TMNT 1990 movie 7″ series – Ultimate April O’Neil (NECA – Figurine 2021)

Fabricant : NECA.

Créateurs : Peter Laird, Kevin Eastman.
Date de création : Automne 1988 – printemps 1989.


Année : 2021.
Wave
:
TMNT Ultimate.
Série :
TMNT 1990 movie 7 series.
Lieux de production :
Chine.


Studio de modélisme : NECA, sous la direction de Randy Falk et de Trevor Zammit.
Sculpteurs : Adrienne Smith et Trevor Grove.
Peinture : Jon Wadell et Geoffrey Trapp.
Prototypes :
True Cast Studios.
Design du packaging : Chris Raimo.
Photographies : Stephen Mazurek.
Remerciements : Judith Hoag.


Taille : 18 cm.
N
ombre d’articulations : 32.
Nombre d’accessoires :
12 + 1 socle.
Univers : Les Tortues Ninja (1990).


Date de précommande : Du 27 avril au 11 mai 2021.
Date de sortie :
Autour du 13 août 2021.
Date de sortie Française :
Novembre 2021.

Prix originel américain : 29,99$ (édition standard) 99,99$ (édition exclusive).
Prix courant français : 31,99 – 35,99 € (en fonction des boutiques).


Rééditions : Octobre 2021 (nouveaux genoux).

Présentation du personnage

April O’Neil était une jeune et ambitieuse journaliste pour la chaîne WTRL 3.

Alors qu’elle enquêtait sur une vague de crimes qui sévissait sur New York, ses principaux suspects essayèrent de la faire taire. Des ninjas Foot envoyés par Shredder s’en prirent à elle dans les couloirs du métro. C’était sans compter sur son ange gardien, Raphael, qui la suivait pour récupérer son saï. Inconsciente, il ramena April au repaire où elle fit la connaissance des tortues et de leur maître Splinter. Reconnaissante, elle les aida à venir à bout de Shredder, qui voulait voir ces « monstres » détruits.

La figurine d’April était très attendue par les fans, notamment lorsque le fabricant a laissé entendre qu’il comptait bien étendre sa gamme et aller le plus loin possible. Mais les problèmes de droits d’image des acteurs et de Warnes Bros. ne permettaient pas de réaliser de figurines aux visages identiques à ceux du film. La création de la figurine de Casey Jones avait été une vraie frustration car son masque ne pouvait être retiré dans sa première version.

Depuis mai 2020, l’actrice Judith Hoag (April O’Neil) était revenue sur le devant de la scène en réalisant des petites conférences avec les équipes qui avaient travaillé sur le film de 1990. À la fin du mois, elle a reçu un colis de NECA avec toutes les figurines déjà sorties. Ce coup de communication laissait entendre sa venue dans la gamme. Aucune information n’a été donnée jusqu’au 11 août 2020. L’actrice a réalisé un live avec Randy Falk, de NECA, où elle annonçait que sa figurine sortirait l’année suivante. Pour promouvoir cela, elle comptait partager avec les fans tout le processus créatif de cette figurine, du début jusqu’à la fin.

Avec les restrictions de la Covid-19, les projets de présentation de la figurine et du processus de sa conception ont largement été revus. Finalement, le 6 avril 2021 NECA a mis en ligne une vidéo de Judith Hoag annonçant une série de vidéos, tous les mardi de ce mois, présentant le projet et la conception de la figurine.
La figurine tant attendue a été entièrement révélée le mardi 27 avril 2021, jour de l’ouverture des précommandes. Certains n’appréciaient pas les visages et principalement les jambes de la figurine, qui sont devenus des mèmes sur internet, du fait des articulations conférant un aspect inachevé et très artificiel. Grosses frustrations pour les fans…

