TMNT 1991 movie 7″ series – Tokka (NECA – Figurine 2020)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Todd Langen, Jim Henson’s Creature Shop.
Date de création :
Avril 1990.


Année : 2020.
Wave
:
1.
Série :
TMNT 1991 movie 7″ series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk.
Sculpteurs : Jason Frailey.
Peinture : Jon Wadell et Geoffrey Trapp.
Design du packaging : Chris Raimo.
Photographies : ?.


Taille : 17 cm.
N
ombre d’articulations : 35.
Nombre d’accessoires : 13.
Univers : Les Tortues Ninja II (film 1991).


Ouverture des précommandes : 31 juillet – 7 août 2020.
Date d’arrivée américaine : 
À partir du 30 novembre 2020.
Date d’arrivée française : À partir du 2 janvier 2021.

Prix originel américain : 69,99$.


Réédition :

Déco page

Présentation du personnage

Shredder était de retour, décidé à se venger des tortues et de Splinter. Sa défaite sur les toits était une humiliation.
Pour cela, il devait réunir les derniers membres du Foot ClanLe T.G.R.I. faisait alors la une des journaux avec la révélation du traitement de déchets hautement radioactifs. Ces déchets étaient la source de la mutation des tortues. C’était ainsi que Shredder pourrait se venger, en faisant s’affronter « monstres contre monstres ». Il demanda à Tatsu de lui ramener les deux plus féroces créatures qu’il pouvait lui trouver. Après avoir capturé le professeur Jordan Perry, à la tête du projet du T.G.R.I., il lui demanda de transformer une tortue alligator et un loup en mutants. Naissaient ainsi Tokka et Rahzar.

Perry, conscient des problèmes que cela risquerait d’entraîner, avait cependant modifié le mutagène, rendant les créatures idiotes. C’était à travers cette faille qu’il comptait les fragiliser pour espérer un jour pouvoir les vaincre…

La figurine de Tokka a été révélée à l’occasion du New York Toy Fair 2020. Mais sa production était déjà très fortement évoquée lors du Comic Con de juillet 2019. NECA laissait entendre alors que Rahzar et la tortue étaient bien prévus et seraient certainement teasés en février 2020.

Tokka était vendu dans un double pack, aux côtés de Rahzar. Pour la première fois, NECA a voulu tester une nouvelle méthode de distribution. Afin de faire face aux spéculateurs et la rupture de stocks quasi-immédiate en magasins, le fabricant a proposé la vente de ces figurines du 31 juillet au 7 août 2020 en exclusivité sur leur site internet, pour le monde entier (limité à 20 pays), à raison de deux packs par personne. Ainsi, tous les fans désirant acquérir ces figurines pourraient les obtenir sans le moindre problème, à condition de ne pas passer à côté de cette fenêtre de précommande.

Les premières figurines ont été distribuées à partir du 30 novembre chez les fans, à commencer par les américains. En France, les premiers arrivages se sont fait au début du mois de janvier 2021. Face à un important nombre de commandes, NECA n’a pas pu distribuer toutes ses pièces immédiatement et estimait parvenir à tout envoyer jusqu’au mois de février.

Ce blister est très différent des autres figurines Tortues Ninja. Les figurines étant extrêmement imposantes, la boîte est bien plus grosse que ce qui s’est vu jusqu’ici.

Comme les autres doubles packs, la boîte présente les figurines à travers une fenêtre en plastique. Le logo du film se trouve sur la partie centrale haute et l’illustration de son affiche en partie inférieure. Les nom des deux mutants sont étrangement représentés avec un effet de perspective à la Star Wars.
L’ensemble de la boîte présente comme toujours un certain nombre de photographies ainsi que la mention de la possibilité de changer les expressions du visage des figurines (surtout Tokka en réalité).

La figurine

La figurine de Tokka est tout simplement magnifique. La ressemblance avec le costume du film est saisissante. Le mutant n’est guère plus grand que les tortues du premier film. Mais comme Rahzar, elle est tout simplement ultra massive. Ses membres sont bien plus épais que les tortues. Sa carapace lui confère un volume très particulier. Entrons dans le détail !

Comme les autres personnages fabriqués par NECA, Tokka est composé de plusieurs types de plastiques. Le plastique souple est utilisé pour son plastron, comme pour les tortues, mais aussi sur les pics de sa carapace et les différentes protections qu’il porte aux coudes et genoux.

