Saison 3 épisode 12 – Macc (Attack of big MACC VO – Série TV 1987)

Une vieille histoire

(S3 E10)

La folie d’April

(S3 E11)

Maac

(S3 E12)

L’épée de nulle part

(S3 E13)

20.000 lieues sous la ville

(S3 E14)

Titre original : Attack of big Macc.
Titre français : Macc.

Numéro dans la saison : saison 3 épisode 12.
Numéro de l’épisode : 30.


Première diffusion américaine : 10 octobre 1989.
Première diffusion française : 27 juillet 1990 (Antenne 2).

Auteur : Fancis Moss.
Executive story editor : Jack Mendelsohn.
Superviseur de la réalisation :
Fred Wolf.
Superviseur :
Bill Wolf.

Producteur : Walt Kubiak.
Réalisateur : Fred Wolf.


Société d’animation
A-1 Production

Société de production
M-W-S Inc.

Réalisations vidéos
États-Unis

Attack of the big Macc
(10 janvier 1991) / VHS

TMNT, Volume 3, season 3 (1st part)
(6 décembre 2005) / DVD

TMNT season 3
(23 juillet 2013) / DVD

The complete classic series
(13 novembre 2012) / Coffret DVD


France

Mission : Tortues Ninja
(Virgin Vidéo, 1991) / VHS

Aucun DVD

Une tempête grondait au-dessus de New York. Pendant que les éléments se déchaînaient à la surface, les tortues regardaient tranquillement un film d’action mettant en scène Ace Duck à la télévision. C’est alors que Donatello changea la chaîne, à la demande d’April qui réalisait un reportage important sur un nouveau rayon laser. Mais des interférences perturbaient la bonne diffusion de son émission. L’arme, à la capacité de 2 gigawatts, tirait des lasers capables de traverser des murs de brique, et même d’acier. Mais au même instant, la foudre s’abattit sur le local, décuplant la puissance du laser, qui pulvérisait la plaque métallique. Les militaires en charge du projet se réfugiaient comme ils pouvaient derrière du mobilier. Soudain, un nouvel éclair, cette fois en provenance de l’intérieur du hangar, aveuglait les témoins. Il s’agissait d’un portail, permettant à un étrange robot d’entrer.
Craignant la présence d’un envahisseur, les militaires faisaient feu sans trop chercher à comprendre qui ou quoi était cet individu. Le robot était perfectionné, mais aussi très intelligent. Comprenant au vu de la réaction des habitants qu’il se trouvait sur Terre, il n’avait aucun mal à les désarmer et engendrer la peur. Les tortues, témoin de l’évènement, craignaient que Krang cherche à s’en emparer.
Au centre de la Terre, l’extraterrestre était épaté de voir un tel robot. Rien ne pouvait l’arrêter. Il rêvait d’en savoir plus sur lui et rencontrer ses semblables. Le cou du robot était la seule zone vulnérable. Il donnait à Shredder un influenceur, petit appareil à fixer sur son cou, pour le contrôler. Il espérait ainsi se constituer une armée entière. En revanche, les piles de l’influenceur ne duraient pas très longtemps. Shredder devrait faire vite !

Dans l’entrepôt, la situation ne s’arrangeait pas. Le robot, constatant qu’April était apeurée, essayait de la rassurer. Il s’y prenait plutôt mal. Les tortues, voyant leur amie en difficulté, volaient à son secours, quittant leur canapé.
Une fois sur place, les tortues s’apprêtaient à attaquer le robot. La machine faisait feu, les obligeant à se cacher. Donatello et Raphael préparaient un assaut par derrière, en vain. C’est alors que Michaelangelo sortit de derrière un mur pour lever les bras et demander un cessez le feu. Le robot en faisait de même. Un lien de confiance s’établissait enfin. Il s’appelait Macc (abréviation de Mobile Armoured Computored Combattant) et venait de l’an 2390. Les tortues lui demandaient de les suivre pour le mettre en sécurité. Mais le sol se dérobait sous ses chenilles. Bebop et Rocksteady avaient sciés les dalles, le faisant passer à travers. Shredder s’empressait de fixer l’influenceur à son cou, comme lui avait demandé Krang. Tout se déroulait comme prévu, Macc obéissait à ses ordres.
Les tortues descendaient dans le trou pour récupérer le robot, craignant le pire au vu de sa puissance. Macc mettait les tortues en joue, mais baissait aussitôt ses armes. L’influenceur n’était pas assez puissant et le visiteur temporel le détruisait avant de tirer en direction de Shredder et de ses mutants, qui prenaient la fuite à bord de leur module. Macc expliquait détester la violence, ce qui empêchait l’influenceur de fonctionner correctement. Et s’il était à l’origine un robot de combat, c’était cette « défaillance » qui l’avait écarté du programme de défense. April se réjouissait du reportage grandiose qu’elle allait pouvoir réaliser.

Krang avait préparé un nouvel influenceur. Shredder lui promettait cette fois de parvenir à contrôler Macc.

