échelle 7’’. Il mesure 26 cm de haut ! La sculpture de Chrome Dome s’appuie plutôt le design de l’épisode La nuit des durs que celui de La planète des tortue droïdes, part. 1. Cela se voit principalement au niveau des détails du buste, et notamment la plaque horizontale au niveau du sternum, plus arrondie et fine que dans le premier épisode, où elle était relativement imposante. Le robot dans son ensemble est bien plus élancé que lors de sa première apparition, où il était assez trapu.

En termes de sculpture, le personnage est vraiment convainquant. Nous retrouvons ses caractéristiques principales comme ce visage de samurai ou encore les ailerons dans le dos. Tous les détails sont là pour nous rappeler qu’il s’agit d’un robot, comme les plaques fixées avec des petites vis au niveau de la poitrine ou des cuisses. Nous retrouvons même la plaque d’acier dans le dos du robot, au niveau de sa ceinture, unique point faible de Chrome Dome, qui permet à Donatello de le détruire dans l’épisode La planète des tortues droïdes, part. 2 (S5 E22).
Au niveau de la sculpture, ma seule critique se porte sur les ailerons. Ils sont bien trop raides. Dans le dessin animé, ils sont composés de plaques dissociées les unes des autres, rappelant des ailes et conférant à notre Chrome Dome une allure encore plus imposante. Ici, ces plaques sont toutes jointes et délimitées par des incisions. C’est vraiment dommage. Est-ce pour une raison de coût ? Aucune idée. Mais physiquement, il s’agit clairement d’une occasion manquée.

Accessoires

La figurine dispose d’un certain nombre d’accessoires. Neuf mains, son pistolet laser, ses deux sabres, un ordinateur. À cela, nous pouvons rajouter une ceinture en plastique souple, possible de fermer grâce à deux petits pegs. Jamais dans la série Chrome Dome ne dispose d’une ceinture pour maintenir ses armes. Il s’agit d’une inspiration de la figurine de Chrome Dome, sortie en 1991 chez Playmates Toys. Il est également possible de fixer le pistolet laser à l’aide d’une vis sur le côté droit du robot.

Les mains interchangeables sont au nombre de neuf. Quatre paires, poing fermé, main ouverte, doigts crispés et mains pouvant porter les sabres. Une main droite supplémentaire est ajoutée pour tenir le pistolet laser. Elle est hélas totalement inutile car impossible de glisser l’arme entre les doigts. C’est quand même un comble ! Unique possibilité, plonger cette main dans l’eau chaude pour détendre le plastique et enfin glisser l’arme. C’est la raison pour laquelle aucune photo n’a été prise pour cette review. Quand même dingue de devoir en arriver là pour tenir une arme !

Les sabres sont de deux tailles différentes, formant le couple daishō, composé du célèbre katana et du wakizachi, lame plus petite. Il s’agit des armes des samurais. Ces armes sont identiques, le wakizachi étant une réplique plus petite. Ces sabres ont un style hi-tech avec plusieurs superpositions de plaques autour de la lame principale, plus fine. En revanche attention, il y a souvent des transferts de peinture entre les fourreaux et ces lames.

Le pistolet laser dispose d’un petit trou sur son côté gauche afin de le fixer à la ceinture de Chrome Dome. Comme tous les accessoires réalisés par Zbrush, il s’agit d’une arme finement détaillée et fidèle à ce que nous pouvons voir dans les épisodes de Chrome Dome.

Enfin, le robot est accompagné d’un bon vieil ordinateur. Il s’agit d’une référence à l’épisode La nuit des durs (S7 E19). C’est avec cet ordinateur que le jeune Zach pirate les données de Chrome Dome après que le robot ait été neutralisé. Pour aller plus loin, NECA a fourni la figurine de l’enfant d’une seconde tête pour le robot, avec le front pouvant s’ouvrir et d’un câble pour le connecter à l’ordinateur. Une excellente idée pour faire de ces deux figurines une sorte de double pack en différé.

Peinture

La peinture est certainement ce qui me dérange le plus sur cette figurine.

Jusqu’ici, j’ai toujours beaucoup apprécié le travail de bichromie proposé par NECA pour cette collection, avec ce style d’ombrage. Hélas ici, l’ombrage n’est pas forcément le meilleur.
À commencer par les parties assombries du métal clair du robot, sur sa poitrine, mais aussi sur les jambes. Je le trouve beaucoup trop foncé et donc peu crédible. Un gris plus clair aurait été bien meilleur. Les plaques situées à l’intérieur des cuisses disposent d’un petit filet de couleurs claires les rendant peu visibles.

