TMNT #99 : City at war, part. 7 (IDW Publishing)

TMNT #97

City at war, part. 5

TMNT #98

City at war, part. 6

TMNT #99

City at war, part. 7

TMNT #100

City at war, part. 8

Histoire : Kevin Eastman, Tom Waltz et Bobby Curnow.
Scénaristes : Kevin Eastman, Tom Waltz.
Illustrateur : Dave Wachter.
Coloriste : Ronda Pattison.
Lettreur : Shawn Lee.
Éditeur : Bobby Curnow.


Édition
IDW Publishing (US)

Pages : 48.
Prix : $ 3,99.

Tirage physique américain : 21 860 exemplaires.

Couvertures
Dave Wachter
Kevin Eastman
Valerio Schiti
Kael Ngu
Oliver Castaneda
Jason Flowers


Première édition
30 octobre 2019 (VO)
– (VF)


Réimpressions américaines
TPB TMNT Vol. 23, City at war, part. 2
(11 mars 2020)

TMNT : The IDW Collection, Vol. 13
(16 juin 2021)


France

Au cours de sa jeunesse, John Bishop avait fait l’objet de nombreux tests pour améliorer son corps androïde dans la Zone 51. Alors qu’il était un adolescent, le Dr. Yuhasz assistait son collègue Colbert sur ces expériences. Ce dernier se moqua du fils Bishop, regrettant que tant de moyens soient déployés pour « ce monstre ». John Bishop les entendit, mais ne dit rien. Son père également entendit ces mots, et entra dans la pièce, furieux, renvoyant l’homme. Entrant dans la pièce, il consola son fils, lui répétant inlassablement que les gens n’avaient pas peur de ce qu’il était à l’extérieur, mais plutôt de tout son potentiel intellectuel.
Peu après cet évènement, John partit observer le cadavre de l’utrom qui s’était crashé sur Terre en 1947 (TMNT #86). Regardant la créature dans son bocal de formol, le Dr. Yuhasz entra pour parler avec l’adolescent, qui savait très bien que Colbert avait raison, malgré sa langue bien pendue. Venir dans cette pièce rappelait à John qu’il demeurait un humain, et non une abomination comme l’utrom. Mais pire encore, que le monde allait avoir besoin d’eux pour lutter contre ces envahisseurs à l’avenir.

La panique s’était emparée des rues de New York. Les mutants criaient de toute part. Bishop et Hun étaient arrivés au bon moment, face aux manifestants devenus des « monstres ». Old Hob se réjouissait de voir ce spectacle. Sally Pride avait pour ordre de poser leur vaisseau, pour sauver le plus de mutants possibles. Au même moment, Casey et ses amis arrivaient sur les lieux du drame. Alopex accourrut vers Raphael, désemparé par ce qu’il venait de se produire. Le vaisseau plein, Sally prit le chemin des airs, rageant contre Old Hob, avec qui elle tenait à s’entretenir rapidement sur cet attentat qu’il lui avait caché.
Les Mutanimals fuyaient à bord de la fourgonnette, semant l’Earth Protection Force. Casey et Jennika s’inquiétaient de ne pas voir April dans la foule, mais ne pouvaient rester éternellement sur cette zone de guerre. La police ne savait plus non plus d’où donner de la tête. Kara Lewis, en charge de la protection des supporters du camp de Stockman était terrorisée par ce qu’il s’était produit. Bishop gardait la tête froide. Son agence avait été révélée au grand jour, tout comme le secret des mutants. À présent, seul le résultat comptait.