NECA a proposé deux versions pour sa figurine, une édition standard, et une édition exclusive, limitée à 2 000 exemplaires. Cette édition a suscité une très forte polémique car l’actrice Judith Hoag s’était montrée très favorable pour que sa figurine soit distribuée de la meilleure manière possible aux fans, sans restrictions. Cette édition limitée proposait un imperméable jaune et une carte de journaliste signée par l’actrice elle-même. Son prix de 99,99$ en rebutait plus d’un, mais c’était surtout sa distribution qui avait déplu. Les figurines étaient à précommander directement sur le site de NECA, qui rencontrait comme à son habitude de nombreux bugs. Les scalpers se sont donnés à cœur joie, comme toujours. La figurine s’est retrouvée entre 400 et 4 000$ sur internet quelques heures plus tard.
Le fabricant s’est défendu de ce prix du fait de l’imperméable, soi-disant cher à produire. Mais cette technique de marketing a dégouté plus d’un fan, voyant NECA profiter de l’engouement pour la licence pour gagner toujours plus d’argent. Elle est loin l’époque où le fabricant travaillait sur la gamme avec humilité !

April O’Neil a été proposée en précommande internationales directement sur le site de NECA, durant deux semaines, à partir du 27 avril 2021. Par la suite, la figurine serait distribuée en boutiques spécialisées, aux États-Unis comme en France.

La figurine d’April est très particulière à de nombreux égards. À commencer par le blister. Comme toutes les figurines Ultimates et Deluxe de NECA, la boîte dispose d’une ouverture avec un rabat tenu par un scratch. A l’ouverture, la figurine se présente dans une large fenêtre avec ses accessoires.

L’illustration à l’avant du blister est une image collée. Cette illustration est faite dans une carte plastique à effet 3D, qui bouge en fonction de l’orientation de la lumière. On y voit April tenant une interview à travers plusieurs postes de télévision. Bouger le blister permet de donner l’illusion que la télévision capte ou ne capte pas la chaîne, avec un effet de mouchetage à l’image. C’est valable pour tous les écrans de télévision du blister et pas uniquement le central. On retrouve d’ailleurs le petit kunai lancé par Shredder sur un de ses postes, lorsque la journaliste révèle ses soupçons sur le Foot Clan.

Comme toujours, le blister est orné de nombreuses photographies de Stephen Mazurek.

 
Note : La review de cette figurine est réalisée avec la première April. Depuis octobre 2021, une nouvelle version, avec de nouveaux genoux, a été réalisée par NECA.

La figurine

La sculpture de la figurine d’April est relativement convaincante. L’échelle est bien respectée. La figurine est légèrement plus grande qu’une tortue comme dans le film.
Les traits du visage sont, comme nous l’avons vu dans la section de la création de la figurine, très fidèles à ceux de l’actrice Judith Hoag, notamment pour l’échelle. Ses cheveux sont réalisés dans un plastique souple, facilitant les mouvements de la tête et permettant de les ajuster sur les épaules de la jeune femme.

Le design du personnage reprend celui d’April lors de la première moitié du film, jusqu’à l’assaut du Foot Clan dans l’appartement de la jeune journaliste. Pour pousser ce réalisme, les vêtements de la femme sont réalisés dans deux plastiques différents. Les jambes et les bras sont en plastique rigide. La veste sans manche, la chemise sur le tronc et la jupe sont en plastique souple, facilitant les mouvements de la figurine.
Les plis de la chemise d’April sont très réalistes. Le vêtement est orné de quelques boutons et d’une petite broche au col. La veste sans manche dispose également de quelques petites broches.

La figurine possède une montre au bras droit et d’un anneau au pouce de la main gauche. Ils sont sculptés à même les membres et ne peuvent être retirés.

Accessoires

Les accessoires d’April sont assez intéressants, car ils proposent une grande variété d’objets inédits. La jeune femme possède trois paires de mains interchangeables, deux têtes, un sac à main, un saï, un micro et une pile de boîte de pizzas surgelées. Un socle standard aux productions de NECA accompagne la figurine pour faciliter sa stabilité derrière une vitrine. Pour ceux qui ont obtenu la version exclusive de la figurine, on retrouve également le fameux ciré de pluie jaune, que porte April au début du film lors de son agression et un passe de reporter grandeur nature, dédicacé par Judith Hoag.

