Général Traag (Figurine 1989)

Fabricant : Playmates Toys.

Créateurs : Peter Laird, Kevin Eastman, David Wise.
Dates de création :
1987 ou 1988.
Concept art :
?.
Studio de modélisme : Anaglyph Sculpture.
Sculpteur : David Arshawsky.
Dessin du packaging : ?.


Taille : 9,8 cm.
N
ombre d’articulations : 7.
Nombre d’accessoires : 3.
Univers : Les Tortues Ninja (1987) et TMNT Adventures.


Année : 1989.
Wave : 3.
Série : Figurines de base de 1989.
Numéro de série : 5000 – 5061.
Lieux de production : Chine et Macao.


Date de sortie américaine : 3e ou 4e trimestre 1989.
Date de sortie Française : Courant 1990 ou 1991.

Prix originel américain : 3,99 $ (prix conseillé par Playmates Toys).
Prix originel français : 44 Fr. (prix conseillé par Bandai).


Rééditions : 1990, 1993 et 1994.

Déco page

Présentation du personnage

Traag était le général des armées des soldats de pierre de Krang. Accompagné du sergent Granitor, ils s’assuraient du succès de leur mission, au nom de leur seigneur Krang.

Traag n’a qu’un rôle mineur dans le dessin animé de 1987. Il n’est vu qu’occasionnellement pour superviser les opérations de son supérieur, notamment lors des tentatives de conquête de la Terre avec le Technodrome.

La figurine du général Traag a été sculptée par l’artiste David Arshawsky, d’Anaglyph Sculpture. L’ensemble des détails du personnage sont typiques de ce studio de modélisme, qui est également à l’origine de Muckman ou encore de Mutagen Man.
Ci-contre, la deuxième étape de modélisation de la figurine par Arshawsky, à l’aide d’une reproduction en cire. Cela permet de peaufiner des détails et d’être bien plus précis que sur le premier modèle, qui était en argile. Au vu du nombre de détails infimes, c’était bien utile !

Les figurines du Rat King et du General Traag ont mis du temps à être révélées. En effet, dans le catalogue de Playmates Toys de 1989, qui a certainement été distribué à l’occasion du New York Toy Fair de février, c’étaient les dessins des deux personnages qui y étaient présentés. Traag ressemblait d’ailleurs davantage à son personnage du dessin animé qu’à la version finale que nous présentons ici.
Autre détail intéressant, ces deux personnages ne figurent sur aucun blister des autres personnages de la troisième série (fin 1989) à laquelle ils sont sensés appartenir. Et aucune publicité à la télévision ne les présente. Celle qui annonçait la série où figurait Traag se concentre principalement sur les autres personnages (voir ci-dessous). Seule une parenthèse est ouverte en fin de publicité, durant quelques secondes, pour annoncer l’arrivée des pop-up displays, où Traag figure enfin.

Le blister

Le blister de la figurine du général Traag est typique de son époque, présentant son personnage sous trois postures différentes à travers la carte avant, dans un décor de briques qui volent en éclat. Sur l’illustration supérieure gauche, il est même montré en train de détruire une partie du logo « Turtles », avec des fragments qui volent sous la force de ses poings.

À l’arrière, la carte présente l’ensemble des figurines de base de l’année 1989. Lui et Rat King sont les deux seuls blisters de cette période à le faire. En partie supérieure, nous retrouvons toujours les illustrations de l’histoire des TMNT, racontée entre 1988 et 1989, ainsi que l’annonce de la vente du mutagène. En partie inférieure, se trouve une fiche sur les armes du personnage ainsi que la fiche bio de Traag.

La figurine a été rééditée en 1989 ou 1990 avec les pop-up displays, ces présentoirs en carton illustrés par un décor de fond du dessin animé et dans lesquels il était possible d’insérer une vignette d’un adversaire à combattre. Traag se trouve face à Raphael.

La figurine a par la suite été rééditée fin 1992 ou début 1993 puis en 1994. Pour cette dernière édition, Traag est accompagné d’une carte « bio » de deuxième série, c’est à dire avec un fond identique à celui de la carte de 1994.

Fiche bio

Fiche d’identité

  • Lieu de naissance : Dans un volcan en Dimension X.
  • Taille : 6′ (183 centimètres)
  • Poids : 2 bétonnières ou 100 sumos.
  • QI : Microscopique.
  • Musique favorite : Rock’n roll.

Accessoires

  • Laser blaster
  • Stunlaser riffle
  • Anti-turtle combat knife

Rock’em sock’em rock soldier from Dimension X

As unstoppable as a landslide, General Traag, leader of Krang’s Rock soldiers armies in Dimension X, has one thing on his tiny mind – demolish turtles. Summoned by Krang to exterminate the turtles and prepare the way for an invasion from Dimension X, general Traag is grinding like a glacier over everything in his path. This stone-cold killer digs through solid rock with his anti-turtle combat knife looking for turtles. In a battle of wits, he may be unarmed but beware of his laser blaster. You are in for a shock should you end up to the wrong end of this atom smasher. Traag’s stunlaser gun leaves his enemies dazed, dopey and defenseless – perfect for turtle shish kabobs or as victims for Krang’s diabolical schemes.