Karai marchait sur les pas d’Oroku Saki, réunissant à son tour une assemblée de la pègre de New York, dans le même théâtre que son ancêtre (TMNT #27). Son discours serait sobre, sa proposition, plus qu’alléchante. Il n’était plus question de contrôler les mafieux de la ville par la terreur, mais plutôt de s’en faire des alliés précieux. Ils n’appartiendraient plus au Foot Clan, ils seraient libres à présent de faire de leur argent ce que bon leur semblait. Le clan ne ferait que les surveiller dans leurs agissements, comme une sorte d’arbitre de New York. Arrivaient sur scène bientôt Bebop et Rocksteady, qui fustigeaient leur retour. Karai avait l’intention de montrer que son clan était bien de retour, plus fort que jamais.
Le Rat King se tenait face à Splinter, assis dans son trône. S’il lui avait effacé le souvenir de leur première et unique rencontre (TMNT #36), à présent le rat savait parfaitement à qui il s’adressait. Le membre du Pantheon craignait le pire pour tous, prochainement. Sa sœur était sur le point de libérer le Dragon, son père, et demandait l’aide de Splinter pour remédier aux tourments que cela allait produire. Il était hors de question pour le rat de se rapprocher de nouveau du mal pour remédier à ses problèmes. Cette fois, il resterait fidèle à sa famille. Après avoir tâté de sa canne le mur de sa prison, il lui asséna un premier coup de poing.

Profitant de l’obscurité, les tortues se rendaient dans les locaux de l’EPF pour délivrer Harold et sa compagne. Profitant d’un trou dans le plafond d’un hangar, les mutants virent leur ami travaillant sur un nouveau portail, surveillé par Metalhead. Le robot se posait beaucoup de questions et se méfiait des deux scientifiques, les accusant de lui cacher quelque chose. Impatient que le portail puisse fonctionner, doutant de la sincérité de Lillja, Metalhead le saisit, s’apprêtant à l’envoyer comme cobaye sur l’appareil, vérifier qu’aucun piège ne lui était tendu. Au même instant, Donatello sauta dans la pièce pour l’arrêter. Il n’était pas question de parler pour le robot, qui savait que la tortue chercherait une manière de saboter ses projets. Sur le point d’être tué, Donatello imposa un nouveau doute dans les circuits de son double de fer. Ce n’était pas la machine qui était défaillante, mais bien Metalhead. Le mutant fut relâché pour s’expliquer.
Pendant ce temps, les soldats de l’EPF s’affairaient derrière la porte du laboratoire, alertés par les bruits du combat. Bishop avait eu vent de ce qu’il se passait, et après l’échec de ce soir, il était décidé à ne pas rester à l’arrière cette fois et remporter un bel avantage dans sa guerre. Leonardo vit le danger s’approcher depuis les caméras, prévenant son frère qu’ils n’avaient pas toute la soirée. Donatello demanda alors à Metalhead ce qu’il comptait faire exactement par la suite, pour s’être allié à l’EPF. Le robot lui répondit qu’il comptait obtenir plus de ressources, et utiliser le portail pour atteindre d’autres peuples dans sa recherche de la perfection. Son problème était là. La confiance qu’avaient obtenue Lillja et Meitner de Donatello était due à sa discussion avec Honeycutt (TMNT #19). Metalhead, par nature, ne pouvait la posséder, calculant tout à partir de données chiffrées. Ce qu’il percevait comme un problème sur le portail, venait en réalité de là. Le robot ne le croyait pas et tira sur lui. Leonardo se jeta pour protéger son frère, renvoyant les tirs de ses sabres. C’était ce qu’il fallait à Donatello pour s’approcher du portail et l’emprunter. Il réapparut dans le dos de Metalhead avec un appareil qui le court-circuita.
Ils n’avaient malheureusement pas le temps de célébrer cette belle victoire, l’EPF cernait le bâtiment. Leonardo établit un plan à partir du portail. Tandis que Libby et Harold partiraient se cacher, les tortues se rendraient pour le quartier général du Foot Clan. Michelangelo contacterait leurs amis pour leur y donner rendez-vous et porter ainsi un coup fatal aux ambitions de Karai. Hun et son avatar mutant donnaient des coups dans la porte du laboratoire, permettant aux armées d’envahir le local. Personne ne s’y trouvait, mais Bishop se réjouissait de voir que le portail fonctionnait et le mènerait là où leurs proies se trouvaient…

