Teenage Mutant Ninja Turtles : Saturday Morning Adventures #6 (IDW Publishing)

TMNT : SMA #5

Swapping pads, part. 2

TMNT : SMA #6

Shiny and chrome

TMNT : SMA #7

Shreddercon !

TMNT : SMA #8

A far-out encounter of the Ogg kind

Histoire : Erik Burnham.
Scénariste : Erik Burnham.
Illustrateur : Dan Schoening.
Coloriste : Sarah Myer.
Lettreur : Nathan Widick.
Assistant d’édition : Nicolas Niño.
Éditeur : Charles Beacham.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 32.
Prix : $ 3,99.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Jack Lawrence
Dan Schoening
Travis Hymel
Jon Sommariva


Première édition
25 octobre 2023 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine
TPB Teenage Mutant Ninja Turtles : Saturday Morning Adventures, volume 3
(18 septembre 2024)


France

Pour une fois, les informations n’intéressaient pas les tortues. Malgré la présence d’April à l’antenne, elles préféraient changer de chaîne. La raison ? Un débat politique entre les candidats à la mairie de New York. Les quatre frères ne voyaient pas pourquoi ils devaient y prêter attention. Après tout, ils n’étaient que des adolescents sans droit de vote. Ni même la possibilité de voter une fois adultes. Cette position décevait terriblement Splinter, qui ne se gênait pas pour leur rappeler qu’ils avaient tout intérêt pour se sentir concernés. L’élection d’un individu pouvait changer leur vie, en bien comme en mal. Ils devaient se tenir prêts aux changements. Et donc suivre l’actualité politique.
April présentait le débat, tandis que Burne Thompson posait les questions épineuses aux deux candidats, qui se trouvaient au coude à coude dans les sondages. Et les questions étaient de haut vol ! Pour ouvrir la soirée, la première concernait l’Association des Hamburgers, qui se plaignait de l’augmentation du nombre de pizzerias dans la ville. Un problème terriblement profond. Mais soudain entrait un intrus tout à fait inattendu. Le candidat Polk était corrigé dans son affirmation par Chrome Dome, qui rappelait que New York n’était pas la capitale mondiale de la pizza ! Cette apparition surprenait les mutants, qui pensaient être débarrassés du robot pour de bon. Sans plus tarder, ils partaient pour le plateau de Channel 6.

Sur le plateau, Chrome Dome annonçait sa candidature à l’élection, devenant ainsi le troisième membre à prendre part à la bataille d’accession. Bien qu’il fût arrivé en retard, Thomspon ne s’opposait pas à son entrée en lice. Les jours suivants, le robot se présentait dans diverses associations pour leur annoncer son programme. Bien que terriblement superficiel dans ses propositions, il ramassait 83% des intentions de vote. En une semaine, une robomania s’emparait de New York. Les tortues suivaient Chrome Dome, l’espionnaient, mais ne trouvaient rien de compromettant à son sujet.
Après plusieurs jours, les frères avaient enfin l’idée de suivre la machine pour voir ce qu’elle faisait en dehors de ses apparitions médiatiques. Chrome Dome se dirigeait vers un vieil entrepôt abandonné. Se dirigeant vers une fenêtre, les mutants observaient leur cible parler avec un visage familier. Le professeur McGuffin ! Mais ce dernier semblait se diriger droit vers un mur. S’il voulait se servir du robot géant comme d’un levier pour transformer New York en ville utopique, il se rendait compte que Chrome Dome n’avait pas les mêmes intentions. Il comptait en devenir le dictateur. Au cas où la situation viendrait à s’envenimer, le professeur avait prévu une télécommande pour désactiver sa création. Hélas pour lui, le robot s’emparait de l’appareil et le détruisait entre ses grosses mains de métal. Les tortues entraient en scène, lui ordonnait de relâcher McGuffin. Chrome Dome s’exécutait avant de sortir de ses lasers et de tirer sur les ninjas. En vain, son artillerie ne fonctionnait plus. Il repoussait les assaillants tout en se disant qu’il n’aurait bientôt plus à se battre. Devenu maire, les forces de l’ordre seraient sous son contrôle. Elles traqueraient les tortues jusque dans leurs cachettes.
Une fois Chrome Dome parti, les quatre mutants relevaient le professeur, chamboulé. Il ne pensait pas à mal. On avait apporté la carcasse du robot au T.C.R.I. pour étude. Le curieux scientifique avait simplement tenu à le reprogrammer pour en faire un candidat et un maire idéal. Mais il avait encore un plan. La télécommande était détruite, mais pas la puce à l’intérieur. Il « suffisait » aux tortues de l’implanter dans les circuits du robot. Un autre problème se présentait aux ninjas. Ils ne pourraient pas attaquer une personnalité publique comme Chrome Dome. Les adolescents partaient s’entretenir avec April pour trouver une autre solution, par la voie de la légalité.