Les deux visages d’April sont très similaires. L’un est stoïque, l’autre souriant. On sent que NECA a voulu mettre le paquet sur les traits de l’actrice, fraichement obtenus et qui donnent un certain cachet à la figurine. Le résultat est assez déroutant. Si la sculpture est très propre, la peinture est très étrange, donnant un aspect de poupée à la figurine (voir section peinture). La version souriante donne presque l’impression d’une figurine psychopathe prête à égorger une tortue ou un Foot. Les visages sont réussis ! Là n’est pas le problème. Les détails sont trop poussés par rapport au reste de la figurine et surtout les autres personnages déjà sortis. Avec certaines lumières, on a l’impression que le visage est presque vivant. Mais l’ensemble de la figurine (et principalement ces foutues jambes) confèrent un aspect de poupée dérangeant.

Le saï qui accompagne la figurine est différent de celui de Raphael sorti précédemment. Plus long, il dispose notamment de plus de détails, principalement au niveau des bandelettes de cuir du manche. C’est très appréciable !
Celui-ci peut être placé dans le sac à main d’April. NECA a eu la très bonne idée de réaliser un sac malléable et creux avec une ouverture permettant d’y mettre à peu près tout ce que l’on veut. En revanche attention à ce sac ! Son plastique, souple, est fait pour l’ouvrir et mettre des objets à l’intérieur. Mais cela a tendance à écailler la peinture à l’avant. Très dommage, car les détails sont vraiment bons. Le sac est sculpté avec de très fines rainures imitant le tissu. La peinture (imprimée ?) accentue le réalisme de cet objet. Les imitations de cuir sur les côtés et la lanière sont excellentes. On retrouve même de fins liserais rappelant les coutures le long de la lanière. Le détail est poussé une fois encore à son maximum au vu de l’échelle.

Le micro d’April est composé du micro en lui-même, avec les détails renvoyant à la chaîne WTRL 3, et du fil électrique composé d’une tige de métal dissimulée dans une gaine de plastique noir. Il n’est rattaché à rien et doit être caché derrière la figurine.

Les boîtes de pizzas étaient une belle surprise. Aucune photo ne les annonçait jusqu’à la réception de la figurine. Il s’agit simplement d’une accumulation de boîtes carrées et rectangulaires en plastique où sont imprimées des illustrations.

Enfin, le socle. Aah ce socle ! Super idée pour faire tenir une figurine aux articulations mal fichues (on le verra plus tard) et trop mal stabilisée. Le socle mesure 4 cm de diamètre et dispose d’un peg pour y fixer un pied de la figurine, perforé. Le souci est l’écart des pieds d’April avec ses jambes au niveau de la cheville et le peg sensé maintenir le pied, bien trop petit. Mon exemplaire de la figurine a tendance à tomber soit parce que ce peg sort de la perforation du pied, soit parce que la figurine est totalement déstabilisée par l’arcature des jambes (merci les articulations…) et qu’un seul pied repose sur ce foutu socle car les chevilles sont elles aussi arquées…

Peinture

La peinture dans son ensemble est très bonne. La figurine dispose de très nombreux détails peints. Ou plutôt imprimés ? Si jusqu’ici nous étions habitués à des figurines peintes avec quelques couleurs, April dispose de trop nombreux détails précis pour être peints de façon traditionnelle, notamment au niveau de ses vêtements, dignes de vieilles tapisseries des années 60-70’ !

La chemise de la jeune femme est entièrement rouge et ornée losanges bleus. La jupe est quant à elle jaune orangée mouchetée de taches brunes très fines. Les broches sont peintes de couleurs métallisées et dorées. Les décorations du sac et des boîtes de pizzas sont également imprimées. Je ne sais d’ailleurs pas si c’est propre à ma figurine, ou s’il s’agit d’un effet voulu, mais le fond du sac présente des peintures plus claires, comme si le tissu était usé. Un rendu très convaincant !

