Teenage Mutant Ninja Turtles : Alpha – Long way from home (IDW Publishing)

FCBD 2024

Nightwatcher

TMNT : Alpha

Long way from home

TMNT : Alpha

Monster Island

Scénariste : Jason Aaron.
Illustrateurs : Chris Burnham.
Coloriste : Brian Reber.
Lettreur : Nathan Widwick.
Assistant d’édition : Nicolas Niño.
Éditeur : Jamie S. Rich et Maggie Howell.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 56.
Prix : $ 6,99.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Chris Burnham
Gavin Smith
Frères Escorza
J. Gonzo
Reis
Sophie Campbell
Autres…


Première édition
5 juin 2024 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine


France

Synopsis

What’s the world like without the TMNT? Since their time-spanning victory over Armaggon, the Turtles have started to pursue other interests, leaving a void in New York among humans and mutants alike. This special issue explores the effects this change has on those connected to the brothers, from Old Hob to Jennika, across the five boroughs and all the way through Mutant Island. It’s hard to tell how important someone is until they are gone. And who better to write such a story than Tom Waltz, the man who scripted the first 100 issues of IDW’s series and the cowriter of The Last Ronin, and resign TMNT artist Gavin Smith! Also, get your first glimpse of what is coming in a special prequel to the new TMNT #1, written by superstar scribe Jason Aaron (Scalped, Batman: Off-World) and drawn by white-hot artist Chris Burnham (Batman, Inc., Die!Die!Die!). Donatello has had a hard time since he came back from the future, and he’s found himself in an unexpected place.

Résumé

Une nuit, un homme s’était rendu au Sunshine Safari Park, quelques billets en poche. Il désirait affronter un de ces curieux « monstres », devenus si populaires depuis l’effondrement des murs de Mutant Town (TMNT #138). Et il se trouvait que certains individus, peu scrupuleux, en possédaient quelques-uns en cage et proposaient des combats, monnayant une certaine somme.
Le visiteur était un simple employé de bureau, désireux de prouver sa valeur à ses collègues. Il était prêt et demandait même le meilleur combattant à lui offrir. Il entrait dans un hall qui faisait face à de nombreuses cages. Les mutants étaient isolés, chacun dans sa cellule, croupissant dans la crasse et la poussière. L’un d’eux faisait entendre sa voix, tapis dans l’ombre, le visage caché derrière une capuche. Il n’avait pas l’air très féroce, de petite taille. Mais il était très demandeur du combat. L’homme venu se dégourdir les poings ne supportait pas de l’entendre parler. Il ne supportait pas non plus d’entendre le gardien le mentionner comme un individu. À ses yeux, ce mutant n’était rien d’autre qu’une anomalie faite pour se défouler, une chose.
La créature approchait ses mains des barreaux pour qu’ils lui soient ouverts. Des mains verdâtres composées de trois doigts. L’homme était prêt à se battre. Son regard hésitant, ses nombreuses questions trahissant son manque de confiance en lui s’étaient effacés pour laisser entrevoir un individu revanchard. Personne ne croyait sans doute en lui. Il allait montrer de quoi il était capable et retirait sa cravate et son costume d’un geste vif. Le gardien lui présentait tout un arsenal d’armes pour le duel. Hache, pied de biche, chaînes, casserole… Rien de bien impressionnant, il faut dire que l’employé de bureau avait payé pour l’offre basique. On lui demandait 700$ pour avoir droit à de meilleures armes !

La porte de la cellule du mutant s’ouvrait. Il faisait un pas à l’extérieur. Un pied verdâtre, comme sa main, mais muni seulement de deux orteils. Il se posait beaucoup de questions. Le « monstre » ne savait plus quel était son nom. Il avait simplement l’impression d’avoir su énormément de choses durant sa courte vie. Celle d’avant ces barreaux. Depuis quand était-il enfermé là ? Pour quelle raison ? La créature ne pouvait pas y répondre. Elle sortait de l’ombre pour entrer dans l’arène. Il s’agissait d’une tortue humanoïde avec une capuche vissée sur le haut du corps. Dans son dos, sa carapace trahissait de lourds combats. Elle était faite de métal, sans doute pour remplacer l’originelle, détruite. Des souvenirs flous lui venaient en tête. Quelque chose lui disait qu’il avait des frères, une famille. Elle lui manquait.
Ces questionnements trouvaient une fin lorsque l’individu frustré lui sautait dessus, pied de biche à la main. La tortue saisissait un balai qui traînait à proximité et le fracassait sur la tête du guerrier des bureaux. Les gardiens, qui ne donnaient pas cher de leur client, savouraient un bon sandwich en notant une nouvelle performance de la part de leur prisonnier. Ou un combattant fort médiocre ? Les deux peut-être ?
Après avoir mordu le sol, la tortue bondissait hors du grillage pour s’attaquer aux deux observateurs, se servant de son balai comme d’un bō. Il leur subtilisait leur sandwich. Petit à petit, il sentait retrouver de vieux réflexes. Des mots, des sensations, des noms qui lui étaient familiers. Soudain, il sentit un terrible choc. Dans son dos, l’un des gardiens lui infligeait un coup de bâton électrique. Un nouveau nom survenait dans la tête du reptile, « Splinter ». Son maître. Il lui demandait de l’aider à se relever. De trouver la force, tandis qu’il se faisait frapper au sol. Grièvement blessé, le reptile était hissé jusqu’à sa cellule. Son corps se retrouvait traîné à travers l’arène, passant à côté de l’employé de bureau qu’un seul coup avait jeté au sol.

