TMNT 1993 movie 7″ series – Samurai Michelangelo (NECA – Figurine 2023)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Kevin Eastman, Peter Laird, Todd Langen, All Effectcs Company.
Date de création :
Novembre 1983 puis 1992.


Année : 2023.
Wave
:
Aucune.
Série :
TMNT 1993 movie 7″ series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk et de Trevor Zammit.
Sculpteur : Brodie Perkins et Jason Frailey.
Vêtements : Nicole Falk et Steve Roman.
Peinture : Geoffrey Trapp et Mike Puzzo.
Prototypes : Roger Fernandez.
Photographies : Stephen Mazurek.
Design du packaging : Chris Raimo.


Taille : 16 cm.
Nombre d’articulations :
30.
Nombre d’accessoires :
17 (version standard) + 4 (version exclusive).
Univers : Les Tortues Ninja III (film 1993).


Ouverture des précommandes : 21-23 juin 2023 (exclu SDCC).
Date de sortie américaine :
21 juillet 2023 (exclu SDCC) / 13 octobre 2023 (magasins).
Date de sortie française : Jamais sortie.

Prix du fabricant (2-pack) : 59,99$.
Prix du fabricant (4-pack exclusif) : 150$.


Réédition : –.

Exclusivités SDCC 23

Déco page

Présentation du personnage

Les tortues doivent partir pour le Japon féodal à l’aide d’un sceptre magique afin de retrouver leur amie April, échangée avec Kenshin, le fils du terrible daimyo Norinaga. Grâce à ses ordinateurs, Donatello est parvenu à comprendre le fonctionnement du sceptre…

Mais une fois arrivés en 1604, rien ne va. Michaelangelo disparaît avec le sceptre, unique moyen de retour. La tortue s’est faite enlever par les habitants d’un village menacé par le daimyo et les troupes britanniques venues commercer. Il recouvre ses esprits en pleine bataille, et sort de sa prison de fortune pour livrer bataille à Clin Eastwood… non pardon, Walter

Les figurines du film de 1993 ont commencé à être mentionnées par NECA dès le début de l’année 2022. Il était très clair que le fabricant allait rendre hommage à ce film pour ses trente ans et ne pas avoir le retard rencontré pour les figurines du film précédent.
C’est l’artiste Brodie Perkins qui a sculpté les quatre frères, avec l’aide de Jason Frailey, déjà habitué des modèles précédents. L’artiste a partagé des images des prototypes, réalisés à l’aide du logiciel Zbrush, sur son Instagram (voir la galerie en fin d’article). Il précise qu’à l’origine les capes devaient être également réalisées en plastique. Finalement, la décision a été prise de les faire en tissu pour améliorer le rendu des postures dynamiques.

Michelangelo et ses frères ont été teasés dans un premier temps le 24 mai 2023 par NECA dans une affiche présentant les quatre tortues à contrejour. Le 14 juin, le fabricant a présenté les premières photos officielles de ces figurines, annonçant l’ouverture des précommandes entre le 21 et le 23 juin. Ces figurines feraient partie d’un 4-pack pour la Comic Con de San Diego, comme les personnages des films précédents. Vendu 150$, les packs étaient proposés tous les jours à partir de 18h. Le premier jour, le pack a été écoulé au bout de trois minutes. Le deuxième au bout de cinq minutes. Le dernier jour, les packs se sont écoulés bien moins rapidement, les plus intéressés étant déjà servis.
Ces figurines sont sorties dans un premier temps à travers l’exclusivité de la Comic Con le 21 juillet 2023. Comme les packs précédents, ceux-ci ont également connus une distribution auprès des revendeurs, autour du 13 octobre 2023.

Dès la présentation de ces figurines, les fans ont été incroyablement emballés. Si le troisième film est surtout connu pour la piètre qualité de ses costumes (de tortues) et de son scénario, le rendu en figurine a été très largement approuvé.