Karai était assise dans le trône, en salle principale du quartier général d Foot Clan. Une voix bien familière sortit de l’ombre. Il s’agissait de Kitsune, qui venait la féliciter, mais aussi la remercier. Sans son aide, au Japon comme à New York, jamais ses desseins n’auraient pu être aussi facilement exécutés. La jeune femme ne comprenait pas ce que la sorcière insinuait, mais commençait à se rendre compte qu’elle s’était faite manipuler d’une manière ou d’une autre. Cette dernière troqua son visage humain par celui du renard et s’entoura d’une aura lumineuse.
Les murs qui retenaient Splinter prisonnier raisonnaient. Le rat s’était attaqué à la paroi de ses poings, ensanglantés. Rat King essaya bien de le distraire, lui proposant une table chargée en mets délicieux, mais rien n’y faisait. Le mutant était décidé à effacer ses erreurs passées et brisa le mur. Il se retourna vers son interlocuteur, le remercia pour leur discussion, et franchit la prison vers son destin ; la liberté, la mort, ou les deux.
Les tortues pénétraient dans la salle du trône à leur tour. Leonardo s’empressa de parler à Karai, l’avertir que l’EPF était derrière eux, et qu’ils n’auraient aucune pitié pour elle, malgré le pacte signé avec Splinter (TMNT #81). La jeune femme n’avait pas l’intention de se laisser faire, et s’empressa de mettre la main sur son sabre, qui avait disparu. Elle comprit que Kitsune s’en était emparé, la manipulation était à présent certaine. Les soldats déferlaient dans la pièce, les tortues et Karai partirent se cacher. Saisissant un autre sabre, la descendante de Shredder leur faussa compagnie vers un passage secret. Les trois frères étaient livrés à eux-mêmes. Ils devaient libérer Splinter et les orphelins au plus vite. Leonardo partit faire diversion, se jetant dans les armées qui les cherchaient, laissant à ses frères la tâche de retrouver les leurs. Il était bientôt rejoint par Bebop, Rocksteady et une armée de ninjas Foot. Les deux mutants débiles se faisaient une joie de se mesurer à des tortues colossales, et espéraient cette fois prendre l’avantage. Bishop voulait faire de Leonardo sa priorité. Face à tant d’ennemis, Hun et lui passèrent les deux clones en pilotage automatique pour se joindre à la bataille. Le chef de l’EPF se rua sur le fils de Splinter, espérant en terminer avec lui une bonne fois pour toutes.

Michelangelo et Donatello arrivèrent au niveau des appartements des orphelins. Jusqu’ici, ils n’avaient rencontrés aucune résistance. Poussant la porte, ils se retrouvèrent nez à nez avec les enfants, encagoulés comme des ninjas Foot. Les demi-portions se jetèrent sur les deux tortues, qui n’avaient qu’à tendre les bras pour les arrêter. Les orphelins s’excusèrent, ils n’avaient guère le choix. C’était une demande des deux mutants qui se trouvaient derrière eux. Koya et Bludgeon attendaient les frères de pied ferme. Michelangelo fut bousculé au sol de la queue du requin, mais alors que l’aigle se jetait sur Donatello, une décharge la fit tomber raid. Alopex et Nobody étaient arrivées à temps, prévenues par Michelangelo plus tôt dans la soirée.
Dans les parties inférieures du quartier général, Karai se rendit dans la cellule de Splinter, accompagnée de Natsu. Les gardes poussèrent les portes, la jeune femme s’empressait de prévenir le rat que ses fils étaient venus dans l’espoir de le délivrer. Voyant l’absence du mutant et le trou béant dans le mur, elle saisit sa lame et tua les deux gardes d’élite.

Leonardo parvenait à parer les attaques de Bishop, jusqu’à lui asséner un coup de sabre au ventre qui mit au jour le cockpit et le véritable John Bishop, derrière les lambeaux de sa tenue. L’homme croyait pouvoir enfin retourner la situation à son avantage ? Leonardo y voyait le même but. Leurs deux adversaires se retrouvaient au même endroit, idéal pour venir à bout d’au moins un camp. Bebop et Rocksteady ne parvenaient pas à prendre le dessus sur les clones de Slash. L’un détruisit la tronçonneuse du phacochère, l’autre se protégeait de sa carapace des coups du rhinocéros. Alors qu’Hun se préparait à les aider, une flèche vint se ficher dans son bras. Jennika et Casey se joignaient à la bataille.