Le plastique de la peau du mutant rappelle beaucoup celui des tortues sorties précédemment. L’apparence de Tokka dans le film de 1991 était bien plus proche de celle d’une véritable tortue, à commencer par les nombreux plis au niveau de son cou. Le détail est extrêmement bien représenté ici et les jeux de coloration avec la peinture renforcent cet aspect. On a presque l’impression que son cou est mou, comme le costume du film ! La petite tête de la tortue alligator est ultra détaillée, avec de nombreuses rides, textures… Les dents sont soigneusement sculptées, principalement sous son bec, avec deux rangées de dents qui se superposent. L’intérieur de la bouche n’est pas en reste, tant au niveau du palais de Tokka que de sa langue.
Au niveau des épaules, la tortue possède de nombreuses épines. Contrairement à la carapace, celles-ci sont directement moulées dans les bras. Ces bras, très (trop ?) musclés, sont recouverts par les protections aux coudes, et des bandes. Ces protections sont faites dans un plastic plus souple, collées sur l’articulation des coudes. On y retrouve un très beau mélange de textures entre cuir, morceaux de pneus et tissus. Les jambes sont faites dans le même style de conception. Les pieds de la tortue sont épais. Les articulations facilitent sa stabilité au sol, couplées avec des doigts écartés.

Le plastron de la tortue est réalisé dans un plastique souple, collé sur le ventre de Tokka. Il est de la même taille que celui des tortues, ce qui confère un aspect très particulier à la tortue alligator, la rendant plus monstrueuse et démesurée que les mutants de Splinter. À l’arrière, la carapace est un bijou de sculpture. Elle est réalisée en trois parties : le socle, qui fait raccord avec le dos de Tokka, les bordures autout de la carapace même, et enfin la partie bombée de la carapace. Cette tripartition permet d’intégrer les pics en plastique souple à la carapace et à la bordure. NECA aurait très bien pu fabriquer une carapace en un bloc ou deux, avec les pics directement sculptés à la carapace. Est-ce pour des raisons de sécurité ? Ou de meilleures finitions ? Les pics restent malgré tout relativement durs et dangereux pour un enfant en bas âge !
Les écailles de la carapace sont toutes sculptées, comme pour les tortues du premier film. Les dessins qu’elles forment convergent vers une ligne verticale au centre de la carapace.

Accessoires

Se retrouvant dans un même pack, la plupart des accessoires peuvent être attribués à Tokka ou à Rahzar.

La tortue dispose de trois paires de mains interchangeables. Une paire avec les doigts ouverts, une lui permettant de tenir des accessoires, et une aux poings refermés. Les mains du mutant sont gigantesques par rapport aux figurines sorties précédemment. Comme toujours, le soin est porté sur le détail des doigts.

Nous disposons dans ce pack de deux « armes », un tuyau et un morceau de bois. Le tuyau est celui qu’utilise Rahzar pour frapper Tokka sur la tête, au moment où Shredder discute de les tuer avec le professeur Perry, car trop stupides. Le morceau de bois est un demi-rondin, renvoyant peut-être aux poteaux électriques détruits par les deux mutants lors du saccage d’une rue pour provoquer les tortues.

Enfin, les beignets d’avant combat ! Une petite boîte en papier cartonné rose reprend l’emballage des donuts. Pour la première fois, NECA a eu l’opportunité de reproduire à l’exactitude les décorations sur la boîte. Il n’y avait certainement aucune restriction de droit pour celle-ci ! Seule petite différence avec la version visible dans le film, le système d’ouverture au niveau du couvercle. Mais on chipote, à cette échelle c’est déjà très bien !
À l’intérieur, il est possible de ranger les donuts. Ceux-ci sont moulés ensemble, à raison de sept donuts répartis sur deux étages de quatre. Il y en a un manquant, représenté par celui écrasé entre les grosses pattes de Rahzar. Les donuts sont une fois encore très réalistes, avec de nombreux détails rappelant le biscuit et le sucre glacé sur leur surface. Le beignet écrasé est lui aussi très détaillé. On retrouve même à l’intérieur la petite capsule d’anti-mutagène !