La journaliste était surprise d’apprendre que Chrome Dome n’était pas celui qu’il prétendait être. Ils devraient trouver une faille dans sa campagne à l’aide du code des élections. Après des heures à éplucher l’imposant manuel, April avait finalement trouvé quelque chose. Ils devaient faire admettre à Chrome Dome un élément important.

Deux semaines plus tard, la machine remportait les élections. Sur l’estrade de la victoire, il ouvrait la traditionnelle foire aux questions avec la presse. April prenait la parole, lui rappelant qu’il ne pouvait gagner, puisqu’il n’était pas enregistré comme citoyen de New York. Apprenant cela, la machine devenait folle. Le public s’enfuyait de la salle. Les tortues sortaient leurs armes, mais se rendaient compte que le vainqueur de l’élection avait réparé son artillerie et faisait feu à tout va. Chrome Dome était conscient que son action risquerait de nuire à sa réputation. Mais les dernières semaines avaient été riches en apprentissage. Avec un bon avocat, il devrait pouvoir s’en sortir sans problème. Les ninjas s’attaquaient à lui tour à tour. Michelangelo prenait le dessus, utilisant son lasso pour ficeler les jambes du robot et lui faire mordre la poussière. Les tortues se jetaient ainsi sur lui pour l’empêcher de se relever, laissant le temps à Donatello d’ouvrir le panneau de commande situé dans le front de Chrome Dome. La machine était enfin désactivée.

Le soir venu, April annonçait la fin de Chrome Dome au journal télévisé. C’était son opposant Al Polk qui avait pris la tête de la mairie de New York avec la disqualification du robot. Les tortues se reposaient dans le canapé en regardant la télévision. Elles étaient sidérées de voir qu’autant de personnes avaient pu croire au baratin superficiel de Chrome Dome, sans plus se renseigner sur son programme. Il est souvent plus simple d’accorder sa confiance à celui qui dit ce que l’on veut entendre plutôt que de fouiller ses intentions. Il saura parfaitement en profiter. Raison pour laquelle les tortues devaient toujours suivre l’actualité et faire attention aux grands dirigeants.


Personnages

  • Chrome Dome
  • Donatello
  • Leonardo
  • Michelangelo
  • Raphael

Autres

  • April O’Neil
  • Burne Thompson
  • Irma
  • McGuffin
  • Splinter
  • Vernon Fenwick

Autour du numéro

  • Le titre de ce numéro, Shiny and chrome, est une référence à une phrase culte du film Mad Max – Fury Road.
  • Splinter avait dit aux tortues que Chrome Dome avait été détruit après avoir été écrasé sous une presse hydraulique. Cela fait référence à l’épisode La nuit des durs (S7 E6).
  • L’inscription des candidats à la mairie semble être décidée sans problème par le chef de la rédaction de Channel 6 dans cet univers, puisque Thompson ne s’oppose en rien à l’entrée de Chrome Dome. Aucun autre membre plus officiel n’entre en jeu.
  • On apprend que Vernon fait partie d’un groupe contre les troubles d’anxiété.
  • Le film dont fait référence Michelangelo en ficelant les jambes de Chrome Dome est L’empire contre-attaque.
  • Lorsque Leonardo, Michelangelo et Raphael se jettent sur Chrome Dome pour l’immobiliser au sol, le robot ne mesure plus que la taille d’un simple humain. Gros problème d’échelle !

Couvertures

  • Cover A – Jack Lawrence.
  • Cover B – Dan Schoening.
  • Cover C – Travis Hymel.
  • Cover RI A – Jon Sommariva. 10 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RI B – Jon Sommariva. 25 copy Retailer Incentive cover.

Galerie