Cette critique est également valable pour le visage de Chrome Dome. Si la sculpture est impeccable, la coloration est loin de lui rendre honneur. Si les parties claires, en blanc, sont obscurcies par un gris foncé, les parties foncées, en noir, sont éclaircies par le même gris. Le visage est alors un patchwork de blanc, de gris et de noir, le tout mêlé aux vraies ombres du relief du visage. C’est tellement dommage ! Les parties noires du visage du robot se retrouvent perdues dans les parties claires avec cette nuance intermédiaire qu’est le gris, une fois encore trop sombre.
Je pense qu’éclaircir le noir n’était pas utile. Et le gris aurait été bien plus efficace en étant plus clair. Enfin, pourquoi ne pas rajouter un troisième ombrage, noir, dans les paries les plus reculées comme sous les bras ? La couleur était déjà disponible et aurait ajouté un vrai plus à une imitation de métal.

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Épaules, articulation en rotule 360° et demi-disque 60° ;
  • Coudes, doubles demi-disques 60° et rotule 360° aux deux extrémités ;
  • Poignets, articulation en rotule 360° (détachable) et demi-disque 150° ;
  • Ventre, articulation en rotule 360° ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° et demi-disque 90° ;
  • Genoux, doubles demi-disque 60° ;
  • Chevilles, articulation en rotule 360° ;
  • Pointe de pied, articulation en demi-disque 90°.

Ce personnage est si bien articulé que l’on a tendance à oublier que ce n’est qu’un robot ! Entre son design terriblement humanoïde et toutes ces possibilités de postures, nous avons vraiment l’impression qu’il s’agit d’un humain à part entière. Il est possible de faire pratiquement tout avec Chrome Dome.

Autre point que j’apprécie particulièrement, la solidité de ces articulations. Aucune ne menace de casser. J’ai même l’impression qu’une sorte d’huile a été ajoutée au niveau des épaules pour faciliter leur manipulation. Une matière huileuse en tous cas se trouve dans ces articulations.

En revanche, j’ai une petite critique à faire au niveau des grosses vis des avant-bras, des jambes et des chevilles. NECA a misé sur ses articulations habituelles, faites d’un double point au bras / avant-bras et à la cuisse / tibia, permettant donc d’assurer une articulation optimale. C’est assez dommage que NECA n’ait pas profité des grosses vis de la sculpture de Chrome Dome pour dissimuler ces articulations. Elles auraient été moins nombreuses et le personnage aurait été donc moins souple. Mais il l’aurait déjà été de manière plus que raisonnables.
D’ailleurs, ajoutons que la pointe des pieds de Chrome Dome est également articulée, comme la figurine de Shredder. C’est plutôt chouette, le rendu est très sympa en photo. En revanche, on ne va pas se cacher que c’est un vrai cauchemar pour le faire tenir. La figurine est terriblement mal équilibrée et c’est bien dommage, lorsque l’on voit les prouesses réalisées sur une figurine comme le Pizza monster.

separateurConclusion

La figurine de Chrome Dome est une très belle réalisation. Elle n’est pas parfaite certes, principalement au niveau de ces ailerons vraiment ratés ou de la couleur grise bien trop sombre. C’est vraiment dommage de pêcher sur de tels détails. Mais le reste est comme bien souvent très bien réalisé.

Car en effet, Chrome Dome est vraiment une belle figurine. Imposante, impressionnante, à l’échelle par rapport aux autres figurines. Nous avons là plutôt une représentation du Chrome Dome de l’épisode La nuit des durs (S7 E19), plus petit et avec certains détails différents. L’artiste Brodie Perkins a parfaitement su reprendre l’essence même de ce robot pourtant si rare à l’écran. L’ajout de certains clins d’œil de la figurine de Playmates, comme la ceinture est vraiment appréciable. D’autant plus qu’il est possible de retirer cette ceinture !

Enfin, je suis vraiment content de pouvoir poursuivre l’expérience Chrome Dome avec la figurine de Zach qui proposera une seconde tête et de quoi raccorder la machine à un ordinateur. Il s’agit d’un coup de marketing, bien entendu. Ce sera surtout à l’acheteur d’apprécier ou non l’idée. Mais rien n’oblige à l’achat des deux figurines et chacune peut largement se passer de l’autre. C’est un simple ajout qui n’engage personne.

Août 2021 – Deluxe Chrome Dome

La figurine est sortie en version Deluxe, dans une boîte à clapet

Déco page

Figurines de Chrome Dome du dessin animé de 1987

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

  • TMNT original cartoon series – Chrome Dome (NECA – Figurine 2021)

Galerie

Prototype

Cette figurine a été sculptée informatiquement par Brodie Perkins à l’aide du logiciel Zbrush (source et images).

Packaging

Galerie de Yoyoalchemist

Galerie officielle

Crédits photos

  • Collection Yoyoalchemist (figurine, accessoires).
  • NECA (Photos press par Stephen Mazurek)