Teenage Mutant Ninja Turtles : Saturday Morning Adventures Continued ! #4 (IDW Publishing)

TMNT : SMAC ! #2

The Turtle King, part. 2

TMNT : SMAC ! #3

Voyage to...Turtlantis

TMNT : SMAC ! #4

Swapping pads, part. 1

TMNT : SMA #5

Swapping pads, part. 2

Histoire : Erik Burnham.
Scénariste : Erik Burnham.
Illustrateur : Dan Schoening.
Coloriste : Luis Antonio Delgado.
Lettreur : Ed Dukeshire.
Assistant d’édition : Thea Cheuk.
Éditeur :
Charles Beacham.
Design et production :
Johanna Nattalie.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 32.
Prix : $ 3,99.

Tirage physique américain : Chiffres à venir.

Couvertures
Jack Lawrence
Dan Schoening
Travis Hymel
Freddie Williams II


Première édition
30 août 2023 (VO)
– (VF)


Réimpression américaine
TPB Teenage Mutant Ninja Turtles : Saturday Morning Adventures, volume 2
(7 mai 2024)


France

Caché dans un entrepôt, Krang cherchait à arracher ne serait-ce qu’un petit fragment de la météorite rapportée par Shredder (SMAC #2). Mais il ne parvenait même pas à l’égratigner. Et ce, depuis une semaine ! Comment des personnes, lors du Japon médiéval, étaient-elles parvenues à en extraire suffisamment de matière pour en faire une lame de sabre ? Pour Shredder, ils avaient eu recours à la magie. L’extraterrestre décidait de contacter le général Traag, resté en Dimension X à bord du Technodrome. Le soldat de pierre lui envoyait un scalpel laser par un portail interdimensionnel. Cependant, il l’avertissait que cette technologie pouvait rencontrer des problèmes avec le portail… Krang ne voulait rien entendre. Il avait besoin de ce scalpel, pourvu qu’il fonctionne sur la météorite.

Les tortues s’étaient rendues dans les laboratoires du T.C.R.I. pour s’entretenir avec le professeur McGuffin. Le scientifique leur apprenait que la météorite avait été envoyée par les laboratoires de Tokyo pour réaliser une étude. Elle était composée d’un métal inconnu sur Terre. Donatello pensait savoir ce que Krang voulait faire et invitait ses frères à rentrer au repaire. Ils devaient retrouver leurs ennemis au plus vite.
Shredder et Krang allaient sans doute chercher à se faire une arme ou un bouclier avec cette météorite. Mais si un laboratoire de haute technologie était incapable de couper ce métal de l’espace, l’extraterrestre rosâtre risquerait de recourir à la technologie de la Dimension X. Cela tombait bien, il avait un appareil capable de détecter si un portail était ouvert.
Traag ouvrait ce portail interdimensionnel comme Krang le désirait tant. Mais comme redouté, le scalpel n’arrivait pas dans le laboratoire de fortune de l’extraterrestre. Il y avait bien eu un dysfonctionnement. Il était apparu dans les marais de Floride… Et Leatherhead le découvrait. Appuyant sur la gâchette, il découvrait là une terrible arme.
L’appareil de Donatello détectait l’ouverture du portail en Floride. Si Michelangelo espérait que leurs amis grenouilles puissent le chercher à leur place, les tortues étaient d’avis de s’y rendre pour s’assurer de le trouver. Ils n’avaient pas droit à l’erreur. Mais un autre problème était soulevé. Ils ne pouvaient laisser la ville sans défense, si Krang venait à attaquer d’une manière ou d’une autre. Splinter leur suggérait de faire deux groupes. Un qui resterait là. Un qui partirait dans les marais.