Version exclusive à la San Diego Comic Con

La première édition de ces figurines était l’exclusivité de la SDCC 2023. Comme à son habitude, NECA a réalisé un pack de quatre personnages rendant hommage à la VHS d’époque. L’écrin reprend à l’exactitude les postures des personnages ainsi que certaines illustrations de 1993. À tel point que les corps des tortues de l’illustration principale sont ceux du deuxième film, avec les nouveaux visages. Une note le précise d’ailleurs sur le coin inférieur droit de la boîte.
À l’arrière, nous retrouvons le même synopsis du film que sur la VHS, ainsi que les têtes de Michaelangelo et de Donatello sur la partie inférieure. Impossible en revanche de reproduire les illustrations d’origines avec des personnages qui n’ont pas eu d’adaptation en figurines, à savoir April et Niles.

Une fois l’étui retiré, la boite présente nos quatre héros derrière une boîte fenêtre ornée de nombreuses photographies de Stephen Mazurek. À l’arrière des figurines, la boîte est illustrée par le parchemin avec la prophétie des quatre kappas pour libérer le village.

Version standard

À travers cette version, Michelangelo est vendu en double-pack aux côtés de Leonardo. Les deux figurines se trouvent dans un blister classique, en carton, avec une fenêtre en plastique large permettant de voir les deux figurines. Les illustrations utilisées pour décorer la boîte sont un mélange entre celles du film et des photographies officielles des figurines réalisées par Stephen Mazurek. Ce blister est sorti en même temps que celui de Raphael et de Donatello.

La figurine

Comme bien souvent, les quatre frères sont réalisés sur une même base. Seule la tête de Michelangelo change réellement, outre quelques détails minimes.

Notre samurai est très détaillé. Le rendu est impressionnant. L’armure présente de nombreuses finitions comme les clous sur les différentes plaques, les cordages qui les resserrent entre eux ou encore les nombreux plis des vêtements. Autre détail vraiment appréciable, la texture des différentes matières est représentée. Le pantalon est grumeleux avec un effet de mailles cousues. Les cuirs sont plissés au niveau des brassards et des jambières. Les différents tissus forment des plis en fonction de leur volume de manière à rendre un effet plus réaliste. On entrevoit la carapace à l’arrière du vêtement. Mon coup de cœur va au visage de la tortue. Lui aussi est texturé. Mais Brodie Perkins s’est attaché à reproduire l’effet des masques bas de gamme réalisés par All Effects Company. Le rendu est donc plus grossier que celui des premières figurines, avec des écailles très apparentes. Génial !

Chaque tortue dispose d’une ceinture différente. Celle de Michelangelo est torsadée. Elle se trouve fixée à la tortue uniquement par une vis collée au milieu du ventre. Vous pouvez donc y fixer sur les côtés les nunchakus de la tortue, bien qu’elle ne se serve pas de ses armes au début du film.

Accessoires

Michelangelo est accompagné d’un très grand nombre d’accessoires, dont principalement sa panoplie de samurai, à savoir son casque (kabuto), son masque (menpō) et son manteau. Il possède également ses deux nunchakus, deux sabres, un bandeau et quatre paires de mains interchangeables, à redistribuer entre Leonardo et lui.