Une fois l’interview de Macc terminée, le robot désirait se rendre dans la bibliothèque municipale. Dévorant les livres, le visiteur du futur et les tortues étaient interrompus par un vigile. Il était interdit de se rendre là en pleine nuit. Mais bientôt, l’homme de surveillance se rendait compte qu’il s’agissait du robot recherché par les militaires. Et les tortues, celles qui l’ont volé. Macc tirait sur le pantalon du garde, le baissant jusqu’aux chevilles et permettant à ses amis et lui de fuir. Ils se rendaient dans les égouts.
Une fois au repaire, Macc détraquait les appareils électroniques alentours. Donatello lui faisait une batterie d’examens. Le voyage temporel avait détraqué ses circuits. Il deviendrait bientôt un grand danger tant pour lui que pour les personnes autour. Entendant ce qu’il se passait, Macc disparaissait sans faire de bruit.

Arpentant les couloirs des égouts, il tombait sur une embuscade. Neutralisant les Foot soldiers qui lui barraient le passage, il n’avait pas eu le temps de voir Shredder lui sauter dessus. Il fixait le nouvel influenceur à son cou avant de demander à ses mutants de partir à la surface. Si Krang lui avait demandé de le lui ramener le robot immédiatement, Shredder avait l’intention de s’amuser un peu.
Pour une fois, Burne Thompson était satisfait. Très satisfait même par le reportage d’April sur Macc et son témoignage de non-violence. Mais au même moment, Vernon entrait pour avertir ses équipes qu’un robot semait le chaos dans le centre-ville. Sentant que quelque chose de louche mais de sensationnel se produisait, April partait immédiatement couvrir cet incident.

Les rues étaient en feux, Shredder se réjouissait de ce qu’il voyait. April s’était empressée de prévenir les tortues, qui allaient essayer de neutraliser le robot. Elles comprenaient très vite ce qu’il se passait. April arrivait à son tour pour filmer ce qu’il se passait. Mais le robot tirait sur sa caméra, la détruisant. Donatello était surtout préoccupé par l’autodestruction imminente du robot et les dégâts que cela allait entraîner.
Pendant ce temps, Shredder coulait des heures heureuses dans un hôtel de luxe pour se cacher des tortues. Le robot se trouvait avec lui, il n’était donc pas difficile de suivre les traces de destructions pour arriver jusqu’à l’hôtel, sens dessus dessous. Le directeur était désolé de ce qu’il voyait. Les traces les menaient jusqu’aux caves de l’hôtel. Un module s’enfonçait dans la terre, tandis qu’un autre était gardé par des soldats Foot. Donatello se mettait aux commandes de l’appareil, direction le Technodrome.
À l’intérieur de la base de Krang, l’extraterrestre lui demandait de faire venir ses semblables sur Terre. Cela risquerait de le détruire, mais Kang s’en moquait. Il voulait une armée puissante. Bientôt, il voyait les tortues arriver. Les ninjas restaient prudents, mais un comité d’accueil les réceptionnait pour les emmener dans la salle principale de la base. Macc se trouvait sur un appareil qui l’aiderait à utiliser son énergie pour ouvrir le portail. Mais la charge était telle que l’influenceur défaillait de nouveau. Le robot reprenait ses esprits et libérait les tortues avant de s’attaquer à ses ennemis. Krang appelait ses soldats de pierre, mais ceux-ci étaient pulvérisés par les lasers du petit robot. C’est alors que le portail s’ouvrait. Macc ne voulait pas retourner chez lui, il y avait trop de violence. Mais son corps produisait de plus en plus d’étincelles. Donatello lui rappelait qu’il risquait de disparaître en restant sur Terre. Et il pourrait devenir un combattant de la paix ! L’idée plaisait au visiteur qui partait de ce pas. Les tortues en faisaient de même, quittant le Technodrome pour regagner la surface.

Les tortues fêtaient leur victoire autour d’une bonne pizza. Donatello était heureux que le robot soit reparti chez lui avant de détruire la Terre. Mais Michaelangelo avait oublié la pizza au four. Elle était carbonisée. Raphael regrettait que son frère ne soit pas parti avec Macc


Personnages

Foot Clan

Autres

Autour de l’épisode

  • Le design de Macc rappelle beaucoup celui de Number 5 dans le film Short circuit (1986). C’est d’ailleurs le nom qu’il donne à une caméra, la prenant pour son frère.
  • Cet épisode introduit le personnage d’Ace Duck. Il s’agit de son unique apparition dans toute la série. Il s’agit d’un simple personnage de fiction.
  • Comme bien souvent, la version française a pris de grande liberté avec la version originale, quitte à changer le sens de beaucoup de phrases :
    • Macc vient de l’année 2390. Dans la version française, cette date est simplifiée et ramenée à 2300, soit 90 ans de moins !
    • Dans la version originale, Leonardo demande à Macc où il a appris à se comporter et parler comme un cowboy. Le robot prétexte que c’est grâce à sa passion pour les films de westerns. Dans la version française, Leonardo lui demande simplement où il avait appris à parler « notre langue ». Le robot dit que c’est grâce à ses nombreux voyages interdimensionnels et les films.
    • Lorsqu’il voit une caméra, Macc pense qu’il s’agit de « Number 5 », son frère. Dans la version française, son nom n’est pas compréhensible et croit qu’il s’agit de sa petite amie.
    • Lorsque Macc combat les Foot soldiers dans les égouts, avant que Shredder ne lui mette le second influenceur, ceux-ci poussent des cris humains. Il s’agit d’ailleurs des comédiens de doublage de Bebop et de Rocksteady. Cela ne fait pas de sens, puisqu’il s’agit de robots. Dans la version originale, ils ne poussent pas le moindre cri et ne produisent qu’un bruit d’articulation de robot.

Galerie

Laisser un commentaire