TMNT : Jennika II #1 – Monsters, part. 1 (IDW Publishing)

Jennika II #1

Monsters, part. 1

Jennika II #2

Monsters, part. 2

Jennika II #3

Monsters, part. 3

Histoire : Brahm Revel, Kevin Eastman et Bobby Curnow.
Scénariste : Brahm Revel.
Illustrateur : Brahm Revel.
Coloriste : Brahm Revel.
Lettreur : Brahm Revel.
Rédacteur : Bobby Curnow.
Assistante d’édition: Megan Brown.
Éditeur : Greg Goldstein.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 36.
Prix : $ 4,99.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Brahm Revel
Kevin Eastman
Natacha Bustos
Alan Quah


Première édition
4 novembre 2020 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine
TPB TMNT : Jennika II – Monsters
(18 août 2021)


France

À New York, les foules craignaient les mutants confinés derrière les murs de Mutant Town. Les reportages dans les manifestations, mais aussi les interventions sur les réseaux sociaux s’enflammaient. Le maire Baxter Stockman se voulait rassurant, même si son discours était comme à son habitude très vague…

Dans la ville derrière les murs, des cris se faisaient entendre. Jennika intervenait immédiatement pour séparer un chihuahua et un alligator qui se disputaient un sac de courses. Aidant le chien à reprendre ses provisions, la tortue parvenait à faire lâcher prise au gros lézard. Erreur ! Elle avait volé au secours du plus faible en apparence au lieu de s’informer. Le petit chien prenait ses jambes à son coup, avec le sac de provisions de l’alligator sous le bras. Deuxième erreur, la victime n’était pas un homme, mais d’une femme qui avait pris les vêtements de son mari pour sortir. Jennika était très confuse et s’empressait de réparer son erreur.
Se lançant à la poursuite du voleur maigrichon, elle ne tardait pas à le voir courir en sa direction. Lui remettant le sac de courses dérobées, s’excusant au passage, il s’enfuyait dans le sens inverse. Ne comprenant pas ce qu’il se passait, la tortue vit une voiture voler et s’écraser sur le sol avec fracas. Une hyène mutante gigantesque, bave à la bouche et toutes griffes sorties, apparaissait au croisement d’une rue. Jennika se fit balayer par une patte de la créature. La foule qui s’amassait autour s’empressait de prendre des photos et des vidéos. Ce n’était pas bon du tout pour l’image des mutants si ces scènes se retrouvaient publiées sur internet.
Une bataille commençait entre les deux mutants à travers la ville. Jennika faisait tout pour l’empêcher de ne pas franchir le portail de Mutant Town. Les dégâts commençaient à être nombreux, vitrines, voitures, mobilier urbain… Elle finit par faire chuter le monstre agile du haut d’un immeuble contre une enseigne publicitaire électrique. La décharge que recevait la hyène dans le dos l’avait mises hors-jeu. Couché au sol, sans plus bouger, le monstre reprenait une forme « normale » de mutant. Les badauds s’empressaient de venir voir la créature. Une fois encore, Jennika s’efforçait de leur faire comprendre que si ces images se retrouvaient sur internet, cela n’allait qu’alimenter encore plus la crainte et donc la haine des humains à l’extérieur…
Les habitants reconnaissaient le mutant. Il s’agissait de M. Kimball, un ancien professeur de l’université de New York que la femme et l’enfant, restés humains, avaient rejeté. De peine, il avait sombré dans l’alcool. À présent, la crainte de tous était de devenir comme lui, un monstre du jour au lendemain, sans prévenir. Le fouillant, Jennika mit la main sur un flacon de petits cachets. Lui avaient-ils donnés cette apparence ? Les médias parlaient d’un autre monstre en ville. La tortue devait intervenir.

Sautant d’immeubles en immeubles, elle voyait non loin un hélicoptère. La presse, qui ne pouvait rentrer dans la ville, la survolait pour faire état des incidents. La situation devenait instable à Mutant Town. Le monstre, un crapaud géant, s’était attaqué à une boutique de vente de voitures. Elle servait également au marché noir de la ville. Parmi les individus qui cherchaient à arrêter le monstre, se trouvait Ivan. Voyant la situation désespérée, il sortit un revolver pour abattre la terreur. Jennika se lança sur lui pour l’empêcher de tuer le monstre. Elle accusait sa vieille connaissance d’avoir distribué les cachets retrouvés sur la hyène. Ivan se moquait d’elle, affirmant qu’il s’agissait de pilules contre le stress. Pour une fois, il n’avait rien à voir derrière tout ça. Au même moment, une menthe religieuse géante sortait de l’arrière de la boutique, contredisant les propos du malfrat…


Personnages

Autres

Autour du numéro

  • Pour sa couverture, Kevin Eastman s’est inspiré de celle du X-Men #173 de Paul Smith.
    • On retrouve la posture emblématique de Wolverine également à travers Jennika dans les pages de ce numéro, dessiné par Brahm Revel.
  • L’introduction de ce numéro, montrant une foule craignant les mutants à travers différents médias, renvoie directement aux temps sombres des manifestations précédent les élections présidentielles américaines, qui avaient lieu la veille de la sortie de ce numéro.

Couvertures

  • Cover A – Brahm Revel.
  • Cover BKevin Eastman.
  • Cover RI – Natacha Bustos. 10 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RE Jolzar Collectibles – Alan Quah. Pour le fournisseur Jolzar Collectibles
  • Cover RE The 616 Comics – Justine Frany. Pour le fournisseur The 616 Comics. Limitée à 1 000 exemplaires.
  • Cover RE Unknown Comics – Ron Leary. Pour le fournisseur Unknown Comics. Limitée à 1 000 exemplaires.