On en parlait tout à l’heure, le visage est selon moi quelque chose de problématique. Les joues et le front possèdent une légère pigmentation plus rose que le reste des traits du visage de la jeune femme. Le rendu est assez réaliste, mais je ne peux m’empêcher de voir là une poupée ancienne. Le sentiment est renforcé avec la version du visage souriant (il fait vraiment psychopathe) et ces vêtements très années 60’.
Les cheveux sont peints en brun clair et brossés à sec par une peinture brune/jaune mettant en valeur les reliefs de sa chevelure so 80’s. Derrière les cheveux, on peut voir des boucles d’oreilles, elles aussi peintes en doré.

Enfin, les jambes d’April sont peintes en brun beige, imitant des collants. A noter d’ailleurs une petite culotte blanche sous la jupe. Je crois que les peintres n’ont pas trop saisis le concept de collants…
Beaucoup de fans se sont plaints du rendu, tant de la peinture que des articulations, qui massacrent le réalisme général de la figurine (on y revient dans la section articulations ci-dessous). Sur cet exemplaire, pas de chance, une belle dégoulinure de peinture sur le collant à l’avant de la jambe gauche enlève encore plus du peu de réalisme qu’avait cette partie du corps d’April…
Autre gros problème, la peinture des articulations derrière les genoux et aux cheville a tendance à s’écailler, laissant apparaître une couleur chair très disgracieuse. C’est un problème que l’on retrouve régulièrement sur les figurines de NECA (toutes gammes confondues) et je ne comprends pas pourquoi depuis le temps, le fabricant s’obstine à sortir des membres d’une autre couleur et qu’il camoufle cela par une peinture qui part dès la première manipulation. Question de coût ? Sérieux NECA…

Articulations

  • Nuque, articulation en rotule 360° ;
  • Épaules, articulation en rotule 360° et demi-disque 45° ;
  • Coudes, doubles demi-disques 60° et rotule 360° aux deux extrémités ;
  • Poignets, articulation en rotule 360° (détachable) et demi-disque 120° ;
  • Poitrine, demi-disque à articulation très légère ;
  • Bassin, articulation en rotule 360° et demi-disque 150° ;
  • Genoux, doubles demi-disque 45° et rotule 360° sur une extrémité ;
  • Chevilles, demi-disque 15° ;

Nous arrivons sur ce qui est à mon sens le point faible de la figurine. En réalité, ce point faible se trouve au niveau des jambes. Les articulations sur toute la partie supérieure du personnage sont relativement bonnes ! Elles pâtissent simplement de la finesse du personnage. Hélas au vu de l’échelle, les membres sont fins et les articulations doivent s’adapter.

La figurine dispose d’une articulation au ventre, permettant de faire une rotation du buste de gauche à droite. Hélas, il n’est pas possible de trop solliciter cette articulation. Par exemple, la figurine ne peut pas se pencher en avant. Difficile de la faire tenir de manière réaliste dans les bras de Raphael.

Comme à son habitude, NECA a relativement bien dissimulé ses articulations, notamment au niveau des coudes de la figurine, grâce aux plis de la chemise. En revanche, ces plis empêchent de tourner efficacement les bras au niveau du coude. La finesse des membres et la fragilité bien connue des figurines NECA n’encourage pas à trop forcer…