La figurine

La figurine du général Traag est extrêmement représentative de ce qui se faisait jusqu’en 1990 pour les figurines Tortues Ninja. Un personnage relativement original et truffé de détails plus ou moins loufoques. Ici, nous avons une figurine très différente du visuel du général de Krang vu dans le dessin animé. La sculpture générale du personnage rappelle peut-être d’avantage un personnage de pierre à qui l’on a essayé de lui attribuer un côté plus organique. En effet, quand on y regarde de plus près, son visage est à nu. Peint de couleur plus ou moins chair, on est loin de l’aspect totalement minéral du Traag de la série. De même, il semble porter un uniforme avec des manches, laissant apparaître ses bras et mains, identiques au visage. Il n’en est rien, il s’agit bien de sa propre « peau » toute de roche taillée.

Le corps de pierre est parsemé de détails, notamment au niveau de son dos. On y retrouve une sorte de lézard, un scorpion, un serpent ou encore des toiles d’araignées. Son corps est également criblé de balles. Le casque du général ressemble beaucoup à une carapace de tortue. Bref, il s’agit de l’une des figurines possédant le plus haut niveau de détail dans sa sculpture générale. Il possède même une tortue écrasée sous sa semelle !

On regrettera en revanche sa petite taille. S’il est extrêmement large, il demeure un personnage relativement petit, plus ou moins de la taille d’une tortue. Sa fiche descriptive le présentant comme une créature extrêmement lourde et grande. Cela retire donc peut être un petit peu le côté impressionnant qu’il avait été essayé de lui attribuer.

Accessoires

Le général est accompagné de trois accessoires. Si jusqu’ici, les accessoires avaient été créés plus ou moins en fonction de l’imagination des sculpteurs des figurines, nous retrouvons ici des armes à feu au design proche de celles de la série.

Le fusil laser « étourdissant » (stunlaser riffle) rappelle beaucoup l’une des armes lasers les plus régulières du dessin animé. D’une poignée fine, il peut être porté par les deux mains. Ce n’est pas le cas de sa deuxième arme à feu, le pistolet laser, qui ne peut être porté qu’à la main gauche, possédant une crosse trop large pour la main droite. Enfin, la dernière arme est un couteau, identique à celui du Foot soldier et de Rocksteady. Celui-ci est de couleur gris-bleuté, comme les deux autres armes de la figurine.

Peinture

La peinture de la figurine lui confère une apparence tout à fait particulière, et très différente du personnage du dessin animé. Du Traag de la télévision, seul le buste en conserve la couleur brune orangée. Le visage et les mains possèdent une coloration plutôt chair, attribuant un côté plus humain au personnage, qu’un monstre de roche.

Playmates a sans doute désiré lui donner les différentes teintes que l’on peut retrouver sur de la pierre, rappelant par la même occasion une sorte de combinaison. Ses bras sont gris, tandis que ses avant-bras sont d’une teinte chair. Pour en faire la transition, on retrouve des veines grises parcourant son avant-bras gauche. Ce gris ne serait-il pas d’ailleurs une référence à Granitor, le sergent qui ne verra jamais le jour dans cette gamme ? Les reliefs du personnage sont accentués par de fines lignes noires sur le torse et le visage du personnage. Malheureusement, cette attention pour le détail ne se retrouve qu’à l’avant de la figurine. En effet, son dos est laissé unicolore. C’est bien dommage, car c’est à l’arrière de la figurine que l’on retrouve le plus grand niveau de détails, avec un lézard, une toile d’araignée, ou encore des blessures. Ces blessures sont intéressantes, car nous pouvons constater que Playmates n’a pas censuré leur présence, et encore moins leur accentuation par du sang rouge qui en coule. C’est le cas de trois d’entre elles, sur les six que compte la figurine. Et c’est d’autant plus surprenant, lorsque l’on voit à quel point le personnage a été humanisé, notamment à travers son visage de couleur chair. Quelques autres détails ont été mis en évidence un crâne blanc sur son bras gauche, un scorpion jaune sur son épaule droite, une araignée noire sur son avant-bras droit, un serpent orange sur sa jambe gauche. Playmates a réellement été attentif à mettre en valeur tous ces détails, dans la limite de la rentabilité de la figurine.

Enfin, Traag n’est pas tout nu. Loin de là. Et les quelques vêtements qu’il portait dans le dessin animé se retrouvent ici. Son uniforme, à savoir un casque et une ceinture, sont peints dans deux teintes de vert différentes, permettant de souligner d’avantage les différents détails. Un slip vert est également rajouter. Comprenez, on tolère le sang, mais pas la vue de ses cailloux de familles. Les cartouches sur la ceinture ainsi que la boucle sont peints en gris pour les mettre également en avant. Enfin, Traag possède des bottes, peintes de bleu foncé. Même ses orteils, qui dépassent, sont mis en valeur par de la peinture brune !