De retour dans sa cellule, le prisonnier du nom de « Donnie » inquiétait sa voisine, une loutre qui espérait qu’il lui réponde. Ce n’était pas ainsi qu’il parviendrait à sortir de là. Mais ce n’était pas le but de Donatello. Il s’était précipité sur ces gardiens uniquement dans le but de leur subtiliser leur sandwich. Il le donnait à sa voisine tout en lui demandant d’en donner aux autres. La tortue se retournait vers un rat, qui savourait quelques miettes du pain durement gagné. Il l’avait baptisé Splinter. Le rongeur lui parlait et lui disait qu’il sortirait de là bientôt. Le mutant, vaincu, gardait le sourire. Sa mémoire lui était revenue. Le temps dans cette cellule était compté.


Personnages

Autour du numéro

  • Le site bleedingcool.com a révélé en exclusivité les sollicitations de mai 2024 le 23 février. À cette occasion, la couverture de Gavin Smith était légèrement différente de sa version finale.
  • La couverture de Sajad Shah pour Webster’s Vault rend hommage à la couverture du Fantastic Four #5 (1961) dessinée par Jack Kirby.

Couvertures

Listing s’appuyant sur tmnt-ninjaturtles.com

  1. Cover A – Chris Burnham.
  2. Cover B – Gavin Smith.
  3. Cover C – Frères Escorza.
  4. Cover RI A – J. Gonzo. 10 copy Retailer Incentive cover.
  5. Cover RI B – Rod Reis. 25 copy Retailer Incentive cover.
  6. Cover RI C – Sophie Campbell. 50 copy Retailer Incentive cover.
  7. Cover RI D – Chris Burnam. 100 copy Retailer Incentive cover. Copy gold foil variant.
  8. Cover RE IDW Exclusive Special Event – Vincenzo Frederici. Couverture exclusive au site d’IDW Publishing.
  9. Cover RE The 616 Comics A – Tiago da Silva. Pour les revendeurs The 616 Comics, Jolzar Collectibles et Tuxedo Tiger Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  10. Cover RE The 616 Comics B – Tiago da Silva. Pour les revendeurs The 616 Comics, Jolzar Collectibles et Tuxedo Tiger Comics. Limitée à 333 exemplaires.
  11. Cover RE Black Saber Comics A – Anna Marcano. Pour le revendeur Black Saber Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  12. Cover RE Black Saber Comics B – Chrissie Zullo Uminga. Pour le revendeur Black Saber Comics. Limitée à 500 exemplaires.
  13. Cover RE The Unknown Comics – Stephen Segovia. Pour le revendeur The Unknown Comics.
  14. Cover RE Fanboy Expo – Noah Sult. Couverture exclusive à la convention Fanboy Expo (Knoxville, 12 au 14 juillet 2024).
  15. Cover RE Southern Comics Cartel A – Jason Flower. Pour le revendeur Southern Comics Cartel.
  16. Cover RE Southern Comics Cartel B – Deegan Puchkors. Pour le revendeur Southern Comics Cartel.
  17. Cover RE Southern Comics Cartel C – Raymond Gay (dessin), Clark et Obach (couleurs et encrages). Pour le revendeur Southern Comics Cartel.
  18. Cover RE Van’s CCG – Jason Turner. Pour le revendeur Van’s Comics Cards & Games. Limitée à 1 000 exemplaires.
  19. Cover RE Webster’s Vault – Sajad Shah. Pour le revendeur Webster’s Vault, à l’occasion de la Fanexpo de Dallas (7 au 9 juin 2024). Limitée à 999 exemplaires.
  20. Cover RE Previewsworld – Rod Reis. Couverture exclusive à Previewsworld.
  21. Cover RE The Comic Mint (Trade dress) – Pasquale Ferrara . Pour le revendeur The Comic Mint.
  22. Cover RE The Comic Mint (Virgin) – Pasquale Ferrara . Pour le revendeur The Comic Mint.

Couvertures complètes

Évolution de la couverture de Gavin Smith (source) et de Chris Burnham (source)

Galerie