Nous arrivons au bas de la figurine. Aaaah ces jambes !! … L’articulation du bassin est en partie entravée par la jupe. Il est possible de bouger légèrement les cuisses d’avant en arrière et de les décaler sur le côté. Dommage que la jupe ne soit pas en tissu. Le rendu de peinture aurait peut-être été moins bon, mais il est quasiment impossible de bouger ces jambes.
Le vrai problème se trouve au niveau des genoux. Ces articulations si disgracieuses qui ont fait polémique lors de la présentation de la figurine sont très problématiques. Ces doubles articulations permettent à la fois de plier les jambes pratiquement à 120°, mais aussi de tourner les genoux. Sur le papier c’est top ! En réalité c’est une plaie ! Ces articulations fragilisent la stabilité de la figurine et créent une arcature au niveau des jambes. Le problème est renforcé par l’articulation des chevilles, permettant de les bouger d’avant en arrière, mais offrent aussi une rotation légère sur le côté pour stabiliser le personnage au sol. Sauf que la finesse des chevilles déstabilise également à ce niveau l’équilibre de la figurine. En résulte une double déstabilisation genoux / cheville qui fait très facilement chuter April. L’ajout du socle ne change pas grand-chose, puisqu’il est très difficile de faire tenir les deux pieds dessus. Et dans tous les cas, la déstabilisation fait pencher la figurine vers l’avant (vous savez, Michael Jackson et son fameux moonwalk ?) et provoque sa chute… J’ai presque abandonné l’idée de la faire tenir toute seule. La figurine doit rester droite (ça se joue au degré près !) pour ne pas chuter.

MISE A JOUR : NECA a amélioré l’articulation du genou d’April à partir de fin octobre 2021. Face aux fortes critiques des fans, le fabricant à opté pour une articulation moins visible. Cela entraîne par conséquent une diminution de la flexibilité des jambes du personnage. Mais le résultat est moins disgracieux.

separateurConclusion

Cette figurine est à mes yeux très paradoxale. Elle est ultra réaliste (trop réaliste ?) et pourtant totalement gâchée par la présence de ces articulations aux jambes. Ce qui me perturbe le plus est certainement ce réalisme dû au fait des peinture appliquées par impression. On n’a pas la sensation d’avoir une figurine de la même gamme que les autres déjà sorties, aux couleurs relativement basiques. Le soin porté au visage est trop soigné, donnant l’impression d’avoir soit une poupée, soit une figurine ultra réussie, en fonction de l’éclairage et de l’angle de vue. En parallèle, ces immondes articulations aux jambes cassent ce réalisme exacerbé, comme si NECA avait greffé Judith Hoag sur des jambes de jouets de mauvaise facture.

Est-ce une figurine réussie ? Je suis terriblement tenté de dire que oui. Plus j’écris cette review et plus je suis finalement séduit par le réalisme du visage. Mais ces jambes… Ces jaaambes !! À mon avis, c’est à chacun de s’en faire son opinion, notamment en l’ayant entre les mains. Le résultat est en tous cas très particulier ! Avec la mise à jour sur les genoux quelques mois après la sortie de la première version, les avis devraient être moins tranchés.

Août 2021 – Version courante

Première édition du pack Ultimate April O’Neil. Le blister possède un rabat permettant de découvrir la figurine à travers une fenêtre plastique.

Août 2021 – Signature edition

Ce pack Ultimate April O’Neil est la version exclusive de NECA, distribué à 2 000 exemplaires. Le blister possède un rabat permettant de découvrir la figurine à travers une fenêtre plastique.

Derrière April se trouve son imperméable jaune, unique pièce particulière de ce pack. Dans la boîte d’envoi, les fans ont également trouvé le badge de la chaîne WTRL 3, dans une enveloppe à bulle, signé par l’actrice Judith Hoag.

Octobre 2021 – Correction des genoux

Après les fortes critiques visant les genoux d’April, NECA a modifié l’articulation, permettant de proposer une figurine bien moins disgracieuse.

Déco page

Figurines d’April O’Neil du film de 1990

Chez Playmates Toys

  • Aucune

Chez d’autres fabricants

  • TMNT 1990 movie 7″ series – Ultimate April O’Neil (NECA – Figurine 2021)

Déco page

Galerie

Prototype

Photos de la collection de Yoyoalchemist

Photos officielles

Crédits Photos

  • NECA (par le photographe Stephen Mazurek).
  • Collection Yoyoalchemist.