Version standard

Dans cette version standard, Michelangelo ne possède pas de tête alternative. En revanche, vous pouvez retirer celle de la version samurai pour la placer sur les figurines précédemment réalisées. La peinture jure terriblement avec la figurine du film de 1990. La tête va bien mieux au corps du film de 1991. En revanche, cette tête est bien plus volumineuse que les précédentes, et donne un effet de petit corps. Autre problème, la sculpture du corps est très différente entre la conception de All Effects Company et du studio de Jim Henson. Les écailles, mais surtout la peinture ! On n’y est pas du tout.
Le bandeau de la tête peut se retirer. Je le compte donc comme un accessoire à part entière, même si Michelangelo n’en possède pas d’autres. Le bandeau est bien plus long que ceux proposés jusqu’ici par NECA pour les anciennes figurines. Il retombe presque au niveau de la taille de la figurine. Et c’est très dommage qu’aucun autre ne soit pas distribué, car la forme est faite pour épouser la forme de la tortue en armure. Pas une tortue nue. Il est donc assez difficile de donner un effet réaliste en utilisant la tête et le bandeau de ce pack sur un corps du film de 1991. Autre problème qui ne se retrouve pas chez Donatello et Raphael, la couleur des précédents bandeaux est plus vive que celui de 1993. Le mélange est donc vraiment pas terrible (voir la galerie en fin d’article)…

La tortue est accompagnée de quatre paires de mains interchangeables, à partager avec Leonardo ou les autres frères une fois le set complet. Elles sont symétriques entre elles.
Nous retrouvons ainsi une paire aux poings fermés et une paire aux doigts légèrement ouverts pour tenir fermement les nunchakus. Les manches sont si fins qu’ils glissent entre les mains standards. Une paire plutôt destinée à Leonardo, aux doigts légèrement plus ouverts, lui permettant de tenir les katanas ou d’autres accessoires. Enfin une dernière paire est présente, les doigts totalement ouverts, paume à plat.

Les nunchakus de Michelangelo sont strictement identiques à ceux fournis avec les figurines du film de 1990 et de 1991. Aucune nouveauté de ce côté, les manches sont reliés par une tige métallique dans une gaine de plastique noire.

J’aime particulièrement le fait que nous puissions retirer une grande partie de l’équipement de Michelangelo. En revanche, quand on regarde dans les détails, la réalisation n’est pas des meilleures.
Le masque de la tortue se place en glissant la courroie (en plastique) derrière le bandeau. Il n’est donc pas possible de le mettre ou de le retirer du visage de la tortue sans retirer le casque et le bandeau au préalable. Ce masque est magnifiquement sculpté. Les moustaches sont collées dessus. Attention lors de la manipulation à ne pas les déchirer ou les casser, elles sont très fragiles. J’y reviens juste après en abordant le casque. Je regrette qu’il n’y ait pas un autre système de fixation de ce masque. En effet, la lanière est top. Hélas il n’est pas possible de faire tomber ce masque le long de l’armure de la tortue. Dans certaines scènes du film, les frères les font courir au niveau de leur poitrine. Ici, la corde est trop courte pour cela et vraiment destinée à faire tenir le masque à même le visage. Les moustaches collées sur les masques sont sculptées de deux manières différentes. Elles sont identiques pour les masques de Michelangelo et de Leonardo, plus fournies que les masques des autres frères. Côté peinture les poils tendent vers le brun clair.

Le casque se fixe à l’aide d’une encoche à l’arrière du crâne, au niveau du nœud du bandeau. L’idée sur le papier est excellente. Bien moins en pratique. Le nœud de certaines de mes figurines doit présenter un défaut. À moins que ce soit l’encoche du casque ? Toujours est-il que le casque a tendance à remonter et montrer trop le front de la tortue, plutôt que de lui retomber sur le bandeau. Terriblement dommage pour l’esthétique. Afin de ne pas voir trop ce front, je suis obligé d’appuyer le bas du casque sur les épaules de Michelangelo pour qu’il reste correctement en place. L’autre problème de cette technique est la difficulté de faire tenir le casque sur le nœud en lui-même. Il faut forcer. Et instinctivement s’aider de son pouce en appuyant sur le visage de la tortue pour plus de prise et bloquer la tête qui bouge au niveau du cou. Et l’on risque donc d’abîmer les fameuses moustaches du masque. Voire de les casser. C’est arrivé sur mon Leonardo hélas. Un point de colle suffit à tout réparer, mais bon…
Dernier problème et certainement le plus important… À force de mettre et de retirer le bandeau, la vis a tendance à casser. C’est arrivé avec mon Raphael. Je l’ai recollée, mais il est donc impossible de retirer le masque. De même, comme il faut appuyer sur ce bandeau pour coincer le casque, ça ne fait que le fragiliser. Une fois encore, c’est très bien sur le papier. Bien moins en pratique !