Loin des combats, sur les toits du quartier général, se trouvaient Kitsune et Ocho. Karai montait les marches du bâtiment, jusqu’à arriver sur le lieu, où une lueur rougeâtre émanait de Kira no ken, son sabre. La sorcière le brandissait au-dessus de sa tête, face à un autel où avait été disposée la dépouille mortuaire de Shredder. Elle appelait au retour du Dragon


Personnages

Earth Protection Force

Foot Clan

Mighty Mutanimals

Autres

Autour du numéro

  • Ce numéro comporte 42 pages d’histoire. Il s’agit du troisième numéro dans l’ongoing de ce genre, après les TMNT #50 et TMNT #75. Le TMNT #100 possède également ce même nombre de pages.
  • Dans le TMNT #39, Old Hob éprouvait une certaine répugnance pour Bebop et Rocksteady, étant des mutants d’origine humaine. À présent, le chat semble avoir bel et bien changé d’avis.
  • Le théâtre en ruine où Karai donne rendez-vous à la pègre newyorkaise est le même où Shredder avait exécuté Victor pour rallier les mafieux à sa cause (TMNT #27 et TMNT #28). On y retrouve d’ailleurs le mur effondré par lequel elle était rentrée, accompagnée de Bebop et de Rocksteady à cette occasion.
  • Le face à face entre Splinter et le Rat King est un bref hommage à l’arc City at war de Mirage Publishing. Entre les TMNT (Vol. 1) #54 et TMNT (Vol. 1) #59, le rat s’était retrouvé prisonnier dans la cheminée d’une centrale abandonnée. Ayant chuté depuis le haut de celle-ci, il s’était brisé la patte et ne pouvait remonter à la surface. À bout, le Rat King lui apparut, l’obligeant à avoir recours à son instinct animal pour survivre, faire des choses qui le répugnaient, pour se rétablir et s’en sortir. Cet évènement avait été repris par la suite dans le dessin animé de 2012, après que Splinter ait fait une chute dans un gouffre lors d’un combat contre Super Shredder (Au fond du trou, S4 E21).
  • Ce face à face entre Splinter et Rat King est en partie inspirée du second volume de Kill Bill. Comme le souligne Tom Waltz sur le forum anglophone The Technodrome, une partie des dialogues qu’a le rat avec le Rat King provient du film de Tarantino. La manière dont le rat sort de sa cellule renvoi également au film de 2004.
  • La couverture de Kael Ngu est la troisième d’un quadriptyque partagé avec les artistes Alan Quah et InHyuk Lee, qui retrace une scène d’action toutes les trois secondes, amenant à sa conclusion dans le TMNT #100.

Couvertures

  • Cover ADave Wachter.
  • Cover BKevin Eastman.
  • Cover RI – Valerio Schiti. 10 copy Retailer Incentive cover.
  • Cover RE Big Time Collectible – Kael Ngu. Couverture exclusive pour le distributeur Big Time Collectible. Limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE Frankie’s Comics / Big AppleKevin Eastman. Pour les fournisseurs Big Apple et Frankie’s Comics.
  • Cover RE AOD Collectables – Oliver Castaneda. Pour le fournisseur AOD Collectables. Limitée à 500 exemplaires.
  • Cover RE RGV Fan Fest – Vo Nguyen. Couverture exclusive à la RGV Fan Fest (16-17 novembre 2019, Texas).
  • Cover RE Epikos CCG – Jason Flowers. Couverture exclusive à la boutique Epikos comics, card and game de Chattanooga (Tennessee). Limitée à 300 exemplaires.
  • Cover RE Planet Awesome CollectiblesKevin Eastman. Pour le fournisseur Planet Awesome Collectibles.

Évolution de la couverture de Dave Wachter :

Galerie