Un aéroglisseur filait à travers les marais. À son bord, Bedelia Badd et ses deux fils. Ils venaient de dérober la recette d’un petit restaurant. Soudain, leur course était arrêtée par un filet. Jetés à l’eau, ils rencontraient les Punk frogs. Manque de chance, les batraciens adoraient ce restaurant. Le cuisinier leur donnait ses burritos périmés ! Les malfrats dégainaient leurs armes, mais les grenouilles étaient plus rapides et ne tardaient pas à les appréhender. Au même moment, Leonardo les contactait. Il leur annonçait la venue de Donatello et de Raphael.
Deux jours plus tard, les deux frères arrivaient dans les marais à bord du Turtle van. Raphael n’aimait pas beaucoup l’idée de s’éloigner trop de New York. Les voyages longs le rendaient bougon. Les tortues étaient reçues par Attila et Rasputin. Donatello avait une version portative du traceur. Les quatre mutants ne perdaient pas de temps, et montaient à bord de l’aérogrlisseur de Bedelia pour gagner du temps et couper à travers l’eau. Mais soudain, l’appareil explosa. Jetés à l’eau, les batraciens et reptiles voyaient une vieille connaissance sur le rivage. Leatherhead, armé de l’appareil envoyé depuis la Dimension X. Les tortues sortaient de l’eau, Raphael le premier. Mais l’alligator se montrait particulièrement redoutable et le repoussait sans mal. Il en allait de même pour Attila et de son fléau d’arme. Donatello était repoussé à la suite. Leatherhead s’apprêtait à le tuer avec son nouveau jouet, lorsque celui-ci fut surpris par un imprévu. Son arme ne fonctionnait plus ! Le colosse à écailles ne s’importait pas pour si peu. Il jetait l’arme. Tuer une tortue à main nue ne devrait pas être bien compliqué.
Face au danger, Rasputin avait une flèche ! Son trait atterrissait aux pieds de Leatherhead, qui se moquait de la grenouille. Elle était réellement un bon archer ? Il en doutait. Mais le but du batracien n’était pas de le toucher directement. La seconde suivante, un puissant flash émanait de la flèche. Alors que tous étaient encore aveuglés par l’explosion, Donatello essayait de mettre la main sur l’arme de Krang. Le ninja y allait à tâtons au sol. Mais rien n’y faisait, il ne parvenait pas à retrouver le mystérieux objet. Une ombre cachée dans les arbres s’en était déjà emparée, sans que personne ne la voie. Il s’agissait de Shredder !

Craignant Leatherhead, les tortues et les grenouilles prenaient la fuite dans l’eau. Raphael envoyait un de ses saïs dans une ruche à proximité de l’alligator. S’écrasant au sol, le nid révélait des dizaines d’abeille bien décidées à se venger du gros lézard qu’elles prenaient pour leur agresseur. Leatherhead se jetait à l’eau et quittait le lieu du combat aussi vite qu’il le pouvait.
Une fois le danger écarté, les quatre compagnons regagnaient le rivage. Raphael ramassait son arme tandis que Donatello se rendait hélas à l’évidence. Le signal de l’appareil inconnu s’était éloigné et avait complètement disparu.


Personnages

  • Attila
  • Donatello
  • Leatherhead
  • Raphael
  • Rasputin

Autres

  • Genghis
  • Krang
  • Leonardo
  • Napolon
  • McGuffin
  • Michelangelo
  • Shredder
  • Splinter

Autour du numéro

  • La série précédente des Saturday morning adventures comprenait quatre numéros. La nouvelle version, avec des arc narratifs qui se suivent, est prévue pour une durée indéterminée. Initialement, elle avait été nommée « Saturday morning adventures continu’ed ! », puis « Saturday morning adventures continued ! ». Finalement, IDW a préféré lui donner le même nom que la série précédente, en rajoutant sur les trois premier numéros un logo « New series« . Pour éviter des problèmes de classement sur le Tortuepédia, nous avons choisi de laisser le titre « continued ! » jusqu’à ce numéro y compris.
  • Cet épisode nous en dit plus sur la chronologie de cette série par rapport au dessin animé de 1987. S’il s’agit d’un autre univers, celui-ci reprend de nombreux éléments de la première série des Tortues Ninja. Ici, nous apprenons que Krang se trouve sur Terre. Le Technodrome en Dimension X, en mauvais état, Traag à son bord. Cela rappelle beaucoup l’état de Krang et Shredder à l’issue de la saison 7. En revanche, la saison 10 dépeignait un Technodrome dans un état critique. Il a très bien pu être restauré.
  • Donatelllo a l’idée de traquer l’ouverture d’un portail interdimensionnel après s’être entretenu avec le professeur McGuffin. Mais cela faisait déjà une semaine que Krang cherchait à découper la météorite. Les tortues ont eu de la chance ! Que se serait-il passé si Krang avait demandé à Traag son appareil quelques heures après l’avoir volée ? La magie du scénario !
  • Difficile à croire qu’un alligator, aux écailles si robustes, qui plus est sous sa forme mutante, puisse être mis en difficulté par des abeilles ! Même par centaines.
  • Dans ce numéro, Raphael brise le quatrième mur en rappelant à Leonardo que s’ils étaient des héros de pacotille, jamais leurs produits dérivés ne se vendraient si bien.
  • Nous retrouvons dans ce numéro Bedelia Badd et ses fils Bubba et Buford. Ils n’étaient apparus que dans l’épisode Sale temps pour Donatello (S5 E6).

Couvertures

  • Cover A – Jack Lawrence (dessin) et Raul Angúlo (couleurs).
  • Cover B – Dan Schoening (dessin) et Raul Angúlo (couleurs).
  • Cover C – Travis Hymel.
  • Cover RI A – Freddie Williams II (dessin) et Andrew Dalhouse (couleurs). 10 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RI B – Freddie Williams II. 25 copy Retailer Incentive cover.

Galerie