Enfin, le manteau. Aaah ce manteau ! Je suis étonné de voir qu’il rende aussi bien sur mes photos. Sans doute la piètre résolution de mon appareil. Car dans les faits, j’ai été déçu de voir à quel point il faisait faux. Le manteau est ici terriblement fin. Une tige de métal passe sur l’avant afin de donner un effet de mouvement au tissu. Hélas cela fonctionne à proximité de la tige. Mais les parties les plus éloignées ne sont pas affectées par la contrainte du tissu. Les motifs imprimés sur le manteau sont très sympathiques et rappellent ceux se trouvant sur le plastron ou le casque des tortues. Ces motifs étaient à l’origine de types floraux. On peut supposer qu’au vu de l’échelle, il était difficile de faire mieux, et ils sont déjà très bien ! En revanche, dans le film, le manteau était un accessoire épais et très détaillé. Un exemplaire a été vendu aux enchères en septembre 2023 et permettait d’avoir une bonne idée de sa qualité. J’imagine que la production n’a pas eu accès à des images parlantes. Ainsi, trois gros défauts apparaissent.
Le premier est la qualité du manteau en soi. Le design vient probablement de Steve Roman et la réalisation de Nicole Falk. Et je suis désolé, mais je n’arrive pas à trouver un seul tissu produit par madame Falk chez les Tortues Ninja de qualité. Au moins cette fois, les manteaux sont de bonne taille, pas comme les turtles in disguise, trop courts. Mais ces manteaux sont bien trop fins. Ils auraient mérités d’être similaires au trench coat de Raphael pour le premier film. Ils sont si fins qu’ils ont beaucoup de mal à prendre un pli. Ils sont plats, sans relief aucun. Au niveau de la carapace, le manteau se bombe du fait de l’entaille réalisée entre les deux pans et du large trou des manches.
Deuxième problème, les détails du manteau. Pour ce point, cela peut s’expliquer si les concepteurs n’ont pas eu accès aux supports photographiques adéquats pour produire les détails des manteaux. Une fois encore, le modèle vendu aux enchères montrait énormément de détails. Aussi bien en termes de motifs (floraux), qu’en termes de reliefs. Les manteaux avaient de nombreuses ficelles, des pièces qui se superposaient. Bref un ensemble vraiment complexe et crédible. Ici, tout est plat. Les plis réalisés par Brodie Perkins sur le modèle 3D étaient bien meilleurs !
Enfin, le dernier point, et le plus grave à mes yeux, l’intérieur du manteau. Ces manteaux étaient entièrement sombres, bruns principalement. L’intérieur ici est laissé blanc, soit le revers de la plaque imprimée. Le tissu est si fin que l’on voit par transparence les motifs de l’autre côté. C’est dégueulasse et grossièrement fini…
Proposer un manteau en tissu est une excellente idée. Mais cela fait bien trop longtemps que Nicoles Falk ruine les figurines en réalisant des modèles aux textures douteuses et aux formes simplistes. Un contraste fort avec la talent des sculpteurs comme Brodie Perkins, Paul Harding ou encore Tony Cipriano. Les quatre turtles in disguise, Electrozapper, Splinter (version Mirage)… Jusqu’où ira ce massacre ?

Enfin, notre tortue dispose de ses deux sabres récupérés sur le champ de bataille dans le village. Les deux armes sont très bien travaillées et fidèles à ce qu’elles étaient dans le film. D’un côté nous avons un sabre à la garde finement ornée. De l’autre le sabre à la garde épaisse, recouvrant la main. Cette garde est légèrement bosselée pour lui apporter un effet usé vraiment génial. En revanche, je trouve les dorures un poil trop claires et peu crédibles. Une couleur plus terne ou chromée aurait été idéale.