Le tube de mutagène T.G.R.I., déjà présent avec la figurine de Super Shredder, se retrouve à nouveau dans ce pack. Il est parfaitement identique à celui sorti précédemment. Bien plus fin que le tube du film de 1990 (présent avec Splinter et le pack exclusif de la Comic Con de 2018), le mutagène est visible à l’intérieur. Il n’est pas possible d’ouvrir le tube et le vert du liquide n’est que la couleur du plastique. Comme cet accessoire existait déjà précédemment avec Super Shredder, on pourra donc regretter que NECA n’ait pas veillé à apporter une petite nuance, comme le représenter vide par exemple. Après tout, il a bien fallut le vider pour créer Tokka et Rahzar !
Enfin, l’extincteur utilisé par les tortues pour neutraliser une bonne fois pour toutes les deux mutants de Shredder. Celui-ci est relativement sobre. Il s’agit d’une bombonne de plastique avec une imitation d’étiquette avec les instructions imprimée sur l’extincteur. Il est complété par un tuyau souple puis un bec dur par lequel est sensée sortir la mousse.
Une fois encore, nous avons un accessoire qui reprend bien celui vu dans le film. Petit bémol à la rigueur pour la longueur du tuyau souple, légèrement trop court pour être tenu entre les mains des tortues efficacement.

Peinture

Les couleurs de Tokka sont relativement basiques, mais très bien mises en valeur sur cette figurine. La peau de la tortue possède de nombreux effets de lumière, du vert foncé au vert plus clair, mettant en valeur sa musculature. L’ensemble de la peau de la tortue est parsemé de tâches foncées, principalement au niveau du cou, des épaules et du bassin. Le cou est quant à lui brossé d’une peinture verte-jaune en direction de son ventre. Cela accentue l’effet membrane fine du cou à travers ces plis.
Le visage de Tokka est rendu encore plus expressif par la réussite de la peinture. Le mélange sculpture-texture-articulations-peinture est excellent, principalement pour les jeux d’ombres avec tous les plis. Les dents de la tortue sont toutes peintes. L’intérieur de sa bouche est représentée par une couleur brune-rosée, où un lavis de peinture sombre est venu accentuer les reliefs, notamment entre les dents et au niveau du palais. Le tout est vernis pour lui conférer un aspect brillant/humide.

Le plastron de la tortue alligator est d’un jaune sombre. Les taches plus sombres, caractéristiques de Tokka, sont bien mises en avant, à travers un jeu de teintes brune et oranges, complétées par du noir. Le résultat était peut-être plus convainquant sur le prototype, car l’application des peintures était plus légère que sur la version finale et donc plus fidèles aux costumes du film.

Le véritable point négatif se trouve au niveau des pics de la carapace de Tokka. La peinture est excellente, là n’est pas le problème. En revanche, le fait que les pics soient souples, a tendance à écailler la peinture, qui n’est pas très élastique. Cela se voit déjà au bout de quelques jours en main. J’ai peur pour les années à venir. Faites extrêmement attention à ne pas trop plier ces pics !
La carapace de Tokka est peinte de brun et les très nombreux reliefs de celle-ci sont accentués par un brossage d’un brun-jaune.

Les quelques éléments d’équipement de la tortue sont composés de protections de cuir, de tissus blancs et de pneus de véhicules. Tous ces éléments sont peints avec attention. Les tissus se retrouvent salis, le cuir très texturé.

Articulations

  • Sourcils, petite vis 30° ;
  • Bec ;
  • Mâchoire, articulation en vis 75°  ;
  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Cou, articulation en roule 360 ;
  • Épaules, articulation en rotule 360° et demi-disque 45° ;
  • Coudes, doubles demi-disques 60° et rotule 360° à l’extrémité supérieure ;
  • Poignets, articulation en rotule 360° (détachable) et demi-disque 180° ;
  • Poitrine, demi-disque et rotule 360° ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° et demi-disque 90° cranté ;
  • Genoux, demi-disque 90° et rotule 360° sur une extrémité ;
  • Chevilles, demi-disque 90° et rotule 360°.

Les articulations de Tokka sont l’un de ses nombreux points forts. Le format du mutant et son design ont permis à NECA d’innover de ce côté et proposer des points d’articulations ultra efficaces. C’est notamment le cas au niveau des chevilles, possédant une articulation en rotule permettant  de bouger le pied de haut en bas, de l’incliner sur le côté et de le faire tourner entièrement. Cela lui assure une stabilité parfaite au sol, ce qui n’a pas toujours été le cas avec les figurines précédentes.