Articulations

  • Cou, vis rotation à 360° ;
  • Épaules, vis rotation 360° ;
  • Avant-bras gauche, vis rotation 360° ;
  • Coude droit, demi-disque 90° ;
  • Bassin, rotules 360°.

Les articulations de Traag sont un autre énorme point positif de la figurine. Si son grand niveau de détail et de peinture avaient retenus notre attention, c’est également le cas de ses articulations. Il n’en possède pas plus qu’une autre figurine. En revanche, on appréciera l’articulation à 90° de son coude droit, faisant de Traag la première figurine TMNT de Playmates à disposer de cela. Et cette articulation est bien utile, au vu de ses armes. Pour des présentations en vitrine, ou même lors du jeu pour un enfant, elle est réellement un plus, permettant de différencier la figurine par rapport aux autres personnages.

Les autres articulations sont très communes. Celle du cou n’est pas totalement horizontale, à l’image de celle de Bebop par exemple. Il ne tourne donc pas la tête totalement de gauche à droite, mais légèrement inclinée sur un axe de rotation.

separateurConclusion

C’est une figurine qui s’est faite attendre en 1989, mais ça en valait la peine ! Traag est réellement un bijou dans son genre. Les articulations mettent la figurine en valeur, tout comme la peinture qui veille à essayer de rendre honneur aux multiples détails qui façonnent cette figurine.

Certes, Traag est très différent du personnage du dessin animé. Et je serais d’ailleurs curieux de voir à quoi aurait pu ressembler une figurine plus fidèle à ce design. Celui proposé dans le catalogue de Playmates Toys du Toy Fair de 1989 était d’ailleurs assez prometteur. Mais à l’inverse, est-ce qu’un Traag avec ce design n’aurait pas été encore plus impressionnant dans la série ? Le vrai regret est que Playmates n’ait pas commandé d’autres soldats de pierre pour renforcer les armées de Krang et de Traag, à commencer par Granitor.

Publicité télévisée

1989 – Made in China

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister étroite.

1989 – Made in Macao

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister étroite.

1989 – Made in China

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister large.

Cette fente large nous indique que nous sommes plutôt à un moment tardif de la production en 1989, lors d’un nouveau réassort, voire même au début de l’année 1990.

1989 – Made in Macao

Production de la figurine à la fois en Chine et à Macao. Fente du blister large.

Cette fente large nous indique que nous sommes plutôt à un moment tardif de la production en 1989, lors d’un nouveau réassort, voire même au début de l’année 1990.

1989 – Made in Macao – Pop-up display

Pour la fin de l’année 1989, ou le début de l’année 1990, Playmates a lancé une série de figurines « Pop-up display mutants« . Un petit présentoir en carton accompagnait ses personnages mutants (et pas que finalement).

Illustré d’un décor de fond du dessin animé, une vignette représentant un personnage accompagnait le tout. Cela permettait de faire un présentoir décoré pour les figurines rangées sur les étagères des enfants. Le display était disposé, replié, derrière la figurine dans la bulle plastique. Une mention en partie inférieure gauche de la bulle mentionne leur présence.

1990 (?) – Made in China – Pop-up display

La plupart des figurines « Pop-up display mutants » proviennent de Macao. Mais visiblement, la production chinoise a demandé également un stock de cartes pour en distribuer aussi, certainement afin d’augmenter la production. Ainsi, une étiquette « Made in China » a été collée sur la mention « Made in Macao ».

Cela se faisait également avec les figurines de réassort normal de 1988. Nous sommes donc ici plus certainement en 1990.

1993 – Product of Macao

Les blisters du début de 1993 abandonnent leurs illustrations individuelles, pour une présentation plus uniformisée, avec les quatre tortues sur un fond bleu ciel.

Si l’arrière de la carte indique « 1992« , nous sommes ici plus certainement en 1993. Des personnages comme Halfcourt ou Sandstorm sont annoncés.

1994 – Product of China

Pour les dernières séries de figurines de Playmates, nous avons un blister aux tons violets et une immersion dans les égouts. On ne peut pas se tromper sur sa date, il est bien de 1994. A cette date, le fabricant accompagnait ses figurines de cartes « bio » avec une illustration, qui disparaîtra à partir de la fin de 1994.

Un détail malgré tout est étrange. Une étiquette vient supprimer la mention « Product of Macao », pour le remplacer par China. Généralement, cela se voit dans une production se trouvant à la fois à Macao et en Chine, et dont l’un des deux lieux ne possède plus de carte. Ici, il semble que les cartes aient toutes été imprimées à Macao, et toutes envoyées en Chine pour finaliser la réédition.

Déco page

Figurines de Traag

Chez Playmates Toys

  • General Traag (1989)

Chez d’autres fabricants

Galerie

Crédits photos

  • Collection Yoyoalchemist (figurine et accessoires)
  • Ebay (blisters)
  • Anaglyph Sculpture (prototype en résine)

Laisser un commentaire