Version exclusive

La version exclusive de la San Diego Comic Con 2023 propose quelques accessoires supplémentaires. Deux autres modèles de sceptres, celui fabriqué par le forgeron, très basique. Mais aussi une version endommagée du sceptre principal. Cette seconde version est le sceptre avec lequel Michaelangelo revient du passé à la fin du film. Si l’on observe bien l’artefact, il est détruit et fume. Si certains disent que c’est la version vendue à April par le brocanteur, il n’en est rien. Il se trouvait en bon état !! La version proposée ici a les vitres cassées, le sommet déboîté. L’ensemble est carbonisé. Le rendu est excellent.
Ces deux sceptres sont réalisés avec des vitres en plastique transparent. Le petit sablier au centre est bien présent et maintenu par une tige horizontale (présente dans le film) et un étai transparent vertical pour le renforcer (propre à la figurine). La version détruite possède les mêmes inscriptions que la version restaurée, bien que très effacées. La version du forgeron est poussée au plus simple, comme dans le film. Même le bout du manche est cassé, comme s’ils s’étaient servis d’un manche d’outil du quotidien. Outre les deux sceptres, NECA a également poussé le vice plus loin en proposant quatre nouvelles têtes de tortues. Sauf qu’elles ne proviennent pas d’expressions du troisième film, comme il est possible de l’entendre dans certaines reviews vidéos. Il s’agit des têtes des tortues du premier film. Les expressions sont principalement reprises du combat final contre Shredder. Michelangelo est grimaçant. On retrouvait cette expression à plusieurs reprises dans le film, mais principalement lorsque Leonardo lance la première charge contre leur ennemi, sur les toits. Malheureusement, si l’intention est terriblement louable, ces têtes ont un gros défaut. La peinture !! Ils ont été peints avec les codes couleur des tortues du deuxième film. Il ne sera donc pas possible d’utiliser les bandeaux du premier film, plus foncés et plus courts.
En revanche, vous pouvez mettre ces nouvelles têtes sur la figurine samurai. Cela vous donnera une idée de ce qu’aurai été le film avec des visages de meilleure facture ! Enfin, les tâches sur la peau correspondent aux visages du troisième film ! Ils auraient pu reprendre le code de peinture utilisé pour le premier film…

Certains pensent que NECA a ajouté ces visages pour pousser les fans des premières figurines à acquérir la version exclusive et ainsi compléter leurs sets avec des expressions plébiscitées depuis longtemps. Il faut dire que des têtes exclusives du troisième film auraient été plus logiques.

Peinture

La peinture de Michelangelo est très propre. Elle met largement en évidence les nombreux détails de l’armure. C’est magnifique.
Commençons par les vêtements. Les tissus sont essentiellement verts foncés. Des teintes orangées sont également ajoutées pour donner un effet d’usure par endroits. J’aime particulièrement le fait que les manches du manteau soient de deux verts différents, comme dans le film. J’avais peur que ce détail ne soit pas retenu. Cela ajoute un vrai plus aux détails du personnage.
Mais c’est surtout l’armure qui est magnifique. Toutes les pièces sont identiques d’une tortue à l’autre. Il n’y a réellement que la ceinture qui diffère. Les plaques sont brun foncé. Les cordages et les points de corde qui l’ornent sont quant à eux rouges, faisait un très joli contraste.
Nous retrouvons également des détails dorés notamment aux brassards et jambières, ce qui fait ressortir les détails. Mais c’est surtout la protection du cou au sommet du plastron qui est sublime. Métallisée, elle est ornée de petites touches délicates de noir rappelant des décors floraux. On retrouve ces mêmes décors sur le casque.