La taille de ses membres, couplés à ces articulations, rendent la figurine encore plus impressionnantes. Les jambes comme les bras deviennent d’incroyables armes pour la tortue alligator. Le seul petit point négatif est une fois encore la trop forte rigidité des épaules du personnage, ce qui contraste avec la liberté de mouvement du reste des membres. Les coudes et les genoux sont doublement articulés, permettant de fléchir totalement ces membres. Contrairement aux tortues sorties en 2018, les protections des genoux et des coudes n’empêchent pas cette flexion car les lanières sont plus fines. Bref, presque tous les mouvements sont possibles pour Tokka !

Comme les tortues de la première wave, Toka dispose d’une articulation au niveau de la poitrine permettant de faire pivoter le haut de son corps, sans être rattaché à la carapace. Un autre point extrêmement positif se trouve au niveau de la double articulation de son cou, à la base et sous la tête. Il est possible de faire bouger la tête de la tortue dans tous les sens, augmentant sa possibilité de mouvements. Vous vous souvenez quand je parlais des plis du cou dans la description de la sculpture de la figurine ? Ceux-ci rendent encore plus réaliste l’articulation du cou au moment de lui donner des mouvements !

Enfin la tête. Jamais NECA n’avait autant articulé une tête pour la licence des TMNT. Il faut bien le reconnaître, Tokka et Rahzar disposaient d’un véritable panel d’expressions mises au point par l’équipe de Brian Henson pour le deuxième film. C’est ce qui les rendait incroyablement réalistes par moments. Tokka principalement. Et NECA a veillé à réellement donner cette possibilité à sa figurine. En premier lieu, il est possible d’ouvrir et de fermer la bouche de la figurine. Un excellent point qui se retrouve finalement de plus en plus dans les jouets pour collectionneurs ces dernières années. Même son bec est articulé, permettant de le bouger légèrement en avant  et mettre en valeur ses petites dents.

Mais le point le plus impressionnant est l’articulation des arcades sourcilières. Celles-ci avaient été brièvement présentées par Pixel Dan lors du Toy Fair 2020. Les arcades sont fixées par une vis au-dessus des yeux de Tokka, ce qui permet de les pivoter et donc de faire froncer les sourcils de la tortue alligator, soit pour la rendre stoïque, soit énervée, soit triste. Il est également possible d’alterner les expressions d’une arcade à l’autre, le rendant dubitatif. Le résultat est juste bluffant ! Un excellent point (et très simpliste finalement) qui vient magnifier une figurine qui était déjà parfaite.

separateurConclusion

J’ai toujours essayé de rester objectif lors de la description des figurines. Mais là il est difficile de ne pas se montrer subjectif. Serait-il risqué de dire que Tokka est LA plus belle figurine Tortues Ninja réalisée par NECA jusqu’ici ?

Tout y est. La figurine est ultra fidèle au costume de l’équipe de Brian Henson. La qualité de ses finitions est impressionnante. Les articulations et la peinture embellissent le tout, permettant de nombreuses postures. Tokka sera, à n’en pas douter, un must-have pour tout amoureux de photos de figurines !
Il y a encore quelques années, jamais je n’aurais espéré, même dans mes rêves les plus fous, avoir un jour une figurine fidèle de Tokka. C’est à présent le cas et le résultat est plus que bluffant. La sculpture de la tortue est impressionnante, tant par le niveau de détail que par son envergure. Sa carapace est incroyable et superbe, conférant un aspect massif à un personnage déjà très imposant.

Les accessoires de la tortue ne sont pas nombreux, et à partager avec Rahzar. Mais finalement, disposait-il réellement de beaucoup d’accessoires ? Je pense que tout ce qu’il y avait à mettre a été fait.

2020 – Unique parution

La figurine ne possède qu’une version à ce jour. Le pack en duo avec Rahzar a été vendu à l’occasion d’une précommande d’une seule semaine sur le site de NECA en juillet-août 2020.

Déco page

Figurines de Tokka du film de 1991

Chez Playmates Toys

Chez d’autres fabricants

  • TMNT 1991 movie series – Tokka (NECA – Figurine 2020)

Déco page

Prototype

Test shot des figurines pour le packaging.

Prototype du New York Toy Fair 2020

Cette galerie est issue du New York Toy Fair 2020. Les modèles présentés ici sont en résine.

Galerie

Photos de la collection de Yoyoalchemist

Galerie officielle

Crédits photos