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Bandeau, articulation en vis 360° ;
  • Épaules, articulation en vis 360°, papillon et demi-disque 45° ;
  • Coudes, demi-disques 90° et vis 360° ;
  • Poignets, articulation en vis 360° (détachable) et demi-disque 120° ;
  • Bas-ventre, articulation en rotule 360° ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° ;
  • Genoux, demi-disque 45° et vis 360° ;
  • Chevilles, demi-disque 30° et vis 360°.

Enfin !! Enfin NECA nous propose des articulations en papillon. Merci !! Cela faisait si longtemps que je regrettais leur absence au long des reviews. Et cette fois, le fabricant n’a peut-être tout simplement pas eu le choix. Les armures étant imposantes, cette articulation devenait incontournable. Sous peine de nous offrir une figurine aussi rigide que celle du Last ronin par exemple. Mais aussi pour faciliter la mise du manteau. Elle permet de largement porter les bras vers l’avant ou l’arrière de la figurine, tout en proposant les mêmes possibilités que les articulations généralement utilisées. Ce n’est que du plus !

Pour le reste, les articulations sont assez bonnes. Notons toutefois que les coudes et genoux sont limités par une articulation unique. Exit les doubles disques pour une flexion plus forte. Cela vient probablement des vêtements, qui auraient empêchés une flexion complète, avec ou sans ces articulations plus coûteuses à produire. Et les genoux, parlons-en ! J’ai l’impression que quelque chose ne fonctionne pas correctement dans leur conception. Mon Michelangelo est le seul à avoir ses genoux en parfait état. Mais certaines de mes figurines ne parviennent pas à plier correctement au moins un des deux genoux. Cela vient-il du pantalon ? De la protection du tibia ? De la conception interne de cette articulation ? Quelque chose bloque le retour du genou et déséquilibre la figurine. Je ne préfère pas forcer.

Conclusion

J’ai soulevé de nombreux points négatifs au long de cette review. On pourrait croire que rien ne va. Mais comme vous pouvez le voir à travers les photos, cela n’enlève rien à sa beauté. Une plus grande attention à certains détails aurait été idéale comme certaines articulations ou le système masque/casque. Mais c’est surtout le manteau qui me pose le plus de problèmes. On est très en-dessous du reste de la figurine, qualitativement parlant. Et si c’était pour produire ça, j’aurais encore préféré un modèle rigide comme celui que Brodie Perkins avait proposé initialement. Trop fin. Mal détaillé. Et surtout non doublé, avec cette affreuse couleur blanche à l’intérieur.

En dehors de ça, le rendu est sublime. Ce n’est pas un hasard si dès les premières photos, les fans ont été conquis. Les détails de l’armure sont superbes. Les traits de visage de Michelangelo ne sont pas des meilleurs, mais l’aspect général est top. Le visage est hideusement fidèle à ce qu’il était dans le film !

Juillet 2023 – 4-pack

Michelangelo est sorti dans un premier temps à travers le pack exclusif de la SDCC 2023, en juillet. Le design de la boîte s’inspire du coffret VHS du troisième film.

Le pack proposait quelques accessoires inédits, comme quatre têtes reprenant les expressions du premier film et deux sceptres du temps supplémentaires.

Octobre 2023 – 2-pack

Dans un deuxième temps, Michelangelo est également sorti chez les revendeurs à travers un double pack, aux côtés de Leonardo.

Déco page

Figurines de Michelangelo du film de 1993

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

  • TMNT 1993 movie series – Michelangelo (NECA – Figurine 2023)

Galerie

Prototype

Ces prototypes ont été sculptés par l’artiste Brodie Perkins, qui en a partagé les images sur son Instagram.

Packaging

4-pack (exclusivité de la SDCC 2023)

2-pack (version standard)

Collection de Leomir

Galerie officielle

Crédits Photos

  • NECA (Photos officielles par le photographe Stephen Mazurek).
  • Collection de Leomir (Figurine et accessoires).
  • Prototype (Instagram de Brodie Perkins)